Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 37

Discussion: [Agenda culturel] Vivre à Hanoi

  1. #1
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut [Agenda culturel] Vivre à Hanoi

    La circulation à Hanoi



    La première fois qu'on met les pieds à Hanoi, on est d'emblée frappé par la circulation. Puis petit à petit, on découvre les règles muettes qui la régissent, et certains des dangers véritables qu'elle recèle.

    Au premier abord, on a une impression d'anarchie totale. De chaos. Un tourbillon au fonctionnement incompréhensible, reposant sur une chance improbable.

    La plupart des gens conduisent de petites motos japonaises d'une centaine de centimètres cubes, à quatre vitesses sans embrayage. Ils sont évidemment tête nue : il fait bien trop chaud pour porter un casque.

    Le reste du flot est principalement constitué de vélos aux conducteurs peu attentifs, parfois sujets à de brusques et surprenantes embardées, de voitures (taxis, gros quatre-quatre et berlines noires), ainsi que de bus et de camions. Toutes les catégories précédentes se rangent lorsque la sirène de ces derniers retentit. On peut ensuite les suivre de loin, à l'odeur et au panache de fumée qui les poursuivent.

    À ceci, il faut ajouter les piétons et leurs traversées de chaussées assez particulières (en plein milieu, mais sans se presser pour que les motards aient le temps de les voir), les vendeuses à chapeau conique et double panier sur l'épaule, relativement encombrantes au milieu de la rue, les triporteurs pétaradants, les cyclo-pousse, les jeunes en moto rouge, cheveux teintés et blousons d'équipes de football européennes qui foncent, slaloment et zigzaguent à toute vitesse dans le flux, et qu'on entend arriver à leur klaxon "polyphonique", ou encore les Minsk, souvent conduites par des expatriés, et qui essaient de faire concurrence aux bus et aux camions pour ce qui est du pistage à la trace, au nuage, et à l'odeur.

    Mais la circulation à Hanoi, ce sont également les vélos chargés d'une montagne de marchandises, d'énigmatiques sacs remplis d'un obscur contenu de telle manière qu'on n'aperçoive même plus le cycliste. Les motos transportant parfois des familles de 5 personnes. Les enfants qui jouent au football en pleine rue ou sur le trottoir, avec les buts tournés en direction du trafic. À la campagne les animaux -chiens, chats, poules, rats et buffles- gambadent en toute liberté un peu partout, et semblent prendre un malin plaisir à se jeter sous vos roues ou à se laisser hypnotiser par la lueur de vos phares la nuit.

    C'est peut-être à cause de tout cela que les Hanoiens conduisent si lentement, c'est-à-dire rarement à plus d'une trentaine de kilomètres à l'heure. Virtuoses de l'évitement en catastrophe, il ne se passe tout de même pas un jour sans qu'on ne voie quelque accrochage, heureusement bénins en général.

    Anecdotes et règles implicites
    Antoine raconte ses expériences en moto à Hanoi : "Parfois, pendant la nuit, des gens enlèvent des plaques d'égouts pour revendre le fer. Et là, attention quand tu es le premier à passer, à l'aube. Il y a aussi les câbles électriques détachés qui t'accrochent quand tu passes, les bennes à ordure pas éclairées au milieu de la rue pendant la nuit, ou les travaux sans signalisation. À un moment, sans savoir ce qui t'arrive, tu te retrouves sur un gros tas de sable ou de graviers qui traîne au milieu de la chaussée. Sinon, pendant l'été, tu suis quelqu'un en moto, le feu passe au rouge, et le gars pile brusquement devant toi, à 15 mètres du feu... Au début, c'est tout juste si tu leur rentres pas dedans à chaque fois. Ensuite, tu comprends qu'en fait ils font en sorte de s'arrêter à l'ombre, pour pas griller au soleil en attendant que le feu passe au vert..."

    Lorsqu'on commence à conduire dans la ville, on décode quelques règles implicites régissant ce qui semblait n'être qu'une série d'heureux hasards.

    La circulation est régie par "la loi du plus fort". C'est-à-dire dans l'ordre camions, bus, voitures, motos, vélos, piétons. En cas de tailles équivalentes, c'est le plus culotté, ou celui au plus gros klaxon (qui retrouve son rôle d'"avertisseur", à utiliser constamment), qui passe.

    Très surprenant au début, les gens remontent la file qui leur fait face avant de tourner. Le flot s'ouvre devant soi pour laisser apparaître quelques motos, ou une voiture, roulant à contresens. Par contre, tourner perpendiculairement surprend dangereusement les motocyclistes hanoiens.
    Sur plusieurs voies, les motos roulent à droite, et les voitures à gauche. Les gens qui prennent des sens interdits le font également par la droite.

    On se rend alors compte que cette circulation vit, et que cette aventure stimule tous les sens. Tourbillon de roues, agressés par la fumée des pots d'échappement, musiciens par nécessite participant au concert de klaxons (du canard moribond à de véritables "mélodies", en passant par des couacs brefs et aigus), devoir gérer sa propre trajectoire et prévoir celle des autres, les yeux plus que grands ouverts, tout cela devient une habitude. Un sixième sens de la circulation entre en jeu, celui selon lequel on sait si "ça passe", qu'on ne "sent pas" le motard devant, ou qu'il n'est plus nécessaire de réfléchir, la moto et le conducteur ne faisant plus qu'un. Alors, cellule active du gigantesque corps palpitant qu'est la bête circulatoire hanoienne, il faut redoubler de prudence.

    Prise de conscience des dangers

    À ce moment-là, il faut faire encore plus attention. Le premier étonnement passé, on commence à prendre l'habitude de conduire à Hanoi et la confiance vient. On a tendance à être moins attentifs.
    Alors, les accidents arrivent, on comprend pourquoi les gens roulent lentement, et à quoi cela sert de porter un casque.

    Si le plus efficace pour la prise de conscience est sûrement d'être victime ou témoin d'un accident impressionnant, on ne peut le souhaiter à personne.

    Devant l'hôpital Viêt Duc à Hanoi, on peut voir un grand panneau montrant des membres ouverts ou arrachés, brûlés, sanguinolents, à la chair ou l'os apparents, avec seulement un nom et quelques indications rapides sur les circonstances de l'accident. Cela choque et fait réfléchir quelques minutes.
    Mais quelque chose de plus efficace, c'est de discuter avec quelqu'un qui a été touché de près par un accident grave.

    Ainsi, Loïc, s'il n a pas de moto, emporte toujours son casque avec lui où qu'il aille, au cas où il devrait rentrer en xe ôm (moto-taxi). On comprend mieux pourquoi lorsqu'il parle de son expérience : "J'ai un ami qui est mort, à Huê, un soir en allant chercher une soupe, à cause d'un camion. Il n'allait pas vite, mais cela n'a rien changé à l'affaire. Il aurait porté un casque, ça ne se serait pas passé ainsi. En fait, ça vient beaucoup plus vite qu'on ne le croit, justement quand on ne s'y attend pas, et ça n'arrive pas qu'aux autres, loin de là."

    Il semblerait que des progrès aient été faits depuis quelques années. Ainsi, les gens ont "appris" à s'arrêter au feu rouge (même si beaucoup d'irréductibles subsistent), et la police arrête parfois les personnes se promenant à trois ou plus sur une moto. Le port du casque est obligatoire en dehors des villes, et les gens deviennent de plus en plus conscients des dangers de la circulation.

    Circuler à Hanoi reste un rodéo moderne, amusant et "pittoresque", si l'on respecte au moins les règles de sécurité basiques que l'on suivrait sans se poser de questions dans un pays occidental.

    Benjamin Bouin
    ( 23/04/06 )


    Source : Le courrier du Vietnam
    朴善美

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Hanoi lutte contre la corruption


    Dans son plan d'action pour la mise en oeuvre de la loi sur la lutte contre la corruption, Hanoi se concentrera sur la suppression de ce fléau au sein de son contingent de cadres et fonctionnaires, tout en rehaussant le niveau de responsabilité en la matière des organismes de tous les échelons.

    Les autorités municipales ont demandé au Service de l'inspection d'élaborer des réglementations sur la déclaration des biens des fonctionnaires, au Service de l'intérieur de déterminer les responsabilités des dirigeants d'organismes où sont découvertes des affaires de corruption, au Service des finances d'établir des règlements sur l'offre et la réception des " cadeaux ". Toutes ces nouveautés devraient entrer en vigueur en décembre prochain. De plus, la ville promulguera la liste des postes et le terme de mobilité des fonctionnaires.

    Le Service de la justice, en coopération avec les Comités populaires des arrondissements et districts suburbains, est chargé de réexaminer les actes normatifs pour éliminer ceux qui sont inadéquats. Les dirigeants des organismes, les présidents des Comités populaires locaux devront réétudier leur processus de travail pour le rendre conforme à la loi sur la lutte contre la corruption. En ce qui concerne la réforme administrative, la ville se concentrera dans les domaines suivants : fiscalité, douane, banques, assurances, gestion immobilière, construction des infrastructures, enregistrement commercial, import-export, etc.

    Ce plan d'action de Hanoi souligne également le renforcement des activités de contrôle et d'inspection. La police devra rehausser sa compétence pour déceler rapidement les cas de corruption. L'inspection s'occupera de 4 domaines, à savoir construction des infrastructures, gestion des terres et des biens publics, recettes et dépenses budgétaires.

    Ngoc Lam/CVN
    ( 21/04/06 )


    Source : Le courrier du Vietnam
    朴善美

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Cinéma : Le Megastar Cineplex ouvert le 26 avril à Hanoi

    Bonne nouvelle pour les cinéphiles hanoiens : le Megastar Cineplex est officiellement inauguré le 26 avril à la Vincom City Tower, 191, rue Bà Triêu, Hanoi.

    Ce plus grand complexe de cinéma de la capitale est le fruit de la compagnie Megastar Media JV Vietnam, un joint-venture avec la Compagnie culturelle Phuong Nam. Ayant nécessité un investissement de 5 millions de dollars, le Megastar Cineplex comporte 8 salles de projection de films pouvant contenir 1.100 spectateurs. Doté des équipements les plus modernes en son et images, les salles de projection sont aux critères internationaux. Si vous voulez voir "un film vrai comme une vie et une vie comme dans le film", allez au Megastar ! C'est l'invitation du directeur général du Megastar Cineplex, Eng Hee Lim. "Vous ne pouvez pas bénéficier des moments extraordinaires du cinéma sur l'écran d'un téléviseur et avec votre système sonore. Au Megastar Cineplex, les films deviennent plus vivants avec une meilleure qualité de son et d'image. Ils vous permettent de vous sentir comme un personnage dans le film", a présenté avec fierté son directeur général, ajoutant que les films projetés sont aussi bien vietnamiens qu'étrangers. Ces derniers parmi les plus récents ou primés dans des festivals internationaux, avec un sous-titrage en vietnamien. Prix de la place : 40.000 - 45.000 dôngs, réduction pour enfants.

    Eng Hee Lim est convaincu que son complexe de cinéma offrira aux spectateurs vietnamiens de meilleures impressions et des occasions de bénéficier d'un cinéma de qualité international.

    D'ici l'an 2007, la coentreprise Megastar Media TV Vietnam prévoit de construire 7 centres de loisir cinématographique de ce genre dans d'autres provinces et villes au Vietnam, dont 2 à Hô Chi Minh-Ville, un à Dông Nai et un Hai Phong.

    Thu Hà Nguyên/CVN
    ( 26/04/06 )


    Source : Le Courrier du Vietnam
    朴善美

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Exposition : Derrière le regard d'une artiste française


    "Beyond the gaze" (Derrière le regard), première exposition de l'artiste française Sophie Chardonnet à la Galerie d'art vietnamien à Hanoi.

    Le visage, la façade sont le thème artistique qu'a choisi, cette fois-ci, l'artiste française Sophie Chardonnet, pour sa première exposition privée appelée "Beyond the gaze" (Derrière le regard) à Hanoi.

    L'exposition ouverte à la Galerie d'art vietnamien, 30, rue Hàng Than, jusqu'au 5 mai, offre une manifestation inédite d'une artiste étrangère.

    La toute première impression de l'artiste est venue d'une image "subjective" sur les Vietnamiens: visage doux et lisse. Sophie Chardonnet garde toujours une image romantisée du pays. Le silence, l'instant, l'intérieur, etc., sont des mots par lesquels Sophie Chardonnet signe ses peintures. Ne pas s'impliquer dans la religion, mais chercher à exprimer la sérénité, la vie paisible d'un pays où elle vit depuis presque 3 ans.

    "Ces portraits qui émergent d'une matière colorée dense et torturée, ont la force et le don d'évoquer des atmosphères suspendues entre métaphore et réalité", commente l'artiste français Yves Oppenheim. Une sérénité résultant du mariage entre la philosophie orientale et l'art contemporain.

    Ses 24 peintures acryliques sur toile de grand format, réalisées pendant 2 ans, déroulent une histoire, du pigment flamboyant aux tons plus doux. Elles portent des empreintes représentatives du pays, lorsque leur auteur utilise des papiers votifs pour donner une touche supplémentaire à ses œuvres. Vert pour la végétation et le climat. Rouge pour la culture et l'histoire. Ce voyage de couleurs, dit-elle, est "difficile à expliquer". Car elle peint avec sentiments et observations. "Je travaille plusieurs toiles en même temps. Les couleurs représentent une pure spontanéité", explique l'artiste. Certes, du premier tableau au dernier accouché, l'artiste éprouve un écart d'émotion : "je suis contente d'exposer enfin mon travail à Hanoi, qui s'adresse à la fois au public hanoien et au monde d'expatriés". Contente car certains tableaux sont partis dans d'autres collections privées.

    Artiste et grande voyageuse de 49 ans, cette diplômée de l'École des beaux-arts de Paris a décroché le premier prix de l'exposition "Interactions" organisée par la Banque mondiale et s'est déjà fait connaître aux États-Unis, France, Maroc, Angleterre et Italie. "Je suis contente de commencer mon premier voyage en Asie avec le Vietnam", confie Sophie Chardonnet qui ne cache pas un souhait cher : une deuxième exposition à Hanoi.

    Thanh Tu/CVN
    ( 26/04/06

    Source : Le Courrier du Vietnam
    朴善美

  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Université : Restauration de la fresque centenaire de Victor Tardieu


    À l'occasion du centenaire de l'Université d'Indochine (le 16 mai prochain), l'actuelle Université nationale de Hanoi a démarré les travaux de restauration de ses bâtiments, dont la fresque du peintre français Victor Tardieu (1876-1945), fondateur de l'École des beaux-arts d'Indochine.
    Cette fresque centenaire reflète la vie hanoienne au début du 20e siècle et l'appel au progrès de l'humanité, avec la présence de 200 personnages représentatifs de la société de l'époque. Parmi ceux-ci figurent l'architecte Paul Doumer, l'auteur et son fils Jean Tardieu mêmes.

    Anecdote, ce dernier a d'ailleurs été récemment identifié comme l'auteur de cette peinture, grâce au résultat des recherches de l'ambassade de France au Vietnam. Après sa restauration, la fresque du peintre Victor Tardieu occupera toujours une place privilégiée dans le grand hall de Nguy Nhu Kon Tum, le jour d'anniversaire de l'Université, 19, rue Lê Thanh Tông (Hanoi).

    Le peintre Hoàng Hung, connu pour ses grandes peintures, est désigné responsable de l'ouvrage, avec une équipe de 10 restaurateurs. Il est l'auteur d'œuvres exposées au grand stade national de My Dinh ou encore au bureau de l'UNESCO à Paris. Hoàng Hung n'a que 3 mois pour restaurer la peinture murale de 80m2, réalisée pourtant en 6 années par Victor Tardieu. Le travail de restauration se base sur les photos d'archives fournies par la nièce du peintre français, Alix Turolla Tardieu.

    Amoureux de Hanoi, Hoàng Hung souhaite apporter ses contributions à la fête du millénaire de Thang Long 2010. Ainsi, le travail de restauration de l'œuvre de Victor Tardieu l'enthousiasme beaucoup. Il se donne beaucoup d'efforts pour conserver l'esprit initial de la peinture, malgré les exigences artistiques et le temps limité.

    Thanh Tu/CVN
    ( 20/04/06 )

    Source : Le Courrier du Vietnam

    朴善美

  7. #6
    Repose en paix Avatar de hoan kiem
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    val de marne
    Messages
    1 032

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Citation Envoyé par Bao Nhân
    La circulation à Hanoi
    Circuler à Hanoi reste un rodéo moderne, amusant et "pittoresque", si l'on respecte au moins les règles de sécurité basiques que l'on suivrait sans se poser de questions dans un pays occidental

    Benjamin Bouin
    ( 23/04/06 )


    Source : Le courrier du Vietnam
    He bao nhan , le benjamin Bouin il a jamais mis les pieds a Sai Gon, la j'y suis et rien de comparable avec Ha Noi. :-xan21-:

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Re : Vivre à Hanoi

    Citation Envoyé par hoan kiem
    He bao nhan , le benjamin Bouin il a jamais mis les pieds a Sai Gon, la j'y suis et rien de comparable avec Ha Noi. :-xan21-:
    Hoàn Kiem, oui, c'est exactement ce que j'ai imaginé.

    Bonnes vacances à toi
    朴善美

  9. #8
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    708

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Rock : Un groupe français en concert à Hanoi

    Aston Villa donnera un concert à 20h00 du 9 mai au Théâtre de la Jeunesse, 11, rue Ngô Thi Nhâm, Hanoi. Il s'agit du groupe phare de la scène rock française qui développe une vision du monde sombre et dense. L'utilisation radicale des guitares et des sonorités crée un son puissant et tendu. Sur disque comme sur scène, Fred (Chant), Djib (Basse), Greg Baudrier (Batterie) et Manu Baroux (Guitare), dégagent une énergie électrique avec simplicité et décontraction. Le concert sera organisé par l'Espace - Centre culturel français de Hanoi avec le soutien de l'Association française d'action artistique et le Sofitel Plaza Hanoi. La place au prix de 50.000 dôngs est en vente à l'Espace, 24, rue Tràng Tiên et au Théâtre de la jeunesse, Hanoi.

    Source : le courrier du Vietnam

  10. #9
    Habitué du Việt Nam Avatar de sieutom
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    HCMV
    Messages
    516

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Citation Envoyé par Mike
    Rock : Un groupe français en concert à Hanoi

    Aston Villa donnera un concert à 20h00 du 9 mai au Théâtre de la Jeunesse, 11, rue Ngô Thi Nhâm, Hanoi. Il s'agit du groupe phare de la scène rock française qui développe une vision du monde sombre et dense. L'utilisation radicale des guitares et des sonorités crée un son puissant et tendu. Sur disque comme sur scène, Fred (Chant), Djib (Basse), Greg Baudrier (Batterie) et Manu Baroux (Guitare), dégagent une énergie électrique avec simplicité et décontraction. Le concert sera organisé par l'Espace - Centre culturel français de Hanoi avec le soutien de l'Association française d'action artistique et le Sofitel Plaza Hanoi. La place au prix de 50.000 dôngs est en vente à l'Espace, 24, rue Tràng Tiên et au Théâtre de la jeunesse, Hanoi.

    Source : le courrier du Vietnam
    Et le 10 à HCMV, Théâtre Benh Thanh sur Mac Dinh Chi, Q.1

  11. #10
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Re : Vivre à Hanoi

    Hanoi, la cité millénaire


    Il n'existe pas dans le monde beaucoup de capitales aussi vieilles que Hanoi où chaque coin de rue, chaque vestige, rappelle son histoire millénaire.

    Il n'existe pas dans le monde beaucoup de capitales aussi vieilles que Hanoi où chaque coin de rue, chaque vestige rappelle son histoire millénaire.

    Située au coeur du delta du Fleuve Rouge, Hanoi, avec sa position géographique favorable, ses hommes intelligents, a 995 ans révolus (1010-2005). Trois dynasties ( Ly, Trân et Lê) y ont régné pendant plus de huit siècles comme l'ont prouvé les dernières fouilles de l'ancienne Citadelle. Les vieilles pagodes à l’architecture orientale, les grands ouvrages de construction et les villas néo-classiques de la période coloniale ainsi que les nouveaux et somptueux édifices qui se côtoient font de Hanoi une cité à la fois ancienne et moderne. Une vraie Babel architecturale !

    Hanoi séduit par ses rues ombragées et ses multiples lacs. Chaque saison a son charme. Au printemps, le chemin pentu de Ngoc Hà se couvre de fleurs blanches des arbres sua. En été, les flamboyants rougeoient au boulevard Ly Thuong Kiêt. En automne, les feuilles jaunes des xa cu tapissent la rue Hoàng Diêu. En hiver, les badamiers défeuillés du vieux quartier sont très romantiques. On se plaît à déambuler sur la promenade qui borde le Lac Hoàn Kiêm ( Lac de l'Epée Restituée) où les branches tombantes des saules pleureurs se mirent dans l'eau. Le Pont Thê Huc, comme un gigantesque peigne rouge, vous conduira au Temple Ngoc Son ( Temple de la Montagne de Jade) construit sur un îlot.

    Le vieux quartier de Hanoi fut un centre commercial et artisanal très actif dès la 2e moitié du XIe siècle. Ses habitants travaillaient en corporation et se répartissaient dans des rues portant le nom du métier qu'ils exerçaient: rue des Forgerons, rue des Ferblantiers, rue des Paniers, rue de la Soie, rue du Sucre... Un quart d'heure de voiture suffit pour se rendre au village de céramique de Bat Trang où vous n'aurez que l'embarras du choix.

    Au sud de l'ancienne Citadelle, entouré de murs peu élevés, se trouve Van Miêu (Temple de la Littérature) dédié depuis presqu’un millénaire à Confucius et qui fut la première université du Vietnam et aussi un centre de formation de lettrés. Le visiteur se rendra aussi à la Pagode au Pilier Unique dont la forme rappelle fleur de lotus. Cette architecture originale s'inspire d'un rêve du roi Ly Thai Tông (1020-1084) qui s'est vu conduire par la Déesse Kyan Yin sur son trône. Ou alors, il ira voir les vestiges de l'ancienne Citadelle des rois Ly, Trân et Lê.

    Thang Long - Hanoi comptait autrefois 24 portes d’entrée dont un grand nombre a disparu avec le temps. Ne subsistent aujourd'hui que les portes Câu Dên au sud de la ville, Dông Mac située tout près, Quan Chuong à l'est, Yên Phu au nord, Cho Dua au sud-ouest, Câu Giây à l'ouest. C’est par là que les anciens lettrés rentraient dans la capitale pour se présenter aux concours triennaux. C’est par là aussi qu’il y a 51 ans, nos troupes victorieuses s’emparèrent de la capitale pour la libérer. Via ces portes sont acheminés dans Hanoi les produits faubouriens: fleurs du village de Nhât Tân, primeurs de Lang, riz parfumé de Mê Tri, raviolis de Thanh Tri et mille autres spécialités locales.


    Tout cela fait l'attrait de la cité millénaire Thang Long - Hanoi.


    Le pont Long Biên (ex-pont Doumer) construit au début du XIXe siècle.

    Danse du dragon.

    Fête traditionnelle au village de métier de Bat Tràng.

    Le pavillon Khuê Van Cac, un des symboles de la capitale.

    La pagode au Pilier unique, un bijou de Hanoi.




    Source : Bao Anh Vietnam
    朴善美

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Agenda culturel sur HCMV
    Par sieutom dans le forum S'installer et vivre au Vietnam
    Réponses: 68
    Dernier message: 26/11/2010, 23h55
  2. Stage milieu culturel Hanoi
    Par apnou dans le forum Offres et recherches d'emplois au Vietnam
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/03/2009, 11h51
  3. difference culturel
    Par loyd342 dans le forum Discussion Libre
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/11/2007, 11h49
  4. Vietnam à Paris / Guide culturel
    Par NicolasH dans le forum Sorties entre membres
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/11/2007, 21h08
  5. Partir vivre à Hanoi
    Par milesdavince dans le forum S'installer et vivre au Vietnam
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/06/2006, 20h49

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1