Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: La Cochinchine contemporaine- livre repaginé

  1. #1
    Jeune Viêt Avatar de sgn3vlg
    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    121

    Post La Cochinchine contemporaine- livre repaginé

    Bonjour à tous,
    voici un livre qui parle de tout ce qu’on voudrait savoir sur le climat, population, géographie, minéraux, agriculture, industrie, commerce, religion, etc… du pays.
    livre repaginé,pour lire agréablement, avec notes de pages, renvoi, etc...
    Bonne lecture,
    laCochinchine_contemporaine_c.pdf
    La vie sépare mais elle n'oblige pas à oublier. Quand on aime son pays, on le garde dans notre coeur bien au chaud.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par sgn3vlg Voir le message
    Bonjour à tous,
    voici un livre qui parle de tout ce qu’on voudrait savoir sur le climat, population, géographie, minéraux, agriculture, industrie, commerce, religion, etc… du pays.
    livre repaginé,pour lire agréablement, avec notes de pages, renvoi, etc...
    Bonne lecture,
    laCochinchine_contemporaine_c.pdf
    Merci pour le partage.
    vous l'avez protégé ce PDF? (je n'arrive pas à copier des extraits)

  4. #3
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    INSURRECTION DE COCHINCHINE de 1940_ Nam Kỳ Khởi nghĩa
    Kh
    Un épisode historique relativement peu connu de l 'histoire dela Cochinchine précurseur de l'offensive du Têt : 18 villes sont attaquées , l 'insurrection dure de fin novembre 1940 à début janvier 1941

    On a donné le nom de la révolte à une longue avenue de Ho chi Minh ville sous la forme Han viêt Nam Kỳ Khởi nghĩa ( désolé , hein DédéHeo ) qui croise les avenues ou rue Dien bien phu , Truong dinh , Võ Thị Sáu , parmi d'autres héros

  5. #4
    Jeune Viêt Avatar de sgn3vlg
    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    121

    Par défaut

    Citation Envoyé par dannyboy Voir le message
    Merci pour le partage.
    vous l'avez protégé ce PDF? (je n'arrive pas à copier des extraits)
    bj danny,
    Une erreur de conversion de ma part, vous pouvez copier maintenant à ce nouveau lien.
    toutes mes excuses


    laCochinchine_contemporaine_d.pdf
    La vie sépare mais elle n'oblige pas à oublier. Quand on aime son pays, on le garde dans notre coeur bien au chaud.

  6. #5
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    _ en lisant rapidement la Cochinchine_contemporaine_, on voit la figure de l' amiral R. de Genouilly . Il a eu bien du mal au début de l'invasion
    Extraits de La Politique française en Indochine de Paul Merruau La Politique française en Cochinchine - Wikisource
    Le gouvernement ne prévoyait nullement l’importance de son entreprise ; il n’en apercevait pas non plus les entraînements et les conséquences. Il connaissait peu le pays et ne se doutait guère que cette conquête, en donnant au conquérant la domination de l'Indo-Chine, mettrait entre ses mains les clés d’un empire comparable à celui des Anglais dans l’Inde. Le gouvernement de cette époque entretenait d’ailleurs les plus grandes illusions sur l’état de l’empire d’Annam, qu’il s’imaginait pouvoir mater par un coup de main. L’amiral Rigault de Genouilly, qui reçut l’ordre d’exécuter ce coup de main, fut victime de cette erreur et ne tarda pas à la reconnaître. Il avait d’abord dirigé ses marins sur Tourane, un village sans ressources , situé près d’une rivière qu’en lui avait désignée comme la route de Hué. Cette rivière, il vit bientôt qu’il ne pouvait s’en servir faute d’un matériel flottant propre à la remonter. Le trajet par terre, de Tourane à Hué, n’était pas moins impossible ; l’armée se trouvait comme perdue dans des forêts sans chemins, hantées surtout par des animaux féroces. Pouvait-on l’aventurer sous ces fourrés inextricables ou dans des rizières où les indigènes, pieds nus, peuvent seuls réussir â s’avancer sans rouler dans la boue ? Comment y conduire de l’artillerie ? comment y lancer des compagnies régulières de. fantassins avec leurs chaussures épaisses et rigides ? La nature de la contrée étant une première cause de déception, le caractère et les dispositions des habitants en préparaient une seconde. Les missionnaires qu’on avait consultés à Paris, peu compétents en matière de guerre, avaient mal renseigné l’autorité militaire sur l’organisation des troupes annamites et sur le degré de résistance qu’elles seraient en état de nous opposer. L’amiral Rigault exprimait sa déception au commencement de l’année 1859 : « Le gouvernement, disait-il, a été trompé sur la nature de cette entreprise ; on la lui a représentée comme modeste, elle n’a point ce caractère ; on lui a annoncé des ressources qui n’existent pas, des dispositions chez les habitants qui sont tout autres que celles décrites ; un pouvoir énervé et affaibli chez les mandarins, ce pouvoir est fort et vigoureux ; l’absence de troupes et d’armée, l’armée régulière est très nombreuse, et la milice comprend tous les hommes de la population. » Ce témoignage était une nouvelle preuve de notre regrettable disposition à nous lancer légèrement dans les entreprises les plus hasardeuses et les moins étudiées. Les missionnaires, que la dépêche de l’amiral mettait évidemment en cause, ne sont pas gens d’affaires : ils servent les intérêts de la foi avec une abnégation complète, un dévouement absolu, et ils sont si confiants dans l’assistance céleste que les choses humaines leur paraissent de peu de conséquence ; mais ce détachement même, ce renoncement personnel, cet état d’extase permanent, doivent nous mettre en garde contre des entraînements d’autant plus dangereux qu’ils sont plus respectables, et nous apprendre à n’admettre les informations puisées à une telle source que sous bénéfice d’inventaire. ]
    L'amiral grosso modo se plaint d'avoir été entrainé dans un guêpier par les missionnaires qu 'il accuse poliment de naïveté ( sic )

    Autres point de vue sur la Cochinchine 'Cochinchine', Léon Werth en guerre contre le colonialisme béat .
    Léon Werth, Cochinchine, Viviane Hamy, « Bis », 256 pages
    Extraits :
    _ À ceux qui douteraient encore du rôle positif de la colonisation française, on ne peut que conseiller la lecture de Cochinchine de Léon Werth. Le romancier s'est rendu en Indochine en 1925 à l'invitation de Paul Mounin, avocat au barreau de Saïgon, le même qui entraîna André Malraux dans l’action politique sur les terres asiatiques. Werth aura pour guide Nguyen An-Ninh, opposant très pacifique, aux « abus » de la présence française dans son pays.
    _ Léon Werth nous fait découvrir le triste quotidien de la présence française en Indochine. Humiliations, vexations, coups sont monnaie courante. « Les actes de brutalité sont entrés dans la coutume »

    _ la colonisation est en fait avant tout synonyme de promotion du médiocre. Le petit-bourgeois peut y régner partout en maître. Le médiocre qui arrive en terre conquise acquiert une promotion sociale fulgurante. « Tous du gouverneur au gendarme, ayant connu en Europe la contrainte sociale ou la discipline sont devenus en Asie des potentats. Voici, privés de contrainte extérieure, des hommes qui n’en connaissent pas d’autre. Ils sont aussi victimes d’un formidable décalage social. Ils subissent l’ivresse du nouveau riche à un degré qui n’est point imaginable en Europe. »

    Même si aujourd’hui, il ne reste plus guère que quelques députés imbéciles pour penser que le passé colonial de la France fut une entreprise louable, on est toujours étonné de lire des témoignages tels que celui de Werth. On se rend compte que l’inconscient collectif tricolore est encore aujourd’hui à mille lieux de se douter de ce qui se passait vraiment là-bas. L’image que l’on a de notre pays quand on quitte l’école est encore une image d’Epinal. On ne peut que, 80 ans après, tirer notre chapeau au courage de Werth qui à son époque devait prêcher dans le désert. Louons surtout sa clairvoyance, son esprit visionnaire en concluant sur ses mots : « Il est à croire, en vérité, que la sottise de l’Europe colonisante est désormais résignée aux solutions qui l’expulseront. Elle attend que les problèmes indochinois soeint résolus par le temps, les chinois ou les russes. »







  7. #6
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    INSURRECTION DE COCHINCHINE de 1940_ Nam Kỳ Khởi nghĩa

    On a donné le nom de la révolte à une longue avenue de Ho chi Minh ville sous la forme Han viêt Nam Kỳ Khởi nghĩa ( désolé , hein DédéHeo ) qui croise les avenues ou rue Dien bien phu , Truong dinh , Võ Thị Sáu , parmi d'autres héros
    Pour ceux qui veulent savoir un peu plus sur Chi Vo Thi Sau, voilà un post du regretté Agemon:

    http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...-ng-toi-9.html

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 804

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    INSURRECTION DE COCHINCHINE de 1940_ Nam Kỳ Khởi nghĩa
    Kh
    Un épisode historique relativement peu connu de l 'histoire dela Cochinchine précurseur de l'offensive du Têt : 18 villes sont attaquées , l 'insurrection dure de fin novembre 1940 à début janvier 1941

    On a donné le nom de la révolte à une longue avenue de Ho chi Minh ville sous la forme Han viêt Nam Kỳ Khởi nghĩa ( désolé , hein DédéHeo ) qui croise les avenues ou rue Dien bien phu , Truong dinh , Võ Thị Sáu , parmi d'autres héros
    Nam Kỳ Khởi nghĩa ( désolé , hein DédéHeo )
    Oui, c'est du pure sino-viet, comme tous les termes d'histoire géo de l'époque (~avant 1950) :
    Littéralement : Sud Région Soulèvement

    Et de la même époque, il y a Nguyen Thi Minh Khai - Wikipedia, the free encyclopedia

    Elle a raté le Front Populaire, cette petite !
    In 1931 she and Hồ Chi Minh became romantically involved. They planned to get married, but were separated when Khai (HCM) was arrested and jailed by British police on suspicion of involvement in subversive activities. Very little is known about Hồ and Khai's relationship: according to some reports, they were in fact married; some historians believe that they passed each other off as husband and wife without ever having had an official marriage ceremony. The modern government of Vietnam maintains that Hồ Chí Minh never had any romantic relationships in life, let alone got married.

    In 1936, she returned to Vietnam and became the top leader of the communists in Saigon. She was seized by the French colonial government in 1940 and was executed by firing squad
    The next year.Her husband Lê had been jailed in June 1939, and later died in the tiger cages at Poulo Condore prison in September 1942.
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  9. #8
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Nguyen Thi Minh Khai - Wikipedia, the free encyclopedia
    Her husband Lê had been jailed in June 1939, and later died in the tiger cages at Poulo Condore prison in September 1942.
    _ son mari Lê Hông Phong fut le 2è secrétaire du PCI . Il est mort à Poulo condor en 1942 . Il a donné son nom à une célèbre base de combat ( chiên khu ) dans la province de Phan thiêt , au Centre VN
    _ Ng t Minh Khai a été arrêtée et exécutée ainsi que Võ Thị Sáu et d'autres martyrs dans les suites de l'insurrection de Cochinchine .
    _ autre épisode de l 'histoire de Cochinchine , la révolte des 18 vergers de bétel _ khởi nghĩa 18 Thôn Vườn Trầu ( en Hán , Phù Lưu Viên ). Ces villages font partie du district de Hoc môn , Gia Dinh . D'après les chroniques "Gia Định thành thông chí " de Trịnh Hoài Đức , cette région au début du Nam tiên n'était que des forêts denses remplies d'animaux féroces . Les VN ont dériché les forêts et transformé en rizières et vrgers fertiles .Kh
    En 1885 , les insurgés sous la conduite de Phan Công Hớn et de Nguyễn Văn Quá ont attaqué dans la nuit du Tết Ất Dậu (1885) le chef-lieu de Hóc Môn et tué le mandarin collabo le đốc phủ Trần Tử Ca . [en juillet 1885 , ce fut la chute de Huê' ]
    _ la contrée des 18 vergers fut aussi la région d'activité du célèbre résistant Ng an Ninh et d' autres résistants dont Nguyễn Thị Minh Khai, Nguyễn Văn Cừ, Võ Văn Tần..

  10. #9
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par sgn3vlg Voir le message
    bj danny,
    Une erreur de conversion de ma part, vous pouvez copier maintenant à ce nouveau lien.
    toutes mes excuses


    laCochinchine_contemporaine_d.pdf
    Merci beaucoup. Une lecture simpliste de ce genre de livre est déconseillée. C’est pourquoi il nous faut une possibilité d’en copier des extraits pour les recouper avec des infos venant d’autres sources.

    Je commence par un point positif. L’auteur de ce livre a pu éviter la mensonge classique franco-français affirmant que le « traité de Versailles » donne à a France le droit d’attaquer le VN en 1885. Voir page 6

    Un traité fut signé à Versailles, le 28 novembre 1787, entre les plénipotentiaires français, le comte de Vergenne et le comte de Montmorin d'une part, et les négociateurs annamites, le prince royal Canh-Duê et Pigneau de Béhaine d'autre part. Une alliance offensive et défensive fut ainsi conclue entre les deux hautes puissances contractantes. Le roi de France devait envoyer au secours de Gia-Long une escadre de 20 bâtiments de guerre, cinq régiments européens et deux régiments de troupes coloniales. Il devait fournir un subside de 500.000 piastres en espèces et de 500.000 piastres en matériel de guerre. En retour Gia-Long cédait à la France, en toute souveraineté, la ville et la baie de Tourane et le groupe de Poulo-Condore ; il accordait la liberté du commerce à tous les sujets français, le droit de résidence à des consuls dans les ports désignés par Louis XVI, le droit de faire du bois dans toutes les forêts annamites pour la construction et la réparation des navires. La liberté du christianisme était proclamée dans l’Annam. Enfin, dans le cas d'une guerre dans l’Inde, Gia-Long permettait de lever un corps de 14.000 hommes dans ses États et s'engageait à fournir une armée de soixante mille hommes si les possessions françaises de Cochinchine étaient attaquées. L'évêque d’Adran quitta Versailles et l'exécution du traité fut confiée au gouverneur de l’Inde, M. de Conwy. Mais la mauvaise volonté de ce fonctionnaire ne permit pas de donner suite à ces conventions.
    Il a eu l’honnêteté d’admettre que ce Traité n’a pas été entièrement honoré par la France. Il n’a pas non plus prétendu que l’Empereur Gia Long avait l’obligation de céder Tourane et Poulo-Condore à la France, contrairement à son copain Lucien Grammont officier comme lui de l’armée française. Ce dernier affirmait avec beaucoup d’aplombs que :

    … Le port de Tourane qui nous est cédé par le second traité de Versailles, va nous donner un pied dans ces mers de Chine où gravite depuis tant d'années tout un monde européen. Presque aussitôt éclate la révolution française, et nos projets d'établissement sont anéantis. Cependant l'évêque d'Adran a rétabli Gia-Long sur le trône de l'empire annamite qui a paru un moment s'ouvrir aux idées nouvelles. Mais la dette de reconnaissance qu'elle a contractée envers nous pèse désormais à cette dynastie soupçonneuse …
    Il suffit de lire d’autres sources en langue vietnamienne ou anglaise pour en connaitre la vérité. Par exemple ici Gia Long - Wikipedia, the free encyclopedia
    On note néanmoins que l’auteur n’a pas pu résister à induire le lecteur en erreur à propos de ce Traité (page 6)

    « … La liberté du christianisme était proclamée dans l’Annam »

    Non, la liberté du christianisme n’a jamais été mentionnée dans ce Traité. C’est confirmé par des historiens vietnamiens et par wikipédia version anglaise et vietnamienne.

    Si l’on continue la lecture de ce livre, on découvre d’autres mensonges. Je vais les lister quand j’aurais un peu de temps. Car il faut montrer le vrai visage ignoble de ces colons français qui débarquent au VN un siècle après leur « déclaration universelle des Droits de l’Homme ». Bien sûr, tout en gardant à l’esprit que les Français d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec leurs ancêtres du 19e siècle.
    Dernière modification par dannyboy ; 25/09/2013 à 09h53.

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. livre L’Indo-Chine française contemporaine 1885, cherche page manquée.
    Par sgn3vlg dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/08/2013, 22h35
  2. Onze mois ss-prefet en Basse-Cochinchine du capt. Lucien Grammont
    Par sgn3vlg dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 20
    Dernier message: 12/07/2013, 01h56
  3. Messageries Fluviales de Cochinchine
    Par Nem Chua dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 22
    Dernier message: 11/04/2012, 08h27
  4. conférence sur la littérature contemporaine du Vietnam
    Par nguyetnga dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/02/2010, 23h06
  5. [Livre] Cochinchine, de Léon Werth
    Par robin des bois dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/03/2007, 18h28

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre