Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
Like Tree2Likes

Discussion: l'enseignement , encore un sacerdoce dans certaines régions du Viêtnam.

  1. #1
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 417

    Par défaut l'enseignement , encore un sacerdoce dans certaines régions du Viêtnam.

    enseigner au Vietnam n'est pas toujours un métier de tout repos. pour les jeunes enseignants débutants, c'est souvent 3 années de sacrifice obligé loin de sa famille , de sa région natale, de la ville et de ses changements frénétiques quotidiens vers plus de modernisme.
    L'enseignement dans les zones montagneuses reculées


    « La culture du maïs et du manioc dans les zones montagneuses demande beaucoup d'efforts, mais que dire de l'enseignement ! Dans la région de Vang Ma Chai, l'enseignement est aussi difficile que de voler. Mais grâce à l’énergie extraordinaire des enseignants, l'éducation y a pris racine et s’est développée ». Ces paroles ont été prononcées par Tan My Khe, directrice-adjointe du Département de l'éducation et la formation de la province de Lai Chau, et nous ont incités à visiter la commune de Vang Ma Chai dénommée, en raison de l’altitude où elle se trouve, « la porte du ciel ».

    Une classe à Vang Ma Chai
    Il nous a fallu deux jours de marche à pied par monts et par vaux pour atteindre la commune de Vang Ma Chai, district de Phong Tho, province de Lai Chau. En 1996, le professeur Nguyen Van Bien est venu là pour ouvrir une classe. A cette époque, le nom d’instituteur n'était pas familier auprès de la population locale qui pensait que l'école était moins importante que les travaux des champs.

    Un mois après son arrivée, sur la plus haute colline de la commune, une salle de classe en bambou a été construite. La population locale a nommé sa classe « la 14ème colline » parce que pour atteindre Vang Ma Chai, il y a 13 cols à franchir.


    Il est très difficile de scolariser les enfants des montagnes reculées. Photo: Tran Huan

    Une salle de classe au sommet d'une montagne. Photo: Tran Huan

    Les enfants retournent à la maison après la classe. Photo: Tran Huan

    Une classe de nuit à Vang Ma Chai. Photo: Thong Thien


    Mais le plus difficile a été de convaincre les habitans d’envoyer leurs enfants en classe. Pour cela, il a dû tenir des réunions dans les hameaux. Il s'est également rendu auprès des chefs locaux pour leur demander de l'aider. Après 10 ans, Bien a réussi à persuader tous les villageois de Vang Ma Chai. Maintenant, des classes ont été établies dans les huit hameaux de la commune, même si les installations sont encore modestes. L'éducation a pris racines et s’est développé.

    Vang Ma Chai est une commune reculée de la province de Lai Chau. Par rapport aux autres communes frontalières du Nord, elle est située à la plus haute altitude. Là vivent trois groupes ethniques: Mong, Dao et Ha Nhi.
    L’école de Vang Ma Chai compte 15 enseignants et cadres affectés dans les huit hameaux de la commune. Durant l’année scolaire 2011-2012, l'école comptait 96 élèves. Pendant cinq années consécutives, elle a été classée, par le ministère de l'Éducation et de la Formation, comme la meilleure école de la province de Lai Chau.
    Pour en savoir plus, nous avons été dans la classe de Pham Thi Thu, au hameau de Sin Chai. Il nous a fallu une demi-journée de marche. « Plus de 60% des familles à Sin Chai sont pauvres. Parfois, elles n'ont pas assez de nourriture, mais la plupart envoient leurs enfants ici », a-t-elle confié.
    La classe de maternelle de Thu compte 16 élèves qui l’appellent « maman ». Vang Thi Sua, 6 ans : « Maman Thu m'apprend à lire, à écrire et à coudre. Quand j'ai faim, elle me donne des gâteaux et des bonbons. Elle m'aide à aller chercher de l'eau au pied de la montagne ».

    Nous avons rencontré le père de Sua, Vang Chang Su : « Les Mong de ma génération n’ont jamais été à l’école. Cependant, nous devons offrir à nos enfants une éducation pour qu’ils puissent ensuite aller en ville pour suivre des études au collège et à l'université ».

    Des enseignants prêts à tout sacrifier
    Les gens du Nord-Ouest parlent souvent des difficultés des gardes-frontières et des personnes venues de la plaine pour s’acclimater dans ces zones de montagne. Et parmi eux, les enseignants à Vang Ma Chai sont probablement les plus méritoires. Tout simplement parce qu’ils sont isolés de tout. Se rendre dans les hameaux nécessite des heures voire une journée complète de marche. Nguyen Van Bien, le premier instituteur à Vang Ma Chai, a été tellement absorbé par sa mission qu’il a sacrifié sa jeunesse. Quand il a pris sa retraite, il était toujours célibataire. Il est retourné dans sa maison familiale à Phu Tho et vit désormais avec ses proches. Les enseignants de différentes générations à Lai Chau parlent toujours de lui à la fois avec respect et sympathie.


    Apprentissage de l’écriture. Photo: Tran Huan

    La vie difficile ne décourage pas la soif d'apprendre des enfants. Photo: Tran Huan

    La joie d'apprendre sur le visage d'un enfant. Photo: Tran Huan

    Une classe à Vang Ma Chai. Photo: Tran Huan

    Malgré les difficultés et les sacrifices, les enseignantes restent dans les hameaux . Photo: Thong Thien

    Mais malgré toutes ces difficultés, les enseignants sont déterminés à rester dans ces hameaux.

    L’enseignant Bui Thi Yen travaille à Vang Ma Chai depuis plus de quatre ans. Conformément à la réglementation, au bout de trois ans, elle a été affectée dans une autre commune plus proche de sa région d’origine, mais elle s'est portée volontaire pour rester à Vang Ma Chai. « Je sais que dans la plaine, j’aurai l’occasion de me marier, mais dans le hameau de Ta Phung, j'ai 40 élèves qui m'appellent maman ! Je leur ai beaucoup manqué pendant que j'étais en congé pour visiter mon village natal, quelques jours seulement. La vie en montagne est difficile, mais je considère mes élèves comme ma grande famille ».

    Avant de prendre congé, Chao Phu Hin, président de la commune Vang Ma Chai, nous a dit: « Même si nous sommes confrontés à la faim, nous ne laisserons jamais nos enfants souffrir de "la soif" d’apprendre». Sa promesse a réchauffé nos cœurs. Il comprend non seulement l'importance de l'éducation pour les enfants de la commune, mais aussi les difficultés des enseignants qui décident d’être affectés ici.



    Texte: Thông Thiện - Photos: Trần Huấn, Thông Thiện

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 276

    Par défaut

    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    enseigner au Vietnam n'est pas toujours un métier de tout repos. pour les jeunes enseignants débutants, c'est souvent 3 années de sacrifice obligé loin de sa famille , de sa région natale, de la ville et de ses changements frénétiques quotidiens vers plus de modernisme.

    Bonjour Thuong et TLM,
    Il faut avoir un très fort esprit de sacerdoce pour enseigner dans les zones montagneuses du Viêt Nam.
    Ci-après, une école de la minorité Dao (Yao) à Tả Phì, un petit village perdu dans les montagnes près de Sapa - Lào Cai. Le maître donne son temps et son savoir dans sa propre maison, et les élèves, de tous âges, doivent parfois faire plus 10 km à pieds pour en bénéficier (presque gratuitement).
    Joyeuses Pâques à vous tou(te)s.
    Dông Phong





    Uploaded with ImageShack.us


    Dernière modification par Dông Phong ; 08/04/2012 à 09h24. Motif: Fautes de frappe
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon blog : http://terrelointaine.over-blog.fr


Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Cuisine dans le Centre Vietnam
    Par mike dans le forum La Cuisine vietnamienne
    Réponses: 131
    Dernier message: 04/04/2013, 03h32
  2. L'enseignement libre vietnamien
    Par pbbinhtinh dans le forum le vietnamien / Tiếng Việt
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/02/2012, 18h22
  3. Régions et Hauts Plateaux du Centre: Buon Ma Thuot, Pleiku, Komtum] permis de visiter ????
    Par guillaume67 dans le forum Activités, visites et lieux au Vietnam
    Réponses: 14
    Dernier message: 11/09/2007, 18h03
  4. Encore un probleme d'immigration
    Par mai_trang dans le forum Vivre en France / Cuộc sống ở France
    Réponses: 10
    Dernier message: 08/09/2007, 18h27

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre