Page 4 sur 5 PremièrePremière ... 2345 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 40 sur 43

Discussion: Petits Vietnams de Dominique Rolland

  1. #31
    Apprenti Viêt Avatar de Lobonneau
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    52

    Par défaut

    Réponse à thuong19 - Il n'y a aucune amertume dans mes propos, amertume personnelle j'entends. Car je ne suis que témoin et non pas acteur dans ce drame collectif. Au sujet du livre Petits Viet Nams, je ne parlais pas de son auteur, Dominique Rolland, mais de son contenu, car c'est le plus important, il me semble. Ce contenu là, ces récits-là auraient du être écrits plus tôt (je me répète!) par un des auteurs du drame indochinois, par ceux-là même qui ont provoqué ce conflit qui a duré malheureusement plus de trente ans. Ne serait-ce que pour reconnaitre leurs erreurs et pour réparer quelque part ces erreurs. Les Viêtnamiens ne réclamaient (d'abord) que l' Indépendance - Souviens-toi les banderoles '' Independance or Death'' dans les rues de Haiphong et de Hanoi en août 1945 et après, pour affirmer leur volonté d'abolir à jamais la colonisation française. Souvenez-vous Độc Lập, Tự Do rồi mấy Hạnh Phúc. On le leur avait refuser celà. Pour finalement arriver à ce jour.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #32
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par frère Singe Voir le message
    Intéressant. Je me souviens avoir déjà eu cette réflexion, mais je n'ai pas eu la solution. Est-ce le mot "dâm đãng'' qui est irrespectueux, ou bien est-ce simplement le fait de dire d'une femme vietnamienne qu'elle est sensuelle qui est irrespectueux ? Y a-t-il moyen au Vietnam de dire d'une femme (ou les femmes en général) qu'elle est "sensuelle", sans manquer de respect ?

    Merci d'avance pour la réponse.
    Pour dire à une femme qu’elle est sensuelle, il y a d’autres mots plus respectueux comme « Khêu Gợi », « Quyến Rũ » ou « gợi cảm »
    Pour dire qu’elle « aime les hommes », tu peux aussi le dire poliment en employant les mots « Đa Tình » ou « lẳng lơ »

    Les 3 premiers mots vont faire rougir la fille. Avec les 2 mots suivants, elle va peut être se sentir gênée, mais pas forcément fâchée.

    Mais si tu dis à une fille qu’elle est « dâm đãng », tu auras, à coup sûr, les traces de ses 5 doigts sur ta jolie frimousse. ;-)

    Dông Phong avait démontré que le vrai sens de ce mot n’est pas si insultant que cela :

    dâm đãng : luxurieux,concupiscent, sensuel, libidineux ;
    (Lê Khả Kế -Nguyễn Lân, Dictionnaire Vietnamien-Français, 1994).

    Pourtant, dans la pratique, je perçois ce mot exactement comme disait mama94100 :

    « la signification du mot dâm dang si c'est adressé à une femme:cochonne,obsédée sexuelle,vicieuse. Ce mot est cependant adressé aux hommes aussi.Dàn ông dâm dang:un homme obsédé sexuellement,dans le sens vicieux.”

  4. #33
    Ne mérite pas notre confiance Avatar de frère Singe
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Paris (plus qu'un an à tirer!)
    Messages
    1 804

    Par défaut

    Citation Envoyé par dannyboy Voir le message
    Mais si tu dis à une fille qu’elle est « dâm đãng », tu auras, à coup sûr, les traces de ses 5 doigts sur ta jolie frimousse. ;-)
    On dirait qu'il y a du vécu là dedans

    Merci pour l'explication.

    On pourrait donc peut-être dire que ce n'est pas le mot dâm đãng qui est insultant, mais plutôt le fait de l'adresser à quelqu'un. Dans un commentaire sur une personne absente, ou bien dans un récit par exemple, ça ne poserait pas forcément problème. Je me trompe? Evidemment, tout dépend aussi de qui on parle à la 3ème personne. Si c'est de la mère de l'un des deux interlocuteurs... oups!

    C'est comme tao et mày, qui ne sont pas impolis en eux-mêmes, mais c'est plutôt leur usage qui peut être impoli s'il n'est pas adapté à la situation, et être au contraire très convenable dans certaines circonstances (par exemple deux amis d'enfance qui parlent entre eux).

  5. #34
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 464

    Par défaut Si!

    Ce livre aurait du (ou aurait pu)être écrit des années plus tôt, cinq ans, dix ans, vingt ans après 1956...



    Lobonneau, bonjour,
    J ' ai suivi avec intéret vos appréciations , concernant le livre de Dominique Rolland.
    Trouver les mots , les dire, , il faut quelquefois presque toute une vie, pour pouvoir. Mais peut etre l ' essentiel , est de pouvoir transmettre .
    Je vis dans une famille vietnamienne depuis plus de 43ans , et mon époux n' a pu parler de "là-bas" que plus de cinquante ans passés. Lorsque mes beaux-parents sont " rentrés" en 1975 , le silence a clos leurs lévres, peut etre par timidité , ou bien par respect, je n' ai jamais osé leur demander de me parler de la terre des Ancêtres. Une mémoire s' est estompée, et puis la deuxiéme génération a commencé de dire , et là celà a été comme un torrent avec ses plages de calme et les ecueils. Parler , oui mais en fonction de qui de quoi , des Ancêtres vietnamiens , de l ' ancêtre métis 1868 non reconnu par le Pére, des Oncles d' un "côté", les autres de l ' autre , la guerre qui a endeuillé les Uns et les Autres. Mais une trame s' est reconstituée, des fils se sont renoués, et je crois que c' est la grande leçon que j ' en tire.
    Vous parlez de l ' accueil, et du sort réservé des 1954 a toutes ces Personnes qui ont cru , en la mére Patrie. J ' ai honte , comme l ' accueil que nous avons réservé aux Harkis , et durant La Retirada" aux populations espagnoles fuyant le régime de Franco. Je ne citerai pas l' accueil de tout étranger, nous avons du travail, et le Devoir de mémoire est là , et il est commencé, car comme Dominique Rolland , nous avons trouvé ...les mots pour le dire , ( pas aussi bien qu' Elle).
    Tres bonne journée yen

  6. #35
    Apprenti Viêt Avatar de Lobonneau
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    52

    Par défaut

    Merci Yen, d'avoir réagi à mes écrits. Amitiés à vous et à votre famille.

  7. #36
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut

    Au fait, entre parenthèse, Dominique était membre du forumvietnam.

    Etant très malade, je n'ai pas pu aller les renconter lors de leur venue à Bordeaux de toute la bande d'écrivains ... C'était en 2008 il me semble. Il y avait avec Dominique Rolland, Kim Lefèvre, & Phan Huy Duong etc...

    Etaient présent cette année là aussi pendant que j'y suis :

    Kim Lefèvre
    Ecrivain et traductrice, auteur de "Métisse blanche"

    Dominique Rolland
    Ecrivain et ethnologue, auteur de "De sang mêlé"

    Doan Cam Thi Poisson
    Traductrice et critique littéraire

    Minh Tran Huy
    Rédactrice au Magazine Littéraire, auteur de "La princesse et le pêcheur"

    Phan Huy Duong
    Ecrivain, philosophe et traducteur

    Pascal Bourdeaux
    Historien des religions - Ecole Pratique des Hautes Etudes


    Place de la Bourse - Bordeaux : Dominique Rolland - Kim Lefèvre & Phan Huy Duong

    A mon avis, elle a sauté sur l'occasion pour écrire le livre en profitant du projet de la destruction du centre de Ste Livrade. Je pense qu'il faut comprendre dans ce sens et qu'il faut que quelqu'un en parle.

    Je ne suis plus ds la course mais ce projet est devenu une réalité aujourd'hui car il me semble avoir vu des destructions sur youtube de maisons - je crois même que c'était le magasin de Gontran . Sous réserve because my memory ist ein wenig kaputt ! Quel bazar !

    Nous avions tous vécu ces évennements différemment. Il est difficile de trouver le juste milieu, de relater de façon que tout le monde soit d'accord.
    J'ai lu les livres de Kim, je n'ai pas été d'accord sur certains écrits de Kim mais il faut comprendre que nous n'avions pas vécu les mêmes problèmes. Elle n'a pas eu non plus une belle vie étant gamine aussi. Nous avions tous des moments de bonheur mais aussi de tristesse.

    En 1956 (& même bien avant), je haïssais les français métropolitains parce que dix ans auparavant, mon père, français d'Indo, est mort par leur faute. Maintenant l'esprit s'est un peu calmé. Et puis, le métropolitain dans le temps et celui de maintenant n'est plus aussi le même mais il y a des choses qu'on ne peut oublier.
    Des français qui laissaient souffrir et crever un autre français était inadmissible. Les français métropolitains nous considéraient, les français d'Indo comme des traites, comme si on était responsable de la politique de Catroux, de Decoux & même du Maréchal. Si vous avez en ce temps là, le malheur de tomber malade, ils se chargeaient de vous achever en vous privant les médicaments pour vous soigner avec pour excuse de réserver, soi-disant la priorité aux troupes de débarquement ( il faut bien soigner leurs maladies vénériennes). Les français d'Indo, vous pouviez crever faute de soins, ils s'en foutent littérallement. Il suffisait en ce temps une ou deux piqures de pénicilline, mon père avait un abcès au fesse suite à une piqure mal désinfectée. C'est comme cela que mon père est décédé un mois de mars 1946 à l'hôpital Grall à Saigon. Ma haine vis à vis de ces gens sont indélibiles - la génération suivante oubliera tout mais moi, jamais de ma vie.
    Cette haine a été multiplié par deux le jour où un métro m'avait traité de bougnoule de nha quê, je n'avais que 12 ans environs... Il faut savoir que j'ai été enfermé par les troupes françaises d'occupation, dans un poste du côté de Bien Hoa pendant une journée. J'avais vers les 11 ans.
    Bouddha a dit que rien ne sortirait de bon si on persiste dans la haine. Dur, dur la vie !
    En résumé :
    C'est la raison pour laquelle que j'ai dit que nous ressentons pas tous la même chose, c'est suivant notre vécu.
    Mon père, le pauvre, avait fait le projet de se replier dans le midi de la France d'où ses parents étaient originaires - la belle ville de Marseille mais hélas! Il n'a jamaais pu revoir la terre de ses ancêtres. Maintenant avec tout le chamboulement des cimetières à Tân So Nhut, je ne sais même pas où il se repose. Ils ont fait des arrangements du temps de Chirac avec le cimetière militaire mais pour les civils rien. Quantité négligeable !

    J'ai toujours depuis tout gamin, eu cette mentalite, cette façon de penser et de raisonner mais pour les autres membres de ma famille, c'est une autre histoire. C'est la raison pour laquelle que nous ne discutons jamais sur ces sujets. De plus, je suis (ou plutôt j'étais) de tempérament très susceptible. Le Viêt Nam est tout pour moi. Personne ne me fera dévier de ma façon de penser.


    Elle est belle cette citation :

    "[...] Il y a des mots qui ne sont pas comme les autres, des mots qui possèdent une valeur particulière connue des seuls initiés."
    - Milan Kundera
    Dernière modification par Agemon ; 27/06/2011 à 20h21.
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

  8. #37
    Apprenti Viêt Avatar de Lobonneau
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    52

    Par défaut

    Dâm đãng, mot irrespectueux ou non, on peut en parler sérieusement ou moins sérieusement. Ce que je voudrais savoir c'est comment ce mot-là ait pu être imprimé dans cet endroit du récit des Petits Viet Nams? Qui l'a confondu avec '' đảm đang '' qui se serait trouvé à sa juste place pour évoquer une vertu de la femme vietnamienne? Comment a-t-on pu laisser couler le Mekong à Hội An, alors que c'est le Sông Thu Bồn qui arrose cette cité historique (et touristique ô combien!)? En revanche, j'ai beaucoup aprécié la non-recette du porc au caramel. Car chaque fois que nous nous proposions d'en faire à la maison, c'est littéralement l'affrontement des différentes écoles (gastronomiques), entre moi, mon épouse et ma belle-soeur, car nous sommes tous issus d'horizons différents!!!!

  9. #38
    Apprenti Viêt Avatar de Lobonneau
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    52

    Par défaut

    Réponse à Agemon - Oui, je suis de ton avis, Dominique Rolland, ''elle a sauté sur l'occasion pour écrire le livre en profitant du projet de la destruction du centre de Ste Livrade''. Alors posons-lui la question: s'il n'y avait pas ce projet de destruction, aurait-elle voulu écrire les Petits Viet Nams?.

  10. #39
    Apprenti Viêt Avatar de Lobonneau
    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    52

    Par défaut

    Réponse à Yen, passionnée du Viet Nam - Oui, je suis d'accord, par pudeur ou par manque de confiance, on peut se taire sur les malheurs du passé. Alors la règle très simple, pour établir le contact, c'est la sincérité, le climat de confiance, le coeur,- Je pense à vous Dominique Rolland - les gens ouvriront toutes les portes de leur sanctuaire secret ''khởi lòng, khởi dạ ''. Con kiến trong lỗ cũng phải chui ra. Vous avez vécu plus de 43 ans dans une famille vietnamienne. Vous avez donc connu plus de 43 Tết gia-đình ta. Savez-vous Yen? oui bien sûr que vous le savez! Chaque fois que vient le Tết, les Vietnamiens exilés se tournent vers leur pays natal - là où on a enterré leur placenta, et coupé leur cordon ombilical - pour penser au '' quê hương yêu dấu '' - à tous les membres de la famille, ''gần cũng như xa, lớn cũng như bé, già cũng như trẻ '', vivants ou disparus. Je m'arrête, car vous allez me donner la nostalgie. Merci pour votre contribution, à bientôt.

  11. #40
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut

    Citation Envoyé par Lobonneau Voir le message
    Réponse à Agemon - Oui, je suis de ton avis, Dominique Rolland, ''elle a sauté sur l'occasion pour écrire le livre en profitant du projet de la destruction du centre de Ste Livrade''. Alors posons-lui la question: s'il n'y avait pas ce projet de destruction, aurait-elle voulu écrire les Petits Viet Nams?.
    Salut Lobonneau ! As-tu pas lu ses autres livres de Dominique ? Je pense que ce livre aurait dû être écrit par une personne du CAFI, je ne cite pas de nom mais ... je connais une personne qui habite toujours ds la région, qui était au CAFI, de plus qui écrit régulièrement des livres. Pourquoi cette personne n'écrivait-elle pas un livre sur ce sujet ?

    Buuhoa, tu la connais cette personne puisque nous sommes tous les 2 sur Netlog.

    Nous, les français d'Indo, les vietnamiens français, les métis (*), j'en oublie certainement, on nous a complètement oublié pendant plusieurs décennies et, pour une fois que quelqu'un, qu'importe le temps ou le moment, essaye de réveiller ces amnésiques de métropolitains, je joins mes deux mains pour l'applaudire.

    Car en France, ces histoires de camps des oubliés se répètent et risqueraient encore de se répéter si on ne se fait pas gaffe.
    Avant Le CAFI (Camp d'Accueil des Français d'Indochine) de St Livrade, il y a eu le CARI (Camp d'Accueil des Rapatriés d'Indochine. Sans oublier les camps de Creysse et de NOYANT. Ce n'est pas fini, il y a eu un ex-camp militaire situé au lieu-dit "Paloumet" dans la commune de Bias.
    Ce camps très célèbre pour avoir par la ensuite enfermé les Harkis. Je dis célèbre car Chimène Badi, fille de harki, est issue de ce camp de Bias.
    ( A titre info, j'étais chef d'une Harka pd 3 ans en Oranie - C' était en Afrique que j'ai appris à parler l'arabe de l'Afrique du Nord qui n'est pas le même qu'en Asie - Une harka est composée de harkis.).

    (*) Je dis métis car je fais mon possible de ne pas écrire "Eurasien" "Quarteron" qui ne sont pas compatibles avec mes esgourdes. Je les utilise ces mots mais j'en ai une horreur.

    Hors sujet mais c'est ..... METIS pour vous démontrer que la peau n'a pas grande importance mais que tout est dans la tête.

    Je vous présente ici un métis japonais qui chante même des chansons traditionnelle du Japon. Le "Enka" -
    De peau noire mais dans la tête tout est japonais. Au fait, il s'appelle " JERO "

    Voici : Jero - Showa Karesusuki 昭和枯れすすき
    http://www.youtube.com/watch?v=36m5Esyd5o8&feature=related

    Jero - Uwasano Onna 噂の女

    YouTube - ‪Jero - Uwasano Onna????‬‏
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

Page 4 sur 5 PremièrePremière ... 2345 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre