Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14

Discussion: [TV/FR5] La grande famine de MAO , dimanche 28 octobre à 22h00

  1. #1
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    5 105

    Par défaut [TV/FR5] La grande famine de MAO , dimanche 28 octobre à 22h00

    - sur ce lien :
    LA GRANDE FAMINE DE MAO - Documentaires - France5

    - cet article :

    LA GRANDE FAMINE DE MAO



    Auteur : PHILIPPE GRANGEREAU, PATRICK CABOUAT
    Realisateur : PATRICK CABOUAT
    Production : ARTURO MIO / DERIVES / LA RTBF
    Participation : FRANCE 5 / LA CHAINE HISTOIRE / RTS
    Production déléguée : JEAN-PIERRE ET LUC DARDENNE, CAROLINE ROUSSEL
    Production executive : PATRICK ESTEVE / VERONIQUE MARIT
    Soutien : CENTRE NATIONAL DU CINEMA (CNC)


    Prochaine diffusion :

    dimanche 28 octobre 2012 à 22:03


    Il y a une cinquantaine d’années, entre 1958 et 1962, la Chine a vécu une immense tragédie. Le "Grand bond en avant" conçu par Mao Tsé-Toung pour que le pays dépasse à marche forcée la production de la Grande-Bretagne et gagne son autonomie face à son hégémonique voisin l’URSS, a entraîné une famine dramatique et provoqué la mort de 30 à 50 millions de personnes.

    "Trois années de catastrophe naturelle" : c’est ainsi aujourd’hui que le Parti communiste chinois justifie ce terrible bilan.
    Or le drame se double ici d’un mensonge puisqu’au moment où la Chine mourait de faim, les greniers étaient pleins.

    Fondé sur des témoignages inédits de survivants, des archives peu connues et des interviews des principaux historiens ayant enquêté sur cette catastrophe, ce film raconte la folie du "Grand bond en avant", décrypte les mécanismes et choix politiques qui ont provoqué la famine, dénonce l’incroyable secret qui l’a entourée et le mensonge qui se prolonge, aujourd’hui encore, sur le bilan des responsabilités et des pertes humaines
    .

    Programme sous-titré par télétexte pour les sourds et les malentendants.

    Les bonus du doc > Article de France 5

    Entre 1958 et 1962, la politique économique préconisée par Mao a entraîné la mort de quelque 50 millions de personnes. Images d’archives et témoignages à l’appui, ce documentaire lève le voile sur cet épisode sombre de l’histoire de la Chine moderne.

    En 1958, neuf ans après son arrivée au pouvoir, Mao Zedong lance à marche forcée un programme de collectivisation agricole et d’industrialisation des villes et des campagnes qui doit propulser la Chine, en moins de quinze ans, au niveau économique de l’Union soviétique et, plus ambitieux encore, de la Grande-Bretagne.

    Appelée le "Grand Bond en avant", cette politique, qui s’avérera un fiasco, va avoir des conséquences dramatiques puisqu’elle est à l’origine d’une famine sans précédent. Littéralement affamées par l’Etat, plusieurs dizaines de millions de personnes vont ainsi périr en à peine quatre ans.

    C’est cette tragédie, soigneusement cachée aux yeux du monde depuis un demi-siècle par le gouvernement de la République populaire, que relate le documentaire de Philippe Grangereau et Patrick Cabouat.
    Un grand bond en avant…

    Soucieux de faire entrer son pays dans la modernité, Mao engage, dès le début des années 1950, une réforme agraire d’envergure.

    Parallèlement, avec le soutien technique et financier des Soviétiques, il entreprend l’industrialisation du pays. Le traité d’amitié signé entre les deux nations oblige alors la Chine à rester dans l’orbite de Moscou et à suivre son modèle économique, ainsi qu’à rembourser la dette contractée notamment en produits agricoles.

    Mais, en 1956, la mise en cause, par Khrouchtchev, de la politique stalinienne inquiète Mao. En bon stratège, il s’appuie sur les masses et lance une campagne qui lui permet de se débarrasser de ses opposants jusqu’au sommet du pouvoir. Il ouvre ainsi la voie vers le Grand Bond.

    La collectivisation est en marche. Tandis que des millions de paysans sont envoyés travailler, sur des chantiers titanesques, à la construction de routes, de barrages ou de lignes de chemins de fer, dans les villages, des milliers de familles sont regroupées dans des communes dirigées par des cadres du parti.
    … vers le chaos et la mort

    Toute la vie est orientée vers la production. La propriété et parfois même l’argent sont abolis. Hommes et femmes, logés dans des dortoirs séparés, prennent leurs repas dans la cantine commune. Mais déjà on accède à la nourriture en fonction du mérite de chacun, c’est-à-dire de sa capacité à résister aux cadences infernales. On cultive sans tenir compte du savoir-faire des paysans.

    Résultat : des récoltes médiocres qui engendrent les premières pénuries. Mais le pire reste à venir. Car, pour augmenter la productivité, le parti organise la concurrence entre les communes.

    Soumis à la pression, les cadres falsifient les chiffres pour satisfaire à des objectifs inatteignables. Calculé sur une base erronée, l’impôt payé par les paysans équivaut dans certaines régions à la quasi-totalité des récoltes.

    Partout, les gens affamés se nourrissent de boue, d’écorces d’arbres, de feuilles et meurent à petit feu.

    Mais Mao n’en a cure. En 1960, des enquêtes commandées par trois hauts fonctionnaires et qui font déjà état de plusieurs dizaines de millions de morts sont détruites sur ordre de Chou En-lai.

    Il faudra attendre encore deux ans pour que le parti mette fin à la politique désastreuse du Grand Bond.

    Beatriz Loiseau




    Dernière modification par robin des bois ; 22/10/2012 à 19h16.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     

  3. #2
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Quel lien y a-t-il entre ces évènements et la grande famine de MAO ? Qui peut nous éclairer ?
    GUERRES DE L’OPIUM
    La première guerre de l'opium se déroula de 1839 à 1842 et opposa la Chine au Royaume-Uni
    La seconde guerre de l'opium se déroula de 1856 à 1860 et vit cette fois l'intervention de la France, des États-Unis et de la Russie aux côtés du Royaume-Uni. Le nom par lequel est désignée cette guerre s'explique dans la mesure où elle peut être considérée comme le prolongement de la première guerre de l'opium. La Chine perdit les deux guerres, et fut contrainte d'autoriser le commerce de l'opium, et de signer des traités inégaux, ayant pour conséquences l'ouverture de certains ports et le legs de Hong Kong à la Grande Bretagne. Plusieurs autres pays occidentaux en profitèrent pour signer des traités inégaux avec la Chine, forçant ainsi son ouverture au commerce.
    TRAITES INEGAUX
    Signés à l'issue de défaites militaires, beaucoup de leurs clauses sont unilatérales, et visent à imposer à la Chine une « ouverture » qu'elle refusait.
    Les différents points de ces traités sont essentiels pour comprendre le qualificatif d'« inégaux » :
    Des enclaves territoriales ou concessions sont concédées aux puissances étrangères, pour y établir leurs comptoirs, sous leurs propres législations .Dans certains endroits de ces concessions , l’accès est interdit aux Chinois avec des pancartes « INTERDIT AUX CHIENS ET AUX CHINOIS «
    Les puissances étrangères importent et exportent librement en Chine ;
    Un droit de séjour de missionnaire en Chine est instauré ;

    Il est accordé pour les étrangers les droits suivants : de développement libre de tout type de commerce, notamment de l'opium ; de navigation intérieure ; de monopoles de marchés ; d’enrôler des travailleurs pour les envoyer à l'étranger (appelés les coolies) ; le privilège d'extraterritorialité ( c’est comme l’immunité diplomatique ; on peut tuer un Chinois et ne pas être poursuivi )
    REVOLTE DES BOXERS (1899-1901 )
    L'Empire sortit du conflit à genoux, humilié et mis de facto sous tutelle étrangère (les postes étaient par exemple placées sous le contrôle de fonctionnaires français, les douanes sous celui des britanniques)
    INVASION JAPONAISE ( 1930-1945 ) : massacres innombrables dont celui de Nankin ; conduite génocidaire des Japonais avec la politique des 3 tout ( tout tuer , tout brûler , tout piller )
    Pendant ces années d’intervention de 1830 à 1949 , les Chinois ont subi DES DIZAINES DE MILLIONS DE MORTS ET DE DESTRUCTIONS , DES MILLIONS DE DEPLACES ?

  4. #3
    Apprenti Viêt Avatar de BrunoQN76
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    75

    Par défaut

    Slt, j'ai vu ce documentaire...c'etait tres interessant d'en connaitre un peu plus sur cette periode noire donnant une image de puissance et d'utopie industrielle pour le reste du monte, enfin la mise en scène n'a durée pas bien longtemps, mais suffisement pour affamer des millions de paysans...

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 813

    Par défaut

    Prochaine diffusion : samedi 24 novembre 2012 à 00:35 (Vendredi soir)

    MOTS CLES ; voilà, France 5 a préparé 5 tags à rajouter :

    Chine, Famine, Grand bond en avant, Mao, Mao Tse-Toung, Parti communiste chinois

  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    5 105

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Prochaine diffusion : samedi 24 novembre 2012 à 00:35 (Vendredi soir)

    MOTS CLES ; voilà, France 5 a préparé 5 tags à rajouter :

    Chine, Famine, Grand bond en avant, Mao, Mao Tse-Toung, Parti communiste chinois
    Merci

    en tout cas , il n'est pas visible actuellment en streaming sur tv-replay ou Fr5

    commentaires sur le site FR5 :

    De adminwikifr5, le 29/10/2012 à 16:16. A l’attention de
    Nous venons d’apprendre que l'antenne a demandé de retirer ce documentaire sur pluzz/france5 pour des raisons liées à la protection des témoins.
    Cordialement,
    L'équipe "Documentaires" France 5




  7. #6
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Mort de Han Suyin, écrivain et avocate fidèle du régime maoïste
    Han Suyin, crivain et avocate fidle du rgime maoste
    L'écrivain sino-belge Han Suyin ( Hàn韩 tố 素 Âm 音) , décédée vendredi 2 novembre à Lausanne, à l'âge de 95 ans, aura vécu toutes les métamorphoses de la Chine, le pays de son père , de la guerre civile à la renaissance glorieuse, tout en défendant le régime communiste.
    Han Suyin - Wikipédia ( sa mère était belge )
    Elle a eu une certaine célébrité mondiale ; en particulier au Sud VN dans les années 70 , elle était connue grâce aux traductions de ses romans par l’écrivain Ng hiến Lê
    : Nguy:
    Les romans « Destination Tchoung king «( Ðường về Trùng khánh ) et « Un été sans oiseaux « (Muà hè không bóng chim ) furent censurés par le régime sudVN qui était embarrassé par les similarités qu’il avait avec le régime de Tchang kai Chek .
    Eurasienne, rejetée par les 2 côtés , elle choisira passionnément la partie chinoise , indignée par les effroyables exactions impérialistes et japonaises qui durèrent des dizaines d’années , ce qui explique son parti pris favorable envers la Chine de Mao . Ses livres donnent une idée des vicissitudes de la Chine et des souffrances effroyables du peuple chinois . Le premier, Destination Tchoung king, publié en 1942, se base sur ce qu'elle a vécu à Tchoung King, alors capitale des nationalistes, bombardée massivement par les avions japonais en pleine guerre sino-nippone . Elle était mariée à un général nationaliste du KuominTang , ainsi elle a observé de près le fonctionnement du régime nationaliste de Tchang kai Chek ; elle a été effarée par les exactions et la corruption effroyable de ce régime , soutenu par les impérialistes anglosaxons , émanation de la classe compradore chinoise ( la femme de Tchang ,Song mei Ling , Tống Mỹ Linh était la fille d’un banquier chinois ,de religion protestante et très lié aux missionnaires américains )
    Elle ne cessera de défendre sa Chine, quitte à beaucoup se tromper, stigmatisant les sinologues, défendant la gestion chinoise du Tibet, écrivant des hagiographies de Mao (Le déluge du matin, publié en 1972) et devenant une "ambassadrice" officieuse de Pékin . Critiquée pour ne pas avoir vu à temps les erreurs du maoïsme, en particulier par le lucide Simon Leys - "Jamais autorité plus durable n'a été fondée sur un propos plus changeant; la seule constante de cette oeuvre tient dans la constance avec laquelle les événements ont à chaque tournant démenti ses analyses et pronostics", écrivait-il sur Han Suyin dans L'Express en 1980 . Elle appartient à une époque que les moins de 30 ans auront du mal à imaginer : une Chine pauvre , refermée sur elle, en révolution permanente sous la férule du Grand Timonier et en proie à la violence ; et à l'extérieur, une forte influence du maoïsme sur la jeunesse occidentale et certains intellectuels, malgré les millions de morts du Grand bond avant et la Révolution culturelle.
    Autres œuvres :...Et la pluie pour ma soif
    De son séjour de 10 ans en Malaisie est issu en 1956 " Et la pluie pour ma soif " une condamnation de l'état d'urgence instauré dans le pays par les Britanniques durant les dernières années de leur colonisation, marquée par la lutte de la minorité chinoise pour l'indépendance . Han Suyin rapporte comment les services spéciaux britanniques emprisonnaient, torturaient et tuaient les coolies chinois ( importés de Chine , surexploités et miséreux ) qu'ils considéraient comme étant des sympathisants communistes , dans les plantations d'arbres à caoutchouc ( comme au VN ).
    L'arbre blessé : Parue en 1965 dans sa version anglaise (The Crippled Tree), cette autobiographie couvre les années 1885 à 1928. Han Suyin y raconte les amours et le mariage de ses parents, ses premières années, l'histoire de la Chine impériale, la destruction de la Chine par les impérialistes occidentaux, l'arrivée au pouvoir du Kuomintang . Dans la première partie du livre, elle décrit la façon atroce dont les armées japonaises et occidentales réprimèrent la révolte des Boxers en 1900, épisode qui fit naître chez les Chinois un profond ressentiment contre l'influence étrangère .

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 813

    Par défaut

    Le truc repasse dans 35 minutes ; je vais l'enregistrer...
    Prochaine diffusion : samedi 24 novembre 2012 à 00:35 (Vendredi la nuit)

    MOTS CLES : Chine, Famine, Grand bond en avant, Mao, Mao Tse-Toung, Parti communiste chinois

  9. #8
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 464

    Par défaut Han Suyin

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    Mort de Han Suyin, écrivain et avocate fidèle du régime maoïste
    Han Suyin, crivain et avocate fidle du rgime maoste
    L'écrivain sino-belge Han Suyin ( Hàn韩 tố 素 Âm 音) , décédée vendredi 2 novembre à Lausanne, à l'âge de 95 ans, aura vécu toutes les métamorphoses de la Chine, le pays de son père , de la guerre civile à la renaissance glorieuse, tout en défendant le régime communiste.
    Han Suyin - Wikipédia ( sa mère était belge )
    Elle a eu une certaine célébrité mondiale ; en particulier au Sud VN dans les années 70 , elle était connue grâce aux traductions de ses romans par l’écrivain Ng hiến Lê
    : Nguy:
    Les romans « Destination Tchoung king «( Ðường về Trùng khánh ) et « Un été sans oiseaux « (Muà hè không bóng chim ) furent censurés par le régime sudVN qui était embarrassé par les similarités qu’il avait avec le régime de Tchang kai Chek .
    Eurasienne, rejetée par les 2 côtés , elle choisira passionnément la partie chinoise , indignée par les effroyables exactions impérialistes et japonaises qui durèrent des dizaines d’années , ce qui explique son parti pris favorable envers la Chine de Mao . Ses livres donnent une idée des vicissitudes de la Chine et des souffrances effroyables du peuple chinois . Le premier, Destination Tchoung king, publié en 1942, se base sur ce qu'elle a vécu à Tchoung King, alors capitale des nationalistes, bombardée massivement par les avions japonais en pleine guerre sino-nippone . Elle était mariée à un général nationaliste du KuominTang , ainsi elle a observé de près le fonctionnement du régime nationaliste de Tchang kai Chek ; elle a été effarée par les exactions et la corruption effroyable de ce régime , soutenu par les impérialistes anglosaxons , émanation de la classe compradore chinoise ( la femme de Tchang ,Song mei Ling , Tống Mỹ Linh était la fille d’un banquier chinois ,de religion protestante et très lié aux missionnaires américains )
    Elle ne cessera de défendre sa Chine, quitte à beaucoup se tromper, stigmatisant les sinologues, défendant la gestion chinoise du Tibet, écrivant des hagiographies de Mao (Le déluge du matin, publié en 1972) et devenant une "ambassadrice" officieuse de Pékin . Critiquée pour ne pas avoir vu à temps les erreurs du maoïsme, en particulier par le lucide Simon Leys - "Jamais autorité plus durable n'a été fondée sur un propos plus changeant; la seule constante de cette oeuvre tient dans la constance avec laquelle les événements ont à chaque tournant démenti ses analyses et pronostics", écrivait-il sur Han Suyin dans L'Express en 1980 . Elle appartient à une époque que les moins de 30 ans auront du mal à imaginer : une Chine pauvre , refermée sur elle, en révolution permanente sous la férule du Grand Timonier et en proie à la violence ; et à l'extérieur, une forte influence du maoïsme sur la jeunesse occidentale et certains intellectuels, malgré les millions de morts du Grand bond avant et la Révolution culturelle.
    Autres œuvres :...Et la pluie pour ma soif
    De son séjour de 10 ans en Malaisie est issu en 1956 " Et la pluie pour ma soif " une condamnation de l'état d'urgence instauré dans le pays par les Britanniques durant les dernières années de leur colonisation, marquée par la lutte de la minorité chinoise pour l'indépendance . Han Suyin rapporte comment les services spéciaux britanniques emprisonnaient, torturaient et tuaient les coolies chinois ( importés de Chine , surexploités et miséreux ) qu'ils considéraient comme étant des sympathisants communistes , dans les plantations d'arbres à caoutchouc ( comme au VN ).
    L'arbre blessé : Parue en 1965 dans sa version anglaise (The Crippled Tree), cette autobiographie couvre les années 1885 à 1928. Han Suyin y raconte les amours et le mariage de ses parents, ses premières années, l'histoire de la Chine impériale, la destruction de la Chine par les impérialistes occidentaux, l'arrivée au pouvoir du Kuomintang . Dans la première partie du livre, elle décrit la façon atroce dont les armées japonaises et occidentales réprimèrent la révolte des Boxers en 1900, épisode qui fit naître chez les Chinois un profond ressentiment contre l'influence étrangère .

    Et si je peux ajouter,
    Le plus beau roman d' amour, que j' ai pu lire , à ce jour "La montagne est jeune"

  10. #9
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    7 813

    Par défaut

    Cette brave dame aura eu la chance de ne pas voir ce documentaire !

    La base de l'histoire, on la connaissait :
    Mao ne suit pas les conseils de Kroutchev et veut être le 1er sur la planete a instaurer un société socialiste parfaite, avant même les Soviétiques.
    Il prend une série de descision stupides qui déclenche des famines et une bonne 50taine de millions de morts.

    Les cadres locaux font des faut rapports et essaient de cacher la vérité.
    Le jeune François Mitterrand et d'autres imminents Européens se font mystifier : "il n'y a pas de famine en Chine" (1961, je crois)

    Mais le scoop du doc : On a retrouvé un papier de Mao où il écrit : "Quand il y a une famine comme ça, il faut laisser mourir 50% de la population pour que l'autre moitié survive."

    Bref le documentaire affirme que Mao était bien au courant des millions de morts provoqués par son "Grand Bond en avant" (chinois simplifié 大跃进, pinyin : Dà yuè jìn)

    Après, il lance la Révolution Culturelle pour enfoncer le clou et se débarrasser des dirigeants plus clairvoyants.

  11. #10
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    610

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Cette brave dame aura eu la chance de ne pas voir ce documentaire , montrant des millions de morts provoqués par son "Grand Bond en avant" (chinois simplifié 大跃进, pinyin : Dà yuè jìn)
    _ Han suyin a décrit la façon atroce dont les armées japonaises et occidentales réprimèrent la révolte des Boxers en 1900, épisode qui fit naître chez les Chinois un profond ressentiment contre l'influence étrangère .
    _ les Chinois et les VN se sont tourné vers le communisme , en réaction contre les invasions et les massacres perpétrés par les Occidentaux et les Japonais . Ils sont devenus fous de haine , ils ont décidé d'imiter les Russes qui avaient repoussé les invasions des anglo franco américains . Un des aspects du communisme est le culte de la force brutale comme les militaristes japonais . Après avoir réussi à chasser Tchang kai chek et les Occidentaux , les Chinois avec Mao ont eu l'ivresse du pouvoir , ils étaient convaincus de l'efficacité de la force brutale , ils l'ont appliqué comme méthode de gouvernement . Mao ne voulait plus subir l'humiliation de ces années de domination étrangère ; il voulait extirper les personnes pouvant éventuellement prêter main forte à l'étranger : les anciens féodaux , les capitalistes , les paysans possédants , les compradores .
    _ les Khmers rouges ayant subi les bombardements démentiels , sauvages des Américains ont été encore plus radicaux que les Chinois sur un court laps de temps, comme chacun sait
    _ les VN malgré le nombre des victimes , les exactions colonialistes et impérialistes sur des dizaines d'années ont eu quelques excès comme la réforme agraire mais ils ont vite retenu la leçon des divers échecs de Mao et ils ont fait beaucoup moins de victimes que leurs camarades Chinois et cambodgiens . En 1975 , ils ne se sont pas laisé aller à la vengeance .
    _ Grand Bond en avant" ( chinois simplifié 大跃进, pinyin : Dà yuè jìn ) = đại dược tiến

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. [TV-FR5] Fourchette et sac à dos : destination VIETNAM
    Par robin des bois dans le forum La Cuisine vietnamienne
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/12/2010, 19h03
  2. [Tv - FR5] Un soir au musée GUIMET
    Par robin des bois dans le forum Discussion Libre
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/04/2010, 18h34
  3. [Télévision]Le Vietnam sur FR5
    Par robin des bois dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/10/2009, 12h07
  4. [FR5] Hanoï de Serge Moati
    Par robin des bois dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 14
    Dernier message: 06/09/2006, 16h46
  5. [ARTE] -Théma : "MAO, une histoite chinoise" série- documentaire d'Adrian Maben
    Par robin des bois dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/09/2006, 13h12

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Nous avons pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2021 - Copyright Forumvietnam.fr® - Tous droits réservés
Nous rejoindre