Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 73

Discussion: Les relations sociales au Vietnam

  1. #21
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de HUYARD Pierre
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ho Chi Minh City
    Messages
    3 200

    Par défaut

    MIKE,
    Par normalise, j'entend "politiquement correct", "ISO 9002", "coince du cul", faut-il de je precise plus avant,...
    Ce n'est pas un probleme occcidental vs asiatique, c'est juste un probleme gens normaux vs gens calibres,...
    Je ne sais ce qui est positif ou negatif dans l'histoire, je constate que le cote
    de plus en plus amidonne des francais ne me convient pas.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #22
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    707

    Par défaut

    Merci pour ta précision Pierre..

    Citation Envoyé par helios75 Voir le message
    Salut !
    Dommage que le message de Bao Nhân ait été supprimé , j'aurais bien aimé le voir . de quoi parlait il sans indiscretion ?
    Le message n'a pas été supprimé mais était mis en "stand by".
    Raison : une partie de son message ne correspondait pas au Charte de Forum. (on va dire que Bao Nhân s'est un peu emporté..)

    Il est maintenant disponible ICI

  4. #23
    OPL
    OPL est déconnecté
    Nouveau Viêt Avatar de OPL
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    16

    Par défaut

    Enfin bon... l'absence de savoir vivre c'est quand même ce qu'il y a de plus disqualifiant dans les rapports sociaux. C'est pas la peine de se voiler la face, c'est là-dessus que se basent les premières impressions. La courtoisie, la politesse, les prévenances, l'attention aux autres, c'est quand même le fruit de l'éducation. Essayer constamment de jouer des coudes, je trouve ça très bas de gamme à Paris comme ailleurs.

  5. #24
    Repose en paix Avatar de Léon
    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Asnières, FRANCE
    Messages
    360

    Par défaut

    Citation Envoyé par OPL Voir le message
    ... Essayer constamment de jouer des coudes, je trouve ça très bas de gamme à Paris comme ailleurs.
    Pourquoi toujours généraliser ? Jouer des coudes à Paris pour des vétilles comme par exemple pour des soldes, pour être au premier rang pour voir passer une célébrité, etc... peut être qualifié de bas de gamme.
    Mais dans d'autres pays où la vie n'est pas aussi facile qu'en France, où vivre ou même survivre est une lutte de tous les instants, jouer des coudes est parfois une nécéssité vitale.
    Peut-on vraiment accuser de manque de savoir-vivre les vendeuses ambulantes (au Vietnam) qui se bousculaient pour offrir leurs marchandises aux touristes ? Que cela occasionnent des gênes à ces derniers, c'est indéniable, il n'empêche que je trouve que ces femmes ont un courage que beaucoup peuvent envier...

  6. #25
    Passionné du Việt Nam Avatar de Son Lam
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Hérault - France
    Messages
    1 820

    Par défaut

    Citation Envoyé par Léon Voir le message
    Mais dans d'autres pays où la vie n'est pas aussi facile qu'en France, où vivre ou même survivre est une lutte de tous les instants, jouer des coudes est parfois une nécéssité vitale.
    C'était le sens de ma dernière remarque.;D

  7. #26
    OPL
    OPL est déconnecté
    Nouveau Viêt Avatar de OPL
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    16

    Par défaut

    On se demande si on parle le même français...
    Le titre du topic c'est bien " les relations sociales ..", non ?
    Qui fait directement appel à la notion de savoir-vivre , politesse, courtoisie dans les relations de voisinage, ou au quotidien etc... En français d'ici c'est qui est compris dans le termes de relations sociales.
    Où est-il question de lutte pour la survie? Vous n'avez pas l'impression d'extrapoler un peu vite les propos d'autrui.. voire de les généraliser?

  8. #27
    Passionné du Việt Nam Avatar de Son Lam
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Hérault - France
    Messages
    1 820

    Par défaut

    Citation Envoyé par OPL Voir le message
    On se demande si on parle le même français...
    Le titre du topic c'est bien " les relations sociales ..", non ?
    Qui fait directement appel à la notion de savoir-vivre , politesse, courtoisie dans les relations de voisinage, ou au quotidien etc...
    Tu as raison mais c'est aussi une question de contexte.
    Cela ne justifie rien mais tente d'apporter une explication à certains comportements. C'est tout.;D

  9. #28
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    707

    Par défaut La société civile au Vietnam

    La société civile au Vietnam



    Le concept de société civile a vu le jour aux alentours des années 1990. Sa montée en puissance date de 2001 avec le premier Forum social mondial de Porto Allegre. Son but est d'humaniser la mondialisation, de lutter contre l'autoritarisme, de promouvoir un développement équitable et d'encadrer le manche, ainsi que la famille.

    Comment est la société civile au Vietnam? À ce sujet, Irene Norlund, coordinateur international, m'a communiqué une étude intitulée "An Initial Assessment of Civil society in Vietnam", réalisation d'un projet de CIVICUS par l'Institut du Vietnam pour les études sur le développement avec une équipe de chercheurs vietnamiens et internationaux en 2005. Je me permets d'en dégager ici l'essentiel.

    Selon CIVICUS, grosso modo, la société civile est conçue comme l'espace en dehors de la famille, de l'État et du marché où les gens s'associent pour viser des intérêts communs. Vue sous cet angle, la société civile au Vietnam n'a qu'un champ d'opération fort limité puisque presque toutes les organisations sociales reçoivent des contributions économiques de l'État. D'autre part, comme dans toute société et surtout au Vietnam, les lignes de démarcation entre la société civile, l'État, le marché et la famille sont très floues (fuzzy). L'application du concept de société civile au Vietnam demande beaucoup de souplesse.
    Au point de vue structure, la société civile dans notre pays est forte quantitativement et faible qualitativement. Elle est trop fragmentée, des myriades d'organisations et de groupes existent à tous les niveaux et partout. Les organisations les plus importantes sont les organisations de masse (Front de la Patrie, Union des femmes, Association des paysans, Confédération générale du travail du Vietnam, Association de la jeunesse communiste Hô Chi Minh, Association des vétérans), les associations professionnelles (Union de la science et de la technologie, Union des lettres et des arts, Association des businessmen, Société d'étudiants), ONG vietnamiennes (Organisations pour des questions sociales, Fonds humanitaires... ), les organisations communautaires de base. Les organisa- tions de masse ne comptent pas beaucoup de membres de qualité et dépendent du Parti.
    Depuis les années 1990, elles changent beaucoup au sein du Front de la Patrie, se voyant confier de nouvelles fonctions. Dans les villes émergent les ONG vietnamiennes. Récemment, les organisations communautaires de base se multiplient à la campagne (coopératives nouveau modèle, groupes d'entraide...). L'État encourage le développement de la société civile, mais l'environnement socio-politique ne présente pas suffisamment de conditions favorables pour qu'elle opère avec efficacité. Le statut juridique dépassé ne correspond pas aux exigences nouvelles. La Loi sur les associations n'est pas encore promulguée, les discussions traînent.
    Le renforcement du Front de la Patrie indique une réorientation plus poussée de l'État : le Parti avance les grandes lignes politiques, le gouvernement les réalise et encourage les organisations de société civile (OSC) à prendre en charge des problèmes sociaux hors de sa portée, à assumer les services sociaux fondamentaux (par exemple les organisations privées, financées par la population). Les valeurs culturelles préconisées par les OSC sont très importantes pour le développement économique et social : tolérance, contre la violence, réduction de la pauvreté, égalité des sexes. Mais dans leurs activités, les OSC manquent encore de démocratie et de transparence financière.
    Quant à leur impact sur le développement, il est très difficile de donner une appréciation judicieuse, parce que souvent les activités et le financement proviennent de plusieurs OSC qui agissent simultanément et ensemble, un chassé-croisé auquel contribuent aussi les organismes gouvernementaux. En tout cas, l'impact est encore faible. Une des raisons en est que le citoyen, habitué au régime de financement étatique, n'est pas toujours prêt à apporter sa propre contribution. L'impact est fort quand on donne aux OSC le pouvoir légal de décision directe. Cela se voit dans les domaines de l'information, de l'éducation, des moyens de gagner la vie, des droits de la femme, de l'aide aux marginaux. L'impact est faible quand il s'agit de contribuer à l'élaboration des programmes politiques ou à la répartition du budget d'État. Mais on peut citer des cas où la pression conjuguée des OSC a réussi à infléchir la politique du gouvernement. C'est ainsi qu'au cours des années 1980, l'État s'est peu à peu retiré de la coopérativisation agricole. Il a promulgué des lois terriennes et le décret sur la démocratisation de base et avancé le programme de réduction de la pauvreté.

    En conclusion, le rapport a remarqué que cette étude n'est que le premier pas dans l'évaluation de la société civile au Vietnam, ce qui demande d'autres investigations et enquêtes plus approfondies.

    Source : Huu Ngoc/Courrier du Vietnam

  10. #29
    Apprenti Viêt Avatar de thomz
    Date d'inscription
    juin 2009
    Messages
    68

    Par défaut

    Je ne trouve pas qu'on puisse taxer les Vietnamiens d'un manque de savoir-vivre. Les normes sont simplement differentes.

    Alors oui, ils conduisent comme des anes, ne respectent pas les files d'attente, foutent leur musique a fond a 6h le dimanche matin, picolent comme des brutes et sont capables de diner au milieu d'une decharge... Vu d'une perspective occidentale, on pourrait les qualifier de rustres brutaux et associaux.

    Mais aussi, on trouve ici des signes de "raffinement social" qui ont disparu depuis des lustres chez nous. Le respect des plus ages, des protocoles et des institutions, l'entraide familiale sans compromis, la chaleur humaine sincere et devouee, etc... Pour moi, voila des signes tangibles du bien-nomme "savoir-vivre", que nous autres barbares devrions re-apprendre.

    D'une maniere generale, et comme dit plus haut, c'est bien souvent une question d'education... La delicatesse du savoir-vivre dans les familles hautement eduquees n'a pas grand chose a voir avec la rudesse du Vietnamien "de la rue"... Qui jure, qui crache, et qui t'ecraserait les doigts pour 5000 dongs sans aucune pitie.

    Puisqu'on en parle, cette societe me fascine puisque ici plus qu'ailleurs (a part peut etre les Etats-Unis) tout n'est que paradoxe... Systeme social confuceen mais individualisme quasi maladif (sur la route, dans les affaires...), societe traditionelle dans le fond mais completement chaotique dans la forme, raffinenement dans la culture et la gastronomie mais locaux aptes a diner au milieu d'une decharge publique, etat communiste et "autoritaire" mais au final, societe extremement permissive (facilite d'entreprendre, lois juste pour decorer, hot toc a tous les coins de rue), pays manifestement tres pauvre (surtout en province) mais partout on trouve des gens avec un niveau d'instruction remarquable, un instinct de "combattant" chez chaque Viet (l'histoire l'a prouve, et on les voit bien passer leur temps a se foutre sur la gueule dans la rue pour rire) qui contraste avec une gentillesse et une ouverture a l'autre souvent desarmante... etc,etc...

    En gros, une sorte de mystere impenetrable qu'on ne se lasse pas de caresser. Un pays fascinant parce que VIVANT.

    La plupart des Francais que je croise jugent les Vietnamiens bien trop sommairement... Ils critiquent leur conduite et leur "rudesse" a longueur de temps et passent leur temps a raler... Ce qui me fait marrer, c'est que bien souvent ce sont les memes qui t'expliquent qu'en France, on s'integre ou on degage.

    Enfin, tout ca...



    Dernière modification par thomz ; 14/03/2011 à 06h51.

  11. #30
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de gastondefer3
    Date d'inscription
    mai 2010
    Messages
    627

    Par défaut

    Salut les gars,

    Quel sujet intéressant que voilà! C'est vrai qu'au Vietnam, le respect des anciens et la solidarité familiale est très prononcée, mais c'est comme dans n'importe quel pays, de temps en temps on croise des gens qui manquent de savoir vivre, de politesse ou de courtoisie (parfois les 3 en même temps, là ça me défrise et je voie rouge), faut pas généraliser pour autant. Comme quelqu'un l'a dit plus haut, c'est une question d'éducation.

    Pour moi, que ce soit au Vietnam ou en France, mettre la musique à fond la nuit et piquer la place de quelqu'un dans une file d'attente, c'est bel et bien un manque de savoir vivre puisque ça traduit un manque total de respect.

    Vous me direz "normal qu'il y ait du bruit au VN la nuit puisque les rues sont aussi animées la nuit". Ok, mais c'est surtout le bruit de la circulation ou de quelques célébrations exceptionnelles tel que les fanfares durant les enterrement nocturnes et la musique durant les mariages. Pour les mariages et les entrerrement, je veux bien tolérer puisque c'est la tradition, mais je pense qu'il y aussi des limites. Ce n'est pas parce qu'on sait qu'il y a souvent du bruit la nuit qu'il faut tout tolérer. J'ai connu ça pendant un moment avec un de mes voisins qui se faisait des soirées karaoké en mettant le son tellement fort qu'on l'entendait beugler dans tous le quartier et que les murs de ma maison vibraient.

    Il m'est aussi déjà arrivé plusieurs fois de me faire piquer la place au moment de faire la queue dans un supermarché. En général, quand c'est une femme qui me pique la place, par courtoisie, je ne lui dis rien. Par contre, si c'est un mec ou un groupe de jeune, je ne me gêne pas pour leur faire remarquer que j'étais là avant et que c'est chacun son tour.

    Une fois, je faisait la queue dans un Coopmart de HCM et 3 types poussent carrement mon panier avec le pied et passent devant moi. Là, je les interpelle et ils me rétorquent d'un ton malhonnete (en me tutoyant) "ici, personne fait pas la queue, c'est le plus rapide qui passe en premier, tas pas été assez rapide tant pis pour toi, que tu soit content ou pas content, je m'en fiche! ". Leurs paroles m'ont mis en rogne, je leur ai gueulé dessus et ils ont baissé le ton, mais voilà que ce c... de caissier les faits quand même passer avant moi en disant "Bay gio den luot cac em, thang Tay cho duoc. / C'est votre tour, le vulgaire Européen peut attendre".

    Ce n'est pas tant les resquilleurs que je n'aime pas, mais les procédés malhonnetes qu'ils emploient pour se justifier et le manque de respect dont ils font preuve à l'égard des autres.

    Comme je n'ai pas pu encaisser l'attitude du caissier, j'ai relevé son nom et j'ai envoyé un courrier au Directeur du magasin pour signaler son manque de respect envers le client Européen.

    Dans tous les guides touristique comme "Le guide du Routard ou Lonely Planet Vietnam", on vous dit qu'il ne fait jamais s'énerver au Vietnam, mais ce qu'on en vous dit pas, c'est que si vous bronchez jamais, les Viet vous prendront pour des cons qui ont la pétoche ou ne savent pas se faire respecter. Pour ma part, quand je suis face a un individu qui dépasse les bornes, je met le hola et si son attitude est du à un manque d'éducation, je me ferai une joie de l'éduquer moi même en lui faisant avaler ses dents par la même occasion si nécessaire.

Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. La formation: un terreau pour les relations franco-vietnamiennes
    Par Bao Nhân dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/08/2007, 19h14
  2. relations Vietnam / Japon
    Par helios75 dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/02/2007, 10h03
  3. les relations Etats-Unis-Vietnam
    Par Bao Nhân dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 79
    Dernier message: 15/01/2007, 22h11
  4. Les Sciences Sociales au VN
    Par mike dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 8
    Dernier message: 21/04/2006, 20h52
  5. [Le Monde du 18/04] Les mutations sociales bousculent le régime de Hanoï
    Par robin des bois dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/04/2006, 11h48

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1