Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Indochine français 1897 (repag.)_Paul Doumer

  1. #1
    Jeune Viêt Avatar de sgn3vlg
    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    121

    Smile Indochine français 1897 (repag.)_Paul Doumer

    Bonjour à Tous,
    Le livre Indochine français 1897 (repag.)_Paul Doumer. En voici quelques récits hilarants.
    Bonne lecture,

    p.147. Une musique est à côté d'eux, cambodgienne par les instrumentistes et française par les instruments, de même origine que ceux des fanfares de nos villages. Les Cambodgiens soufflent consciencieusement dans les cuivres. A mon arrivée, ils attaquent la Marseillaise... C'est elle, c'est bien elle? — Eh ! oui, mais combien défigurée. Le ton, les notes,la mesure, tout cela est faux, archi faux. On se retient pour ne pas crier de douleur, pour ne pas demander grâce ! Il faut savoir souffrir sans le paraître,et être résigné à tout subir gaiement. Peut-être même ai-je eu, quelque jour, à répondre à une question du Roi sur sa musique et à lui dire qu'elle était remarquable.
    -- p.150 Un des commerçants français établis au Cambodge persuada au souverain qu'il devait,pour assurer sa glorieuse renommée, avoir à Pnom-Penh sa statue, une statue monumentale, équestre pour être digne d'un puissant monarque. Muni d'une commande en forme, pour un prix forcément très élevé, et de plusieurs photographies de l'auguste modèle à reproduire, il se rendit en France. On était aux environs de 1872. Notre commerçant découvrit chez un fondeur une statue équestre de Napoléon III, achevée au moment où éclata la guerre et restée en magasin. On pouvait se la procurer à bon compte, au prix de la matière.Mais, comme Napoléon ne ressemblait pas du tout à Norodom, la tête de la statue fut sciée ; une tête pouvant passer pour celle d'un Cambodgien fut modelée d'après les photographies, fondue et soudée sur le corps de l'ex empereur des Français. Quelques mois plus tard, la statue arrivait à Phnom-Penh; elle fut trouvée magnifique et élevée devant le palais royal, en face du fleuve majestueux.L'énorme cheval et le corps de Napoléon III, surmonté de sa tête d'emprunt,portent dès aujourd'hui jusque vers le ciel et diront aux âges futurs la gloire du roi Norodom. Ils diront aussi, aux gens informés, que la destinée des hommes et des choses est parfois bien étrange.

    p.177 Quand notre bateau approche de Kratié, le poste se voit, tout pavoisé aux couleurs nationales, la rive garnie d'une foule curieuse. Près de l'appontement, des hommes sont alignés; il y a les fonctionnaires cambodgiens dont les casaques de soie aux reflets dorés miroitent au soleil; les quelques Français de la Résidence se reconnaissent aussi à leurs costumes blancs; mais il est une longue file d'hommes qu'on distingue mal et dont les vêtements nous intriguent. Ils ont une coiffure tricolore et un costume uniformément jaune. On cherche ce que cela peut être; on fait toutes les hypothèses.
    — Le Résident doit avoir habillé ses miliciens de toile kaki, dit l'un de nous.
    — Peut-être... mais ils n'ont pas d'armes; rien ne scintille.
    — C'est tout à fait extraordinaire.
    Le bateau avance et l'on voit très bien les espèces de turbans tricolores, faits d'une bande d'étoffe enroulée autour de la tête, dont la troupe inconnue est affublée. Mais le vêtement kaki ?... Quelques tours d'hélice, et le doute disparaît.
    — Ça n'est pas du kaki ; c'est leur peau !
    C'est un éclat de rire général.
    La vie sépare mais elle n'oblige pas à oublier. Quand on aime son pays, on le garde dans notre coeur bien au chaud.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Citation Envoyé par sgn3vlg Voir le message
    Bonjour à Tous,
    Le livre Indochine français 1897 (repag.)_Paul Doumer.
    Un aspect de la carrière de Paul Doumer : un trafiquant de drogue de haute volée
    Le trafic des drogues a été "le joyau du diadème impérial britannique", en clair qu’il rapportait beaucoup d’argent. La France marche dans les traces des Anglais : "dès 1862, 6 mois après avoir annexé Saïgon, la France met en place, par l’intermédiaire de commerçants chinois, un fructueux commerce d’opium destiné aux "indigènes". La marchandise importée d’Inde est taxée à 10%. La "source de revenus est si juteuse que l’expérience est renouvelée les années suivantes avec chaque nouvelle région de l’Indochine devenue protectorat ou conquise"...La système "atteint la "perfection" en 1893 avec l’arrivée de Paul Doumer en Indochine (il a été "Gouverneur général de 1897 à 1902 . Il va rassembler " les 5 comptoirs en un monopole unique, il fait construire une raffinerie moderne qui transforme la résine indienne brute en opium à fumer et invente un nouveau procédé qui permet à la drogue de brûler plus rapidement obligeant ainsi les fumeurs à augmenter leur consommation".

    Toute cette face de l’action du futur président est soigneusement cachée. Surtout les immenses dégâts occasionnés aux peuples d’Indochine ne sont nulle part évoqués.
    _ "la politique d’interdiction (des drogues) adoptée sur le plan international et mise en place au début du XXème siècle (...) ne sera tous simplement pas appliquée dans les colonies".
    _ sur FV on a fait un post sur Fort Bayard ou Kouang tcheou wan . http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...rt-bayard.html
    Ce comptoir a été mêlé à l'oeuvre de Doumer Dans les volutes de Fort Bayard - Les influences : des idées et des hommes
    Concession française au sud de la Chine de 1898 à 1945 , ce port colonial, grand rival de Hongkong, cachait un secret : être la plaque tournante du commerce de l’opium à destination de l’Europe et l’Amérique du Nord. On l’a oublié mais un tiers des revenus de la colonisation française provenait du commerce officiel de cette drogue. Fort Bayard fut géré par la Banque française de l’Indochine, et fut placé notamment sous la responsabilité de Paul Doumer, un temps administrateur général de l’Indochine (1897-1902). Ce commerce d’Etat devait être suffisamment lucratif pour résister aux assauts des Triades, des pirates, des épidémies de choléra et des typhons, sans oublier deux guerres mondiales, la révolution chinoise ainsi que les concurrences anglaises et japonaises.


    Le palais présidentiel que Paul Doumer s'était fait construire dès son arrivée en Indochine
    Ce palais , il doit être à Ha noi , qu'est-il devenu ?

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 806

    Par défaut

    C'est l'actuel palais présidentiel (Phủ Chủ tịch). C'est très connu et son histoire aussi.
    C'est bien pratique, ce machin de style un peu lourd genre renaissance italienne.
    Il a un wiki en 8 langues

    On ne s'en plaint pas. On peut recevoir et épater le grand amis de l'amis Han Viet:


    Chủ tịch nước Việt Nam Nguyễn Minh Triết và Tổng thống Hoa Kỳ George W. Bush tại Phủ Chủ tịch (11/2006)
    Le Président du Vietnam Nguyen Minh Triet et le Président américain George W. Bush au palais présidentiel (11/2006)
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  5. #4
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Un des successeurs de Doumer fut Albert Sarraut .
    D 'après Wikipedia ,La doctrine humaniste de Sarraut
    Au début des années 1920, Albert Sarraut, alors ministre des Colonies, a conçu un plan de mise en valeur des colonies qui, s'il ne fut pas mis en pratique, marque l'intérêt renouvelé des autorités pour reprendre en main le développement des colonies. Les idées qu'il expose dans son ouvrage La mise en valeur des colonies françaises forment une doctrine cohérente de la colonisation économique qui justifie le souci de l'administration envers les populations locales : « La politique indigène, écrit-il, c'est la conservation de la race. » Il préconise en conséquence un programme d'investissement sanitaire et social

    L 'oncle Hô lui dresse un costard pour l'éternité dans " le Procès de la colonisation française " dans le chapitre consacré à " l'empoisonnement des indigènes "
    http://www.legrandsoir.info/le-proces-de-la-colonisation-francaise.html
    http://classiques.chez-alice.fr/ho/proc2.pdf
    Le bon M. Sarraut, ancien ministre radical des Colonies, petit père des indigènes (à ce qu'il dit) adorait les Annamites et était adoré par eux.Pour leur inculquer la civilisation française dont il était l'agent principal, il ne reculait devant rien
    [Dans la bouche des embellisseurs ça devient : il a aimé ce pays et s'est attaché aux indigènes]

    Parmi tous les efforts que les civilisateurs ont faits pour améliorer la race annamite et l'amener vers le progrès (?), il faut signaler la vente forcée de l'alcool officiel. Il serait trop long d'énumérer ici tous les abus nés de la vente d'un poison, destiné à doser et faire avaler la démocratie. II existait alors quinze cents débits d'alcool et d'opium pour mille villages, tandis qu'il n'y avait que dix écoles pour le même nombre de localités.....on avait fait ingurgiter aux 12 millions d'indigènes , femmes et enfants compris 23 à 24 millions de litres d'alcool par an

    Dans la province de Son-tây, il y avait une population que l'on estimait à 200000 habitants. Pour les besoins de la cause, quand il s'agit de pousser la consommation, cette population s'éleva avec une rapidité soudaine , on la porta à 230 000 habitants.Mais,comme ces 230 000 habitants consommaient trop peu, le résident arriva au bout d'une année,à obtenir une consommation de 360 000 litres d'alcool.Aussitôt, son avancement fut assuré ; il reçut des félicitations.
    M. de C... affirme qu'un autre résident lui a montré une lettre émanant de supérieurs hiérarchiques et dans laquelle on lit : « L'alcool consommé dans la préfecture de X... est tombé à moins de Z... par tête d'inscrit. Ne croyez-vous pas nécessaire de faire un exemple ? » Le résident ainsi mis en demeure convoqua les notables, leur expliqua que s'ils consommaient si peu, c'est qu'ils faisaient de la contrebande; et aussitôt les villages pour avoir la paix achetèrent la quantité d'alcool officiel, proportionnée au nombre d'habitants, que les estimations des bureaux voulaient leur imposer.On a fixé, en fait si ce n'est par des moyens légaux, la consommation annuelle de chaque indigène. Et quand on dit chaque indigène, il ne faut pas oublier qu'il ne s'agit pas seulement des indigènes adultes ;il s'agit de la population tout entière,des vieillards, des femmes, des enfants, même à la mamelle ; on contraint en quelque sorte les parents à se substituer à eux pour consommer non plus un, mais deux,trois litres d'alcool.
    Les habitants d'un village du Tonkin, se trouvant forcés de consommer,vu la menace qui pesait sur eux, s'adressèrent à leur fonctionnaire européen : « Nous n'avons pas même de quoi manger. » Le fonctionnaire répondit : «Vous êtes accoutumés à prendre trois repas de riz par jour; vous n'avez qu'à supprimer un repas, ou, au besoin, un repas et demi, afin de pouvoir consommer l'alcool du gouvernement.

  6. #5
    Jeune Viêt Avatar de sgn3vlg
    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    121

    Par défaut

    bonjour à tous,
    Spécial Indochine éditée par le magazine GeoHistoire "avril-mai 2014" à feuilleter.

    _Indochine_GeoHistoire-AvrilMai2014
    La vie sépare mais elle n'oblige pas à oublier. Quand on aime son pays, on le garde dans notre coeur bien au chaud.

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Colloque "Théâtre français en Indochine"
    Par Dông Phong dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/10/2013, 16h48
  2. Le racisme des Français envers les Français de l'étranger
    Par DédéHeo dans le forum Vivre en France / Cuộc sống ở France
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/01/2013, 12h02
  3. Indochine Destins Français
    Par Bao Nhân dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 9
    Dernier message: 05/11/2012, 08h11
  4. français installé à Hà Noi donne cours de français
    Par lulucoco dans le forum Travailler au Vietnam
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/10/2009, 22h52
  5. Le site des français rapatriés d'Indochine
    Par Marseille 13013 dans le forum Le Vietnam sur le net
    Réponses: 24
    Dernier message: 26/05/2007, 02h42

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre