Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: vie d'expat à Hanoï

  1. #1
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut vie d'expat à Hanoï

    un article du CVN, relatant une facette de la vie des certains expats à Hanoï.les expats n'ont pas tous la chance d'avoir un contrat de travail occidental au Viêtnam. alors ils s'adaptent. certains ne sont pas diplomés, d'autres ont pourtant un doctorat mais inutile au Viêtnam. alors à la 'viêtnamienne," ils s'adaptent aux conditions locales pour pouvoir vivre au pays avec leur famille qu'ils ont bâtilà-bas. on est loin des "tay ba lô détestables " décrits par Anne.viêtnam qu'elle a rencontrés et détestés à HCMV dans le quartier PNL.(http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...tml#post137790)
    Vietnam
    Le marché des Tây du bord du lac de l'Ouest - 13/11/2011



    Chaque samedi, les rives calmes du lac de l'Ouest accueillent le "cho Tây", un petit marché où les clients sont pour la plupart des Occidentaux, d'où son nom. Étiquettes de prix, gants en plastiques, stands impeccablement alignés, sages petites files d'attente..., bref on est très loin de l'ambiance joyeusement "bordélique" des marchés locaux.


    C'est un marché unique en son genre qui se tient chaque samedi matin dans la rue Tô Ngoc Vân, arrondissement Tây Hô, à Hanoi. Les gens du coin l'appellent le "chôï Taây" (littéralement "le marché des Occidentaux"), vu son organisation et sa clientèle composée en grande partie d'expatriés. Il y a aussi des vendeurs étrangers, ce qui est pour le moins surprenant. Cet arrondissement Tây Hô, situé au Nord du lac de l'Ouest et célèbre entre autres pour ses villages floricoles (Nhât Tân, Nghi Tâm, Quang Ba), est en effet un des lieux de vie préférés des étrangers travaillant à Hanoi, enfin ceux souhaitant retrouver le calme et l'ordonnancement au cordeau de leur patrie d'origine. Les autres, qui veulent s'immerger dans la culture locale ou qui n'ont tout bonnement pas les moyens de payer 2.000 dollars de loyer mensuel, vont voir ailleurs.

    Ce marché a fait son apparition en mars 2010. Il s'agit d'un espace de 300 m² avec une vingtaine de stands proposant fruits et légumes, miel, fromage, boissons, friandises, pains, pizzas, œufs, mais aussi produits de beauté, d'art et d'artisanat, livres… "Tous les produits alimentaires mis en vente ici sont garantis en termes d'hygiène et de sécurité alimentaires", assure Pham Thi Tuyêt Mai, directrice de la compagnie par actions de Services en médecine vétérinaire d'Asie (SMVA), à l'initiative de ce marché. Et d'expliquer que le marché fonctionne avec ses propres règles, selon lesquels les commerçants ont à justifier de leur personne juridique et apporter des garanties quant à la provenance de leur marchandise. De plus, chaque vendeur doit payer 150.000 dôngs/ séance de marché.

    Le marché bio-écolo des bobos du coin

    Les stands sont alignés comme à la parade. Ambiance amicale, et accueil souriant des vendeurs. L'origine du produit et son prix sont clairement affichés. Au stand "Miel de Hà Giang", le Français Alain Fiorucci invite les visiteurs à venir goûter. "C'est une spécialité des forêts de Mèo Vac, là-haut, dans la province septentrionale de Hà Giang", précise-t-il. Installé au Vietnam depuis quinze ans, ce Français jovial a sillonné les quatre coins du pays. "Lors d'une visite à Meo Vac, je suis tombé sur des ruches avec des alvéoles pleines de miel. J'ai tout de suite eu l'idée de collaborer avec mes amis du coin pour amener ce produit au marché des Tây à Hanoi".

    Huyên Trang, quant à elle, tient un stand de légumes bio provenant de Soc Son, en banlieue de Hanoi. Elle peut aussi les livrer à domicile. La particularité est que les produits vendus ici sont tous emballés dans des sacs en papier et non en plastique. Ici, en plus d'être bio, on est donc résolument très écolo.
    Le "cho Tây" est aussi un lieu de rencontre entre expatriés du coin. "Je viens ici toutes les semaines. C'est sympa, je rencontre toujours de nouvelles têtes. Je retrouve un peu l'ambiance amicale d'un marché de chez moi, en Australie" confie Jo Lcatham.

    Ce marché hebdomadaire au bord du lac de l'Ouest est en passe de faire tâche d'huile. Car de plus en plus de Vietnamiens viennent y remplir leur cabas. Selon Mme Pham Thi Tuyêt Mai, les Hanoiens aussi apprécient ce concept, et souhaitent le voir se développer ailleurs. "Je voudrais ouvrir d'autres +cho Tây+ à Hanoi. Mais il y a encore de petits problèmes de formalités à résoudre… , explique-t-elle. Mais je ferais tout mon possible pour pouvoir répondre au plus tôt à l'aspiration de mes clients". Et de préciser qu'une "autre force motrice" du "cho Tây" est le désir commun d'agir contre la pauvreté via des collectes de fonds destinés aux enfants défavorisés.

    Nghia Dàn/CVN
    13/11/2011

    Dernière modification par thuong19 ; 14/11/2011 à 08h43.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    8 675

    Par défaut

    C'est un marché unique en son genre qui se tient chaque samedi matin dans la rue Tô Ngoc Vân, arrondissement Tây Hô, à Hanoi.

    Wikimapia - Let's describe the whole world!
    http://wikimapia.org/#lat=21.0679617&lon=105.8255696&z=17&l=2&m=b

  4. #3
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut

    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    .....Au stand "Miel de Hà Giang", le Français Alain Fiorucci invite les visiteurs à venir goûter. "C'est une spécialité des forêts de Mèo Vac, là-haut, dans la province septentrionale de Hà Giang", précise-t-il. Installé au Vietnam depuis quinze ans, ce Français jovial a sillonné les quatre coins du pays. "Lors d'une visite à Meo Vac, je suis tombé sur des ruches avec des alvéoles pleines de miel. J'ai tout de suite eu l'idée de collaborer avec mes amis du coin pour amener ce produit au marché des Tây à Hanoi".
    je n'aime pas trop le miel, mais j'ai gouté celui qu'Alain commercialise et je dois avouer qu'il est exceptionnellement bon.c'est du miel sauvage,les fleurs des montagnes ne connaissent pas les pesticides ou l'engrais. d'ailleurs j'en ai ramené un pot en France et je recommande aux visiteurs et aux expats de Hanoï de de m'imiter, ils ne seront pas décus.alors Alain, cela n'a rien à voir avec ta formation de sociologue, mais je te souhaite de réussir dans ton entreprise originale pour un expat

  5. #4
    Invité Avatar de hangvu
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    1

    Par défaut

    ................
    love means never having to say you're sorry

    http://www.vietstock.vn/

  6. #5
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut

    Clémence s'installe parfumeuse à HANOÏ
    c'est dans le CVN
    Des parfums qui fleurent bon le Vietnam

    «Secrets de Dông Xuân», «Feuillage de Dà Lat», «Sauna à Sa Pa», «Lumières rouges de Saigon» .... Les noms inspirants de quelques parfums Dame Clémence. Leur créatrice, Clémence Barbier, est Française et vit au Vietnam depuis huit ans.
    La créatrice de Dame Clémence, Clémence Barbier. Photo : Phuong Mai/CVN

    Les parfums Dame Clémence sont réalisés à partir de plantes aromatiques, de fleurs, d’ingrédients simples et proches de la vie des Vietnamiens. Les extraits de cannelle, de gingembre, de citronnelle, de jasmin, d’orange ou de bois sont mélangés pour faire des parfums qui fleurent bon le Vietnam authentique. Des produits qui révèlent d’abord l’amour de Clémence pour le Vietnam et ses habitants. «J’adore le Vietnam. La vie ici est intense. C’est un pays où tout est possible. Ce que je fais ici, je crois que je ne pourrais pas le faire en France. D’autre part, j’aime beaucoup les Vietnamiens, je les trouve sensibles à la poésie du monde, et j’apprécie leur sens de l’humour, ils me font rire», considère-t-elle.

    Dès son plus jeune âge, Clémence Barbier s’est intéressée aux odeurs, s’inventant des jeux olfactifs : sentir l’odeur des cosmétiques dans la salle de bain, des épices dans la cuisine, des fleurs sauvages dans la montagne... Lycéenne, elle se passionnait pour les arts et les sciences. Pour elle, les parfums sont à la croisée de l’art et de la science. Elle a d’abord essayé d’en fabriquer en mélangeant les flacons de sa mère. Puis, lors d’un long séjour en Inde de 1996 à 1999, elle a découvert les matières premières, les huiles essentielles, les absolues, l’aromathérapie et l’art de mélanger les odeurs. Elle a alors commencé à créer des parfums, juste pour elle. Et puis en 2008, à Hanoi, elle a franchi le pas en créant sa propre marque de senteurs pour la maison, Dame Clémence.

    Les parfums Dame Clémence se déclinent en une vingtaine de produits différents : extraits concentrés, parfums d’ambiance, huiles de massage et baguettes parfumées. Selon elle, chaque produit véhicule une émotion particulière, sincère et naturelle à l’image des matières premières qu’elle utilise.

    «Réveil à Cao Bang», «Apéritif à Mui Ne», «Lenin Park», «Sampan de mois» ... Des noms qui invitent au voyage ou à la rêverie. Ses créations sont inspirées par une expérience vécue ou un voyage imaginaire ou bien les deux : «Gourmandise à Cân Tho». «Je suis allée à Cân Tho, dans le delta du Mékong, il y a 12 ans dans le cadre d’un voyage organisé. Mais comme je déteste les voyages organisés qui refrènent ma liberté, parce qu’il faut toujours suivre le groupe, mon expérience de Cân Tho n’a guère été réjouissante. Mais quand j’ai imaginé +Gourmandise de Cân Tho+, j’ai repensé à certaines émotions que j’avais eues sur un bateau traversant le Mékong : une certaine nonchalance, invitation au laisser aller et au plaisir des sens sur le bateau. Je me suis imaginée prendre un dîner aux chandelles dans un hôtel au bord du fleuve». Pourquoi le nom «Gourmandise à Cân Tho» ? «Parce qu’après ce dîner romantique, c’est le dessert. On n’a plus très faim mais on a encore envie de se faire plaisir. +Gourmandise à Cân Tho+, c’est juste une huile pour se faire plaisir».

    Un nouveau projet Les produits Dame Clémence sont vendus dans un certain nombre de magasins, hôtels et saunas à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville. «Les clients apprécient ces produits parce que les ingrédients sont naturels et bons pour la santé. Ils sont également utilisables toute l’année, qu’elle que soit la saison», déclare Pham Thi Tuyêt Linh, vendeuse au magasin La Casa, 51 rue Xuân Diêu, Tây Hô, Hanoi.

    En ce moment, Clémence Barbier travaille sur un projet qui lui tient à cœur : une redéfinition du concept de sa marque avec de nouvelles odeurs, de nouveaux emballages. «J’ai décidé de refaire toute la gamme pour avoir plus de cohérence. Quand aujourd’hui vous regardez les différents emballages, l’huile de massage, les extraits..., qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Difficile de savoir que c’est un produit 100% naturel. Rien n’indique non plus que le produit est fait au Vietnam et par une Française, affirme-t-elle. Et donc avec un designer, je suis en train de travailler sur le message à envoyer au client. Les emballages devront répondre à cette question : Dame Clémence, qu’est-ce que c’est ? C’est faire passer des émotions à travers les odeurs, avec des produits naturels, au Vietnam».

    Huit ans au Vietnam, ce n’est pas long mais suffisant pour bien ressentir l’ambiance du pays. L’amour qu’elle réserve à ce pays s’est cristallisé dans ses produits. Il lui reste encore de nombreuses régions à explorer, de nombreuses ambiances à humer et donc beaucoup d’histoires parfumées à inventer. On souhaite en tout cas un grand succès à ses prochaines collections.
    Vân Anh/CVN

  7. #6
    Habitué du Việt Nam Avatar de hoa lan
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    384

    Par défaut

    Bonjour,
    Merci Thuong19 pour l'information. Il faudra passer chez Dame Clémence si on fait un saut à Hà Nội au printemps.
    H.L

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Que faites vous de beau dans la vie ?
    Par mike dans le forum Nouveau membre – Présentation
    Réponses: 664
    Dernier message: 03/07/2017, 13h23
  2. Sa vie en France? Difficile?
    Par mike dans le forum Vivre en France / Cuộc sống ở France
    Réponses: 42
    Dernier message: 31/10/2007, 12h17
  3. [Colonisation] Une histoire vrai et triste d'une vie
    Par Marseille 13013 dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/08/2006, 17h46
  4. Bui Doi (les poussières de vie)
    Par mike dans le forum Vos Origines, vos Racines
    Réponses: 43
    Dernier message: 22/06/2006, 13h08
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 18/05/2006, 13h43

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1