Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: [Colonisation] Une histoire vrai et triste d'une vie

  1. #1
    Repose en paix Avatar de Marseille 13013
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Marseille
    Messages
    189

    Par défaut [Colonisation] Une histoire vrai et triste d'une vie

    Une histoire triste mais vrai des séquelles de l'époque de la colonisation, j'ai eu l'occasion de rendre visite en compagnie d'un ami, a une vielle dame Vietnamien de 93 ans, elle est impotente, cette femme est hébergée dans un centre des cannes blanches à Marseille, à la fin de la guerre d'Indochine, une femme vietnamienne mariée avec un français, à fait émigrer une jeune vietnamienne comme domestique en France, et cette jeune femme est restée domestique toute sa vie, et cloîtrée dans son univers de servante, elle ne connaissait rien d'autre, quand sa patronne est décédée, elle a chargé son fils de s'occuper de cette vielle femme, mais au bout de quelques années, il l'a placé dans cette maison de retraite des cannes blanches, ou elle est bien soignée, malgré cela elle est dans l'impossibilité de communiquer parce qu'elle ne connaît pas un seul mots de français, en plus avec son âge avancée, elle n'a plus sa tête a elle. Pour conclure cette triste histoire qu'il est impensable que certaines personnes déplacent des êtres humains pour leur besoin personnel, sans prendre en considération la vie des femmes et des hommes, alors que peut-être que malgré la misère de ces êtres au départ dans leur pays, qu'il faudrait mieux leurs laisser dans leurs pays d'origines, pour leur permettre d'avoir un environnement social, qui leur permettre de communiquer avec ses semblables, que de faire des êtres déracinés sans possibilités d'avoir des contacts avec autrui dans un pays étranger


    J'ai modifié ton titre pour une meilleure lisibilité.

    Mike

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    781

    Par défaut Re : Une histoire vrai et triste d'une vie

    oui, il aurait mieux valu que cette femme vive parmi les siens..c'est l'histoire du colonialisme, tirer profit de l'autre , au niveau sexuel ou affectif(en l'isolant) ..avec ses variantes d'aujourd'hui (tourisme sexuel, parrainage etc..). ..la rencontre(ou la domination)d'une ethnie sur l'autre..(Butterfly ..)Les hommes de la coloniale vendaient leur "cong hai'" à leurs copains: ils vendaient de la jouissance brute (sans sujet)...reste la question tabouourquoi ces femmes faisaient elles elles autant confiance à ces hommes?Incarnaient ils des valeurs.>Lesqueslles?on est dans l'aliénation coloniale,et dans celle de la la survie : la sortie de la misère, la crroyance au plus fort qui a réussi : "et donc eux , ils vont m'en sortir etc"..(en période coloniale tout est connoté par la violence).
    "qu'il faudrait mieux leurs laisser dans leurs pays d'origines, pour leur permettre d'avoir un environnement social, qui leur permettre de communiquer avec ses semblables, que de faire des êtres déracinés sans possibilités d'avoir des contacts avec autrui dans un pays étranger "là tu as dit ce que je crois,.. que les ghettos communataristes ne sont pas ce que l'on croit et ce que l'on dit ; il vaut mieux dans certains cas le communatarisme..que la solitude de l'exil..;"en plus elle n'a plus sa tête"une telle violence peut elle laisser intacte?

  4. #3
    Passionné du Việt Nam Avatar de Son Lam
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Hérault - France
    Messages
    1 820

    Par défaut Re : Re : Une histoire vrai et triste d'une vie

    Citation Envoyé par mai
    oui, il aurait mieux valu que cette femme vive parmi les siens..c'est l'histoire du colonialisme, tirer profit de l'autre , au niveau sexuel ou affectif(en l'isolant) ..avec ses variantes d'aujourd'hui (tourisme sexuel, parrainage etc..). ..la rencontre(ou la domination)d'une ethnie sur l'autre..(Butterfly ..)Les hommes de la coloniale vendaient leur "cong hai'" à leurs copains: ils vendaient de la jouissance brute (sans sujet)...reste la question tabouourquoi ces femmes faisaient elles elles autant confiance à ces hommes?Incarnaient ils des valeurs.>Lesqueslles?on est dans l'aliénation coloniale,et dans celle de la la survie : la sortie de la misère, la crroyance au plus fort qui a réussi : "et donc eux , ils vont m'en sortir etc"..(en période coloniale tout est connoté par la violence).
    Je crois que cette vieille femme à été choisie par la femme vietnamienne du colon français. Qui voulait certainement avoir quelqu'un du pays avec qui communiquer.

    Mais cette femme, qui a déplacé une pauvre fille, a eu un comportement totalement égoïste en la gardant à son service sans l'ouvrir au monde.
    Ce comportement à son égard est-il exactement celui que son mari avait eu pour elle-même ? L'a-t-elle imité ? Est-ce pour mieux vivre sa condition de femme exploitée et déracinée ?

    Citation Envoyé par mai
    (...) que les ghettos communataristes ne sont pas ce que l'on croit et ce que l'on dit ; il vaut mieux dans certains cas le communatarisme..que la solitude de l'exil...
    Oui, c'est vrai...quand l'immigration n'est pas choisie et/ou imposée (l'immigration alimentaire en fait partie). Mais le communautarisme entraine toute sorte de rejet à moyen terme (le micro-communautarisme dont a été victime cette pauvre femme en est un cruel exemple). Il reste nécessaire de rester ouvert aux autres. A mon avis.

  5. #4
    Habitué du Việt Nam Avatar de Rosco
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    300

    Par défaut Re : Re : Une histoire vrai et triste d'une vie

    Citation Envoyé par mai
    oui, il aurait mieux valu que cette femme vive parmi les siens..c'est l'histoire du colonialisme, tirer profit de l'autre , au niveau sexuel ou affectif(en l'isolant) ..avec ses variantes d'aujourd'hui (tourisme sexuel, parrainage etc..). ..la rencontre(ou la domination)d'une ethnie sur l'autre
    Sur cette histoire là je ne vois pas trop le rapport avec le colonialisme, comme l' a dit Son lam cette pauvre femme avait été recrutéé par une autre vietnamienne. De plus ce genre d' histoires existe encore de nos jours. Ne serait ce qu' au Vietnam où j' ai quelques fois visité de belles maisons avec à chaque fois une "chambre de bonne" à l' intérieur. Je me suis souvent interrogé sur les conditions de ces femmes. Selon le genre de la famille qui embauche la "domestique" je n' ose imaginer pour certaines leurs conditions de travail. Quels sont leurs horaires de travail ? Tous les combiens peuvent elles retourner dans leur famille d' origine, souvent loin à la campagne ? Peuvent-elles se marier ?...etc...

  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 803

    Par défaut Re : Re : Re : Une histoire vrai et triste d'une vie

    Cette histoire n’a rien à voir avec le colonialisme, il s’agit d’un cas possible d’esclavage moderne entre 2 vietnamiennes.
    Ce cas est limite vu que cette personne semble être une attardé mentale ; vivant en France dans une famille franco-viet, elle n’a pas réussi à apprendre le français ? Au Vietnam, elle était condamnée à la misère et serait morte depuis longtemps. De plus il n’y a pas de frontière avec l’hébergement d’une personne à charge ; il faut analyser les détails pour savoir qui exploite qui. Je pense que votre histoire et celle de « mon cuisinier » à plus sa place dans la section « vivre en France » car ce n’est pas du passé, c’est de l’actualité. Donc j’ouvre une file sur le sujet esclavage moderne.
    Citation Envoyé par Rosco
    ...de belles maisons avec à chaque fois une "chambre de bonne" à l' intérieur. Je me suis souvent interrogé sur les conditions de ces femmes. Selon le genre de la famille qui embauche la "domestique" je n' ose imaginer pour certaines leurs conditions de travail. Quels sont leurs horaires de travail ? Tous les combiens peuvent elles retourner dans leur famille d' origine, souvent loin à la campagne ? Peuvent-elles se marier ?...etc...
    Les Vietnamiens ont des bonnes âgées de 12ans à 68 ; on les appelle des Osin du nom d’un personnage de bonne à tout faire d’un feuilleton japonais. J’ai même entendu des voisins parler de leur « machine à laver made in Thanh Hoa » du nom de la province pauvre du centre.
    Osin is actually the name of a Japanese movie and it was shown in Vietnam some years ago. In it, Osin, the main character, is a maid who worked very hard, saved money, and, after many difficulties, managed to escape her indenture life and created a new life for herself.
    http://news.pacificnews.org/news/vie...c558b20d30bbb3
    Faites un post sur vos nounous, Osin, nguoi giup viec, aide ménagère dans “Vivre au Vietnam »
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  7. #6
    Repose en paix Avatar de Marseille 13013
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Marseille
    Messages
    189

    Par défaut Re : Une histoire vrai et triste d'une vie

    J'ai porté a votre connaissance cette triste histoire, je n'ai pas a aucun moment parler de cololialisme, mais simplment attirer votre attention sur une forme d'esclavagiste. Il faut toujours placer les choses dans la contextes de la vie de l'époque, on ne peut pas avoir une juste appréciation des choses avec les critères d'aujoud'hui ! Les conditions économiques et sociales étaient très différentes, le niveau d'instruction, la dépendance financière, la pauvreté...... Un personne de condition modeste sans instruction ne peut pas apprécier son devenir, lorsqu'elle dépendante déjà d'une autre personne, cette dernière personne peut avoir des moyens de pression pour son propre intérêt, pour influencer l'autre personne. Nous avons eu de nombreux exemples en France et aux pays demandeurs d'employés comme l'Arabie Saoudite....., ou des personnes croyants trouer l'Eldorado, que fait miroiter les employeurs, ont confisquer les passeports de leurs employés , et exploiter les crédules comme du temps des esclavagistes, de nombreux exemples ont été montrer la télévision récémment, souvenez vous du cas d'une femme provenant de Philippine...etc

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Et une fois marié, comment est la vie de couple?
    Par jm78 dans le forum Le Mariage / Cưới hỏi Việt Nam
    Réponses: 267
    Dernier message: 18/10/2009, 16h25
  2. Racontez-moi une anecdote / histoire de votre séjour au Vietnam
    Par thanhhai dans le forum Le Voyage au Vietnam
    Réponses: 156
    Dernier message: 12/06/2008, 18h11
  3. Refaire sa vie avec une femme vivant au Vietnam
    Par uthung dans le forum Le Mariage / Cưới hỏi Việt Nam
    Réponses: 33
    Dernier message: 26/04/2008, 07h03
  4. [Do Duc Cuong - ATM] La vie est une source d’inspiration
    Par Bao Nhân dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/02/2008, 20h45
  5. Réponses: 20
    Dernier message: 08/01/2008, 01h32

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre