Page 63 sur 68 PremièrePremière ... 13536162636465 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 621 à 630 sur 677
Like Tree6Likes

Discussion: Littérature vietnamienne dans toutes ses diversités

  1. #621
    Apprenti Viêt Avatar de Good
    Date d'inscription
    août 2012
    Messages
    57

    Par défaut

    mon poème préféré

    Ta Muốn Ôm
    Cả sự sống mới bắt đầu mơn mởn;
    Ta muốn riết mây đưa và gió lượn,
    Ta muốn say cánh bướm với tình yêu,
    Ta muốn thâu trong một cái hôn nhiều
    Và non nước, và cây và cỏ rạng,
    Cho chếnh choáng mùi thơm, cho đã đầy ánh sáng,
    Cho no nê thanh sắc của thời tươi;
    -- Hỡi xuân hồng, ta muốn cắn vào ngươi!

    Xuân Diệu


    I Want to Grasp The
    Life has just begun to burst forth.
    I want to seize the clouds and wind,
    Drunk with love on butterfly wings.
    I want to embrace in an ardent kiss
    The mountains, streams, trees, and bright grass
    To delight in this world of perfume and light,
    To satiate my soul with the prime of life.
    O, vermeil spring! I want to bite into thee!
    Translated by Thomas D. Le
    22 February 2009



    Mon amour ne me comprend pas.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #622
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par Good Voir le message
    mon poème préféré

    Ta Muốn Ôm
    Cả sự sống mới bắt đầu mơn mởn;
    Ta muốn riết mây đưa và gió lượn,
    Ta muốn say cánh bướm với tình yêu,
    Ta muốn thâu trong một cái hôn nhiều
    Và non nước, và cây và cỏ rạng,
    Cho chếnh choáng mùi thơm, cho đã đầy ánh sáng,
    Cho no nê thanh sắc của thời tươi;
    -- Hỡi xuân hồng, ta muốn cắn vào ngươi!

    Xuân Diệu


    I Want to Grasp The
    Life has just begun to burst forth.
    I want to seize the clouds and wind,
    Drunk with love on butterfly wings.
    I want to embrace in an ardent kiss
    The mountains, streams, trees, and bright grass
    To delight in this world of perfume and light,
    To satiate my soul with the prime of life.
    O, vermeil spring! I want to bite into thee!
    Translated by Thomas D. Le
    22 February 2009


    Bonsoir Good,
    Comme vous aimez la poésie de Xuân Diệu, je vous offre un autre poème du poète, bien de saison.
    Cela vous permettra de pratiquer le français aussi.
    Dông Phong



    Đây mùa thu tới

    Xuân Diệu

    Rặng liễu đìu hiu đứng chịu tang,
    Tóc buồn buông xuống, lệ ngàn hàng,
    Đây mùa thu tới, mùa thu tới
    Với áo mơ phai dệt lá vàng.

    Hơn một loài hoa đã rụng cành,
    Trong vườn sắc đỏ rũa màu xanh,
    Những luồng run rẩy rung rinh lá,
    Đôi nhánh khô gầy sương mỏng manh.

    Thỉnh thoảng nàng trăng tự ngẩn ngơ,
    Non xa khởi sự nhạt sương mờ,
    Đã nghe rét mướt luồn trong gió,
    Đã vắng người sang những chuyến đò.

    Mây vẩn từng không, chim bay đi,
    Khí trời u uất hận chia ly,
    Ít nhiều thiếu nữ buồn không nói,
    Tựa cửa nhìn xa nghĩ ngợi gì ?

    1938


    Traduction par Đông Phong :

    Voilà l’automne

    Les saules désolés se dressent dans leur état endeuillé,
    Avec la chevelure tristement relâchée, et des larmes par milliers,
    Voilà l’automne, l’automne est arrivé
    Dans sa robe abricot clair tissée de feuilles dorées.

    Tout plein de fleurs sont déjà tombées,
    Dans le jardin la couleur rouge chasse la verte élimée,
    Des tourbillons font trembloter les feuilles apeurées,
    Et quelques bourgeons dépérissent dans la mince rosée.

    Mademoiselle lune parfois perdue se désole,
    Les montagnes au loin se fondent dans la brume atone,
    Avec le vent le froid insinue sa rigueur,
    Et les voyageurs se raréfient au bac du passeur.

    Les nuages troublent le ciel, les oiseaux se sont envolés,
    L’atmosphère cache mal les adieux désespérés,
    Et ces jeunes filles qui taisent leur tristesse,
    En regardant vers le lointain appuyées contre leur porte, à quoi pensent-elles ?


    (Extrait de Dông Phong, Des poètes de ma terre lointaine, Ed. Publibook, 2008)
    Dernière modification par Dông Phong ; 21/10/2012 à 17h38.
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  4. #623
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par Dông Phong Voir le message
    Un poème en chinois de Nguyễn Du (1765-1820)

    Chers ami(e)s,
    Rares sont les Vietnamiens qui n’aient pas en tête quelques vers de Kim Vân Kiều, le monumental roman versifié en écriture démotique nôm du poète Nguyễn Du (1765-1820), dont les 3252 vers racontent le karma ingrat d’une jeune femme qui avait dû se vendre comme prostituée pour payer le procès inattendu que devait subir son père.
    Avec cette œuvre, entre autres, Nguyễn Du est considéré, à juste titre, comme le maître incontesté de l’écriture nôm. Cependant, peu de gens connaissent les textes en hán (chinois) de notre poète « national ».
    Vous trouverez ci-après un de ses poèmes en hán, un huitain en prosodie Tang de sept pieds, qui évoque une poétesse chinoise nommée Tiểu Thanh (小清, Petite Pureté).
    C’était une belle femme douée de nombreux talents artistiques et littéraires, qui vivait dans la province de Yang Zhou (Dương Châu) au début de la dynastie des Ming (1368-1644), c’est-à-dire plus de trois cents ans avant Nguyễn Du. Elle fut mariée à l’âge de seize ans, comme concubine, à un homme de la famille Phùng (, Feng). Mais la très jalouse « femme aînée » de cet homme l’exila dans une retraite solitaire près du Lac de l’Ouest (de Yang Zhou et non pas de Hanoi). Là, elle a écrit un recueil de poèmes dédiés à son mari. Malheureusement, cet ouvrage fut brûlé par la « femme aînée », et seuls quelques textes subsistent encore.
    Tout comme dans Kim Vân Kiều, Nguyễn Du, dans ce poème, s’est de nouveau penché sur le karma injuste d’une femme talentueuse. Mais d’aucuns se demandent si, à travers les deux derniers vers, ce n’était pas en réalité sur son propre destin, et sur la postérité de son œuvre, que s’interrogea le poète, dont un des noms de plume est Tố Như.
    Đông Phong

    ...

    Bonjour TLM,
    Ce poème en chinois de Nguyễn Du soulève encore de nombreuses questions et études.
    Ci-après, un long article récent sur le site du Viện văn học (l'Institut de la littérature) de Hanoi.
    Je prie les lecteurs qui ne lisent pas le vietnamien de me pardonner de ne pas l'avoir traduit.
    Dông Phong


    "Độc Tiểu Thanh kí" - tư liệu và hướng nghiên cứu
    01/10/2012 12:59







    Bài "Độc Tiểu Thanh kí" được dịch và in bằng chữ quốc ngữ khá sớm, nhưng phải đợi đến khi soạn giả sách giáo khoa đưa vào Văn 10 thì giới nghiên cứu mới thực sự chú ý tới và tạo thành cuộc tranh luận khá sôi nổi, kéo dài ngót 5 năm, sau đấy tạm lắng xuống và cho tới nay vẫn còn nhiều điều cần bàn, nhất là những vấn đề về tư liệu và hướng nghiên cứu.

    Độc Tiểu Thanh kí -
    tư liệu và hướng nghiên cứu


    Nguyễn Đăng Na


    Bài Độc Tiểu Thanh kí được dịch và in bằng chữ quốc ngữ khá sớm(1), nhưng phải đợi đến khi soạn giả sách giáo khoa đưa vào Văn 10(2)thì giới nghiên cứu mới thực sự chú ý tới và tạo thành cuộc tranh luận khá sôi nổi, kéo dài ngót 5 năm, sau đấy tạm lắng xuống và cho tới nay vẫn còn nhiều điều cần bàn, nhất là những vấn đề về tư liệuhướngnghiên cứu. Đấy cũng là mục đích của bài viết này.
    Có lẽ người đầu tiên châm ngòi cho cuộc tranh luận bài Độc Tiểu Thanh kí là Ts. Nguyễn Danh Đạt. Ông . cho rằng, bản dịch nghĩa và dịch thơ bài Độc Tiểu Thanhkí in trong Văn 10 “là chưa ổn”(3) và đưa ra cách dịch mới của mình. Chủ biên Văn 10 - GS. Nguyễn Đình Chú trả lời. Theo Giáo sư, muốn dịch một cách chính xác bài thơ, phải hiểu đúnghoàn cảnh ra đời của tác phẩm và nguyên nhân dẫn đến cách hiểu khác nhau “là do hiểu về hoàn cảnh sáng tác bài thơ khác nhau”(4). Trên cơ sở định hướng đó, Giáo sư khẳng định: Bài Độc Tiểu Thanh kí được viết khi Nguyễn Du còn ở nhà chưa đi sứ. Tiếp theo, các học giả Trần Đình Sử, Đào Thái Tôn, Nguyễn Quảng Tuân, Nguyễn Khắc Phi... lần lượt viết bài trao đổi. Để trình bày cách hiểu nội dung bài thơ, trong trao đổi, các vị đi theo hai hướng:
    Một là, xác định thời điểm ra đời bài Độc Tiểu Thanh kí.
    Hai là, truy tìm tư liệu liên quan tới Tiểu Thanh.


    Lire la suite sur : V

    Dernière modification par Dông Phong ; 26/10/2012 à 09h00.
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  5. #624
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    L’étude de ce poème fait partie du programme pour les écoliers au VN niveau 10e année (15-16 ans)
    Même quand on le transcrit en Quôc Ngu comme ceci :

    Độc Tiểu Thanh ký
    Tây hồ hoa uyển tẫn thành khư,
    Độc điếu song tiền nhất chỉ thư.
    Chi phấn hữu thần liên tử hậu,
    Văn chương vô mệnh lụy phần dư.
    Cổ kim hận sự thiên nan vấn,
    Phong vận kỳ oan ngã tự cư.
    Bất tri tam bách dư niên hậu,
    Thiên hạ hà nhân khấp Tố Như ?

    Ces élèves ne peuvent comprendre qu’environ 10%-20% du contenu. Sur FV, peut être que HanViet arrive à capter plus mais ce n’est pas mon cas. ;-)

    En classe, il est prévu que le professeur les traduit et explique phrase par phrase. C’est mentionné ici
    goEdu -

  6. #625
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par Dông Phong Voir le message
    Un poème en chinois de Nguyễn Du (1765-1820)

    Chers ami(e)s,
    Rares sont les Vietnamiens qui n’aient pas en tête quelques vers de Kim Vân Kiều, le monumental roman versifié en écriture démotique nôm du poète Nguyễn Du (1765-1820), dont les 3252 vers racontent le karma ingrat d’une jeune femme qui avait dû se vendre comme prostituée pour payer le procès inattendu que devait subir son père.

    ....

    ERRATUM :

    Avec mes excuses, veuillez lire 3254 et non pas 3252 vers.
    DP


    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  7. #626
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Citation Envoyé par Dông Phong Voir le message
    Ce poème en chinois de Nguyễn Du soulève encore de nombreuses questions et études.
    Un poème en chinois de Nguyễn Du (1765-1820)
    Rares sont les Vietnamiens qui n’aient pas en tête quelques vers de Kim Vân Kiều, le monumental roman versifié en écriture démotique nôm

    _ il faudrait essayer de rectifier l'erreur fréquente de dire que " Kiêù " a été écrit en écriture démotique nôm ; plutôt que ça a été écrit en
    prose quốc âm , quốc ngữ par opposition au văn ngôn ( Hán littéraire )
    _ Kiêù est écrit avec les 3 composantes du VN : nôm , Hán-nôm , Hán Viêt ; l'oeuvre est remplie de références littéraires Hán remontant parfois à l'antiquité comme avec le Livre de la Poésie ( Kinh Thi ) , c'est une pastiche , adaptation d'un roman chinois , ce n'est pas du tout le monument de l'indépendance littéraire VN envers la culture " chinoise " qu'on voudrait nous faire accroire
    _ Nguyên du ne fut pas le premier à versifier en quôc âm , ni le dernier . Les lettrés faisaient ça très souvent , ils commençaient par rédiger en văn ngôn puis ils faisaient une adaptation ( pas de traduction ) en quốc âm
    _ le văn ngôn est un "jargon " administratif et poétique très difficile à maitriser . Au point de vue poétique , c'est un outil fantastique qui utilise des références littéraires , historiques , etc... et qui privilégie la sobriété , la concision , la musicalité ( cô dông , hàm suc , du duong ) . sa suppression est une perte culturelle terrible , dévastatrice pour la culture
    _ maintenant , les VN utilisent le jargon administratif ( ENA ) ou littéraire ( du genre le Monde ) et ils le traduisent littéralement , mot à mot ce qui donne parfois un vietnamianus horribilis

  8. #627
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    Un poème en chinois de Nguyễn Du (1765-1820)
    Rares sont les Vietnamiens qui n’aient pas en tête quelques vers de Kim Vân Kiều, le monumental roman versifié en écriture démotique nôm

    _ il faudrait essayer de rectifier l'erreur fréquente de dire que " Kiêù " a été écrit en écriture démotique nôm ; plutôt que ça a été écrit en
    prose quốc âm , quốc ngữ par opposition au văn ngôn ( Hán littéraire )
    _ Kiêù est écrit avec les 3 composantes du VN : nôm , Hán-nôm , Hán Viêt ; l'oeuvre est remplie de références littéraires Hán remontant parfois à l'antiquité comme avec le Livre de la Poésie ( Kinh Thi ) , c'est une pastiche , adaptation d'un roman chinois , ce n'est pas du tout le monument de l'indépendance littéraire VN envers la culture " chinoise " qu'on voudrait nous faire accroire
    _ Nguyên du ne fut pas le premier à versifier en quôc âm , ni le dernier . Les lettrés faisaient ça très souvent , ils commençaient par rédiger en văn ngôn puis ils faisaient une adaptation ( pas de traduction ) en quốc âm
    _ le văn ngôn est un "jargon " administratif et poétique très difficile à maitriser . Au point de vue poétique , c'est un outil fantastique qui utilise des références littéraires , historiques , etc... et qui privilégie la sobriété , la concision , la musicalité ( cô dông , hàm suc , du duong ) . sa suppression est une perte culturelle terrible , dévastatrice pour la culture
    _ maintenant , les VN utilisent le jargon administratif ( ENA ) ou littéraire ( du genre le Monde ) et ils le traduisent littéralement , mot à mot ce qui donne parfois un vietnamianus horribilis

    Monsieur HAN VIET, je crains que les Forumeur(e)s lambda (ignorants comme moi) ne comprennent pas entièrement votre "jargon" très personnel !
    Vous voudrez bien, s'il vous plaît, être plus pédagogue.
    Merci.
    Dông Phong


    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


  9. #628
    Passionné du Việt Nam Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 120

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    _ Nguyên du ne fut pas le premier à versifier en quôc âm , ni le dernier . Les lettrés faisaient ça très souvent , ils commençaient par rédiger en văn ngôn puis ils faisaient une adaptation ( pas de traduction ) en quốc âm
    As-tu un exemple de Lettrés qui commencent à rédiger en chinois littéraire puis faire une « adaptation » en Nôm ?

  10. #629
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Nguyễn Khuyến a adapté en nôm " Khóc Dương Khuê" , traduit de son poème en Han littéraire Văn đồng niên Vân Đình tiến sĩ Dương thượng thư
    Bài th?: Khóc D??ng Khuê (Nguy?n Khuy?n - ??) Il en a écrit comme cela un certain nombres d'autres oeuvres .

  11. #630
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut Trần Đăng Khoa, poète contemporain



    Tr
    n Đăng Khoa, poète contemporain





    Uploaded with ImageShack.us


    Chers ami(e)s,
    Dans ce fil de discussion, nous avons la plupart du temps l’habitude de présenter des auteurs disparus.
    Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter ce magnifique recueil bilingue, ainsi que deux compositions du poète contemporain Trần Đăng Khoa, avec leur adaptation en français :

    37 poèmes de Trần Đăng Khoa
    Éd. Hội Nhà Văn
    Hanoi, 2011
    87 pages, 22x24 cm
    Adaptation en français par Michèle Sullivan et Hoàng Thị Phượng
    Illustrations de Dominique de Miscault.

    Dông Phong


    Présentation à la 4ème Couverture :


    La tête protégée d’un gros bourrelet de paille de riz, un petit garçon assis dans la cour de sa maison, au voisinage de Hai Duong, commence à écrire des poèmes. Il s’appelle Khoa. Il a 8 ans. Deux ans plus tard, en 1968, il copie soigneusement ses préférés en un petit cahier cousu et les envoie à Ho Chi Minh pour son anniversaire, aux bons soins des oncles facteurs. La lettre a dû arriver…

    Deux poèmes :

    Gà con liếp nhiếp

    Ngoài sân lội, mấy chú gà liếp nhiếp
    Đi tìm mồi cùng mẹ bắt giun sâu
    Trời mưa lâm thâm làm các chú ướt đầu
    Chú rùng mình, giọt mưa rơi khỏi cánh
    Trời mưa to hơn, sau rồi đâm ra tạnh
    Chú chẳng giũ lông bởi mải bắt giun sâu
    Nhưng nắng to chú vẫn khô đầu
    Đôi mắt tròn trong như hai giọi nước
    Hai giọt nước không bao giờ khô được…
    1966

    Adaptation en français :

    Et piaillent les poussins

    Dans la cour inondée les jeunes poulets piaillent
    Cherchant avec leur mère à attraper des vers
    Le fin crachin mouille leur tête
    Ils frissonnent, la pluie dégoutte de leurs ailes
    Il pleut plus fort, puis le ciel s’éclaircit
    Ils ne s’ébrouent pas, absorbés dans la quête du ver
    Mais le soleil est fort, leur tête sèche tout de même
    Leurs yeux ronds et limpides sont comme des gouttes d’eau
    Deux gouttes d’eau qui jamais ne sècheront
    1966


    Đỉnh núi

    Ta ngự giữa đỉnh trời
    Canh một vùng biên ải
    Cho làn sương mong manh
    Hoá trường thành vững chãi

    Làn buộc vào hoàng hôn
    Ráng vàng cùng đến ở
    Bao nhiêu là núi non
    Ríu rít ngoài cửa sổ

    Những mùa đi thăm thẳm
    Trong mung lung chiều tà
    Có bao chàng trai trẻ
    Cứ lặng thinh mà già…

    Áo lên màu mốc trắng
    Tóc đầm đìa sương bay
    Lời yêu không muốn ngỏ
    E lẫn vào gió mây

    Bỗng ngời ngời chóp núi
    Em xoè ô thăm ta ?
    Bang hoàng xô toang cửa

    Hoá ra vầng trăng xa…
    1998

    Adaptation en français :

    Le sommet de la montagne

    Je trône en plein ciel
    Et surveille une zone frontière
    Un mince voile de brume
    Se change en épaisse muraille

    Le baraquement se fond dans le crépuscule
    L’or des nuages du soir s’amoncelle
    Par la fenêtre j’entends jaser
    Ces innombrables montagnes

    Le temps s’enfonce dans le vague
    Du jour sur son déclin
    Combien de garçons voient leur jeunesse
    Se flétrir ici en silence

    Nos chandails sont tout décolorés
    Nos cheveux trempés par le brouillard
    Mots d’amour que nous ne voulons pas dire
    De peur que le vent ne les emporte

    Soudain sur la cime illuminée
    Tu viens me voir, parapluie déployé
    Ébahi, j’ouvre bien grand la porte

    C’était au loin le disque de la lune …
    1998
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


Page 63 sur 68 PremièrePremière ... 13536162636465 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre