Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 30

Discussion: [Livre] "Vivre avec les vietnamiens"

  1. #1
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut [Livre] "Vivre avec les vietnamiens"




    Chers ami(e)s,
    Je viens de prendre connaissance de ce nouveau livre qui pourrait vous intéresser.
    Bien amicalement.
    Dông Phong

    Nota : Philippe Papin a été pendant plus de dix ans directeur de l'EFEO de Hanoi. Il est actuellement directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, département Histoire et sociétés du Vietnam.


    Vivre avec les vietnamiens


    Fort de ses 90 millions d'habitants, le Vietnam, pivot stratégique entre l'Asie du Sud-Est et l'Asie orientale, est au-delà des images d'Épinal - Indochine, Diên Biên Phù, napalm, chute de Saigon, affiches de propagande, pourtant mal connu.
    Or le Vietnam ne cesse de se renouveler depuis son ouverture au début des années 1990, jusque dans les détails : l'abandon de la veste de treillis, du casque militaire et des sandales en pneu de camion, le port de chaussettes, l'apparition des robes imprimées, le démantèlement des haut-parleurs publics, l'installation de feux de circulation aux carrefours, et surtout le droit de parler, de circuler et de sortir du pays
    Aujourd'hui, on se nourrit mieux au Vietnam, on travaille dans le privé, on lit la presse sur Internet, on voyage, on s'amuse, mais on se ruine toujours pour envoyer ses enfants à l'école, acheter des médicaments ou s'acquitter des taxes Plus complexe, la société est redevenue un millefeuille d'individus. Une seule chose ne bouge pas : le Parti unique, divisé, lézardé, mais auquel chacun est bien obligé de se soumettre; ou de s'accommoder. Car, si la transition économique est achevée, évoquer la chute du régime reste un pari audacieux.
    Philippe Papin et Laurent Passicousset arpentent le Vietnam depuis vingt ans. Au gré des rencontres, des témoignages et des confidences, ils montrent la vie quotidienne de toutes les strates de la société, où « un vrai mouvement de réprobation se fait jour qui, sur sa marge, tourne à la dissidence, aujourd'hui sévèrement réprimée ».

    23,00 €
    ISBN : 9782809803358

    A commander chez l'éditeur Vivre avec les vietnamiens | Editions l'Archipel
    ou sur Amazon.fr
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut

    merci pour cette info Dông Phong.
    bon fin d'après midi à vous!

    Ti Ngoc (une de vos disciples )


  4. #3
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ti Ngoc Voir le message
    merci pour cette info Dông Phong.
    bon fin d'après midi à vous!

    Ti Ngoc (une de vos disciples )
    Bonsoir Ti Ngoc,
    Merci, vous êtes très gentille, mais je ne "riskerai" pas à accepter cette dénomination !
    Bonne nuit,
    Bien amicalement.
    Dông Phong



    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  5. #4
    Jeune Viêt Avatar de lemmy
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    169

    Par défaut

    je ne resiste pas à la tentation de poster cette video avec une conclusion pleine de justesse du dénommé dung vo trung !

    Lecteur vidéo - Forumvietnam.fr
    ERROR: If you can see this, then YouTube is down or you don't have Flash installed.

  6. #5
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par lemmy Voir le message
    je ne resiste pas à la tentation de poster cette video avec une conclusion pleine de justesse du dénommé dung vo trung !

    Lecteur vidéo - Forumvietnam.fr
    ERROR: If you can see this, then YouTube is down or you don't have Flash installed.
    Merci beaucoup Lemmy d'avoir enrichi la discussion avec cette video.
    Je viens de recevoir le livre cet après-midi.
    Bonne soirée,
    Bien amicalement.
    Dông Phong
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 370

    Par défaut

    VIVRE AVEC LES VIETNAMIENS

    PRÉFACE

    L’ironique conclusion de ce beau livre en donne la clé. Je me suis d’abord demandé d’où venait cette impression de netteté, de fraîcheur, d’absolue « nou- veauté » (eh oui !) que l’on ressent à la lecture de cette exploration de la réalité vietnamienne. La réponse est simple : elle vient du refus clair et net des clichés, c’est- à-dire, en dernière analyse, de l’exotisme. Il faut entendre ce mot dans son sens fort, qui évoque une certaine forme de mensonge. L’exotisme est toujours mensonger. C’est même lui qui gâte souvent, en l’éga- rant, la démarche du voyageur.

    Songeons à toutes ces injonctions publicitaires qui, bon an mal an, nous invitent au départ. Sur la plupart d’entre elles plane une redoutable ambiguïté. Elle constitue le paradoxe fondateur du voyage et de la (fausse) découverte. Il se définit en peu de mots. Ce que l’on va chercher au bout du monde, cet « exotisme » frelaté, participe d’un ailleurs en trompe l’œil. C’est ce faux ailleurs dont on achète la promesse sur les cata- logues des agences spécialisées, il procède d’un gros mensonge et entend répondre à un désir que l’on pour- rait qualifier de consumériste.

    Ce que nous cherchons d’instinct en quittant notre pays, notre quotidien, nos horizons familiers, ce n’est pas seulement la beauté spécifique de certains paysages ou monuments. Nous escomptons un surcroît d’étran- geté, un dépaysement radical, une « différence », si pos- sible irréductible. Dans les souks d’un pays arabe, dans les rues d’une ville indienne ou sur une piste d’Afrique, nous voulons être ébahis de découvrir des hommes et des femmes qui auraient d’autres modes de vie, d’autres tradi- tions, d’autres visions du monde. Radicalement autres.

    Toutes les célébrations médiatiques du voyage ne font qu’exalter avec plus ou moins de finesse cette « dif- férence ». Des femmes girafes en Birmanie, des fakirs à Bénarès, des Inuits au Groenland, des paysans vietna- miens accroupis dans leurs rizières : c’est de cette étran- geté supposée que l’on nous invite à jouir.

    Or, pareille vision du monde triche avec la vérité. D’abord, ce que nous prenons pour du pittoresque n’est le plus souvent qu’un effet de la pauvreté. Ce que nous trouvons distrayant (ces foules cheminant à pied en Afrique, ces villes grouillantes et colorées, ces paysannes courbées sous leur fagot, etc.) est vécu sur place comme une misère noire. Dans la démarche voyeuse du voya- geur qui déambule sur les marchés, appareil photo brandi, quelque chose ressemble à du cannibalisme.

    Ensuite, il se trouve que le monde entier change et évolue. Il s’uniformise, s’urbanise, se développe. Les gardiennes de chèvres en Afrique écoutent aujourd’hui de la techno sur leur baladeur numérique ; les bonzes du Vietnam circulent en taxi et apprennent l’informa- tique ; les peuples du monde veulent participer, comme nous, à l’universel et à sa monotonie. Cette banalisation de la planète contrarie évidemment notre soif d’exo- tisme. Elle nous agace. D’où la tentation d’entretenir la fiction d’un pittoresque disparu, d’enfermer les habi- tants du lointain dans la prison de leur différence. Pour ce faire, on réinventera un monde imaginaire, plus fac- tice qu’un décor de théâtre ; on filmera la planète comme un vaste zoo multicolore. On réclamera des peuples qu’ils se conforment à ce que nous attendons qu’ils soient.

    Je garde en mémoire une anecdote recueillie en Océanie. Aux îles Fidji, le gouvernement demandait chaque année aux habitants de ne plus s’habiller à l’occi- dentale pendant la saison, afin de ne pas décevoir les touristes. Tout était dit.

    Chaque pays est ainsi détenteur d’un exotisme spé- cifique et d’une collection de stéréotypes propre à l’endroit. Au sujet du Vietnam, les clichés qui habitent notre imaginaire sont constitués de différentes strates. Il y a tous ceux qui procèdent de la splendeur du pay- sage, bien sûr. Dès la fin du XIXe siècle, les découvreurs du Vietnam, fascinés, parlent de l’infini des rizières qu’encadrent des montagnes mouchetées de cumulus. Ils décrivent ce compartimentage méticuleux en alvéoles d’abeilles qui, centimètre par centimètre, disci- plinent la terre et l’eau jusqu’à l’horizon ; ces qua- drillages de digues glaiseuses où trottinent des femmes, l’épaule penchée sous le poids du balancier ; ces gestes et ces rythmes – les godets d’irrigation que deux hommes tiennent face à face et balancent en cadence au bout d’une corde, le pataugeage précautionneux des buffles attelés dans l’eau jusqu’à mi-pattes.

    À ces sempiternelles célébrations de la beauté géo- graphique – qui est indéniable – se sont ajoutés, au fil du temps, les souvenirs directement liés à la colonisa- tion, puis aux guerres successives. Les soldats français, « anciens de l’Indo », ont beaucoup contribué à diffuser ce que certains appelaient un « envoûtement » particu- lier à ce pays. Les GI’s américains, au-delà de leurs meurtrissures et de leurs deuils, ont développé – et col- porté – une étrange et forte nostalgie vietnamienne. Ils l’appelaient la « namstalgie ». Sédimentés, accumulés au fil du temps, tous ces clichés ont fini par composer un Vietnam imaginaire, un Vietnam virtuel dans lequel la vraie vie des habitants, les réalités évolutives de la (vraie) société vietnamienne n’avaient plus vraiment leur place. C’est ce Vietnam imaginaire qu’évoquent la plupart des livres et des guides publiés dans les pays occidentaux.

    Ainsi le Vietnam véritable demeure-t-il largement invisible – comme la face cachée de la lune – et par conséquent inconnu de nous. C’est cette « face cachée » que nous font découvrir Philippe Papin et Laurent Pas- sicousset. Ils usent pour ce faire du calme décomplexé – et même de l’humour bienveillant – qu’autorise une parfaite connaissance du pays – et de sa langue, ce qui n’est pas si fréquent.

    Pour tous ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, aiment depuis longtemps le Vietnam, pour tous ceux qui croyaient le connaître un peu, ces pages sont para- doxalement providentielles. Distanciées mais érudites, bienveillantes mais critiques, elles nous donnent un accès direct au grain du réel. C’est-à-dire à la rude et passionnante vérité d’un pays.

    Jean-Claude GUILLEBAUD
    Source : http://excerpts.numilog.com/books/9782809804515.pdf
    Bảo Nhân : fascination, impression and passion

  8. #7
    Jeune Viêt Avatar de lemmy
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    169

    Par défaut

    je vais également l'acheter, j'avoue que le fonctionnement des 56 000 cellules du parti qui quadrillent les quartiers d'habitations au vn ça m'intérèsse.

    Je n'étais pas sans l'ignorer mais on va pouvoir aller au fond des choses et mieux comprendre ce mode de fonctionnement basé sur l'observation et la délation.

  9. #8
    Habitué du Việt Nam Avatar de sompinette
    Date d'inscription
    juin 2009
    Messages
    251

    Par défaut

    je suis très intéressée également, je pense l'acheter, j'attends les commentaires des vietnamiens sur ce livre

  10. #9
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 370

    Par défaut

    Après l'avoir parcouru, je pense que c'est assez objectif.

    Et si ça vous intéresse, voilà le lien :

    Vivre avec les Vietnamiens

    Après avoir cliqué sur le lien, il faut attendre une ou deux minutes le temps que ça télécharge
    Bảo Nhân : fascination, impression and passion

  11. #10
    Habitué du Việt Nam Avatar de kilian
    Date d'inscription
    mai 2010
    Messages
    319

    Par défaut

    ça m'a l'air très intéressant aussi ce livre sur le VN comptemporain, je m'en irai l'acheter la semaine prochaine! Cette histoire des cellules du PC qui quadrillent le pays ça me rappelle mon premier voyage lors duquel des personnes de notre groupe avaient remarqué qu'on étaient surveillés...

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre