Page 5 sur 12 PremièrePremière ... 34567 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 41 à 50 sur 116

Discussion: L'Empire du Milieu du Sud

  1. #41
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 428

    Par défaut

    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    Vous avez oublié de préciser qu'a contribué également à ce documentaire un service qui m'a fait "sursauter à prime abord"... mais qu 'au fond il est assez logique d'y retrouver : l'ECPAD

    http://www.ecpad.fr/l-empire-du-milieu-du-sud

    ..........

    merci Robin , de le rappeler.

    J'en profite d'ailleurs pour informer les accros de l'histoire, que le site de l' ECPAD véritable médiatèque de la Défense ), fourmille de documents (livres ,photos, vidéos ...entre autres ) réalisés par des journalistes, photographes et caméramans travaillant pour l'armée, donc peu connus du Public.

    Je ne peux résister de poster ici les photos anciennes du Lac Hoan Kiêm de Hanoï que L'ECPAD présente en Diaporama . Ceux qui connaissent pourront comparer avec le présent.

    (cliquer sur "voir la galerie photo")
    http://www.ecpad.fr/le-petit-lac-ou-...tituee-a-hanoi

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #42
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 454

    Par défaut

    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    merci Robin , de le rappeler.

    J'en profite d'ailleurs pour informer les accros de l'histoire, que le site de l' ECPAD véritable médiatèque de la Défense ), fourmille de documents (livres ,photos, vidéos ...entre autres ) réalisés par des journalistes, photographes et caméramans travaillant pour l'armée, donc peu connus du Public.

    Je ne peux résister de poster ici les photos anciennes du Lac Hoan Kiêm de Hanoï que L'ECPAD présente en Diaporama . Ceux qui connaissent pourront comparer avec le présent.

    (cliquer sur "voir la galerie photo")
    http://www.ecpad.fr/le-petit-lac-ou-...tituee-a-hanoi
    Hello Thuong,

    Tu as bien fait de ne pas résister... Maintenant, j'ai, dans mon imagination, l'image de ce petit lac couvert de lotus en fleurs... Ce devait être magnifique !
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  4. #43
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    5 105

    Par défaut

    Citation Envoyé par Buuhoa Voir le message
    Bonjour à tous ceux qui nous apporté des infos sur ce film, mais... Il n'est pas distribué en région nantaise !!!

    @ Thuong, tu as bravé les intempéries et je vois que tu es récompensé de ton courage ! De plus tes appréciations sur le film m'ont fait regretter de ne pas habiter Brive !

    Je suis, cependant, optimiste et je suis sûre qu'un jour je pourrais le visionner, sachant, d'après vos avis, que cela vaut le coup !

    Bonjour Buuhoa




    en attendant.... voici la critique du journal Libé


    -sur ce lien :

    Indochine, sentiers sans gloire | Next


    -cet article :



    L'Empire du milieu du Sud

    Un film de Jacques Perrin et Eric...
    Voir la bande annonce




    Critique | 24 novembre 2010

    Indochine, sentiers sans gloire

    Par ARNAUD VAULERIN

    Cicatrices . En creusant dans les archives et la littérature, «l’Empire du Milieu…» retrace l’aventure coloniale en Asie du Sud-Est.

    Les Acacias


    Ils fuyaient l’ennui, le gris, un continent décati. L’Europe exsangue sortait de l’enfer, des camps et de la mort. Eux partaient vers la lumière de l’outremer. Ils s’engageaient pour l’Indochine, «pour rien, par défi. […] Un peu pour la gloire, et un peu pour la mort aussi. Parce qu’à 20 ans, la mort, on n’y croit pas tout à fait, a écrit Pierre Schoendoerffer, mais ça fascine.» La fascination est bien le leitmotiv de ce récit qui n’emprunte à l’histoire que des échos symboliques pour exhiber les traces laissées par le chaos. «Ce film impressionniste n’est pas un cours magistral, une leçon d’histoire, explique Jacques Perrin. Il montre comment plusieurs générations se sont attachées à cette terre. Il y a une culture commune entre la France et le Vietnam.» Voilà pour l’intention. Car l’ancien sous-lieutenant Torrens de la 317e section de Schoendoerffer ne reste pas dans la contemplation d’une nostalgie coloniale camouflée en «mal jaune», même s’il demeure à jamais le témoin attristé de ce monde défunt.

    Lucidité.
    Dès les premières images, l’Empire du Milieu du Sud court au bord du précipice. Bientôt la guerre va ressurgir en Indochine. «S’entre-tuer, c’est l’affaire des vivants», selon Bao Ninh. Le romancier vietnamien est l’un des nombreux auteurs convoqués ici. Dits par Jacques Perrin, ces mots et ces citations forment un récit scandé où s’entrechoquent des archives inédites, des documents amateurs, des fictions oubliées avec des discours, des lettres de soldats, des légendes, des extraits de romans dont certains sont d’une lucidité flamboyante.
    L’effet produit est percutant. Il fige l’Indochine heureuse des Blancs et leur bonne conscience pour «faire pénétrer la lumière dans ces mondes de ténèbres». Il démonte la propagande, met en exergue la révolte née de l’exploitation coloniale - «richesse et grandeur appellent haine et vengeance» -, souligne le fracas des affrontements, embrase la nature - «le paysage était d’une sauvagerie pleine de grandeur». Et éclaire les dilemmes : «L’oppression nous vient de la France, mais l’esprit de libération aussi.»
    Les «missionnaires qui ont réussi à soumettre de dangereux guerriers» sont contredits par des images montrant d’innocents visages enfantins au corps graciles. Des rushes terribles d’une danse de colons piégés dans leur exotisme tropical se heurtent aux images des Vietnamiens charriant pierres et minerais, cultivant riz et bambous. Le montage de Vincent Schmitt (déjà croisé sur Océans) et le mixage de Katia Boutin s’affranchissent habilement des codes du documentaire. On est loin du simple film d’histoire et guère plus proche de la fiction. L’Empire… est un récit d’une sombre poésie où le Prévert antiguerre - convoqué par Jacques Perrin - n’est jamais bien loin. Les images des soldats du corps expéditionnaires français d’Extrême-Orient et les GI finissent par se répondre et se superposer dans une nature luxuriante et finalement hostile.

    «Napalm»

    . En avril 1975, les troupes du Nord ont finalement pris Saïgon et unifié le pays. Des images en couleurs ont saisi l’arrivée des soldats dans la capitale du sud. Elles n’occupent que quelques minutes dans ce film qui a nécessité «douze années de sélection, de montage, de numérisation et trois ans de recherche», raconte Jacques Perrin. Avec Eric Deroo, ils ont visualisé des «milliers d’heures» de rushes archivés au Japon, au Vietnam, en Chine, en Russie, etc.
    En France, ils ont bénéficié du soutien de l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense qui a pioché dans 4 millions de clichés et 23 500 films. Peu à peu, ils ont écarté les reportages institutionnels, les journaux d’actualité et les clichés trop vus. «C’est pourquoi l’image de la petite fille nue qui court après une attaque au napalm ne figure pas dans ce film», explique Perrin.


    L’Empire du Milieu du Sud
    documentaire de Jacques Perrin et Éric Deroo. 1 h 26
    Dernière modification par robin des bois ; 28/11/2010 à 08h58.

  5. #44
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 428

    Par défaut tristesse?

    Bonjour TLM,
    Pour revenir au texte lu par J. PERRIN et qui m'a donné l'impression d'être illustré par des documents filmés plutôt que l'inverse, je n'ai pas très bien saisi la conclusion.
    En substance, J.PERRIN dit que les viêtnamiens se sont pas trop mal sortis de ces années de guerres coloniales, que les blessures se sont cicatrisées (j'en doute), .... mais que ce qui reste de tout cela, c'est leur très grande tristesse.
    Sommes nous (nos compatriotes du Pays mais aussi les Viêtkieus ) à ce point tristes ?
    J'ai du mal comprendre.
    Quelqu'un (e) qui a l'intention d'aller voir ce film pourra-t-il me confirmer ou infirmer cette conclusion?

  6. #45
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut

    Bonjour tout le monde,

    Ce film est un excellent documentaire , avec de très belles archives, d'excellentes références littéraires et musicales.

    Pour les enfants du Vietnam, cette Histoire que nous portons en nous, véhiculée par les parents, ou grands parents, nous la connaissons.

    Ce film peut apporter une information sur une période, pour des gens qui ne connaissent pas l'histoire du Vietnam, et les incitera peut être à l'approfondir.

    @ anh Thuong 19,

    en effet comme toi, je suis restée perplexe devant le mot de la fin se rapportant à la tristesse. Quelle tristesse?

    à un moment donné dans le film, l'auteur évoque la nostalgie des militaires français quittant le pays: " même ces périodes difficiles, ils s'en souviendront avec nostalgie" (interprétation de l'auteur?).

    je me suis demandée quelle tristesse? et pour qui?

    cette tristesse évoquée me fait plus penser à une nostalgie "d'Anciens".

    une grande partie de la population est née après 75, alors de cette tristesse pour eux qu'en est il?
    une histoire d'anciens combattants?

    Ils seront peut être plus atteints par des enfants malformés (agent orange), par des terres totalement stériles, des forêts détruites, des bombes anti personnels encore bien présentes, mais ça ça n'est pas de la tristesse c'est à mon avis de la réalité du quotidien.
    Dernière modification par Ti Ngoc ; 28/11/2010 à 17h34. Motif: oubli mot


  7. #46
    Nouveau Viêt Avatar de Thanh Liêm
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    37

    Par défaut

    J'ai été voir le film cet après midi, voici mes impressions:

    Un beau documentaire sur l'histoire "récente" du Viêt Nam, de l'arrivée du colonialisme à 1975. Les images en sont "nouvelles" ( pour moi ), des scènes de la vie quotidienne comme on la raconte dans les livres; la voix du narrateur est posée et ne vient pas masquer les images. Les yeux sont gâtés par la beauté des paysages, des scènes de vie. La mort et la guerre quand à eux sont peints dans leur horreur habituels, sans rendre gloire à aucun camp, sans artifice hollywoodien, les poèmes pleurant les hommes et leur folie.

    Tout ou presque est en français, seul un chant en viêtnamien se fait entendre, quelque parole d'une pièce de théâtre, un discours de l'oncle Hô, et celle d'un GI en anglais.

    Dommage de n'avoir pas eu plus de musique Viêtnamienne; le compositeur et Schubert et Bach sont sympas, mais j'aurai voulu plus de musique, de chant traditionnel.


    je me suis demandée quelle tristesse? et pour qui?

    cette tristesse évoquée me fait plus penser à une nostalgie "d'Anciens".

    une grande partie de la population est née après 75, alors de cette tristesse pour eux qu'en est il?
    une histoire d'anciens combattants?

    Ils seront peut être plus atteints par des enfants malformés (agent orange), par des terres totalement stériles, des forêts détruites, des bombes anti personnels encore bien présentes, mais ça ça n'est pas de la tristesse c'est à mon avis de la réalité du quotidien.
    ]


    En effet, la fin est un peu le contraire de ma vision des Viêtnamiens; certe, la tristesse des gens perdus est évidente, les guerres ayant saigné la terre.
    La nostalgie d'un passé où l'opression est majoritaire? Domage qu'on ce soit arrêté à 1975, la vie a continué pourtant au Viêt Nam après la réunification, et d'autres épisodes plus ou moins heureux se sont déroulés, pourquoi n'en avoir guère parlé ?

    Merci pour ce film( j'ai regardé tout le générique en remerciement)!!

  8. #47
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    5 105

    Par défaut

    - sur ce lien :

    "L'Empire du Milieu du Sud" : l'âme et l'histoire du Vietnam - LeMonde.fr

    - la critique cinema du monde.fr
    Critique
    "L'Empire du Milieu du Sud" : l'âme et l'histoire du Vietnam

    | 23.11.10 | 16h36 • Mis à jour le 23.11.10 | 16h38






    Une image du film documentaire français d'Eric Deroo et Jacques Perrin, "L'Empire du Milieu du Sud".LES ACACIAS





    Il était une fois, il y a plus de quarante siècles, un seigneur de Chine qui imposa à son épouse une séparation culturelle. Lui, de la race des dragons, mena cinquante fils vers les plaines et les côtes. Elle, de la race des immortelles, se réfugia vers les montagnes avec ses cinquante autres enfants. Le peuple viet serait né de cette scission. Il est né de migrations depuis le Moyen Age, s'est forgé son identité au cours de sa longue marche, du sud de la Chine vers plus bas encore, où ses voisins ne le tolérèrent longtemps que comme sujet d'un "empire du Milieu du Sud".

    D'où le titre de ce beau documentaire qui rend hommage à ce pays en forme de chapelet, qui retrace les souffrances endurées par ses habitants depuis la colonisation française jusqu'à aujourd'hui, en passant par les attaques japonaises, l'intervention américaine, la fracture et l'esclavage communiste.
    Rien de traditionnel dans l'approche menée de front par le cinéaste-producteur Jacques Perrin, qui foula le sol vietnamien en tournant La 317e Section (1965), de Pierre Schoendoerffer, et par le cinéaste-historien Eric Deroo.
    Ce film, commencé il y a dix ans, est l'aboutissement d'une quête des documents filmés sur le Vietnam dans le monde entier. Il est le fruit d'une longue confrontation de ces archives et d'un fabuleux travail de montage. Il se présente comme une fresque lyrique plutôt que comme un parcours historique.
    C'est l'âme du Vietnam que les auteurs évoquent, un peuple acharné à affirmer sa légitimité sur le delta du Nord et la péninsule ("lambeau de douleurs"), repoussant les envahisseurs occidentaux successifs. L'âme d'un pays encerclé par l'eau, la terre, le ciel, le feu.

    Comme un poème
    Construit comme un poème, le film égrène d'étonnantes images glanées dans de multiples pays - Japon, Cuba, Suède, Russie, Etats-Unis, Chine, Hongrie, Pologne, Australie - et, bien sûr, dans les fonds français et vietnamiens.
    "Le sang à flots a coulé, les os se résolvent en poussière, la bande des délaissés rôde en grelottant, fantômes décapités, ils gémissent au long des nuits hantées de pluie", écrit Nguyen Du dans La Complainte des âmes errantes. Voilà le ton du commentaire lu par Jacques Perrin, lui aussi aux sources multiples : poèmes ou proses du répertoire vietnamien, récits littéraires signés Malraux, Duras, Schoendoerffer, textes américains, lettres de soldats, propagande, commentaires de bandes d'actualités...
    Teintées de nostalgie ou accablées par les bombardements, ces citations égrenées en un flot d'ombres, de fièvres, parlent du "vent d'automne qui souffle en rafale sur les toits de bambou", des "trônes qui changent de main", des "merveilleux décors" dans lesquels "tombent les pauvres figurants de la mort", de l'enfer des soldats dans la jungle, d'un peuple opprimé, de délivrance, des "enfants perdus de l'Histoire", d'une tristesse "à jamais inconsolable". Avec, de la part des gens qui écrivirent sur cette terre ou de ceux qui signent ce film, un respect pour ceux qui, un temps, furent leurs ennemis.

    LA BANDE-ANNONCE (avec Preview Networks)

    Film documentaire français de Jacques Perrin et Eric Deroo. (1 h 26.)
    Jean-Luc Douin
    L'avis du "Monde" : À VOIR




    Article paru dans l'édition du 24.11.10
    Dernière modification par robin des bois ; 30/11/2010 à 06h46.

  9. #48
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonjour Rdb,

    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    - sur ce lien :

    "L'Empire du Milieu du Sud" : l'âme et l'histoire du Vietnam - LeMonde.fr

    - la critique cinema du monde.fr
    D'où le titre de ce beau documentaire qui rend hommage à ce pays en forme de chapelet, qui retrace les souffrances endurées par ses habitants depuis la colonisation française jusqu'à aujourd'hui, en passant par les attaques japonaises, l'intervention américaine, la fracture et l'esclavage communiste.

    Article paru dans l'édition du 24.11.10
    Ah bon,je me demande s'il a posé déjà ses pieds au Vietnam ?

  10. #49
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 454

    Par défaut

    Bonjour TLM,

    Tout ça, c'est bien beau, mais... il faut pouvoir aller le voir ! Sniff !
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  11. #50
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de Noel
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    766

    Par défaut

    Citation Envoyé par Buuhoa Voir le message
    Bonjour TLM,

    Tout ça, c'est bien beau, mais... il faut pouvoir aller le voir ! Sniff !
    Nanie
    Ne pleure pas voyons et pour te consoler que dirais tu d'un film à Nantes au Katorza
    KATORZA (cinéma à NANTES) - Horaires, salles et séances - Comme Au Cinéma

    On en parle et on se la fait cette toile
    Hảy

Page 5 sur 12 PremièrePremière ... 34567 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre