Page 3 sur 16 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 157
Like Tree5Likes

Discussion: hopital Lannesan, rue du ressort?

  1. #21
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    L'hôpital est nommé d'après de Lanessan en partie parce qu 'il fut médecin militaire comme Yersin mais aussi parce qu 'il fut gouverneur général de l'Indochine de 1891 à 1894 .
    Extraits de https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_de_Lanessan
    _ son titre de gloire aux yeux de la colonisation a été de vaincre le mouvement Cần Vương et d'achever la pacification du Vietnam , grâce à la collaboration de hauts mandarins de la cour de Huê' .
    _ il fut aussi grand maçon de haut rang comme la plupart des hauts fonctionnaires coloniaux .
    _ il a achevé la construction du chemin de fer Hà nôi -Lang son .
    _ il a aussi poursuivi la transformation de Hà nôi en ville de type occidental en en détruisant les vieux quartiers , sa citadelle , établissant un réseau d'eau potable et un début d'électrification
    _ autre titre de gloire : l' institutionalisation de la vente d'opium désormais organisée en régie ; dès la fin de 1893 , c'est l'administration coloniale qui se charge elle - même de la vente du poison aux concessionnaires ( " fermiers " chinois et occidentaux )
    et les bénéfices sont sans cesse croissant , 957000 piastres en 1894 , presque un million en 1895 . Désormais et pour longtemps l'opium devenait une ressource de base du Protectorat . L'ironie féroce de l'Histoire fit que ce soit deux savants physiologistes Paul Bert et Lanessan qui en furent les initiateurs ; Doumer allait encore consolider et étendre le système de financement pour l'élargir à l'alcool . La vente de ces produits fut obligatoire , des quotas furent imposés jusqu'aux petits villages , leurs chefs punis en cas de " négligence " c'est à dire de quotas non atteints
    _ Doumer ,autre douce ironie , a aussi décidé la création d'une école de médecine qui devint plus tard la faculté de médecine de Ha nôi
    http://www.biusante.parisdescartes.f...0x001x0061.pdf

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #22
    Habitué du Việt Nam Avatar de Abuelita
    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    310

    Par défaut

    Tous ces beaux messieurs avaient donc leur "côté noir de la force"... Mais hélas, ce ne fut pas du cinéma.

    Cher Han Viët, ces quelques lignes d'informations me paraissent être les plus révoltantes de tout ce que j'ai pu lire sur FV.
    Ces personnages ignobles qui ont par centaines leurs statues, leurs avenues, leurs boulevards, leurs squares où jouent innocemment des petits enfants d'aujourd'hui, alors qu'ils ont été responsables de la déchéance et de la persécution de tant de petits et grands enfants d'autrefois...
    Vous dites "ironie"... Moi je ressens de la "ire"...

  4. #23
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 800

    Par défaut

    Arrête de délirer Abuélita ! Il ne faut pas juger les gens du XVIIIème siècle avec les valeurs du XXIème !
    Lanessan est une sorte de Mélanchon d'aujourd'hui ! (Radical d’extrême Gauche)
    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    L'hôpital est nommé d'après de Lanessan en partie parce qu 'il fut médecin militaire comme Yersin mais aussi parce qu 'il fut gouverneur général de l'Indochine de 1891 à 1894 .
    Extraits de Jean-Marie de Lanessan (1843-1919) - wikipedia
    (notaDD : il ne faut pas mentir mon cher HV, ce qui suit n'est pas extrait du wiki ci-dessus. C'est votre propre prose !
    L'année suivante, une mission de visite des territoires d'outre-mer lui fut confiée. Nommé gouverneur général de l'Indochine, en 1891, il acheva la « pacification » du Tonkin. Rappelé en France en 1894, il ne retrouva pas tout de suite un siège de député. D'abord battu lors d'une élection partielle à Lyon, en 1897, il dut attendre l'année suivante pour être élu, dans la même circonscription, dès le premier tour.
    Dans le wiki, il n'y a que ça !
    )
    _ son titre de gloire aux yeux de la colonisation a été de vaincre le mouvement Cần Vương et d'achever la pacification du Vietnam , grâce à la collaboration de hauts mandarins de la cour de Huê' .
    _ il fut aussi grand maçon de haut rang comme la plupart des hauts fonctionnaires coloniaux .
    _ il a achevé la construction du chemin de fer Hà nôi -Lang son .
    _ il a aussi poursuivi la transformation de Hà nôi en ville de type occidental en en détruisant les vieux quartiers , sa citadelle , établissant un réseau d'eau potable et un début d'électrification
    _ autre titre de gloire : l' institutionNalisation (Sic) de la vente d'opium désormais organisée en régie ; dès la fin de 1893 , c'est l'administration coloniale qui se charge elle - même de la vente du poison aux concessionnaires ( " fermiers " chinois et occidentaux )
    et les bénéfices sont sans cesse croissant , 957000 piastres en 1894 , presque un million en 1895 . Désormais et pour longtemps l'opium devenait une ressource de base du Protectorat . L'ironie féroce de l'Histoire fit que ce soit deux savants physiologistes Paul Bert et Lanessan qui en furent les initiateurs ; Doumer allait encore consolider et étendre le système de financement pour l'élargir à l'alcool . La vente de ces produits fut obligatoire , des quotas furent imposés jusqu'aux petits villages , leurs chefs punis en cas de " négligence " c'est à dire de quotas non atteints
    Délirons, délirons ! L'abominable François Holande au début du XXIème siècle a instauré une taxe sur la bière faisant passer la canette 1er prix de 23 à 32 centimes. En plus elle n'est plus brassée en France par Champigneulles - Wikipédia, Brasserie de Champigneulles mais dans "différents pays de l'UE"
    Région | La bière Champigneulles de retour dans les tulipes

    Extrait de la Liste des gouverneurs d'Indochine :

    Jean-Marie de Lanessan (1843-1919) (radical) juin 1891 - 31 décembre 1894
    Léon Jean Laurent Chavassieux (par intérim) mars 1894 - octobre 1894
    François Pierre Rodier (par intérim) décembre 1894 - février 1895
    Armand Rousseau (gauche républicaine) février 1895 - 10 décembre 1896
    Augustin Juline Fourès (par intérim) décembre 1896 - 13 février 1897
    Paul Doumer (gauche radicale) 13 février 1897 - octobre 1902
    Paul Beau (républicain laïc) octobre 1902 - février 1907

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    _ Doumer ,autre douce ironie , a aussi décidé la création d'une école de médecine qui devint plus tard la faculté de médecine de Ha nôi
    h ttp://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhm/hsm/HSMx1996x030x001/HSMx1996x030x001x0061.pdf
    Ce PDF est : http://www.biusante.parisdescartes.f...cques GONZALÈS
    "L'emploi du temps des étudiants était calqué sur celui de la France : présence à l'hôpital le matin (consultations, visites, opérations) et cours l'après-midi ; une composition écrite avait lieu chaque jeudi tandis que le samedi après-midi était réservé aux interrogations orales.
    L'école de médecine avait été installée dans un immeuble situé rue du sergent Bobillot.
    L'Hôpital destiné à l'enseignement clinique était situé primitivement au village de Thai-Hà-Ap à quatre kilomètres de Hanoï (notaDD: hihi 4km, c'était loin au 18ème siècle), sur les terres de Hoang Cao Khai qui prônait l'apprentissage de la liberté par l'émancipation intellectuelle et l'étude des sciences.
    Mais les bâtiments étaient exigus, éloignés de tout point d'eau potable, impropres à leur nouvelle affectation. Les malades ignoraient ce nouvel hôpital trop éloigné de la ville, et s'y présentaient en petit nombre. L'hôpital de Lanessan, du nom d'un médecin de la marine, Gouverneur de l'Indochine, était un hôpital du service général à vocation militaire qui avait été inauguré en 1894.
    Au bout de quelques mois l'Hôpital de Thai-Hà-Ap avait donc été transféré à Hanoï, à l'extrémité du Boulevard Armand Rousseau. On y avait élevé deux grands pavillons en bois couverts de paillotte. Mais en raison de son éloignement du centre de la ville, il fut lui aussi abandonné. L'Hôpital indigène de la Mission fut acheté par l'administration du Protectorat du Tonkin et devint l'Hôpital d'application de l'Ecole de médecine.
    II prendra le nom de Yersin en 1919. Les malades ne tardèrent pas à y affluer et quoiqu'au départ fort mal installé, cet hôpital s'agrandit peu à peu (4).
    Ultérieurement fut construit un bâtiment en briques qui servit de Maternité
    avant d'être affecté aux travaux pratiques d'Anatomie.
    Plus tard encore fut construit l'Hôpital Bach-Mai à vocation civile."


    A la même époque, le roi Léopold II de Belgique - Wikipédia colonise le Congo pour son compte personnel - Il le transfert à l'Etat belge apres le scandal. Il "soigne" les Congolais :
    Des témoignages établissant l'exploitation indigne et les mauvais traitements dont était victime la population indigène, y compris l'esclavage, la malnutrition, et la mutilation (l'affaire des « mains coupées » avec quelques photos à l'appui), en particulier dans l'industrie du caoutchouc, menèrent à un mouvement international de protestation mené par le Royaume-Uni et les États-Unis à partir des années 1894-1895.
    Dernière modification par DédéHeo ; 30/05/2013 à 12h55.

  5. #24
    Habitué du Việt Nam Avatar de Abuelita
    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    310

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Arrête de délirer Abuélita ! Il ne faut pas juger les gens du XVIIIème siècle avec les valeurs du XXIème !
    Lanessan est une sorte de Mélanchon d'aujourd'hui ! (Radical d’extrême Gauche)...
    Quel délire ? Entre les siècles passés et aujourd'hui, quelle différence y a t-il concernant les ravages de l'alcoolisme et la consommation de drogue ? Entre le despotisme colonial et les mauvais traitements infligés aux faibles ? Ce qui a été fait hier a t-il disparu aujourd'hui ?

    Ce n'est pas délirer que de grogner autant contre ceux qui ont développé et exploité ces pratiques hier - et qui savaient parfaitement ce qu'ils faisaient - que contre les barons sud-américains du cartel de la drogue aujourd'hui.

    Ce qu'ils font ou ont pu faire de bien, ne les absout pas de ces actions-là.
    Qu'elle soit pour des profits à odeur politique ou pour des profits personnels, la volonté de profits est identique. Et sous ces formes pour y parvenir elle me hérisse. (Alors, qu'on vénère leur mémoire quasiment sous mes yeux... Grrr... J'ai même été obligée d'écrire certains de ces noms sur les enveloppes de lettres amicales.)

    Et concernant "autrefois", j'ai la même réaction vis-à-vis des "respectables bourgeois" richissimes armateurs de navires d'esclaves, qu'envers Napoléon, promoteur de champs de batailles abondamment ensanglantés.

    Alors je grogne contre tous ces gens-là. Si tu appelles cette colère : délirer, alors oui, dans ce cas, je délire.
    (Mais je ne suis pas fâchée)
    Dernière modification par Abuelita ; 30/05/2013 à 15h03.

  6. #25
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 464

    Par défaut

    Citation Envoyé par FRANCETTE Voir le message
    Bonjour,
    C'est vraiment par hasard que j'ai lu votre demande sur l'hopital lannessan, je voulais voir sur google map ou ma maman et mon oncle avaient passés une partie de leur petite enfance près du square reverony à Hanoi de 1935 à 1946 environ, oui il y avait bien une maternité à l'hôpital mon grand père était à cette période le directeur de cet hôpital militaire, cordialement, France (si vous voulez des renseignements peut être que ma maman à des souvenirs)
    Francette bonjour
    Ayant déserté le forum, et ne voulant plus prendre en compte des informations , vues avec nos yeux du xxI siécle, et ne voyant qu' un côté du miroir, je me dois par politesse vous répondre.
    Merci tout d' abord. Effectivement, je cherche un lieu d' Hanoi : la rue du ressort, où peut etre se situait une maternité vietnamienne. Par contre , mon mari a été sauvé par un médecin ou chirurgien militaire qui a pratiqué une opération de la derniére chance sur son petit corps de nouveau né. Cette opération a dû se faire tres certainement entre le 31 juillet et 5 aôut 1940 à l' hôpital Lanessan. C' était un magnifique petit garçon... il est resté toujours pour moi aussi beau, malgré ses soixante treize années!! Merci et amitiés. yen

  7. #26
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Arrête de délirer Abuélita ! Il ne faut pas juger les gens du XVIIIème siècle avec les valeurs du XXIème !
    Lanessan est une sorte de Mélanchon d'aujourd'hui ! (Radical d’extrême Gauche)

    .
    D’abord ce n’est pas au 18e siècle. Lanessan « règne » sur l’Indochine au 19e siècle. Et puis même avec les valeurs du 18e siècle, Lanessan est indiscutablement un criminel. Souvenons nous que les droits de l’Homme a été inventés au 18e siècle et commence par la phrase suivante :

    « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits … ».

    On ne peut pas d’un côté décourager la consommation d’opium en France sous prétexte que c’est un fléau sanitaire et de l’autre côté encourager sa consommation en Indochine parce que Lanessan s’est attribué le monopole de la vente d’opium pour enrichir l’Empire.

    Tout cela est très bien expliqué par Charles Fourniau, un des rares historiens français qui ne cherchent pas à embellir la colonisation française :
    http://books.google.be/books?id=FL53...0opium&f=false
    isbn:2296155855 - Google zoeken
    Dernière modification par dannyboy ; 30/05/2013 à 16h11.

  8. #27
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Ayant déserté le forum, et ne voulant plus prendre en compte des informations , vues avec nos yeux du xxI siécle, et ne voyant qu' un côté du miroir,
    Quand on regarde la colonisation d’Indochine avec les yeux des colons français, il est très difficile de voir l’oppression subie par les indochinois. Il n’y avait aucune manifestation ni aucune pétition venant de la part de ces colons pour dénoncer le racisme systématique et officiel pratiqué dans ces colonies.

    Pourtant les journaux édités par les indigènes ont prédit que tout cela va exploser à la figure de ces colons. Les Français ont simplement interdit ces journaux et mis leurs journalistes en prison. Ça a marché pendant quelques décennies jusqu‘au jour où les Viets ont compris que le seul moyen de faire entendre raison à ces colons était de les massacrer.

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    mon mari a été sauvé par un médecin ou chirurgien militaire qui a pratiqué une opération de la derniére chance sur son petit corps de nouveau né
    C’est probablement un médecin français qui a sauvé ce petit garçon. Car un Viet en Indochine à l’époque, parce qu’il est simplement sujet français et non pas citoyen français, a pratiquement aucune chance de suivre des études de médecine. Les rares vietnamiens qui ont pu le faire ont très bien réussi mais ont du se contenter des tâches subalternes exécutant les ordres d’un « citoyen français » moins bien diplômé que lui.

    On ne peut pas regarder le passé avec un miroir déformant. C’est seulement après avoir regardé la réalité en face qu’on peut affirmer, sans aucun ressentiment, que les Français vivants aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ces colons stupides qui ont régné sur l’Indochine au 18-19e siècle.

  9. #28
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 464

    Par défaut

    Dannyboy bonjour,
    Je suis dpuis quelques années les posts sur forum vietnam, en particuliers vos questions et réponses. Dannyboy est -il un jeune homme où bien un adulte de mon age: 67 ans plus ou moins. Si vous êtes tres jeune , que peut bien pousser ce " jeune" à tant de dénigrements, de haine, par contre si vous avez mon age, qu' a t' il pu subir lui où sa famille, pour ne pas pouvoir essayer de trouver une juste mesure dans ses affirmations, voilà en gros les deux questions que je me pose, ne le prenez pas comme une intrusion, j' essaye de comprendre.
    Je ne suis pas du Vietnam, Française élevée dans les préceptes de la République: Liberté, Egalité Fraternité. Par les jeux des alliances, que ce soit du côté vietnamien , comme du côté français, je peux vous dire que les personnes qui constituent la Famille de mon mari, qu' ils n' ont pas été épargnés, dans leurs amours, dans leurs parcours de vie, dans leur vie d' Homme comme celui d' une Femme, qu' ils soient d' Hanoi, de Hué, et de Saigon.
    Vous parlez des colons, je vous parlerez des " grands propriétaires" qui régissaient dans nos communes, du sort des filles des ouvriers qui etaient placées comme" bonne" à tout faire, où bien des choses ne leur étaient pas épargnées, vider les seaux de mer..., les viols par les fils puceaux de la maison quand ce n' etait pas le pére, les salaires de miséres, et je vous en passe, etc etc. Les gréves interrompues par l' emploi des tacherons, et les coups de matraques par la garde mobile pour ceux qui essayaient de se rebeller.etc etc., je m' éloigne peut etre, et vous ne lirez pas peut mes quelques mots.
    J' ai découvert le Vietnam par ce que m' a raconté la famille de "LA-Bas, je me suis documentée, j' ai essayé de me faire une idée de ce qu' a été la colonisation, je vous avoue qu' à la premiere lecture je n' ai pas été fiére, peut etre que si j' étais née sous Jules Ferry je n' aurai vu que l' oeuvre civilisatrice de la France, j' ai découvert aussi ce qu' était Saigon, hué et Hanoi , en 1885, les conditions dans lesquelles les femmes mettaient au Monde leurs enfants, les épidémies, le manque d' hygiéne, aussi un peuple qui subissait les assauts de pirates, les villages brulés, je ne vais pas refaire l' histoire.la soumission des femmes vis à vis de leur pére, du mari et du fils ainé! Tout ça est loin, aujourd' hui nous avons la possibilité de trouver et d' essayer de comprendre, et surtout de faire tout notre possible que celà ne se repette pas, Forum vietnam me semblait un forum où chaqun pouvait exprimer peut etre maladroitement son envie de mieux connaitre l' autre, sans charger l' autre. Tout n' est pas blanc tout n' est pas noir, mais essayons de parler sans haine. yen

  10. #29
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Je suis dpuis quelques années les posts sur forum vietnam, en particuliers vos questions et réponses. Dannyboy est -il un jeune homme où bien un adulte de mon age: 67 ans plus ou moins. Si vous êtes tres jeune , que peut bien pousser ce " jeune" à tant de dénigrements, de haine, par contre si vous avez mon age, qu' a t' il pu subir lui où sa famille, pour ne pas pouvoir essayer de trouver une juste mesure dans ses affirmations, voilà en gros les deux questions que je me pose, ne le prenez pas comme une intrusion, j' essaye de comprendre.Je ne suis pas du Vietnam, Française élevée dans les préceptes de la République: Liberté, Egalité Fraternité. Par les jeux des alliances, que ce soit du côté vietnamien , comme du côté français, je peux vous dire que les personnes qui constituent la Famille de mon mari, qu' ils n' ont pas été épargnés, dans leurs amours, dans leurs parcours de vie, dans leur vie d' Homme comme celui d' une Femme, qu' ils soient d' Hanoi, de Hué, et de Saigon.
    Je ne comprends pas pourquoi mes critiques à l’égard des colons français vous gênent à ce point. Vous n’avez aucune responsabilité dans cette colonisation, pourquoi se sentir concernée par quelque chose qui vous est tout à fait étrangère ?

    Un Français aujourd’hui a tout à fait le droit de critiquer les nazis de l’époque sans se faire taxer de « dénigrement et haine contre l’Allemagne et les Allemands », pourquoi n’êtes vous pas capable d’accorder ce droit à un viet qui a envie de critiquer ceux qui ont opprimé son peuple ?


    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Vous parlez des colons, je vous parlerez des " grands propriétaires" qui régissaient dans nos communes, du sort des filles des ouvriers qui etaient placées comme" bonne" à tout faire, où bien des choses ne leur étaient pas épargnées, vider les seaux de mer..., les viols par les fils puceaux de la maison quand ce n' etait pas le pére, les salaires de miséres, et je vous en passe, etc etc. Les gréves interrompues par l' emploi des tacherons, et les coups de matraques par la garde mobile pour ceux qui essayaient de se rebeller.etc etc., je m' éloigne peut etre, et vous ne lirez pas peut mes quelques mots.
    Et puis un beau jour les ouvriers et paysans en avaient marre et ils viennent massacrer ces « grands propriétaires ». C’est aussi ce qui s’est passé avec les colons français au VN et c’est une suite logique des choses. Il n’y a aucune haine ni aucun dénigrement à en parler ouvertement.

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    J' ai découvert le Vietnam par ce que m' a raconté la famille de "LA-Bas, je me suis documentée, j' ai essayé de me faire une idée de ce qu' a été la colonisation, je vous avoue qu' à la premiere lecture je n' ai pas été fiére, peut etre que si j' étais née sous Jules Ferry je n' aurai vu que l' oeuvre civilisatrice de la France, j' ai découvert aussi ce qu' était Saigon, hué et Hanoi , en 1885, les conditions dans lesquelles les femmes mettaient au Monde leurs enfants, les épidémies, le manque d' hygiéne, aussi un peuple qui subissait les assauts de pirates, les villages brulés, je ne vais pas refaire l' histoire.la soumission des femmes vis à vis de leur pére, du mari et du fils ainé! Tout ça est loin, aujourd' hui nous avons la possibilité de trouver et d' essayer de comprendre, et surtout de faire tout notre possible que celà ne se repette pas, Forum vietnam me semblait un forum où chaqun pouvait exprimer peut etre maladroitement son envie de mieux connaitre l' autre, sans charger l' autre. Tout n' est pas blanc tout n' est pas noir, mais essayons de parler sans haine. Yen
    Ce que vous n’avez pas compris, c’est qu’il n’est pas possible de réaliser une « œuvre civilisatrice » quelconque quand on vient avec des armes. Il faut être capable de distinguer le discours justificatif et l’intention réelle de ces colonialistes français. On a pourtant une illustration moderne avec le discours « armes de destruction massives » de G. Bush et les vraies raisons de l’intervention des Américains en Irak.

    Continuez à lire sur le VN et vous allez comprendre qu’au moment de l’invasion française, la société viet était sur le point d’entamer des réformes structurelles similaires à ce que faisaient les Japonais à la même époque.

    Vous allez également comprendre que « … les conditions dans lesquelles les femmes mettaient au Monde leurs enfants, les épidémies, le manque d' hygiéne, aussi un peuple qui subissait les assauts de pirates, les villages brulés … » seraient vite un mauvais souvenir si les Français avaient laissé le VN en paix en 1858 pour poursuivre ses réformes.

    « la soumission des femmes vis à vis de leur pére, du mari et du fils ainé! » mais laissez moi rire. En quelle année les femmes française avaient elles le droit de vote ? Est-ce que les autres pays ont utilisé ce prétexte pour attaquer la France et y pratiquer « une œuvre civilisatrice » ?

    Bon, pour résumer, il n’y a aucune haine envers la France ni envers les Français dans mes messages. On critique ces colons français en Indochine qui n’ont pas été capable de comprendre qu’ils ne peuvent se reposer éternellement sur un système de discrimination raciale pour garder leurs privilèges. Et ces colons, par leur stupidité, ont provoqué leur propre massacre en 1945 alors qu’ils avaient la possibilité de faire du VN un DOM-TOM français. Il leur suffisait de considérer ces Viets comme des Français à part entière. Toutes ces critiques ont pour but de montrer que les Français d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec ces colons d’Indochine.
    Dernière modification par dannyboy ; 30/05/2013 à 21h17.

  11. #30
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    _ il semble que de Lanessan ( 1891- 1894 ) n'ait pas été le premier à institutionnaliser le commerce de l'opium comme source de financement de la colonisation .
    Extraits de L'Indochine Coloniale - L'Opium En 1881, le gouverneur M. Le Myre de Villers, décida de substituer à la ferme de l’opium le régime de la Régie directe. Il avait été reconnu, en effet, qu’entre les mains des chinois, la ferme de l’opium étaitune arme dangereuse pour la sécurité et les intérêts des français.
    Extraits de
    L'Indochine Coloniale - Manufacture d'Opium Saigon - The Rafinery , à Saigon , il y avait une manufacture d'opium qui avait pignon sur rue dans le centre ville et située pas loin à des dizaines de m de l'hôtel de ville , de la rue Catinat , de l 'hôpital Grall : les oeuvres de la civilisation française côte à côte

    _ à part les régies opium et alcool , il y avait aussi la régie du sel : la gabelle avait été réactualisée au VN Gabelle du sel - Wikipédia . les VN qui vivaient au bord de la mer n'avaient pas le droit de cueillir directement le sel ; ils devaient l'acheter à des " fermes " coloniales . Dans Elite intellectuelle vietnamienne et le fait colonial , on en parle de cet impôt du sel ; le chapitre L'ÉTAT DE DÉSÉQUILIBRE SOCIO-ÉCONOMIQUE montre comment le système colonial d'une manière quasi scientifique suçait le sang de la paysannerie jusqu'au plus petit village ; le plus petit paysan n'en réchappait pas , de tous les impôts , les taxes , les corvées ; tout était prétexte à extorsion
    _ L 'inde subissait aussi ce genre de gabelle . Gandhi s'est fait connaitre par sa " Marche du sel " en 1930
    Marche du sel - Wikipédia Après un parcours à pied de 386 km, il arrive le 6 avril au bord de l'océan Indien. Il s'avance dans l'eau et recueille dans ses mains un peu de sel. Par ce geste dérisoire et hautement symbolique, Gandhi encourage ses compatriotes à violer le monopole d'État sur la distribution du sel. Ce monopole oblige tous les consommateurs indiens, y compris les plus pauvres, à payer un impôt sur le sel et leur interdit d'en récolter eux-mêmes. Il est analogue à l'impôt de la gabelle sous l'Ancien Régime, en France.À Karachi comme à Bombay, les Indiens font évaporer l'eau et collectent le sel au vu des Britanniques. Ces derniers jettent plus de 60 000 contrevenants en prison. Les Indiens, fidèles aux recommandations de Gandhi, se gardent bien de résister. Le Mahatma lui-même est arrêté et passe neuf mois en prison. À la fin, le vice-roi reconnaît son impuissance à imposer la loi britannique. Cédant aux injonctions du Mahatma, il libère tous les prisonniers et accorde aux Indiens le droit de collecter eux-mêmes le sel.
    Mal inspiré, Winston Churchill, alors dans l'opposition parlementaire, ironise sur le« fakir séditieux qui grimpe à moitié nu les marches du palais du vice-roi ».



Page 3 sur 16 PremièrePremière 1234513 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre