Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 21 à 25 sur 25
Like Tree4Likes

Discussion: Trung Thu ou Mi-Automne

  1. #21
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonjour TLM.

    Ma légende sur la fête de la Mi-Automne serait que les poissons seraient venus à la rescousse des humains pour chasser les bandits ou les mauvais esprits d'où les lanternes à l'image des poissons que les vietnamiens achètent à leurs enfants ou pour accrocher devant l'entrée.
    Si nos érudits (Dong Phong et Anh Truc ) pouvaient confirmer.
    A côté des gateaux classiques de la mi-automne ,il existe aussi ceux faits à partir de la farine de tapioca avec plus ou moins la même farce à l'intérieur.

    Les lanternes de poissons



    Les gateaux en question.


  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #22
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    _
    _ Le tết Trung thu fait partie de 7 tết qu'on appelle jours rituels ( lễ hội ou ngày cu'ng )
    Ngày Tên Việt Tên Hoa Ghi chú
    ngày 1
    tháng 1[3]
    Tết Nguyên Đán
    Năm mới
    春節
    chūnjié (xuân tiết)
    Các gia đình sum họp và ăn Tết trong 3 ngày; trước đây là 15 ngày
    ngày 15
    tháng 1[3]
    Tết Nguyên Tiêu 元宵節
    yuánxiāojié (nguyên tiêu tiết)
    Lễ hội đèn lồng
    4 hay 5
    tháng 4
    Tết Thanh Minh 清明節
    qīngmíngjié (thanh minh tiết)
    Tảo mộ
    ngày 5
    tháng 5[3]
    Tết Đoan Ngọ 端午節
    duānwǔjié (đoan ngọ tiết)
    Đua thuyền rồng
    và ăn rượp nếp (bỗng rượu)
    ngày 7
    tháng 7[3]
    Thất tịch 七夕
    qīxì (thất tịch)
    Ngày lễ tình nhân ( mua ngâu )
    ngày 15
    tháng 7[3]
    Tết Trung Nguyên 中元節
    zhōngyuánjié (trung nguyên tiết)
    ngày 15
    tháng 8[3]
    Tết Trung Thu 中秋節
    zhōngqiūjié (trung thu tiết)
    Gia đình sum họp
    và ăn bánh Trung Thu
    ngày 9
    tháng 9[3]
    Tết Trùng Dương 重陽節
    chóngyángjié (trùng dương tiết)
    Trèo núi
    và triển lãm hoa
    ngày 21 hay 22
    tháng 12
    Lễ hội Đông Chí 冬至
    dōngzhì (đông chí)
    Gia đình sum họp
    Ces jours rituels sont variables sur le calendrier occidental .
    L
    Citation Envoyé par ngjm95 Voir le message
    Bonjour TLM.

    Ma légende sur la fête de la Mi-Automne serait que les poissons seraient venus à la rescousse des humains pour chasser les bandits ou les mauvais esprits d'où les lanternes à l'image des poissons que les vietnamiens achètent à leurs enfants ou pour accrocher devant l'entrée.
    Si nos érudits (Dong Phong et Anh Truc ) pouvaient confirmer.
    A côté des gateaux classiques de la mi-automne ,il existe aussi ceux faits à partir de la farine de tapioca avec plus ou moins la même
    ...

    Bonjour ngjm95,
    Il y a tellement de belles légendes en Chine et au Viêt Nam qu'on ne sait plus à laquelle se vouer !
    Mais l'explication sérieuse a été donnée par l'ami HAN VIET ci-dessus : cette fête, tout comme les autres, été établie dans le calendrier lunaire chinois, qui permettait à nos agriculteurs de pratiquer leur art le long d'une année.
    Dông Phong
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  4. #23
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 454

    Par défaut

    Moi aussi, les amis, vous m'avez manqué, mais, avec l'âge, on n'est plus aussi rapide qu'avant et le temps nous manque toujours pour faire tout ce qu'on a encore envie de faire ! J'ai la chance de pouvoir retrouver dans la vie réelle des amis rencontrés sur ce Forum et le temps que je leur consacre c'est du temps que je ne passe plus sur le Forum...

    De plus, j'ai les nouvelles fraîches du Vietnam en direct avec les étudiants vietnamiens de Nantes qui m'invitent souvent à leurs activités et cela me ravit de voir leur respect et leur gentillesse vis-à-vis des personnes âgées comme moi !

    En fait, d'être revenue me fait constater que sur des sujets comme les us et coutumes, la culture vietnamienne, les légendes, ici, nous avons des pointures ! Alors, promis, je reviendrai plus souvent !
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  5. #24
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 422

    Par défaut

    je ne peux m'empêcher de mettre ici l'article qu'a écrit notre ami Gérard Bonnafont(Journaliste Gérard)pour le CVN dans sa rubrique désormais incontournable "tranches de vie" à cette occasion; C'est celui d'un expat qui ne peut s'empêcher de réagir aux différents évènements qui rythment la vie de nos frères et soeurs du pays.
    Savoir-vivre...
    30/09/2012 16:11
    Merci Madame la Lune, grâce à vous, pour les enfants vietnamiens, c’est Noël en septembre ! Cadeaux et friandises sont au rendez-vous pour le plaisir de bambins aux yeux brillants de gourmandise. Belle occasion pour me détendre moi aussi, mais pas comme vous pouvez l’imaginer...

    Subtils et savoureux gâteaux de mi-automne !
    Photo : CTV/CVN

    Depuis une semaine, c’est le branle-bas de combat dans la cuisine familiale. Grâce aux mains expertes des éléments féminins de la tribu, «bánh dẻo» (pain de riz gluant farcis en forme de disque lunaire) et «bánh nuong» (gâteaux farcis cuits au four) s’alignent dans des plats comme à la parade. Ma fille trépigne auprès de son oncle maternel qui, en séjour chez nous, en profite pour montrer sa dextérité à fabriquer, avec du papier, de la colle et du carton, des masques en formes d’animaux. Devant tant d’agitation, en rajouter ne servirait à rien et, en attendant le grand jour, au 15e soir du 8e mois lunaire, je décide d’être inutile en me cultivant !

    Sentiment d’abord !

    Confortablement installé dans le sofa du salon (c’est ainsi que l’on désigne le canapé ici), je m’apprête à ingurgiter intellectuellement un livre de 800 pages sur l’identité de la culture vietnamienne, écrit par un érudit vietnamien ! Et, dès les premières pages, ce que j’y découvre est tellement succulent que je ne résiste pas au plaisir de vous en faire part. Non, ne repliez pas votre journal tout de suite, en vous disant : «C’est la fête, et je n’ai pas envie de fatiguer mes neurones avec des sujets trop sérieux !». Accordez-moi le temps de vous montrer que, comme Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir, depuis plusieurs années, je vous démontre par l’exemple la réalité de cette identité au quotidien.

    Quand culture rime avec émotion... Photo : CTV/CVN

    Commençons par le début. Comme pour la culture des légumes, la culture d’une population est due aux conditions naturelles : pays chauds et humides, plaines fertiles en Orient ; pays froids et secs, prairies immenses en Occident. D’où culture sédentaire et agricole à l’Est qui crée le paysan, et culture nomade et pastorale à l’Ouest qui crée le pasteur. Or, le paysan, attaché à sa terre, vit en communauté et doit inventer une vie en bonne intelligence sur la base de bons sentiments : «Tram cái lí không bang môt tí cái tình» (Cent raisonnements ne valent pas un soupçon de sentiment). Et bien tiens ! Voilà pourquoi mes voisins sont toujours aimables avec moi, pourquoi je ne peux pas les croiser, sans qu’ils me demandent où je vais, pourquoi je ne peux pas rester tranquille plus de 5 minutes, sans que quelqu’un ne vienne me demander comment ça va ! C’est simplement parce que je fais partie d’une culture paysanne, même au milieu d’une ville de plusieurs millions d’habitants… Plus loin, l’auteur ajoute que pour vivre en s’appuyant sur les sentiments, dans les relations sociales, l’homme doit savoir respecter son prochain et le traiter avec égalité. Bon, là, je m’interroge ! J’imagine mal la notion de respect, quand on peut faire du bruit à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, sans se soucier de la fatigue de son prochain, ou quand on piétine sauvagement et impunément, celui qui nous précède dans une file d’attente ? Tiens, j’ai un petit élément de réponse à la page suivante, sous forme d’un dicton : «O bâu thì tròn, o ông thì dài» (Dans une gourde, on est rond, dans un tube, on est long). La voilà donc, cette extraordinaire faculté du vietnamien à s’adapter en toute circonstance, dont je vous fait part dans mes nombreuses «tranches de vie» : s’arrondir ou s’allonger selon… Pas étonnant cette souplesse surprenante que de nombreux occidentaux envient lorsqu’ils tentent d’imiter leurs hôtes vietnamiens, en voulant s’accroupir, pieds posés à plats sur le sol, et fesses sur les talons, et dont les tentatives s’achèvent souvent en une chute arrière lamentable qui illustre bien, pour cette situation en tout cas, la suprématie du sentiment sur la raison !

    Fabrication industrielle de bánh nuong et bánh deo. Hông Ky/VNA/CVN

    Subtil intérêt !

    Passionné par ma lecture je dévore la moitié du livre, et j’en arrive à ces lignes : «Dans le domaine des relations, le Vietnamien a l’habitude de chercher à savoir, d’examiner et d’apprécier…, car à cause du caractère communautaire, le Vietnamien se doit de s’intéresser aux autres». Voilà pourquoi, quand je rencontre une personne pour la première fois, je dois décliner, outre mon nom, ma situation de famille, le nombre et le sexe de mes enfants, ma profession, mon lieu de naissance, mon âge, mon tour de taille, mon poids, l’année de ma première dent et ma couleur préférée ! Bon, d’accord j’exagère un peu… mais à peine. Mais maintenant, je comprends mieux cette apparente curiosité : c’est parce qu’on s’intéresse à moi ! Pourquoi les occidentaux dépensent-ils des fortunes en psychanalyses, pour guérir de leurs frustrations affectives, alors qu’il leur suffirait de payer un billet d’avion, pour venir au Vietnam, s’apercevoir qu’ils ne sont pas seuls au monde et qu’il existe sur terre des personnes capables de leur porter attention ?

    Photo : Nguyên Thuy/VNA/CVN

    Pendant que mes pensées s’évadent, mes yeux sont attirés par une expression écrite en caractères gras : «La réserve dans les premiers contacts font que le Vietnamien a l’habitude de toujours y aller par quatre chemins». Et là, on touche quelque chose d’important. L’ignorer c’est courir le risque de perdre la face ! En effet, l’Occidental à l’habitude d’aborder les sujets de front, sans grandes précautions oratoires. Faire cela ici est de la plus grande impolitesse. Il faut d’abord parler de la pluie et du beau temps, de la maison, de la famille, boire une tasse de thé, fumer une cigarette…, ensuite seulement on passe au cœur du sujet qui nous réunit. Mais, si cette forme de politesse énerve parfois les occidentaux impatients, il est une autre façon de poser les questions qui peut les laisser encore plus perplexes. Car la méthode «indirecte» s’applique aussi au questionnement. Exemple : Pour savoir si la femme à qui on parle est mariée ou non, un Occidental demandera «Êtes-vous mariée ?», là où un Vietnamien demandera «Votre mari vous tiendra-t-il rigueur de rentrer si tard ?». Subtil et savoureux !

    Mais pas aussi subtile et savoureuse que l’odeur sucrée des gâteaux tout juste sortis du four, qui m’incite à fermer mon livre, et à aller exercer mon art de critique pâtissier !!!
    Gérard BONNAFONT/CVN

  6. #25
    Passionné du Việt Nam Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 000

    Par défaut

    Bonjour TLM,

    Avant tout je tiens à saluer le retour de Buuhoa.

    Citation Envoyé par Dông Phong Voir le message

    Bonjour ngjm95,
    Il y a tellement de belles légendes en Chine et au Viêt Nam qu'on ne sait plus à laquelle se vouer !
    Mais l'explication sérieuse a été donnée par l'ami HAN VIET ci-dessus : cette fête, tout comme les autres, été établie dans le calendrier lunaire chinois, qui permettait à nos agriculteurs de pratiquer leur art le long d'une année.
    Dông Phong
    Surtout si c'est une légende qui permet de la fêter avec des gateaux et étrennes !

    Thuong19 , il faudrait mettre en "sticky " la leçon de Bonnafont sur les relations humaines au Vietnam !

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Trung Thu 2010
    Par hoa lan dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/09/2013, 17h00
  2. Tết Trung Thu 2010 (Fête de la Mi Automne)
    Par kimsang dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 16
    Dernier message: 19/08/2010, 19h59
  3. Fête de mi-automne/Tet trung thu à Mettray (Tours)
    Par yellowsonmarinella dans le forum Sorties entre membres
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/10/2009, 10h23
  4. [la fête lunaire de la mi-automne] Trung Thu
    Par hoa lan dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/09/2007, 20h13
  5. Le Têt Trung thu (La Fête de la mi-automne..)
    Par le thi dans le forum Sorties entre membres
    Réponses: 20
    Dernier message: 01/11/2006, 22h31

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre