Page 1 sur 16 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 152
Like Tree4Likes

Discussion: mémoires d' Anciens

  1. #1
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 578

    Par défaut mémoires d' Anciens

    Automne,
    Il y a bien longtemps, peut etre plus de quarante cinq ans, 'il prit le bateau à Saigon, un matin d'automne, pour la Mére patrie : la France.
    Que connaissait il de ce pays, qu'avait'on pu lui dire?
    Son Pére, né en Annam, ne connaissait pas la France, son Grand Pére né à An Lai XA, était un enfant de mére "paienne" et de Pére inconnu, qui à force de travail, et de volonté, était devenu planteur de riz à Tam ky, et avait contre vent et marée demandé la nationalité française.
    Lui, était né un matin de juillet dans la vieille ville d'Hanoi, etait -ce la rue de la soie, la rue des bambous, tout simplement la rue Takou. Il vécu ,une enfance heureuse, aupres d'une Mére aimante, si belle dans son ao dai de soie, de freres de soeurs, d'un grand pere maternel au turban noir, à la barbichette blanchie par les ans, d'une grand mere aux dents noircies, et dePhong,Châu,Dung,Oanh,kim, Chi, ces cousins. Sa langue maternelle fut le vietnamien, mais il alla dans les écoles françaises,tout d'abord au lycée Rolland,puis à Albert Sarrault , deux ans à Dalat au petit lycée yercin, enfance heureuse , studieuse que rien n'aurait pu assombrir, si ce n'est que les affres de la guerre,guerre qui n'en finissait pas ,et qui déchirait les familles.
    1954, il partit avec sa famille à Saigon, changement de vie, loin de la famille maternelle d'Hanoi, etudes brillantes àChasseloup-Laubat, Jean Jacques Rousseau, les scouts, les amies, et puis la décision de faire des études de médecine. Il y avait deux possibilités ,faire sa médecine au Cambodge, ou venir en France à Montpellier. Il choisit Le Cambodge, mais 48h avant de partir, une lettre de France, il avait une bourse !!!
    Les adieux, il ne put jamais en parler, et il garda tres longtemps , un cousin oreiller ornés de chatons que lui avait fait sa Mére yen; 15ans d'absence , les traits des Etres chers s'estompantdans la brume du temps et les larmes de pluie .
    La traversée fut longue, il ne prit pas l'avion, mais le bateau. Il découvrit l'Egypte, passa le canal de Suez, et par un matin glacé de novembre, il arriva à Marseille, avec son unique valise. Il fut pris dans un tourbillon glacé , ce vent qui le laissa ptremblant et glacé jusqu'à la moelle. Les cours étaient déjà commencé, il était seul dans ce pays qui ne ressemblait à rien, perdu, entouré d'une multitude de gens pressés, pays sans odeurs, sans soupes au coin de la rue, sans le brouhaha de ces voix nazillardes. Il était seul, face à lui meme, l'enfance s'était estompée, il etait devenu...Adulte.
    Le deuxieme épisode dans quelques temps. yen

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 461

    Par défaut

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Automne,
    Il y a bien longtemps, peut etre plus de quarante cinq ans, 'il prit le bateau à Saigon, un matin d'automne, pour la Mére patrie : la France.
    Que connaissait il de ce pays, qu'avait'on pu lui dire?
    Son Pére, né en Annam, ne connaissait pas la France, son Grand Pére né à An Lai XA, était un enfant de mére "paienne" et de Pére inconnu, qui à force de travail, et de volonté, était devenu planteur de riz à Tam ky, et avait contre vent et marée demandé la nationalité française.
    Lui, était né un matin de juillet dans la vieille ville d'Hanoi, etait -ce la rue de la soie, la rue des bambous, tout simplement la rue Takou. Il vécu ,une enfance heureuse, aupres d'une Mére aimante, si belle dans son ao dai de soie, de freres de soeurs, d'un grand pere maternel au turban noir, à la barbichette blanchie par les ans, d'une grand mere aux dents noircies, et dePhong,Châu,Dung,Oanh,kim, Chi, ces cousins. Sa langue maternelle fut le vietnamien, mais il alla dans les écoles françaises,tout d'abord au lycée Rolland,puis à Albert Sarrault , deux ans à Dalat au petit lycée yercin, enfance heureuse , studieuse que rien n'aurait pu assombrir, si ce n'est que les affres de la guerre,guerre qui n'en finissait pas ,et qui déchirait les familles.
    1954, il partit avec sa famille à Saigon, changement de vie, loin de la famille maternelle d'Hanoi, etudes brillantes àChasseloup-Laubat, Jean Jacques Rousseau, les scouts, les amies, et puis la décision de faire des études de médecine. Il y avait deux possibilités ,faire sa médecine au Cambodge, ou venir en France à Montpellier. Il choisit Le Cambodge, mais 48h avant de partir, une lettre de France, il avait une bourse !!!
    Les adieux, il ne put jamais en parler, et il garda tres longtemps , un cousin oreiller ornés de chatons que lui avait fait sa Mére yen; 15ans d'absence , les traits des Etres chers s'estompantdans la brume du temps et les larmes de pluie .
    La traversée fut longue, il ne prit pas l'avion, mais le bateau. Il découvrit l'Egypte, passa le canal de Suez, et par un matin glacé de novembre, il arriva à Marseille, avec son unique valise. Il fut pris dans un tourbillon glacé , ce vent qui le laissa ptremblant et glacé jusqu'à la moelle. Les cours étaient déjà commencé, il était seul dans ce pays qui ne ressemblait à rien, perdu, entouré d'une multitude de gens pressés, pays sans odeurs, sans soupes au coin de la rue, sans le brouhaha de ces voix nazillardes. Il était seul, face à lui meme, l'enfance s'était estompée, il etait devenu...Adulte.
    Le deuxieme épisode dans quelques temps. yen
    Coucou Yen !

    Alors, Brimaz, Thuong et moi t'avons donné l'envie de parler de ta famille ? C'est super, cela me rappelle aussi plein de souvenir : l'Egypte, si près et pourtant que mes parents n'eurent pas la curiosité d'y aller jeter un oeil car nous sommes restés une journée en escale dans ce fameux canal de Suez...

    J'ai hâte de lire le deuxième épisode !
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de BenP
    Date d'inscription
    mars 2007
    Localisation
    Orléans
    Messages
    2 772

    Par défaut

    Merci, Yen, c'est tout a fait le genre d'histoires que j'apprecie au plus haut point...

    Cela enrichit grandement ce forum...

    Je suis moi aussi impatient de lire la suite...

  6. #5
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Automne,
    Il y a bien longtemps, peut etre plus de quarante cinq ans, 'il prit le bateau à Saigon, un matin d'automne, pour la Mére patrie : la France.
    .....
    .....Le deuxieme épisode dans quelques temps. yen
    Bonsoir Yen, Buuhoa, Brimaz, benp, et les autres,
    @yen,
    Alors ça y est, tu t'es lancée. Je pense que ta première idée de titre "mémoires d'anciens" était plus juste pour cette série de témoignages.
    Quant à moi, je raconterai ici les mémoires de Thin, 93 ans, venu en France lors de la dernière guerre pour l'effort de guerre de la mère patrie.
    Thin vit en Corrèze et a accepté de témoigner. Chaque mardi, il me racontera une période de sa vie de viêtkieu Et même si parfois il a des trous de mémoire, je suis surpris de ce qu'il sait encore de son passé .

  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    août 2007
    Messages
    4 461

    Par défaut

    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    Bonsoir Yen, Buuhoa, Brimaz, benp, et les autres,
    @yen,
    Alors ça y est, tu t'es lancée. Je pense que ta première idée de titre "mémoires d'anciens" était plus juste pour cette série de témoignages.
    Quant à moi, je raconterai ici les mémoires de Thin, 93 ans, venu en France lors de la dernière guerre pour l'effort de guerre de la mère patrie.
    Thin vit en Corrèze et a accepté de témoigner. Chaque mardi, il me racontera une période de sa vie de viêtkieu Et même si parfois il a des trous de mémoire, je suis surpris de ce qu'il sait encore de son passé .
    Bonjour Thuong,

    Juste un petit coucou avant d'aller prendre une leçon de cuisine vietnamienne organisée par l'A.V.L.A. (Association des Vietnamiens de Loire-Atlantique). Je resterai dans l'ambiance de ce nouveau topic : Mémoire des Anciens. Il s'agit, là aussi, de transmission de ce qui fait partie intégrante du Vietnam : sa cuisine.

    Merci d'avance pour le témoignagne de Thin que tu veux bien nous transmettre : je le lirai avec beaucoup d'intérêt.
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  8. #7
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de helios75
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    Paris
    Messages
    792

    Par défaut

    Tres interessant ce topic !
    Au début je pensais que yen ne faisait que copier l' extrait d'un livre déja éxistant c'est pour dire !...
    C'est en lisant la suite que j'ai compris qu'il en étaiot l'auteur ..
    Cela mérite un grand
    Vivement la suite yen , vivement aussi les temoignages de Thin ...
    L'histoire de 'évolution de la cuisine vitnamienne peut aussi être tres interessant Buuhoa.

  9. #8
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 152

    Par défaut

    Citation Envoyé par yen Voir le message
    Automne,

    * 1° :1954, il partit avec sa famille à Saigon, changement de vie, loin de la famille maternelle d'Hanoi, etudes brillantes àChasseloup-Laubat, Jean Jacques Rousseau, les scouts, les amies, et puis la décision de faire des études de médecine. Il y avait deux possibilités ,faire sa médecine au Cambodge, ou venir en France à Montpellier. Il choisit Le Cambodge, mais 48h avant de partir, une lettre de France, il avait une bourse !!!

    * 2°:, il arriva à Marseille, avec son unique valise. Il fut pris dans un tourbillon glacé , ce vent qui le laissa ptremblant et glacé jusqu'à la moelle. Les cours étaient déjà commencé, il était seul dans ce pays qui ne ressemblait à rien, perdu, entouré d'une multitude de gens pressés, pays sans odeurs, sans soupes au coin de la rue, sans le brouhaha de ces voix nazillardes. Il était seul, face à lui meme, l'enfance s'était estompée, il etait devenu...Adulte.
    . yen


    Oui lu aussi le tout avec un très grand intérêt, et je lirai le 2eme épisode en son temps. Merci à YEN

    Noté plus particulièrement les points suivants


    -sur le point n°1 : la médecine en Asie du Sud-Est : je me permets de rappeler l'existence d'une thèse remarquable, accessible directement en ligne sur le net , de Anne Yvonne GUILLOU

    "Les médecins au Cambodge"
    mais même avec un titre pareil , il ya tout une 2ème partie, à partir de la page 77, intitulée:
    "Etats , systèmes de santé et médecins."
    Les héritages d'une histoire chaotique sous influence étrangère

    dont Médecine coloniale française et médecins indochinois (1863-1953)
    où il est beaucoup question de la médecine chinoise et des médecins vietnamiens

    c'est ici en pdf

    http://www.odris.fr/documents/theses/Anne_Guillou.pdf

    - sur le point n°2 : ce passage me ramène à " Pierrot", libraire-clochard au 20 rue de la Montée des Accoules " , rencontré pas plus tard que dans la 2eme quinzaine de juillet 2008, dans le quartier du Panier à Marseille :
    il m'a parlé de l'existence d'un "camp des Annamites" - je pense que c'était à partir de la fin de la 2eme guerrre mondiale (1946) - à Marseille et de l'arrivée de la diaspora Vietnamienne après Dien Bien Phu (secteur du Panier, extension rue de la République , puis vers le nouveau port de la Joliette)

    Sur ce thème , Anne Yvonne Guillou a également écrit quelque chose (que je n'ai pas lu complètement )

    "Spécificités de l'Intégration des réfugiés de l'Asie du sud-est en France "

    et c'est aussi accessible en ligne sur ce lien

    http://www.odris.fr/documents/Table_Ronde_FORIM.pdf



    Mais c'est beaucoup moins vivant et chaleureux qu'un témoignage : merci donc Yen.
    Par ailleurs, j'ai bien noté que le héros de ce témoignage n'était pas un "réfugié "mais bel et bien un Etudiant qui avait réussi à décrocher une Bourse de la France, ce qui suppose qu'il avait déjà beaucoup de mérites.
    Dernière modification par robin des bois ; 04/10/2008 à 10h42.

  10. #9
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut

    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    ...il m'a parlé de l'existence d'un "camp des Annamites" - je pense que c'était à partir de la fin de la 2eme guerrre mondiale (1946) - à Marseille et de l'arrivée de la diaspora Vietnamienne après Dien Bien Phu (secteur du Panier, extension rue de la République , puis vers le nouveau port de la Joliette)
    Salut Robin,
    Il existait un "camp d'annamites", effectivement à Marseille durant la 2ème guerre mondiale qui a servi ensuite après DBP.
    Je demanderai à Thin le lieu , il m'en avait parlé. Par contre il m'a également dit qu'ils avaient été hébergés à la prison (des Baumettes ?).
    Et merci pour les liens qui sont des documents intéressants par leur sérieux et non contestables.
    Dernière modification par thuong19 ; 04/10/2008 à 11h34.

  11. #10
    yen
    yen est déconnecté
    Passionné du Việt Nam Avatar de yen
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Languedoc
    Messages
    1 578

    Par défaut

    A vous Tous , bonsoir.
    Thuong, concernant la série des témoignages, tout à fait juste de modifier l'intitulé, par
    " Memoires d' Anciens" , et quelle formidable idée de nous transmettre le témoignage de M. Thin.
    Robin , merci pour ces infos.
    Buuhoa, et Brimz, racontez-nous aussi!!! Helios, je te réserve , prochainement des 'rencontres'... qui tiennent du roman, et pourtant je t'assure qu'elles sont bien vraies.
    Mike, mon cher collégue, les amities d'une "jeune"!!!!retraitée du 1er septembre.
    Ben P,

Page 1 sur 16 12311 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1