Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 18

Discussion: [Xûan-Lan Guyot ] Sortie d'un documentaire "Personne/Personnage "

  1. #1
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut [Xûan-Lan Guyot ] Sortie d'un documentaire "Personne/Personnage "

    Je voudrais vous faire part d'un entretien avec une jeune cinéaste, Xuân Lan Guyot réalisé par Dominique Widemann
    C'est la fille d'un camarade d'école enfants de troupe de Dalat.

    Xûan-Lan Guyot : « Un parcours initiatique »

    Cinéma . Les Rencontres du cinéma documentaire tiennent leur 14e édition au Méliès de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Rencontre avec une jeune cinéaste, Xûan-Lan Guyot.
    C’est jusqu’au 13 octobre prochain une nouvelle proposition des Rencontres documentaires en Seine-Saint-Denis, un parcours de films centrés cette année sur la figure du personnage documentaire sous l’intitulé « Personne/Personnage ». D’où naît le désir du cinéaste ? Comment la personne filmée va-t-elle le rejoindre, basculer de personne à personnage, s’inscrire dans un récit auquel chacune des modalités de l’échange contribue à donner du sens ? Nous avons choisi de soumettre à ce questionnement crucial une jeune cinéaste, Xûan-Lan Guyot. Son premier film, La vie sombre 3 fois, se relève 7 et 9 fois flotte à la dérive, reçoit dans les festivals où il commence à être montré le bel accueil qu’il mérite. Récemment, le jury jeune du festival international Corsica.doc lui remettait son prix. Il a été retenu comme le « cas d’étude » que l’atelier documentaire de la FEMIS présente dans le cadre des Rencontres du cinéma documentaire.
    Vous résumez ainsi le propos de votre film : « Il s’agit de revenir sur le destin brisé d’une femme née en 1917 que j’ai rencontrée quand je suis allée au Vietnam pour la première fois, en 1998. Cette femme c’était ma grand-mère. Elle est morte il y a trois ans. On va maintenant déterrer ses os pour les nettoyer puis les emmener dans son village. » Comment ces quelques phrases aboutissent-elles à un objet cinématographique ?
    Xûan-Lan Guyot. Mon seul désir, au départ, était de conserver une trace de ma grand-mère. Lorsque je suis allée la voir au Vietnam, je connaissais quelques aspects de son histoire que je trouvais bouleversants. Abandonnée par mon grand-père, elle avait été séparée de sa fille, ma mère, avec laquelle elle n’a jamais pu vivre. J’avais vingt-sept ans et nous ne nous connaissions pas. Nous nous sommes mutuellement apprivoisées. Elle me parlait beaucoup mais mon vietnamien était très insuffisant. J’ai commencé, entre autres, à la filmer pour recueillir ce témoignage que ma mère pourrait ensuite me traduire. J’avais plus ou moins l’idée d’un film possible, mais je ne filmais pas pour faire des rushes. Il s’agissait peut-être de travaux préparatoires mais ce n’était pas délibéré. À l’époque, je n’avais jamais vraiment tourné et ces premières images sont celles d’une « petite-fille » plutôt que d’une réalisatrice. J’étais très émue de rencontrer cette grand-mère en même temps que je la filmais. Il y a dans ces images qui figurent dans le film des flous, des maladresses de tournage dont je suis heureuse aujourd’hui. Entre-temps, ma grand-mère est morte et ces images au format des films familiaux des années quatre-vingt apparaissent comme d’un autre temps et font figure à la fois d’archives et de reliques.
    De quelle manière le projet s’est-il concrétisé ?
    Xûan-Lan Guyot. Il a d’abord été retenu par les ateliers documentaires de la FEMIS. Il s’agit d’un atelier d’écriture qui se tient à raison d’une semaine par mois pendant cinq mois. Cela oblige à se poser de nombreuses questions essentielles : pourquoi je veux faire ce film ? Qu’est-ce qui me meut ? Qu’est-ce que je tiens à montrer même si je ne le sais pas d’emblée ? Et bien entendu, on se pose également des questions formelles. En 2002, j’ai suivi les cours des ateliers Varan. Ces ateliers documentaires durent trois mois. On commence par l’analyse des films puis on prépare un projet, enfin en une semaine, on le tourne et on le monte. Cela m’avait permis de décomplexer mon rapport à la caméra. La FEMIS m’a aidée à l’écriture. Le passage à l’acte restait pour moi difficile. Je pensais que j’étais très lente. En fait, j’ai appris que le temps moyen de toutes ces étapes, du projet à sa réalisation, était de trois ans. Mais il s’agissait d’un premier film, d’un projet très personnel. J’avais peur de la confrontation au réel. Peur de ne pas être à la hauteur, de comme on dit « gâcher de la pellicule » même en tournant en vidéo. Il faut se colleter avec la question de la légitimité à filmer les autres, avec la nécessité d’élaborer du sens.
    Vous avez tout de même franchi le pas du tournage…
    Xûan-Lan Guyot. J’avais ces images de ma grand-mère disparue avant que je puisse la filmer de nouveau. J’ai senti là une présence. Ces images étaient parfois fuyantes, parfois coupées trop tôt, mais elles contenaient un vrai personnage, une vraie rencontre, un vrai dialogue qui d’ailleurs se poursuivait après la mort de ma grand-mère puisque la traduction de ses propos m’avait apporté des réponses à des questions que je n’avais pas posées. Une fois la date de la cérémonie fixée au Vietnam, il me restait à dépasser la crainte d’être submergée par l’émotion. Il s’agissait d’une circonstance familiale singulière pour laquelle je ne pouvais pas m’autoriser un preneur de son ou un chef opérateur. Mais je savais que cela n’aurait lieu qu’une fois. La réalisatrice a pris le pas. Tenir la caméra m’a permis de trouver une distance émotionnelle. Cela dit, avant la cérémonie, je ne savais pas quoi filmer. Je n’avais pas de « moteur ». Sur un séjour de quinze jours, je n’en ai passé que trois à filmer. L’un pour la cérémonie, l’un dans un village, et le troisième dans un autre pour interroger des gens sur la vie de mes grands-parents. Sans ce « moteur » que j’évoquais, je ne tournais rien. Lorsque je suis rentrée à Paris, j’ai mis les cassettes dans un tiroir en me disant que j’allais les y oublier.
    À quel moment avez-vous su que le film se ferait malgré tout ?
    Xûan-Lan Guyot. Quelques mois après le tournage, j’ai entendu parler de l’aide au film court du conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il est demandé aux postulants de présenter un montage équivalent à la durée du film terminé. J’ai senti que je devais saisir cette impulsion. Bien sûr, c’était cinq jours avant le bouclage des dossiers et j’ai bricolé une maquette dont la durée n’est que la moitié de celle du film. Elle leur a plu. Au-delà de l’aide matérielle de 20 000 euros qui tombe comme un cadeau du ciel s’agissant d’un premier film autoproduit, j’ai réalisé que les éléments d’un film étaient là. Une certaine radicalité dans ce que j’avais fait était comprise et acceptée sans que je fournisse d’explications. Ce n’était pas une consécration puisque le film restait à faire mais une reconnaissance décisive car cette aide est très sélective. Ensuite, j’ai bénéficié d’une résidence de montage de l’association Périphérie. Obtenir tout cela signifiait que des professionnels avaient vu du cinéma dans un projet de papier. J’ai pu travailler ailleurs que dans mon salon, rencontrer d’autres cinéastes, soumettre à leurs regards et à ceux de l’équipe les étapes de mon film. J’avais écrit, tourné et fait le son toute seule, j’ai donc voulu travailler avec une monteuse, pour ce regard extérieur et pour m’assurer que si un autre film était possible à partir de ce que j’avais, il ne fallait pas que je passe à côté.

    Entretien réalisé par Dominique Widemann
    Journal Humamité du 7/10/2009
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut "La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive…"

    J'ai reçu quelques précisions de Xuân-Lan au sujet les diffusions de son film.
    Je vous donne ci-dessous un extrait de son message.

    Pour ce qui est de mon film "La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive…", il a été projeté dans le cadre du festival "Rencontres du cinéma documentaire" à Montreuil. C'est ce qui m'a valu cet article dans l'Humanité du 7/10/09.
    Pour l'instant, sa diffusion se fait à l'occasion de festivals dans lesquels il est sélectionné ou à l'occasion de projections spéciales.

    Si vous êtes en région parisienne ou si vous voulez faire passer l'information, je vous donne d'ores et déjà les dates des prochaines projections (qui seront suivies d'un débat) :

    Dans le cadre du festival "Les écrans documentaires" :
    Jeudi 29 octobre 16h00 (heure de la séance, le film sera précédé d'un court-métrage de 30')
    Espace Jean Vilar
    1 rue Paul Signac
    94110 Arcueil
    LIEN : Les Écrans Documentaires

    Dans le cadre du mois du documentaire :
    Le 17 nov à 20h30
    La fémis
    6. rue Francoeur
    75018 Paris
    LIEN : le cadre du mois du documentaire
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 370

    Par défaut

    Citation Envoyé par Agemon Voir le message
    Si vous êtes en région parisienne ou si vous voulez faire passer l'information, je vous donne d'ores et déjà les dates des prochaines projections (qui seront suivies d'un débat) :

    Dans le cadre du festival "Les écrans documentaires" :
    Jeudi 29 octobre 16h00 (heure de la séance, le film sera précédé d'un court-métrage de 30')
    Espace Jean Vilar
    1 rue Paul Signac
    94110 Arcueil
    LIEN : Les Écrans Documentaires

    Dans le cadre du mois du documentaire :
    Le 17 nov à 20h30
    La fémis
    6. rue Francoeur
    75018 Paris
    LIEN : le cadre du mois du documentaire
    Merci Agemon ! çe se pourrait que j'y aille le voir.

    BN
    Bảo Nhân : fascination, impression and passion

  5. #4
    Nouveau Viêt Avatar de ggrmpf
    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    10

    Par défaut Projection à Strasbourg de "La vie sombre trois fois, se relève sept et neuf fois flotte à la dérive..."

    Dans le cadre de "Filmer en Alsace" (du 9 au 12/12/09)
    Programme complet : http://www.filmerenalsace.eu/les-journees-professionnelles/

    SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2009 à 15 h
    À L’AUDITORIUM DE FRANCE 3 ALSACE
    Place de Bordeaux à STRASBOURG

    La vie sombre trois fois, se relève sept et neuf fois flotte à la dérive...
    Un film de Xuân-Lan Guyot, 2009, 48'

    "Elle avait fait un beau mariage, puis fut répudiée ; son enfant lui fut arrachée.
    Prise dans la tourmente de l'Histoire du Vietnam, elle resta seule le reste de sa vie.
    Elle est morte il y a trois ans. Comme le veut la tradition, plutôt que de laisser son corps dans un environnement souillé, on est allé déterrer ses os pour les nettoyer puis les emmener dans son village.
    Elle c'était ma grand-mère."

    Sélections Festivals 2009 :
    - prix du jury "jeune public" de la compétition 1° film du Festival international du documentaire d'Ajaccio; Corsica.doc.
    - Histoire(s) de voir, Paris
    - Docupolis : Int. Documentary Film Festival, Barcelona
    - Rencontres du cinéma documentaire, Montreuil
    - Les écrans documentaires, Arcueil
    - Le mois du documentaire, Paris
    ...

    à la même séance :
    Nourrir l’animal de S. Louis,
    Chroniques de l’Afrique sauvage de Issam Mathlouti,
    La légende du chou de Pascale Hecquet,

    Inscription préalable conseillée à l'aide du formulaire téléchargeable ici : http://www.filmerenalsace.eu/site/wp-content/uploads/2009-12-FeA-inscription.doc
    à renvoyer par mail à [email protected]

    Renseignements :
    Filmer en Alsace
    c/o Maison de l’image
    31 rue Kageneck
    67000 Strasbourg
    téléphone 03 88 23 86 51
    [email protected]
    Filmer en Alsace

  6. #5
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 464

    Par défaut dommage !

    Citation Envoyé par Bao Nhân Voir le message
    Merci Agemon ! çe se pourrait que j'y aille le voir.

    BN
    Merci , beaucoup , pour l 'info. Dommage d' habiter , si loin de Paris et de Strasbourg!!
    Mais pour ceux qui le visionneront , ayez la gentillesse de nous en parler , sur le forum. Un grand merci
    bonne journée. yen

  7. #6
    Nouveau Viêt Avatar de ggrmpf
    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    10

    Par défaut Nouvelles projections « La vie sombre trois fois, se relève sept et neuf fois flotte à la dérive...»

    Tout d'abord, je vous souhaite à tous une très belle année 2010 pleine de bonheur, d'amour et de santé.

    Je vous faire part des prochaines projections du film« La vie sombre trois fois, se relève sept et neuf fois flotte à la dérive...» :

    vendredi 22 janvier à 18h30 au Cinéma l’Étoile,
    1 allée du Progrès, La courneuve


    Métro ligne 7, (station La Courneuve - 8 Mai-1945) et/ou tramway (station Hôtel de ville de La Courneuve, face au cinéma) ou RER B (station La Courneuve-Aubervilliers).
    Le film fait partie de la compétition documentaire du festival "Songes d'une nuit dv" d'altermedia.
    La Courneuve > Loisirs > Culture > Cinéma

    Mercredi 27 janvier à 19h à Vesoul,

    dans le cadre du FICA, Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul. Le film fait partie de la compétition documentaire.

    http://cinemas-asie.com/2010/filmspd...mentaires8.pdf
    Par ailleurs, le festival propose cette année plusieurs films Vietnamiens, fictions et documentaires.
    Bonne journée,


  8. #7
    Nouveau Viêt Avatar de ggrmpf
    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    10

    Par défaut Film documentaire : La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive...

    Je vous informe de la projection du film documentaire

    La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive...
    de Xuân-Lan GUYOT

    samedi 10/04 à 15h au Festival Films de Femmes à Créteil.
    Maison des Arts (MAC) Place Salvador Allende, Métro ligne 8 : Créteil Préfecture (Terminus), traverser le centre commercial et sortir porte 25
    billets à l’unité (plein tarif 5€, tarif réduit 4€ et scolaire 2,30€)

    "Elle avait fait un beau mariage, puis fut répudiée ; son enfant lui fut arrachée. Prise dans la tourmente de l’Histoire du Vietnam, elle resta seule le reste de sa vie.
    Elle est morte il y a trois ans. Comme le veut la tradition, plutôt que de laisser son corps dans un environnement souillé, on est allé déterrer ses os pour les nettoyer puis les emmener dans son village.
    Elle c’était ma grand-mère."

    Prix du Jury Jeune Public de la compétition premier film - Festival Corsicadoc (Ajaccio).
    Prix long métrage documentaire du festival Songes d'une nuit dv, (Paris).

    Sélectionné aux rencontres du cinéma documentaire (Montreuil) et en compétition aux festivals Docupolis (Barcelone), les Écrans documentaire (Arcueil), Festival International des Cinémas d’Asie, FICA (Vesoul), Festival Jean Rouch, Bilan du film ethnographique (Paris), Films de Femmes (Créteil)

  9. #8
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    781

    Par défaut

    Citation Envoyé par ggrmpf Voir le message
    Je vous informe de la projection du film documentaire

    La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive...
    de Xuân-Lan GUYOT

    samedi 10/04 à 15h au Festival Films de Femmes à Créteil.
    Maison des Arts (MAC) Place Salvador Allende, Métro ligne 8 : Créteil Préfecture (Terminus), traverser le centre commercial et sortir porte 25
    billets à l’unité (plein tarif 5€, tarif réduit 4€ et scolaire 2,30€)

    "Elle avait fait un beau mariage, puis fut répudiée ; son enfant lui fut arrachée. Prise dans la tourmente de l’Histoire du Vietnam, elle resta seule le reste de sa vie.
    Elle est morte il y a trois ans. Comme le veut la tradition, plutôt que de laisser son corps dans un environnement souillé, on est allé déterrer ses os pour les nettoyer puis les emmener dans son village.
    Elle c’était ma grand-mère."

    Prix du Jury Jeune Public de la compétition premier film - Festival Corsicadoc (Ajaccio).
    Prix long métrage documentaire du festival Songes d'une nuit dv, (Paris).

    Sélectionné aux rencontres du cinéma documentaire (Montreuil) et en compétition aux festivals Docupolis (Barcelone), les Écrans documentaire (Arcueil), Festival International des Cinémas d’Asie, FICA (Vesoul), Festival Jean Rouch, Bilan du film ethnographique (Paris), Films de Femmes (Créteil)
    merci pour l'info:extrêmement interessant ..à suivre..je l'ai noté..mais malheureusement hors festival comment faire?

  10. #9
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    702

    Par défaut

    Merci pour l'info...ggrmpf....

  11. #10
    Nouveau Viêt Avatar de ggrmpf
    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    10

    Par défaut

    Citation Envoyé par mai Voir le message
    merci pour l'info:extrêmement interessant ..à suivre..je l'ai noté..mais malheureusement hors festival comment faire?
    Pour l'instant la réalisatrice privilégie les festivals pour pouvoir rencontrer le public à l'issue des projections. Le film devrait repasser en Juin à Pantin, date à préciser.
    Il y a une page facebook sur "la vie sombre..." ou il y a des infos et les dates des projections.
    Des associations peuvent aussi organiser des projections spéciales.
    Une sortie dvd est prévue, mais la date de sortie n'est pas encore fixée...
    à suivre.



Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre