Page 12 sur 12 PremièrePremière ... 2101112
Affichage des résultats 111 à 112 sur 112

Discussion: Duong Thu Huong au Zénith

  1. #111
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 370

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message

    "Les Relations avec une fille d'ethnie Nùng nommée Nông Thị Xuân sont rapportées par l'encyclopédie à travers de nombreux témoignages de gens encore vivants. A Hanoi, Xuan était logée dans la maison 66 Hàng Bông (Nhuộm (?), mais était souvent emmenée "rencontrer" l'Oncle Hô. En 1956, Nông Thị Xuân donne naissance à un fils de HCM du nom de Nguyễn Tất Trung. Puis elle avait l'intention de formaliser le mariage avec «le Président Ho". Le 11 février 1957, à environ 19 heure, une voiture est venu chercher Xuân pour voir HCM. Le lendemain matin, 12 Février 1957, la police a informé Mlle Vàng (petite sœur de Xuan) que Xuan est morte dans un accident de voiture. Peu après, elle a été voir le corps de sa sœur à l'hôpital Phu Doan et a vu le rapport d'autopsie du médecin. Le médecin a dit que la victime n'est pas morte à cause d'un accidents de voiture, car le corps n'a aucun signe de quoi que ce soit, sauf une fracture du crâne, et le médecin a dit, peut-être victime d'un coup sur sa tête comme frapper avec un marteau...

    Mlle Vàng s'enfuie informer immédiatement son fiancé un soldat blessé de guerre vivant à Cao Bang. Or savait qu'elle allait être tuer parce qu'elle avait vu la vérité sur le complot visant à tuer sa sœur. En effet, le 2 Novembre 1957, Mlle Vàng a été tué et son corps a été trouvé dans la rivière Bằng Giang, le 5 Novembre émergent au pont Hoàng Bồ.

    Ces données sont connues grâce à la lettre que le blessé de guerre a remis à Nguyen Huu Tho, président de l'Assemblée nationale de la République socialiste du Vietnam, le 29 Juillet 1983, avant de mourir de maladie. Dans la lettre qu'il a dit en détail ce que Mlle Vàng lui avait dit : HCM avait confié au ministre de la Sécurité publique Trần Quốc Hoàn de s'occuper de madame Xuân. Dans la lettre il est dit que Trần Quốc Hoàn avait violée Xuan très cruellement une semaine avant qu'il reçoive l'ordre de la tuer. En outre, le soldat affirmait que Nguyễn Tất Trung pourrait être supprimé si l'histoire était divulguée. Par conséquent, depuis ce temps, on ne savait pas ce qu'était devenu Nguyễn Tất Trung. Cependant, en 2007, un écrivain du Pays, madame Trần Khải Thanh Thủy, se renseigner sur l'identité de la centrale et elle a essayé de le rencontrer. Grâce à la narration de Trần Khải Thanh Thủy, les gens n'hésitent plus a reconnaitre que Nguyễn Tất Trung est un fils d'HCM. On sait qu'il est «nourri» confortablement par le parti dans une maison luxueuse à Hanoi.
    Mais certaines sources disaient qu'il (Nguyễn Tất Trung) a été adopté par le général Chu Van Tan, l'ancien ministre de la défense du Vietnam, qui est lui-aussi de l'ethnie nung.
    Bảo Nhân : fascination, impression and passion

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #112
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 800

    Par défaut

    Encore un retour sur l'article de Libération du 12 février 2009 : «A quoi sert un drapeau» - Libération

    Vietnam. La romancière Duong Thu Huong révèle un épisode de la vie privée de Hô Chí Minh.
    Par CLAIRE DEVARRIEUX

    Au Zénith s’inspire d’un épisode des années 50 passé sous silence par les biographies : l’amour du fondateur de la république vietnamienne pour une jeune femme qui lui donna deux enfants. Il avait 63 ans, (nota: non, 67 ans) l’âge de Duong Thu Huong. «Malgré tout, il avait été heureux.» Mais pas longtemps. La liaison n’a pas été officialisée. «Ils ne veulent pas que le président ait une famille, lit-on dans un dialogue de Au Zénith. Ils veulent qu’il reste le père du peuple. Voilà la résolution du Bureau politique.» La jeune femme a été violée et assassinée par le ministre de l’Intérieur, meurtre maquillé en accident. Les enfants, une fille et un garçon, ont été élevés séparément, par des fidèles. Dans le roman, leur mère a une sœur. Il s’agissait d’une cousine, dans la réalité. Sinon, Duong Thu Huong a respecté les faits. Que sont devenus les descendants d’Hô Chí Minh ? La fille, née en 1955, s’est mariée à la campagne, nous a-t-elle raconté. Elle travaille à la radio, petit fonctionnaire anonyme. Le fils, né en 1956, a un poste de gardien. Il n’a plus toutes ses facultés intellectuelles, foudroyé par la peur de finir comme sa mère.

    Une autre voix rétorque : «(...) Ils rêvent d’une "grande" guerre.» Le président que met en scène Au Zénith est opposé à la guerre contre les Américains. On le voit en 1964, au cours du neuvième Comité central, évoqué ici à deux reprises, qui signe le début de son déclin. (...)


    Hồ Chí Minh et Nông Thị Xuân (?)

    Donc il y a du vrai dans cette histoire : Les staliniens du parti auraient fait trucider la 5ème concubine d'HCM. Autrefois, je la confondais avec la 4ème, Nông Thị Trưng, la dame de Cao Bằng (6 tháng 12 năm 1920 – 26 tháng 1 năm 2003) de son vrai nom Nông Thị Bày ou Nông Thị Ngát.

    En 54, HCM pense avoir gagner la guerre et libéré tout le pays. En effet, des élections sont prévues et à cette époque, les Peppone sont plus nombreux que les Don Camillo surtout après une guerre victorieuse contre le colonialiste français qui soutenaient un régime féodal. Mais les Américains, déjà en pleine Guerre Froide, envoient leur espion le colonel Edward Lansdale avec pour mission de mettre en place un régime autoritaire et anticommuniste comme il a réussi à le faire aux Philippines. Il nous sort de sa manche Ngô Đình Diệm qui fera un excellent Don Camillo. Celui-ci annule les élections et crée sa propre République. Le gouvernement du Nord se rend compte qu'il faudra une guerre pour libérer le Sud ; le vieux révolutionnaire est un peu dépassé, il pense pouvoir négocier avec Ngô Đình Diệm, il sous-estime les Américains, ses jeunes amis surestiment l'allier soviétique...
    On connait la suite !

    Aujourd'hui, les Philippines et le Vietnam sont dans le même camps. La democratie progresse mais le bilan économique et social du Vietnam est meilleur et moins complexe...

Page 12 sur 12 PremièrePremière ... 2101112

LinkBacks (?)

  1. 05/02/2009, 01h31
  2. 04/02/2009, 21h56
  3. 04/02/2009, 19h10
  4. 04/02/2009, 18h04
  5. 04/02/2009, 17h15

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre