Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 40

Discussion: TV: Un ou deux Viet Nam ?

  1. #21
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    J'avais oublié que Hun Sen était encore le premier ministre du Cambodge.
    Je croyais que c'était une monarchie constitutionnelle multipartite avec un taux de corruption élevé.
    Politique au Cambodge - Wikipédia
    Le Cambodge est théoriquement une monarchie constitutionnelle à représentation parlementaire multipartite. Le Premier ministre est le chef du gouvernement, qui exerce théoriquement le pouvoir exécutif, tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement. De fait, le régime s'apparente de plus en plus à une dictature musclée, contrôlée par le Premier Ministre Hun Sen, au pouvoir depuis vingt-trois ans.
    Mais ça fait longtemps qu'Hun Sen roule pour lui, il n'est plus pro-vietnamien.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #22
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Il s'agit de résumé l'histoire d'un pays en 9 minutes !
    On peut la comparer au clip Le pays en forme de S" des étudiants de Saïgon :
    http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...ire-du-vn.html

    Mais il existe les sous-titres de l'émission qui sont un résumé du résumé !

    Le Vietnam est en Asie du Sud-Est. Au nord, il est frontalier de la Chine, à l’ouest du Laos et du Cambodge, deux pays dont il est séparé par la cordillère Annamitique. Cette chaîne de montagnes est une sorte de frontière naturelle entre les trois États, qui court sur près de 1 100 km. Au sud, elle laisse la place au delta du Mékong et au nord, au delta du fleuve Rouge, deux fleuves qui ont une grande importance dans la vie des Vietnamiens.

    Ces deux bassins fluviaux, ainsi qu’un régime de mousson, ont permis le développement de la riziculture dans la région. Si l’on superpose ici la carte de la densité de population, on remarque que celle-ci se concentre dans les régions deltaïques du Mékong et du fleuve Rouge, qui abritent par ailleurs les deux plus grandes villes du pays : Hô Chi Minh-Ville, l’ancienne Saïgon, au sud, et Hanoï au nord.

    La géographie du Vietnam explique en partie son histoire. Les plaines fluviales du Mékong et du fleuve Rouge étaient ouvertes aux influences extérieures, notamment celles de la Chine et de l’Inde. Dès les origines, on distingue ainsi deux aires culturelles : le Nord sinisé et le Sud indianisé. Cette division est une constante que l’on va retrouver dans l’histoire de ce pays.

    Au sud, les populations Chams ont subi l’influence des royaumes indianisés du Funan et du Tchen-La à l’est, et leur culture s’est empreinte de références au monde indien, ce qui s'est traduit notamment par la construction de temples dédiés aux divinités hindoues et par l’adoption du sanskrit. Les Chams fondent au IIe siècle le royaume du Champa qui ne tarde pas à être l’objet de visées expansionnistes des Vietnamiens au Nord.
    Les 2 seules choses fausses dans cette histoire, c'est que le Centre et non pas le Sud était peuplé par les Chams qui eux même ont des visées expansionnistes vers les terres des Vietnamiens au Nord et sur celles des Khmers au Sud.

    A la fin du XVe siècle, le royaume de Champā est quasiment dépecé. En effet, en 1471, le Champā subit une grave défaite devant les Vietnamiens : 120 000 hommes sont tués ou capturés et le royaume est réduit à la petite enclave de Nha Trang. Une seconde vague expansionniste des Vietnamiens, en 1720, entraîne la fuite au Cambodge du roi des Cham et de sa suite.

    Au nord, les populations vietnamiennes sont progressivement intégrées à l’empire chinois et ce, jusqu’au Xe siècle. Durant toute cette période, la région est peu à peu sinisée, notamment à travers la diffusion du taoïsme et du confucianisme. Au Xe siècle, les Vietnamiens gagnent leur indépendance à l’égard de l’empire chinois. Et le nouveau royaume vietnamien, le Dai Viêt, regarde alors vers le sud.

    Après plusieurs siècles de division et d’affrontements entre les royaumes du Dai Viêt et du Champa, le territoire est unifié au XVIIIe siècle sous l’impulsion de la dynastie des Nguyen. À la fin du XIXe siècle, le pays prend le nom de “Viêt Nam”, ce qui signifie “Viet du Sud”. À nouveau, l’influence de la Chine est prépondérante puisqu’un tribut doit être payé à la dynastie Qing qui règne alors en Chine.
    Là, les sous-titres résument trop ; Jean-Christophe Victor a parlé des guerres entre les seigneuries vietnamiennes. Mais il n'a pas développé. Pourtant c'est bien la première séparation Viêts du Sud, Viêts du Nord et non pas l'opposition entre deux aires culturelles : le Nord sinisé et le Sud indianisé. "Le Sud indianisé" a été conquis, réduit en esclavage, assimilé ou exilé vers le Cambodge.
    A cette époque, on comptait 5 Vietnams du Nord au Sud : Mạc, Trịnh, Nguyễn, Champa et Khmers

    Map of Vietnam showing (roughly) the areas controlled by the Trịnh, Nguyễn, Mạc, and Champa about the year 1640
    Puis on passe à la dynastie Nguyen dont l'unique survivant reconquit le pays mais avec l'aide des mercenaires catholiques français de Bá Đa Lộc en français, Pigneau de Behaine et donc au prix de beaucoup de concessions envers les Catholiques qui avaient étés presque exterminés par la dynastie précédente, les Tây Sơn. Mais c'est vrai que les descendant du roi Gia Long se tournent vers la Chine et se méfient des Catholiques et les persécutent. Ils ne se sente pas redevable au gouvernement Français de Napoléon III puisque les soldat et ingénieurs de Bá Đa Lộc n'était que des mercenaires et non les soldats de Louis XVI.

    Un bon wiki : Campagne de Cochinchine - Wikipédia
    En anglais avec + de cartes et détails : Cochinchina Campaign - Wikipedia, the free encyclopedia

    Prise de Saïgon par le corps expéditionnaire franco-espagnol (17 février 1859)
    Peinture d'Antoine Léon Morel-Fatio.


    La prospérité du Viêt Nam au XIXe siècle attire les convoitises de la France qui entame la conquête du pays. À la fin du siècle, tout le territoire vietnamien est sous domination française. Divisé en deux protectorats, l'Annam et le Tonkin, et une colonie, la Cochinchine, le Viêt Nam fait alors partie d’un ensemble plus vaste, nommé Union indochinoise, comprenant aussi le protectorat du Cambodge, celui du Laos et le Kouang-Tchéou-Wan.

    Le poids de la colonisation française va susciter le mécontentement de la population vietnamienne, relayé par le Parti communiste indochinois, qui a été crée par celui qui deviendra plus tard Hô Chi Minh. Face au refus de compromis entre les parties française et vietnamienne, soutenues respectivement par les États-Unis et la Chine, la guerre éclate à la fin de l’année 1946, et elle va durer huit ans.
    Juste oublié que la République Populaire de Chine n'existe que depuis 1950 ; en fait, il ne veux pas parler de l'URSS !
    La guerre d’Indochine prend fin avec les accords de Genève, signés en juillet 1954. Ils reconnaissent un Vietnam indépendant, mais divisé en deux entités politiques de part et d’autre du 17e parallèle. Cette division est aussi idéologique entre un Nord communiste et un Sud pro-occidental. Elle déclenche une guerre civile dans laquelle les États-Unis s’engagent pour contrer l’expansion du communisme.

    Après une décennie de combat, les États-Unis reconnaissent leur défaite et se retirent en 1973. Privé de ce soutien direct, le gouvernement du Vietnam du Sud tombe le 30 avril 1975 : le Vietnam est réunifié sous l’égide du Parti communiste vietnamien qui met en place un régime de dictature. Dès lors, plus d'un million de Vietnamiens fuient le pays entre 1975 et 1989, dont 700 000 boat people.

    À partir de 1975, le Cambodge est dirigé par des communistes soutenus par la Chine : les Khmers rouges. Ces derniers manifestent rapidement leur hostilité à l’égard du Vietnam, dont les volontés hégémoniques sont devenues évidentes. À la fin de l’année 1978, le Vietnam envahit le Cambodge qu’il occupe pendant près d’une décennie, et installe un gouvernement pro-vietnamien qui est toujours en place aujourd’hui.
    Jean-Christophe Victor rajoute ; "Le Vietnam, de pays occupé devient occupant"
    il n'a pas lu le wiki Hun Sen - Wikipédia
    Il n'y a que Hun Sen qui soit toujours en place aujourd’hui. 23 ans Premier ministre (difficile a calculer)
    Aujourd’hui, pour assoir son pouvoir, Hun Sen met en avant son rôle dans la défaite des khmers rouges, le retour de la paix et la croissance économique27. Ses adversaires politiques le présentent pour leur part régulièrement comme une « marionnette d’Hanoï ». Si un tel assujettissement était évident à l’époque où l’armée vietnamienne avait installé le gouvernement et stationnait un véritable corps expéditionnaire au Cambodge, l’affirmation semble toutefois difficile à étayer avec des arguments solides une vingtaine d’année plus tard. Par contre, les affirmations des ONG qui lui reprochent de mettre en place des systèmes de corruption sophistiqués d’être à la tête d’un pays où de graves atteintes aux droits de l'homme continuent à avoir lieu33,34 et où ceux qui les commettent bénéficient encore trop souvent d’une totale impunité semblent plus difficiles à contredire.
    Dernière modification par DédéHeo ; 15/02/2013 à 11h15.

  4. #23
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    764

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    le territoire est unifié au XVIIIe siècle sous l’impulsion de la dynastie des Nguyen. À la fin du XIXe siècle, le pays prend le nom de “Viêt Nam”, ce qui signifie “Viet du Sud”.
    Non , Viêt Nam ne veut pas dire Viêt du sud ; c'est la réunion de Viêt (Thường lâu mãi) et (An ) nam comme Gia -Long est la réunion de Gia- Ðịnh et de Thăng long .C'est dans VN su luoc et le dictionnaire de Dào duy Anh
    Je n'arrive pas à faire accepter mon point de vue par Wikipedia .

  5. #24
    Ne mérite pas notre confiance Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 343

    Par défaut

    Citation Envoyé par HAN VIËT Voir le message
    Non , Viêt Nam ne veut pas dire Viêt du sud ; c'est la réunion de Viêt (Thường lâu mãi) et (An ) nam comme Gia -Long est la réunion de Gia- Ðịnh et de Thăng long .C'est dans VN su luoc et le dictionnaire de Dào duy Anh
    Je n'arrive pas à faire accepter mon point de vue par Wikipedia .
    Le mot “Viêt Thường” est utilisé par les Chinois de l'époque pour désigner le peuple viet et il signifie « viet ordinaire » ou « viet commun ». Ce mot a un sens péjoratif. Les viets eux même se désignent simplement par « viet ».

    Gia Long voulait donner au pays le nom « Nam Viêt » et il fallait demander la permission de la Chine. Il a du expliquer aux Chinois que c’est la contraction de « An Nam Viêt Thường » pour désigner le pays « An Nam =sud pacifié ou sud paisible » des « Viêt Thường = viet ordinaire». Ces deux noms sont humiliants pour les viets car c’est ce que les Chinois de l’époque utilisent pour désigner notre pays et notre peuple de façon condescendante.

    Ce que Gia Long a expliqué aux Chinois n’est pas forcément la signification qu’il voulait réellement donner à ces 2 mots "Nam Viêt". Ce nom pourrait très bien signifier « le pays des Viets du Sud » dans la tête de Gia Long. Il ne l’a simplement pas dit aux Chinois.

    En tout cas le nom "Nam Viêt" a été refusé par l'Empereur chinois de l'époque et il a suggéré d'inverser les 2 mots.
    Dernière modification par dannyboy ; 16/02/2013 à 20h25.

  6. #25
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    764

    Par défaut

    Citation Envoyé par dannyboy Voir le message
    Le mot “Viêt Thường” est utilisé par les Chinois de l'époque pour désigner le peuple viet et il signifie « viet ordinaire » ou « viet commun ». Ce mot a un sens péjoratif. Les viets eux même se désignent simplement par « viet ».
    Gia Long voulait donner au pays le nom « Nam Viêt » et il fallait demander la permission de la Chine. Il a du expliquer aux Chinois que c’est la contraction de « An Nam Viêt Thường » pour désigner le pays « An Nam =sud pacifié ou sud paisible » des « Viêt Thường = viet ordinaire». Ces deux noms sont humiliants pour les viets car c’est ce que les Chinois de l’époque utilisent pour désigner notre pays et notre peuple de façon condescendante. Ce que Gia Long a expliqué aux Chinois n’est pas forcément la signification qu’il voulait réellement donner à ces 2 mots "Nam Viêt". Ce nom pourrait très bien signifier « le pays des Viets du Sud » dans la tête de Gia Long. Il ne l’a simplement pas dit aux Chinois.
    En tout cas le nom "Nam Viêt" a été refusé par l'Empereur chinois de l'époque et il a suggéré d'inverser les 2 mots.
    _ je me suis peut-être trompé sur le mot Thường ; d'après le dictionnaire Khai tri' tiến đức , thường s'écrit = xiêm (habit )
    _ Viêt Thường , qu'est ce que ça veut dire ? en tout cas , c'est le nom de province qui correspond au Tonkin ; An nam correspond au centre VN ; ce n'a peut-être aucun sens péjoratif ; surtout pour un colon Han-Tang . Le sens péjoratif , humiliant a t-il existé pour les VN après Ngô quyên ou est ce une invention rétrospective ?
    _ l'histoire de la demande de permission pour les noms Nam viêt ou Viêt Nam pour le nouveau pays réunifié entre Gia long et les "Chinois " ( qui sont en fait des Manchus qui dominaient les Chinois ) n'est documentée nulle part ; c'est peut-être encore une invention rétrospective Co-Ca pour exciter l'inimitié VN -Chine . On prétend que Gia long en nommant son pays Nam Viêt voulait rétablir le royaume de Triêu Dà et réclamer le Kwang toung . C'est invraisemblable, à se rouler par terre : 1°) le VN venait d'être réunifié après une longue guerre civile , il fallait le pacifier , le stabiliser ; 2°) l'empire manchu était le plus puissant du continent . Par ailleurs , Gia long n'avait pas du tout d'arrière pensée anti-chinoise ou -manchou , puisqu'il n' a pas repris le code Hông đức mais le code des Ching manchous .

  7. #26
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Je cites le wiki englishsky Google traduit:
    "Entre 1804 et 1813, le nom a été utilisé officiellement par l'empereur Gia Long . [20] Il a été relancé en début du 20ème siècle par Phan Boi Chau dans Viet Nam Quoc Su Vong ("Histoire de la perte du Vietnam»), et plus tard par le Parti nationaliste vietnamien. [21] Le pays a été généralement appelé Annam jusqu'en 1945, lorsque l'empereur Bao Dai a changé le nom officiel pour Viet Nam. [22] Puisque l'utilisation de caractères chinois est terminé, l'orthographe alphabétique Vietnam est désormais officiele."
    et on lit la note 20 :
    ^ At first, Gia Long requested the name Nam Việt, but Qing Emperor Jiaqing refused.
    Woods, L. Shelton (2002). Vietnam: a global studies handbook . ABC-CLIO. p. 38. ISBN 1-57607-416-1
    Dans un premier temps, Gia Long demandé le nom de Nam Việt, mais Qing Jiaqing empereur refusa.
    Woods, L. Shelton (2002). Vietnam: un manuel d'études mondiales. ABC-CLIO. p. 38. ISBN 1-57607-416-1


    Vietnam: A Global Studies Handbook
    (ISBN 10: 1576074161 / ISBN 13: 9781576074169 )
    L. Woods, Lucien Ellington

    Où a t'il pêché ça monsieur Woods ? En tout cas Jiaqing - Wikipédia a un wiki en bétong :
    Jiaqing 嘉慶 (Aixinjuelo Yongyan, (愛新覺羅顒琰) 1760-1820) était le fils de l'empereur Qianlong, son nom de temple fut Qing Renzong (清仁宗). Il fut empereur de Chine du 9 février 1796 à 1820, suite à l'abdication de son père. Cependant, Jiaqing dut lutter contre l'arrivée des Européens et l'influence de leurs idées. Bien que son puissant empereur de père eût abdiqué, c'est lui qui continua de tirer les ficelles du jeu politique jusqu'à sa mort, le 7 février 1799. Il mourut au Palais de Jehol (Rehe) (熱河行宫).

    Aussi, ce n'est pas si facile de retrouver tous les noms du Pays, du temps de Lê Loï, du temps des Mac etc.
    Mais c'est clair que le nom "Vietnam" est inventé par Gialong puis les Français qui avaient divisé le Pays en 3 ne voulaient plus l'utiliser.
    Baodaï puis HCM (?) utilisent à nouveau ce nom en 1945.
    Dernière modification par DédéHeo ; 18/02/2013 à 17h05.

  8. #27
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut Un ou deux vietnam ? La croissance 2/2

    Croissance soutenue, ouverture aux investissements étrangers, développement économique rapide... Après un mouvement de libéralisation de l'économie entamé dans les années 1980, le Viêt-Nam a été présenté comme l'une des nouvelles success stories asiatiques. Aujourd'hui, des indicateurs soulignent la fragilité de cette réussite. Est-ce la fin du miracle économique ?

    (France, 2012, 12mn)
    ARTE F

    Date de première diffusion : Sam., 16 févr. 2013, 19h31

    Date(s) de rediffusion : Mardi, 19 février 2013, 09h20
    Mercredi, 20 février 2013, 04h35
    Samedi, 23 février 2013, 05h00
    Samedi, 23 février 2013, 13h45

    Tags : Vietnam/VNM, économie/finances, Asie
    Notez que toute la fin sur la relation Vietnam - USA n'est pas sous titrée :

    La transformation de l’économie vietnamienne
    Lors de l’unification du pays, en 1975, les Vietnamiens communistes sont confrontés au système économique libéral du Sud, dont ils perçoivent bien les avantages. Dix ans plus tard, en 1986, le Vietnam lance un mouvement de réforme de l’économie intitulé « Doi Moi », ce qui veut dire « rénovation ». Il se traduit par une libéralisation de l’économie vietnamienne, ainsi qu’une ouverture aux échanges extérieurs et aux investissements étrangers. L’entrée du Vietnam dans l’Asean, en 1995, traduit cette volonté d’accéder à de nouveaux marchés commerciaux.

    Les relations commerciales du Vietnam
    Le Vietnam poursuit alors son ouverture en adhérant, en 2007, à l’OMC. Les principaux partenaires commerciaux du Vietnam sont aujourd’hui la Chine, qui représente 19 % du commerce extérieur vietnamien, les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud. Ce mouvement d’ouverture de l’économie associé à un accroissement rapide de la population ont permis au pays de se développer à grande vitesse.

    La croissance de la population vietnamienne
    1950: 28 millions, 2010: 88 millions, 2030: 101 millions d’habitants
    Entre 1950 et 2010, la population vietnamienne a été multipliée par trois, malgré les ravages de deux guerres – celle d’Indochine et celle du Vietnam. Cette augmentation rapide de la population crée une demande supplémentaire, de nouvelles opportunités pour l’économie vietnamienne et une main-d’œuvre importante. Celle-ci, qualifiée et peu chère, a largement contribué au développement économique du pays.

    La place de l’agriculture dans l’économie vietnamienne
    On observe par ailleurs une transition de l’économie du pays, reposant surtout sur l’agriculture, vers l’industrie et les services. Néanmoins, le secteur agricole emploie 50 % de la main-d’œuvre du pays, et représente 22 % du PIB. Le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de riz et la riziculture occupe 80 % des terres arables du pays.

    Le secteur industriel
    Il représente plus de 40 % du PIB. Les ressources minérales du pays sont abondantes et diverses mais restent insuffisamment exploitées, faute d’investissements. Ceux-ci sont bien plus importants dans le secteur du textile, qui est la première industrie du Vietnam en termes d’emploi. Le secteur des services, lui, représente 37,7 % du PIB.

    La croissance vietnamienne
    Entre 1991 et 2011, le taux de croissance du PIB du Vietnam n’est presque jamais descendu en dessous de 5 %. Et entre 1985 et 2011, le PIB du pays a quintuplé, si bien qu’on a qualifié le Vietnam de “tigre asiatique”.

    Un nouvel émergent ?
    Le Vietnam est ainsi entré dans les classifications des grands cabinets internationaux en tant que nouvel émergent, en faisant notamment partie du groupe des CIVETS [Colombie, Indonésie, Vietnam, Egypte, Turquie et Afrique du Sud] ou de celui des « Next Eleven » comme on les appelle, dont les noms figurent sur la carte. Selon le cabinet d’analyse PWC, le Vietnam devrait être l’un des pays émergents ayant les plus forts taux de croissance à l’avenir, avec un taux moyen de près de 9 % entre 2009 et 2050.

    Les faiblesses du "tigre asiatique"
    Mais il faut nuancer ce tableau d’un Vietnam émergent. Les exportations du pays restent concentrées au bas de la chaîne de production, ce qui signifie que le pays crée peu de valeur ajoutée. De plus, les entreprises étrangères installées au Vietnam doivent faire face à des coûts de production qui augmentent, et donc délocalisent vers des pays où la main d’œuvre est encore moins chère, comme le Cambodge ou le Bangladesh.

    Une économie largement étatisée
    Ces faiblesses révèlent un malaise plus profond de l’économie vietnamienne. Celle-ci est en fait encore largement étatisée : le pouvoir communiste est aux commandes de centaines d’entreprises publiques qui représentent 40 % du PIB du pays. Et du fait d’une gestion tout à fait inefficace, les cent premières d’entre elles ont accumulé près de 50 milliards de dollars de dettes.

    Les relations sino-vietnamiennes
    La taille, la puissance économique, militaire et démographique de la Chine expliquent qu’il est difficile pour le Vietnam d’échapper à son influence. La Chine est le premier partenaire commercial du Vietnam, et un million de Chinois sont présents dans le pays. Ce dernier a adopté des modèles politique et économique similaires : dictature communiste à parti unique et socialisme de marché. Cependant, le Vietnam entretient un litige territorial, à la fois énergétique et symbolique, avec la Chine, ainsi qu’avec ses voisins.

    Les revendications territoriales en mer de Chine méridionale
    Chaque pays que vous voyez sur la carte émet des revendications territoriales dans la mer de Chine méridionale, qui entrent en opposition avec celles de ses voisins. Cette question est loin d’être réglée aujourd’hui, puisqu’une compagnie pétrolière publique chinoise a décidé d’ouvrir à l’exploration des blocs pétroliers appartenant au Vietnam et se trouvant dans la zone économique exclusive de ce pays.

  9. #28
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    764

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Je cites le wiki englishsky Google traduit:
    "Entre 1804 et 1813, le nom a été utilisé officiellement par l'empereur Gia Long . [20] Il a été relancé en début du 20ème siècle par Phan Boi Chau dans Viet Nam Quoc Su Vong ("Histoire de la perte du Vietnam»), et plus tard par le Parti nationaliste vietnamien. [21] Le pays a été généralement appelé Annam jusqu'en 1945, lorsque l'empereur Bao Dai a changé le nom officiel pour Viet Nam. [22] Puisque l'utilisation de caractères chinois est terminé, l'orthographe alphabétique Vietnam est désormais officiel."
    Dans un premier temps, Gia Long demandé le nom de Nam Việt, mais Qing Jiaqing empereur refusa.
    Woods, L. Shelton (2002). Vietnam: un manuel d'études mondiales. ABC-CLIO. p. 38. ISBN 1-57607-416-1
    En tout cas Jiaqing - Wikipédia a un wiki en bétong :
    Jiaqing 嘉慶 (Aixinjuelo Yongyan, (愛新覺羅顒琰) 1760-1820) était le fils de l'empereur Qianlong, son nom de temple fut Qing Renzong (清仁宗). Il fut empereur de Chine du 9 février 1796 à 1820, suite à l'abdication de son père. Cependant, Jiaqing dut lutter contre l'arrivée des Européens et l'influence de leurs idées. Bien que son puissant empereur de père eût abdiqué, c'est lui qui continua de tirer les ficelles du jeu politique jusqu'à sa mort, le 7 février 1799. Il mourut au Palais de Jehol (Rehe) (熱河行宫).
    [ le nom "Vietnam" est inventé par Gialong puis les Français qui avaient divisé le Pays en 3 ne voulaient plus l'utiliser.
    Baodaï puis HCM (?) utilisent à nouveau ce nom en 1945.]
    _ le nom Vietnam a toujours persisté : en 1884 , pour forcer la cour de Huê à accepter le protectorat , l'arrogant colonialiste Harmand avait menacé de détruire la dynastie des Nguyên et d'effacer le nom Vietnam ; pendant la colonisation , il a été occulté et après, il y a eu souvent confusion entre " Vietnam" et " Annam "
    _ Annam a désigné le centre VN et faisait partie du domaine privé des empereurs Nguyên ( hoàng triêù cương thổ ) . Bao Dai était ainsi roi d'Annam et empereur du VN
    _ Jiaqing = Gia
    khánh
    _ Qianlong= Càn ou
    kiền long
    _Jehol = Rehe =nhiêt hà , c'était la station d'été des empereurs manchus pour fuir la chaleur

  10. #29
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    3 133

    Par défaut

    Sans attendre la retransmission à la télé :

    https://www.youtube.com/watch?v=_OV0pIU79lY

    Que se passe-t-il? Les médias français semblent soudainement s'intéresser au Vietnam ,Après AFP ,maintenant c'est la chaine Arte !

  11. #30
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    764

    Par défaut

    Citation Envoyé par ngjm95 Voir le message
    Sans attendre la retransmission à la télé :https://www.youtube.com/watch?v=_OV0pIU79lYQue se passe-t-il? Les médias français semblent soudainement s'intéresser au Vietnam ,Après AFP ,maintenant c'est la chaine Arte !
    Ce n'est pas ARTE , c'est JC VICTOR qui montre ses arrière-pensées , son inféodation proaméricaine primaire ; soi disant , il parle de l'économie mais il se révèle dans les derniers moments de l'émission : les navires de guerre US sont de retour à Cam ranh . Il parle avec délectation de retournement étonnant et se demande " qui a finalement gagné la guerre du VN ?" , sous entendu , les nord - américains . Quelle victoire ? c'est juste une petite revanche morale , une consolation pour eux . Alors qu'ils ne se sont toujours pas remis de leur défaite humiliante , face à un petit pays "de merde "comme disait Kissinger ; il disait aussi , si les Yankees avaient voulu , par masochisme inconscient , trouver un adversaire capable de leur infliger une telle correction , ils sont bien tombés ; les yankees à chaque aventure qu'ils entreprennent regardent derrière leur épaule , le spectre du VN est toujours là , la psychose de la défaite les hante .

Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Viêt Nam Today - Việt Nam ngày nay - Viêt Nam aujourd'hui
    Par Agemon dans le forum Discussion Libre
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/10/2011, 20h12
  2. "Viet Nam" et "Nam Viet" : Les "Viet du Sud" ou le "Sud des Viet"
    Par frère Singe dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 43
    Dernier message: 23/06/2011, 23h42
  3. Việt Nam và Cờ Tây - Le Viêt Nam et les Echecs
    Par Thanh Ba.ch dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/03/2010, 14h15
  4. Deux Viet Kieu de France à l'honneur.
    Par Bao Nhân dans le forum Etre Viêt Kiêu
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/09/2007, 09h38
  5. TTVNOL - TRÁI TIM VIỆT NAM ONLINE !!! vs. Forum Viet Nam ...
    Par Thanh Ba.ch dans le forum Le Vietnam sur le net
    Réponses: 14
    Dernier message: 30/03/2006, 23h20

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1