Page 3 sur 5 PremièrePremière 12345 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 47

Discussion: François Trinh Duc futur patron du XV de France.

  1. #21
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonjour TLM,

    Victoire de la France sur le pays de Galles,où François Trinh -Duc s'est distingué,lui qui est si critiqué pour son jeu au pied, par une passe au pied permettant à Vincent Clerc de marquer le 3ème essai Français.

    L'Equipe.fr: "François Trinh-Duc s'est une nouvelle fois illustré. Le demi d'ouverture du XV de France a lancé une superbe cuillère (32e) sur Halfpenny qui filait à l'essai côté fermé. Le Montpelliérain a décoché un petit coup de pied par-dessus pour l'essai de Vincent Clerc (28-9, 58e)."


    Une chanson pour lui!

    YouTube - Survivor - Eye Of The Tiger
    Dernière modification par ngjm95 ; 20/03/2011 à 09h25.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #22
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Fin 2009, le Figaron s'est posé cette question : ""Trinh-Duc,le nouveau petit prince des Bleus? Le jeune ouvreur a tout pour devenirle patron du XV de France. Il passe un test décisif demain soir à Marseille face aux All Blacks de Dan Carter
    Mai 2011, il semble que FTD ait répondu à cette question dans le match Montpellier _Toulon (27_3). Il a été à l'origine des deux premiers essais et a marqué lui _même le troisième celui du bonus qui permet de passer Toulon au classement et se qualifier pour la phase finale:

    YouTube - ‪RugbyMania - Montpellier vs Toulon - Top 14 Orange 2010/11 - J26 - rugby‬‏

    Les éloges dans la presse:
    «Plus de 10 en France ? Pfff. Regardez François Trinh-Duc. Un des tous meilleurs.»

    Et franchement, quand je vois le match de François Trinh-Duc face à Toulon... En fait, il n'y a pas assez de jeu en France. Mettez du jeu et vous verrez des 10 éclore. Parce que Trinh-Duc, samedi, il a mangé la soupe sur la tête de Wilkinson, une référence mondiale. J'espère que les entraîneurs du XV de France ont regardé ce match. Parce quand ils sont mis dans ces conditions de jeu, nos 10 peuvent s'éclater et emmener avec eux toute l'équipe. Mis dans de bonnes conditions, comme à Montpellier, Trinh-Duc peut prendre de l'influence sur le moral de l'équipe de France et la tirer vers le haut. Pour moi, c'est un des tous meilleurs et il s'est considérablement amélioré.
    Alain Penaud_ l'Equipe 09/05/2011


    Trois essais, dont celui du bonus, celui d’un François Trinh-Duc marchant sur l’eau, transcendé par le défi. "Et par le public, précisera celui qui, de son propre aveu, aura vécu ses plus fortes émotions hier.
    Midi Libre 08/05/2011
    Dernière modification par ngjm95 ; 22/05/2011 à 10h12.

  4. #23
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut

    SUPER!

    MTP a gagné!


    fallait écouter les commentaires des journalistes à la radio, ils auraient bien aimé qu'on perde...
    ça leur fera les pieds!


  5. #24
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonsoir Ti Ngoc,
    Citation Envoyé par Ti Ngoc Voir le message
    SUPER!

    MTP a gagné!


    fallait écouter les commentaires des journalistes à la radio, ils auraient bien aimé qu'on perde...
    ça leur fera les pieds!
    Youpiiiiiiiiii. Bien sûr j'étais devant ma télé.

  6. #25
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut Trinh Duc et Ouedraogo, joueurs motpelliérains

    bonjour ngjm,

    plus pour la photo que pour l'article!



    Montpellier À vous renverser le cœur...

    De Marseille, JEAN-LOUP ROBERTIER
    29/05/2011, 06 h 00


    4 réactions







    Trinh-Duc et Ouedraogo dans un stade tout acquis à leur cause. Qui chavire de bonheur après être passé par toutes les émotions... (J.-M. MART)

    Maîtriser l’émotion, qu’il disait, Fabien Galthié avant ce match. Mais comment voulez-vous faire un truc pareil après avoir vécu ce qui s’est passé, hier, à Marseille ? Comment voulez-vous ne pas vous laisser submerger par la folie furieuse qui a secoué le Vélodrome, à en faire trembler la Bonne Mère sur ses bases ? Comment ne pas laisser sortir cette boule qui nous a tiraillé le ventre, trois minutes durant, alors que le Racing-Métro, d’un essai en force, venait de barrer la route du paradis à Montpellier ? Comment ne pas se lâcher, après avoir retenu son souffle, à s’en faire péter les côtes, alors que Bustos Moyano se préparait à taper la pénalité de la gagne ? Comment ne pas relâcher ses émotions, quand le ballon flotta entre les perches, rendant ainsi justice ? Oui, justice, tellement il aurait été d’une cruauté terrible que Montpellier ne décroche pas ce ticket pour la finale du championnat de France. Mais la petite étoile qui éclaire le parcours du MHR depuis des semaines en a décidé autrement. Et surtout leur a montré le chemin du ciel.
    Hier, dans un stade Vélodrome tout de bleu drapé, ce qui était déjà un exploit retentissant, les Montpelliérains ont renversé les pronostics. Les mêmes qui les donnaient perdants déjà contre Toulon, puis contre Castres. Là, c’est encore du lourd, de l’épais, que les hommes de Galthié, Béchu et Bès ont renvoyé à leurs cours de rugby. Avec la manière, le culot, l’insouciance, mais aussi la maîtrise et le sang-froid, quand il a fallu résister au monstrueux banc que Berbizier avait laissé en réserve. De la patience et de la solidarité, aussi, quand Rofes, puis Trinh-Duc, les ont laissés se débrouiller à 14 contre 15. Mais il était dit que personne ne voulait que cette saison de rêve s’arrête là, sur le bord de la Méditerranée, dans le Sud, “chez nous”. Et surtout pas envie que ce soit des Parisiens qui ressortent victorieux de Marseille.
    Un honneur, ici, chez les footeux. Un défi que les gamins du Clapas ont relevé, comme leurs manches. Opportunistes, à l’image des essais de Mirande et de Fernandez, mais aussi portés par un Gorgodze gonflé à l’hélium et un Trinh-Duc international, les Montpelliérains n’ont pas failli. Oh, bien entendu, il y eut ces relâchements prévisibles, ces baisses de régime, ces péchés de jeunesse dont profitaient sans se faire prier Bobo, Wisniewski et Qovu. Bien entendu, si le pied de ce même Wisniewski n’avait pas dévissé sur ce drop pourtant plein axe, c’était le Métro qui passait, et le rêve qui s’en allait avec... "Il faut la petite étoile, lâchait Éric Béchu, dans un vestiaire tanguant de bonheur fou. Quand c’est tendu, quand tu n’as pas de marge, il faut la petite étoile. Sinon, ça passe pas."
    Là, c’est passé, une fois encore. Samedi prochain, Montpellier va “monter” à la capitale pour défier un monstre du rugby français. La folle saison ne s’est pas arrêtée au pays des fadas. Le MHR est en finale du championnat de France. C’est historique. Et, quoi qu’il arrive, ça le restera.






    elle n'est pas belle cette photo de deux rugbymen montpelliérains?!




    Ti Ngoc


  7. #26
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    A quelques heures de sa finale (France 2 à 20h45),voici un article sur François TRINH_DUC .

    Montpellier Trinh-Duc : l’ouverture...

    JEAN-LOUP ROBERTIER
    04/06/2011, 06 h 00


    Réagir



    C’est une image qui restera, une photo qui défiera le temps pour s’accrocher aux feuilles de la légende. Samedi 7 mai, à la 73e minute d’un Montpellier-Toulon qui sentait le sapin pour le perdant. François Trinh-Duc, au bout d’une course folle après un ballon volage, marque le 3 e essai pour le MHR. L’essai du bonus, l’essai du bonheur, celui qui envoie les Montpelliérains en match de barrage.
    Après avoir frappé la pelouse comme on conjure le sort, c’est le visage couvert de sang, l’arcade sourcilière ouverte, que le demi d’ouverture international va laisser éclater sa joie, un rictus effrayant déformant sa bouche. L’image d’un Trinh-Duc se lâchant enfin, arrachant ce masque d’indifférence que certains pensaient d’arrogance.
    Publicité
    "Cette carapace, il a bien fallu que je me la construise"
    François Trinh-Duc Les scènes d’hystérie collective, ces folles sarabandes qui ponctueront ce match contre Toulon, mais aussi celui à Castres, avec un Trinh-Duc aux premières loges, confirmeront la métamorphose. Et ce baiser, cette tendre embrassade avec sa maman, dans les tribunes du stade Vélodrome, après la demi-finale victorieuse, ne diront pas autre chose. “Fouasse”, comme l’appelait son petit frère, laisse enfin l’émotion l’envahir, la vérité craqueler sa carapace. "Cette carapace, il a bien fallu que je me la construise", avoue aujourd’hui celui qui a eu son poids de critique mais aussi de responsabilité.
    Trop souvent considéré comme le “Zorro” d’un club aux performances en dents de scie, il en avait supporté le poids... et les critiques. Des critiques qui ne l’avaient pas non plus épargné, au plus haut niveau, au sein d’une équipe de France dont beaucoup pensaient qu’il n’avait pas l’étoffe pour le costume de 10. Trop joueur, trop jeune, pas adroit au pied, pas fiable dans le rôle de buteur... Lui dit que ça lui faisait ni chaud ni froid. Dans son entourage, on dit le mal que ça a fait.
    Vous comprendrez alors aisément le soulagement du gars, avec cette fin de saison de tous les plaisirs. "Ce n’est plus que du bonus, que du bonheur, sourit-il, les yeux brillants. On prend du plaisir, on joue comme on aime. Et ça gagne."
    "Je suis terre à terre, je prends les choses comme elles viennent"
    François Trinh-Duc Et surtout, il joue comme il aime, conforté par un Fabien Galthié qui a compris comment gérer cet amoureux du jeu, cet hédoniste de l’ovale, ce bouffeur de ligne d’avantage, mais aussi ce défenseur hors-pair, pour en faire le maître d’œuvre de son idée du rugby.
    "Au-delà de ces qualités énormes, François sait s’adapter", lâchait Galthié, après le match de barrage victorieux à Castres, où Trinh-Duc avait suivi à la lettre les consignes du technicien.
    Car s’adapter, il sait, François. En fait, il a appris. Pour cet esprit brillant, détenteur du bac S, puis étudiant en licence Staps qui avait étonné son professeur, un certain Pascal Mancuso, tout semble facile. Même s’il ne laisse rien transparaître. Toujours ce masque... Et cette rancœur, encore, à fleur de peau, d’un garçon qui avoue admettre la critique "que si elle est justifiée". Et qui en fait, n’en supporte aucune.
    Normal, à cet âge-là. Car là aussi, il faut le prendre en compte, l’âge. Tout juste 24 ans, François Trinh-Duc. Et déjà une carte de visite à en faire pâlir plus d’un. Et ce n’est pas fini. L’ouvreur du XV de France sera désormais l’ouvreur d’une équipe championne de France ou tout du moins finaliste du Top 14.
    Et ça aussi, ça le libère, “Fouasse”. Ça le légitime aussi, le met en confiance. Ça le rassure, cet infatigable perfectionniste, cet éternel insatisfait, qui ne cesse de renforcer ses qualités naturelles en bossant comme un fou. Et surtout qui est à quelques drops d’un autre rendez-vous, là aussi une première pour lui : la Coupe du monde.
    "Je suis terre à terre, je prends les choses comme elles viennent. Le Mondial, on a le temps d’y penser", lâche-t-il. Même si il y pense tout le temps... Décidément toujours du mal à s’ouvrir, le demi d’ouverture.



    Don't loose your grip on the dreams of the past
    You must fight just to keep them alive
    ______ Survivors





  8. #27
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Pour le journal L'Equipe, François Trinh-Duc est un surdoué de la planète ovale !


    François Trinh-Duc observe attentivement les caractères de ses coéquipiers..(REUT)

    Dans 55 jours, la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (9 septembre-23 octobre) sacralisera un poste : celui de numéro 10. Dan Carter (Nouvelle-Zélande), Quade Cooper (Australie), Patrick Lambie (Afrique du Sud), Toby Flood (Angleterre), Jonathan Sexton (Irlande).
    Rarement une compétition aura mis face à face des ouvreurs aussi talentueux. Au milieu de ces surdoués de la planète ovale, François Trinh-Duc devra surfer sur sa saison montpelliéraine pour exploser au plus haut niveau.

    «J'espère m'inscrire dans la continuité de ma saison avec l'équipe de France, confie le 10 du MHR. Et éprouver le même plaisir sur un match international. Je n'oublie pas que la saison 2009 a été compliquée pour moi. J'ai été pas mal critiqué mais il faut avancer et avoir de l'appétit.»
    «Je mesure tout l'enjeu qu'il y a autour du poste de numéro 10 au niveau international. On me demandera d'être décisif dans les moments clés. Je me suis préparé pour ne pas me mettre la pression à ces moments précis et rester froid.»

    Aux côtés de Morgan Parra ou Dimitri Yachvili, Trinh-Duc incarnera ce projet de jeu tricolore encore balbutiant. «Je mesure tout l'enjeu qu'il y a autour du poste de numéro 10 au niveau international, souligne-t-il. En équipe de France, on n'a pas de Jonah Lomu pour faire la différence seul. Il faut se baser sur le collectif pour avoir un projet de jeu cohérent. Mais je suis conscient qu'on me demandera aussi d'être décisif dans les moments clés d'un match. Je me suis préparé pour ne pas me mettre la pression à ces moments précis et rester froid. C'était nouveau pour moi dans les phases finales du Top 14 face à Castres ou le Racing
    «J'ai une exigence assez élevée»

    Depuis huit jours, François Trinh-Duc observe, écoute, profite de ce stage de cohésion au Chambon-sur-Lignon pour décrypter les profils de ses coéquipiers. Un process indispensable pour mener à bien les offensives du quinze de France. «On se connaît mieux, avoue le Montpelliérain. On découvre des caractères. Dans mon rôle, c'est important pour que l'on se comprenne mieux sur le terrain. Il faut vraiment bien cerner le caractère de chacun et voir sa perception du rugby. Derrière, on peut vraiment travailler de manière plus rigoureuse, plus pointilleuse sur de petits détails. J'ai une exigence assez élevée.» Trinh-Duc, un 10 soucieux d'«avoir un temps d'avance

    Vincent PERE-LAHAILLE, au Chambon-sur-Lignon

  9. #28
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut

    allez les bleus !


  10. #29
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut Allez les bleus !

    Merci Ti Ngoc !

    Il est bien entendu que nous sommes tous pour les bleus (qui sont pour une fois en "blanc")
    J'espère que l'autre ( M.L.) va laisser jouer François et ne pas le laisser encore sur le banc de T. Si non, je ne m'intéresserais plus jamais au rugby. Déjà, j'ai laissé tomber le foot.

    Allez les bleus !

    Note : Tu crois Ti Ngoc que les nordistes savent de quoi sommes-nous en train de parler ?
    Heureusement que tu es là.
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

  11. #30
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonjour Ti Ngoc,Agemon et TLM,

    [QUOTE=Agemon;139362]Merci Ti Ngoc !

    Il est bien entendu que nous sommes tous pour les bleus (qui sont pour une fois en "blanc")
    J'espère que l'autre ( M.L.) va laisser jouer François et ne pas le laisser encore sur le banc de T. Si non, je ne m'intéresserais plus jamais au rugby. Déjà, j'ai laissé tomber le foot.

    Allez les bleus !

    Note : Tu crois Ti Ngoc que les nordistes savent de quoi sommes-nous en train de parler ?
    Heureusement que tu es là.
    [/QUOTE]

    Hé,hé, je suis déjà sur le quai ! Entrain de confectionner un petit déjeuner de fête ,du Pho avec beignet pour tout à l'heure juste avant la finale. C'est vrai que la présence de Trinh_Duc m'a amené vers le Rugby.J'espère le voir à la 2ème mi_temps et faire un drop assassin !
    Bon match à TLM.

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre