Page 1 sur 3 123 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 27

Discussion: Vietnam : Le calvaire des éléphants, victimes d’une forme de tourisme pas très durable

  1. #1
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut Vietnam : Le calvaire des éléphants, victimes d’une forme de tourisme pas très durable

    Vietnam : Le calvaire des éléphants, victimes d’une forme de tourisme pas très durable.



    Dans la province de Đắk Lắk, célèbre pour ses promenades à dos d’éléphants proposées aux touristes, les pachydermes ne se reproduisent plus. Et leur nombre fond comme neige au soleil. La faute à la surexploitation des animaux et à la disparition rapide de leur habitat naturel.


    Les animaux apprivoisés n’ont pas l’opportunité de se reproduire, puisque les propriétaires ne leur en laissent pas le temps. Les animaux sauvages sont victimes de la diminution des espaces vierges en dehors desquels les accouplements ne sont pas possibles.
    Deuxième souci, l’alimentation. Dans les exploitations touristiques, les éléphants ont un régime très limité de canne à sucre et de bananes. Mais dans la nature, les espèces de la région mangent 300 kg d’herbe chaque jour et avalent plusieurs centaines de litres d’eau. Ils passent 70 à 80% de leur temps à manger.
    Chose impossible pour ces forcenés de travail. Les animaux portent inlassablement les touristes amusés par ce moyen de locomotion original. Un exemple malheureusement classique est celui de Pac Ngui, mort de fatigue en 2010. Il faisait jusqu’à trente tours pour les touristes chaque semaine. En plus de cela, il était utilisé la nuit pour remorquer des troncs d’arbres abattus illégalement. Son propriétaire, Y Thiem, regrette.

    "Comment aurait-il pu survivre ? Il s’est effondré un jour et ne s’est jamais relevé. C’est le premier des éléphants du village à être mort de la sorte."


    Sans doute pas le dernier. Selon un connaisseur.
    "Les éléphants doivent avoir du temps pour se reposer la nuit. Quand ils pleurent, c’est qu’ils sont malades. Dans ce cas, ils doivent être remis dans la nature pendant un mois au moins. Ils y trouvent les feuilles qui les guérissent. Mais ici, quand les éléphants pleurent, les propriétaires continuent à les forcer au travail pour gagner un peu plus d’argent."
    Encore un exemple des conséquences sur la biodiversité qui dérivent de l’appât du gain. Il faudra que les habitants des villages de la province de Dak Lak se réveillent et modifient leurs habitudes avant que tous les éléphants ne disparaissent du coin !


    Voir les autres photos sur le lien ci-dessous ( en anglais mais les photos ont leur propre langage lisible par tous) :

    Don Village’s elephants in danger

    Ici en français

    " Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas. " ....... (Proverbe Cree)
    Ici, celà serait pour les éléphants.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de kimsang
    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Ho chi Minh
    Messages
    3 840

    Par défaut

    La population des éléphants en forte baisse à Dak Lak - 28/02/2010

    La province de Dak Lak, sur les hauts plateaux du Centre, recense un nombre record de 170 éléphants sauvages et domestiqués. Pourtant leurs effectifs ne cessent de se réduire comme peau de chagrin.


    Dak Lak comptait 502 éléphants domestiqués en 1980, mais leur nombre est tombé à 298 en 1990 et à 96 en 2000 dans cette province, selon le recensement de l'Office des forestiers de Dak Lak.

    Le groupe de consultants agricoles et sylvicoles relevant de l'École supérieure du Tây Nguyên tire la sonnette d'alarme. Il restait seulement 60 éléphants domestiques en 2009, en majorité dans les districts de Buôn Dôn, Ea Sup et Lac. Parmi eux, 3 ont moins de 15 ans, 43 ont entre 15 et 45 ans et 14 sont vieux et faibles.

    Ces chiffres inquiètent. Si ce rythme de décroissance de ces grands mammifères se poursuit, la province sera confrontée dans 20 ans à la disparition totale des éléphants domestiqués dont la longévité moyenne est de 60 ans.

    Les raisons de la disparition des éléphants domestiques sont banales. Les propriétaires forcent leurs animaux à travailler trop, au dessus de leurs forces, tandis que leur ration est maigre. La capacité de reproduire devient faible. Et le vol des éléphants domestiques augmente...

    La chasse et la domestication des éléphants constituent une spécialité de Dak Lak où ils font partie de la vie locale, signes de richesse et de prestige invités à défiler aux grands rituels. Auparavant, la richesse d'une famille se mesurait au nombre d'éléphants qu'elle possédait. L'élevage des éléphants va de pair avec un ensemble de cérémonies cultuelles particulières.

    Or, Dak Lak ne possédera pas d'éléphants domestiques si la localité n'a plus d'animaux sauvages. Dak Lak ne compte que 80 ou 110 éléphants à l'état sauvage. Selon l'étude de l'École supérieure du Tây Nguyên, sur 310.000 ha de forêt de 3 districts (Buôn Dôn, Ea Sup et Ea H'Leo), considérés comme l'habitat des fameux mammifères, il n'y a que 160.000 ha estimés "sûrs" pour la vie des animaux. La déforestation réduit la superficie d'habitat des éléphants, bouleversant la vie des animaux. Dans certaines régions comme Ia Loi, Ya Lôp, Ea R'Vê (relevant du district d'Ea Sup), les éléphants sauvages doivent se déplacer vers le terrain de culture des locaux, "cohabiter" avec les hommes, provoquant ainsi les conflits. Selon le chef du Service de sylviculture de Dak Lak, Hà Công Binh, une autre raison expliquant la chute du nombre d'éléphants sauvages, c'est l'envahissement par des personnes immigrantes, la présence de machines de toutes sortes dans la forêt causant des bruits... En bref, le destin des éléphants sauvages est aussi pénible que celui des animaux domestiques.

    Des projets de protection des éléphants

    À l'issue d'une année de recherche (2009), le groupe de consultants de l'École supérieure du Tây Nguyên a achevé le projet de protection des éléphants de Dak Lak pour la période 2010-2014. Les experts ont proposé l'établissement du centre de préservation des éléphants de Dak Lak sur 200 ha, situés dans le Parc national Yok Dôn. Cette région se trouve près du fleuve Serepok, l'environnement et le paysage naturel sont convenables pour ces grands mammifères.

    Le projet de protection des éléphants de Dak Lak dont le coût d'investissement est de 58 milliards de dôngs, attend l'approbation des autorités provinciales et du Premier ministre. Il prévoit de créer 2 stations de préservation des éléphants dans les 2 districts d'Ea Sup et Lak, où sont constatés souvent les conflits entre hommes et animaux qui se rapprochent des zones habitées à la recherche de nourriture.

    Les auteurs du projet comptent construire un "hôpital pour éléphants", un centre d'approvisionnement en aliment où seront culti- vées des dizaines de végétations favorites des grands mammifères. Le projet enverra aussi des jeunes en Thaïlande, en Inde et au Sri Lanka pour y apprendre les expériences de soin des éléphants.

    En mai 2006, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a pris la décision N°733 sur le plan d'action jusqu'en 2010 pour protéger les éléphants au Vietnam. La tâche est confiée à 3 provinces : Dak Lak, Nghê An (Centre) et Dông Nai (Sud). Actuellement, le projet de préservation des éléphants de la province de Nghê An prévoit d'investir pour la période 2009-2013, 11 milliards de dôngs dans le suivi et le soin des animaux, l'information des habitants sur la protection des éléphants, la diminution des conflits entre animaux et hommes, la restauration d'un environnement favorable à la vie des grands mam-mifères...

    La province de Dông Nai programme des actions semblables à Nghê An. Elle prévoit également d'établir des groupes d'action en urgence et de construire des barrières électroniques autour des terrains de culture souvent ravagés par les éléphants sauvages. Dông Nai nécessite 30 milliards de dôngs pour son projet sur 10 ans.

    Les éléphants en danger

    La Commission pour la survie des espèces, relevant de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), a publié en 2004, le recensement des éléphants sauvages et domestiques de 13 pays d'Asie.

    Selon ce texte, cette région compte entre 38.000 et 52.000 éléphants sauvages qui se concentrent surtout en Inde. Le Vietnam possède le plus petit nombre de pachydermes. Les éléphants domestiques sont entre 14.500 et 15.300 animaux. Le Myanmar enregistre le nombre record d'éléphants domestiques tandis que le Vietnam ne compte que 165 animaux, soit 65 éléphants de plus que le Bangladesh, le dernier du classement avec 100 éléphants. Cette étude de l'UICN donne un signe d'alerte sur la survie des grands mammifères dans les forêts vietnamiennes.


    Thuân Thiên/CVN
    (27/02/2010)
    Một trái tim hồng tươi, một quê hương tuyệt vời
    Giòng máu cha vừa cho, tổ quốc vua Hùng cho
    Một trái tim tự do, lời quê hương ta đó
    Lời nói cha mẹ cho, lời trái tim tự do



  4. #3
    Habitué du Việt Nam Avatar de Alexandre
    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    439

    Par défaut

    Je savais qu'il y avait des éléphant au VN mais je n'aurais jamais cru qu'ils étaient tanat exploités.
    Je pense que c'est pareil dans les autres pays en Asie ou en Afrique.
    L'apat du gain prevaut sur celui d'une espève animale ou végétale.
    Ainsi est le genre humain, malheureusement.
    Merci pour l'info

  5. #4
    Habitué du Việt Nam Avatar de hoa lan
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    384

    Par défaut

    Bonjour à vous,
    Merci Agemon et Kimsang pour ce complément d'informations. Vous devez certainement connaître " la symbolique " de l'éléphant ? Si l'espèce est en voie d'extinction, le royaume ou pays va devoir faire face à des bouleversements importants ...
    Espérons que la clairvoyance de certains leur permettra de choisir la bonne voie à suivre.
    H.L

  6. #5
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut

    Citation Envoyé par Alexandre Voir le message
    Je savais qu'il y avait des éléphant au VN mais je n'aurais jamais cru qu'ils étaient tant exploités.
    Je pense que c'est pareil dans les autres pays en Asie ou en Afrique.
    L'apat du gain prevaut sur celui d'une espève animale ou végétale.
    Ainsi est le genre humain, malheureusement.
    Merci pour l'info
    La diminution des éléphants d'Asie c'est surtout l'exploitation à outrance comme tu as lu dans les articles précédents. Les éléphants d'Afrique sont victimes du braconnage à outrance.

    Le braconnage est un fait qui existe depuis la nuit des temps, mais le braconnage à outrance est une folie de l’homme moderne…
    En Afrique, c'est comme tu dis, pour l'appât du gain qui pousse les gens aux braconnages pour plusieurs raisons. Il faut savoir que les africains mangent l'éléphant, ce n'était pas si grave dans le temps, ils chassaient très peu, avec un, ils en avaient pour un bout de temps mais maintenant c'est l'appât du gain, toujours plus ... Les braconniers tuent les éléphants pour récupérer quelques parties du corps pour les vendre aux collectionneurs comme les pieds pour faire des tabourets, les poils de la queue pour faire des bracelets et bien entendu les ivoires etc...
    *****************
    Quelques informations sur la différence entre les éléphants d'Afrique et d'Asie par curiosité.
    L'éléphant d'Afrique est plus grand, plus costaud ( 7 tonnes environ-3 à 4 m de haut sur 6 à 7 m de longueur avec la trompe ) que celui d'Asie ( 5 t. ). les oreilles plus importantes que leurs cousins d'Asie. Il y a d'autres différences mais cela serait trop long de toutes les énumérées. Exemples sur la trompe, les défenses (des défenses, qui contiennent de la pulpe comme nos dents)ou la forme des dents etc..

    Une photo explique mieux.


    Chez les africains : Il y a déjà deux espèces, plutôt sous espèces et aussi ceux qui vivent dans la forêt ou la savane. Différence de taille, de forme & la couleur de l'ivoire.
    Anecdote :
    Gabon : De temps en temps un grand hôtel que je ne voudrais pas donner le nom qui se trouve sur le Bd de l'Indépendance qui longe la mer, organisait des repas avec les produits de la forêt ( gibier, serpents, éléphants, tortue de mer etc..) Je ne sais pas si cela se fait encore.
    J'ai été souvent invité par des amis africains ou expa. de la garde de la présidence mais j'ai toujours décliné les invitations. Je me fouts déjà en colère quand on tue un serpent alors je ne me vois pas en train de manger un boa, un python ou autres animaux de la forêt. Si Dieu les a créé là c'est parce qu'ils sont utiles à cet endroit. Après, on s'étonne qu'il y a des rats qui traversent les rues en ville. ( les rats en Afrique sont aussi grands que les petits chiens - plus exactement, aussi grands comme que des chiens de Phu Quoc !.. Tout est géant la-bas ) Je suis même contre qu'on tue les animaux, même un mamba noir.- pour infos : Le mamba noir est le serpent le plus dangereux d'Afrique, ses dents peuvent mesurer 5 cm. L'anti-venin courant ne fonctionne pas contre ses morsures et de plus on peut être aussi allergique au sérum anti-venin pour mamba, c'est la raison qu'il faut toujours identifier quel est le serpent qui vous a piqué. Mais cela, c' est une autre histoire quand c'est la nuit.
    Je suis hors sujet.

    Revenons aux éléphants :
    L'africain. Belle allure
    l'autre africain, plus moche.
    Les plus beaux, évidemment sont ceux d'Asie ............ j'suis pas chauvin après ça !
    *****
    J'ai oublié de dire que les éléphants femelles d'Asie, 50% n'ont pas de défenses.
    -----
    Des apprentis sorciers ont essayé de faire des croisements entre l'africain et asiatique mais les éléphanteaux n'ont pas survécu plus de 10 mois.
    ************
    Toujours pour info. Un mamba noir :


    Il est beau n'est-ce pas ? Les serpents sont après les oiseaux mes animaux préférés. Ils existe des mamba verts.
    Un oubli. Il parait que les mambas sont les seuls serpents qui vous attaquent et courent aussi vite qu'un cheval. Les autres serpents, en principe se sauvent et vous mordent que s'ils sont obligés ou surpris.
    Lorsque j'étais gosse à Dalat, j'attrapais les serpents mais cela est une autre histoire....

    Nota : Certains vont dire en MP que je les ennuie avec mon baratin mais ils ne sont pas obligé de lire ce post. Un coup de souris et hop ! Ils ou elles n'ont qu'à sauter l'éléphant. Lol !
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 454

    Par défaut

    Bonjour Agemon,

    Pour les éléphants du Vietnam, j'espère que le Gouvernement prendra les décisions nécessaires pour que la situation désastreuse actuelle s'inverse !

    Les hommes sont capables du pire... mais du meilleur aussi : alors, gardons l'espoir !

    Ta nouvelle signature me plaît bien : elle correspond aussi à ce que je pense !

    Bonne journée !
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de HUYARD Pierre
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ho Chi Minh City
    Messages
    3 200

    Par défaut Quelques espèces disparues (ou sub-claquantes) en France


    Plus serieusement
    Liste rouge des espèces animales menacées en France
    L'Europe allonge sa liste des espèces menacées - Monde - la-Croix.com
    Dernière modification par HUYARD Pierre ; 11/02/2011 à 10h19.

  9. #8
    Ne mérite pas notre confiance Avatar de frère Singe
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Paris (plus qu'un an à tirer!)
    Messages
    1 804

    Par défaut

    @ RDB : tu as oublié le poinçonneur des Lilas!

  10. #9
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Ti Ngoc
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    6 121

    Par défaut

    et le violet ou biju



    Dernière modification par Ti Ngoc ; 11/02/2011 à 13h43.


  11. #10
    Repose en paix Avatar de Agemon
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Médoc
    Messages
    1 982

    Par défaut

    Citation Envoyé par HUYARD Pierre Voir le message
    Plus serieusement
    Liste rouge des espèces animales menacées en France
    L'Europe allonge sa liste des espèces menacées - Monde - la-Croix.com
    Effectivement Pierre ta liste est impressionnante mais il faut savoir qu'il n'y a pas que les animaux qui sont en voie de disparition mais chez les êtres humains aussi. La liste est aussi longue à l'indifférence totale des nations soi-disant civilisées. Exemple le massacre du peuple cambodgien par des Khmer rouges !!!
    La liste est longue pour les citer ici. Seulement quelques exemples comme les Pygmées, les Évènes « petit peuple » de l’Extrême-Orient russe, les MLABRI minorité du Laos sans oublié les hmong, les Akuntsu indiens d'Amazonie ainsi que les 250 peuples de cette forêt amazonienne.
    Contrairement aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale ou aux meurtres de masse rwandais ou même du peuple cambodgien etc.. le génocide des peuples indigènes se produit dans les régions les plus reculées du monde, à l'abri du regard et de la réprobation de l'opinion publique" a déploré Stephen Corry, directeur de Survival International.
    [LEFT][COLOR=#c0504d]Et si vous venez faire un tour chez moi ! [/COLOR][/LEFT]
    [COLOR=#c0504d][COLOR=#c0504d][SIZE=3][FONT=Calibri]- [/FONT][/SIZE][/COLOR][URL="http://khmercanada.voila.net/Tapa/tapa7.htm"][B]VIÊT NAM MẾN YÊU.[/B][/URL] [/COLOR]

Page 1 sur 3 123 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre