Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: Edward Lansdale, l'espion qui savait se faire oublier

  1. #1
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut Edward Lansdale, l'espion qui savait se faire oublier

    Edward Lansdale, l'espion qui savait se faire oublier
    Si vous vous intéressez à l'histoire du Vietnam et à la période 1953-1968 vous avez entendu parler de lui mais peut-être n'avez- vous pas retenu son nom. En réalité il est l'un des personnages les plus important de l'Asie du Sud-Est de 1948 à 1968.
    Je découvre que son wikipedia anglais est impressionnant ; on a écrit des 10zaines de livres sur lui. Curieusement son wikipédia français n'existe pas. il a trempé 10zaines d'affaires du siècle. Pourtant même dans les wiki des affaires concernant directement les Français ou les Vietnamiens, son nom n'apparait pas (dans la version française bien sûr)

    je me demande bien quelle est la cause de cette étrange amnésie ?

    je réaliste qu'il est l'un des hommes qui a le plus influencé la politique du 20ème siècle.

    Edward Lansdale - Wikipedia, the free encyclopedia

    Je vous fais un petit résumé :

    Edward Lansdale Geary (6 Février 1908 - 23 Février 1987) était un officier de l'USA
    Air Force ayant servi dans l' Office of Strategic Services (OSS) et de la Central
    Intelligence Agency
    (CIA).

    Les débuts :
    Après ses études à Université de Californie à Los Angeles (UCLA) il écrit pour des journaux
    et magazines. Il trouve un boulot mieux rémunéré en travaillent dans la publicité à Los Angeles et San Francisco pour des banques et les jeans Lewi Straus.

    Seconde Guerre mondiale

    Dans la Seconde Guerre mondiale, il servit dans l'Office of Strategic Services et en 1943
    il fut nommé lieutenant dans l' armée américaine , travail à diverses missions de renseignement militaire pendant la guerre. En 1945, après plusieurs promotions en temps de guerre, il a été transféré au quartier général des forces aériennes du Pacifique occidental au grade de major, où il est devenu le chef de la Division du renseignement.

    Philippines

    De 1948 à 1951 il met en place une dictature militaire aux Philippines pour contrer la révolution communiste Hukbalahap. il forme l'armé au renseignement et à la guerre psychologique et retourne les opposants communistes. C'est son "exploit" ; il reçoit un tas
    de médailles. Le président Ramon Magsaysay - Wikipedia, the free encyclopedia Ramón Magsaysay doit tout aux "méthodes non-conventionnelles" développées par son "Conseillé Américain", le Général Edward Lansdale. Les Philippins ont tendance à l'oublier aussi mais c'est aussi la technique de l'espion : Faire croire aux gens du pays que l'idée vient d'un de leur compatriote. La dictature durera jusqu'en 1986, quand le dictateur Ferdinand Marcos qui gouvernait depuis 1965 est obligé de s'exiler à Hawaï.

    Une histoire raconte qu'il aurait trouvé un galion espagnol rempli d'or et aurait fait piller l'épave. Le butin une fois fondu aurait alimenté longtemps les fonds secrets de la CIA pour le bonheur des contribuables américains

    Vietnam
    Le mandarin catholique Jean Baptiste Ngô Đình Diệm est exilé aux USA de 1950 à 1953.
    Après les accords de Genève (21 juillet 1954) Diệm est appelé comme 1er ministre par Bao Daï et arrive à l'aéroport Tan Son Nhut à Saïgon le 26 juin 1954 (?)

    Lansdale arrive à Saïgon en 1953 pour aider les Français a luter contre le Viêt Minh suivit
    de 12 espions l'année suivante. Son chef lui aurait dit : "Faites-nous au Vietnam ce que vous avez fait aux Philippines"

    L'installation de Ngô Đình Diệm, 1er ministre de Bao Daï puis président, c'est "du" Lansdale

    L'Operation Passage to Freedom - Wikipedia, the free encyclopedia 1954-55 consistant à déplacer 1 million de Viêtnamiens anti-communistes du Nord vers le Sud, c'est lui aussi.

    En 1954, Edward Lansdale négocie avec Trình Minh Thế pour utiliser ses milices Lien Minh pour sauver Diem et l'ARVN. Le 13 Février, 1955, les troupes Lien Minh ont été officiellement intégrées dans l'armée sud-vietnamienne, où Thế occupe le grade de général. Les troupes Lien Minh font une entré triomphale à Saigon.
    L'affaire n'est pas claire mais il semblerait que l'entré des troupes Lien Minh à Saigon soit sur l'appel urgent de Lansdale pour protéger Diem.

    Ces milices Cao Đài sont de sinistre réputation. On dirait que Lansdale a copié le personnage Alden Pyle du roman Un Américain bien tranquille. Le jeune agent de la CIA apportant un soutien logistique au Général Thé qui commettra des attentats attribués au Viet Minh contre les Français. Lansdale arrive après le roman de Graham Greene qui se déroule en 1952 et contrairement à Pyle, Lansdale est très expérimenté et a réussi.
    Il avait aussi un chien qui s'appelait Pierre mais ils n'ont malheureusement pas fini dans les marais de la rivière Saigon !

    Nguyễn Văn Hinh, le chef de l'armé de Bao Daï ; il a aussi la nationalité française ; n'est pas content de la politique anti-Français des Lansdale - Ngô Đình Diệm et songe à renverser le régime Diệm. Pour éviter un coup d'état Lansdale "achète" les principaux officiers francophiles de l'Armé National de Bao Daï et leur paye des billets d'avion pour l'exil.
    Bien sûr pour cette affaire, la diaspora est frappé d'amnésie.

    Il a encadré et formé Pham Xuan An, journaliste pour le magazine Time qui était en fait le super espion du Nord-Vietnam, Phạm Xuân Ẩn dont nous avons déjà parlé.
    http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...lamerique.html

    Lansdale quitte le Vietnam in 1957, il est rappelé à Washington pour s'occuper de Cuba.
    Privé de son soutien, Ngô Đình Diệm se fera assassiné le 2 novembre 1963.
    Selon Daniel Ellsberg, qui fut à un moment un subordonné de Lansdale, Lansdale a affirmé qu'il a été congédié par Robert McNamara le secrétaire à la Défense du président Kennedy après avoir refusé l'offre de Kennedy de jouer un rôle dans le renversement du régime de Diem.

    Daniel Ellsberg, le subordonné de Lansdale qui s'est révolté :
    http://www.forumvietnam.fr/forum-vie...ber-nixon.html

    De 1965 à 1968 il est retourné au Vietnam pour travailler à l'ambassade des États-Unis

    La campagne pour renverser Castro

    De 1957 à 1963 Lansdale travaille pour le ministère de la Défense à Washington, siégeant en tant que Sous-secrétaire Adjoint pour les Opérations Spéciales, membre du personnel de la Commission Présidentielle sur l'Assistance Militaire, et Secrétaire Adjoint de la Défense pour les Opérations Spéciales. Pendant les années 1960, il était surtout impliqué dans les efforts clandestins pour renverser le gouvernement de Cuba, y compris des propositions visant à assassiner Fidel Castro. Une grande partie de ce travail a été sous l'égide de «l'Opération Mangouste», qui était le nom opérationnel pour le plan de la CIA pour renverser le gouvernement de Castro.

    Voir le wiki français pour un fois : Opération Mongoose - Wikipédia

    L'opération Mongoose (terme anglais désignant une mangouste), aussi appelée « Projet Cubain »

    (The Cuban Project), est le nom donné aux actions initiées le 30 novembre 1961 par le président américain John F. Kennedy et menées par la CIA.
    Le projet, dirigé par le général Edward Lansdale de l'US Air Force, fait suite à l'échec du débarquement de la Baie des Cochons le 14 avril 1961.

    Le but de «l'Opération Mangouste» est de renverser le régime communiste et son dirigeant pour déboucher sur un soulèvement en octobre 1962.

    Lansdale en bon publicitaire, avait même prévu 4 sous-marins qui devaient encercler La Havane et tirer un feu d'artifice pour insister la population a fêter l'assassinat de Castro. Un truc qui aurait probablement déclenché une guerre nucléaire

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de HUYARD Pierre
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ho Chi Minh City
    Messages
    3 200

    Par défaut The "ugly American"

    Sincèrement, si Lansdale n'est pas Alden Pyle, c'est son grand frère (jumeau).

    Il est vrai que Greene a toujours nié un lien quelconque entre Pyle et Lansdale.
    Il n'empêche que Greene (ancien du renseignement Anglais) ne pouvait ignorer le personnage Lansdale.
    Greene a d'ailleurs dit qu'il n'avait jamais eu le "déplaisir" de rencontrer Edward G. Lansdale.

    But Greene vehemently denied any link with Lansdale; his Alden Pyle, he said, was based on another, lesser-known American operative. That didn't stop Lansdale from using the book (which he disparaged as anti-American) to his advantage.
    http://www.nytimes.com/2006/01/15/bo...=2&oref=slogin

    Who was Lansdale?
    To Graham Greene, he was Alden Pyle, "The Quiet American," a classic American innocent, not in Paris but in the poisoned, unfinished trouble spots of the world, nothing more than a CIA CIA: see Central Intelligence Agency.

    To Jean Larteguy, he was Colonel Lionel Teryman, "Le Male Jaune," a tough, brutal new American midwest version of
    Lawrence of Arabia Lawrence of Arabia

    To the American writers Lists of American writers William Lederer William Julius Lederer "The
    Ugly American", practically the only American who understood how to mold with original hands the real and fractious world of new decolonized countries.
    To his brother, Benjamin Carroll Lansdale, he was always a "revolutionary."

    Quixotically, and finally, Oliver North Oliver Laurence North totally unlike Lansdale in any sense of realism or proportion looked upon himself as "Lansdalian."


    But perhaps former CIA Director William Colby characterized Lansdale best, if uncritically: "Lansdale helped and perhaps created the best president the Philippines ever had...turned American policy away from support of French colonial French Colonial rule in Vietnam to support of a non-Communist nationalist leader....he preached for Americans to support those willing to fight for themselves...." He was "one of the greatest spies in history...the stuff of legends."


    Edward Geary Lansdale was born in 1908 in
    Dayton, Ohio, emerging out of all the parts of America he was to fight to make understand. The American century was at the heady height of its beginning. The American mission was clarion clear, and the prototypical American military men of the time were rough-riding, hard-drinking men of utter assurance about America, men like Teddy Roosevelt. By the time Lansdale died in 1987, everything had changed. America's dynamic assurance had been savaged by wars that Americans just couldn't understand--different wars in unfinished countries like Cuba, Vietnam, Cambodia, Lebanon, Iran, Nicaragua, El Salvador

    Lansdale's saga is that he, almost alone in this period of tragedies for American president after American president, did understand. The lanky American kid from Dayton with the big nose and the advertising executive's mind saw that the weapons and techniques that American was using simply did not match the demands of these new and bedeviling worlds. Lansdale himself, when he was in Vietnam in the formative 1950s, said that he had the terrible feeling that he was seeing the beginnings of World War III in these Third World conflicts. Actually, he was right. While traditional American military thinkers were out scanning the horizons for nuclear subs and missiles, the real war of out times was the one that Lansdale understood.

    Edward Lansdale: The Unquiet American. - Free Online Library

    Ed Lansdale's Black Warfare in 1950s Vietnam » HistoryNet

    Edward Lansdale : Biography


    Le vrai Edward G. Lansdale:







    Et au cinema (Brandon & Fraser)












    Dernière modification par HUYARD Pierre ; 10/09/2010 à 12h00.

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut

    "Graham Greene a d'ailleurs dit qu'il n'avait jamais eu le "déplaisir" de rencontrer Edward G. Lansdale." En fait ils se sont croisés et se détestaient cordialement. Bien sûr Greene ne peut pas ignorer les exploits de Lansdale aux Philippines de 1948 à 1951.

    Greene est à Saïgon de 1951 à 1954 période à la quelle il écrit son roman. Lansdale arrive en 53. ils se sont même trouver au même restaurant, le Continental en 1954. Lansdale raconte que Greene s'était moqué de lui. Lansdale était persuadé que Pyle était basé sur lui à cause de ses magouille avec Trình Minh Thế et son caniche qu'il promène partout.

    Lansdale a fait modifier le scenario de l'adaptation du roman en 1958 pour en faire un film pro américain Greene était furieux. Trình Minh Thế n'est plus le terroriste, c'est le Viet Minh. Et "l'Américain " est joué par Audie Murphy - Wikipédia un héros de la bataille de France (2eme GM)
    La 1ere foto de HP, je pense :

    Je me suis endormis en regardant ce film. Je me demande même s'il meurt à la fin A si, en fait il meurt au début.
    Phuong est jouée par la belle italienne Giorgia Moll ; un vrai film de guerre froide


    © Collection AlloCiné / Digital Asset Management / Gestion de documents multimédia, DAM, Content management

    La 2eme adaptation, tournée en 2001 est bien mieux avec
    # Michael Caine (Thomas Fowler)
    # Brendan Fraser (Alden Pyle)
    # Do Thi Hai Yen (Phuong)



    Le fantôme de Lansdale a fait raté sa sortie qui tombait après le 11 septembre ; pas une période propice à un film anti américain.

    Mais la grosse différence est que Pyle est un jeune con boutonneux alors que Lansdale est très expérimenté. De plus Lansdale a réussi sa mission : Éliminer les Français et mettre Diem à la tête d'une république au Sud Vietnam. Puis il est parti semer le désordre à Cuba.

    Par contre on peut dire que les 2 personnages essayent d'établir la démocratie par le terrorisme et la guerre psychologique. Bien sûr que ça ne donne que des petites dictatures.
    Mais il faut quand même reconnaitre qu'il s'oppose à un autre courant : établir la démocratie par la guerre et les bombardement et c'est pourtant ce courant qui va l'emporter au sein du gouvernement américain en 1963. Le virage est amorcé sous Kennedy et accentué de manière délirante sous Lyndon Johnson.
    Dernière modification par DédéHeo ; 11/09/2010 à 00h15.

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut kill Opération X

    Le Colonel Lansdale et le Capitaine Antoine Savani se font une guerre à 500 morts

    Une histoire rocambolesque est l'élimination des Services Secrets français par Lansdale dans une guerre ouverte de 6 jours qui a fait 500 morts en avril 1955. Un cas unique dans l’histoire du 20ème siècle ; il n’y a jamais eu d’autre guerre ouverte entre 2 services secrets de l’Ouest :

    Il est vrai que les Services Secrets français faisait dans le culturel : Schnouf + jeux + prostitution. Ça devait être approuvé par les différents ministres de la culture de la 4ème république ! Le général Maurice Belleux, patron du Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) à l’époque raconte l’Opération X qui a durée de 1946 à 1955 :

    source : Les triades, un crime organisé
    Le 19 juillet 1984, un entretient du journaliste Roget Faligot et du général Maurice Belleux, patron du Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) à Saïgon pendant la guerre d'Indochine, a pu confirmer le rôle de ce service dans l'affaire de l'opium des Méos (les Méos, appelés également montagnards ou Hmong, sont un peuple de la région du Guizhou, au nord du Viêt Nam et du Laos), ralliés aux Français dans la lutte contre le Viêtminh :

    « Le général Salan nous l'a assez reproché : mais il fallait bien que nous achetions l'opium de Touby Lifong, chef des Méos. Ceux-ci le produisaient, quelqu'un l'aurait acheté de toute façon. Que le SDECE s'abstienne de le faire n'aurait eu qu'une conséquence : le Viêtminh aurait conquis l' allégeance des montagnards. Une fois acquis, nous l'acheminions avec l'aide du lobby chinois dans le Triangle d' Or. En cas de pépin, on mouillait les Américains. La CIA se serait retrouvée impliquée et pas le SDECE... »

    Le SDECE du colonel Belleux, a donc acheté le pavot des peuples Méos afin d'obtenir un ralliement contre l'ennemi communiste. Pendant ce temps, à Saïgon, dans le quartier chinois de Cholon, la secte caodaïste Binh-Xuyen animait deux usines de préparation de l'opium, manipulée par le colonel Antoine Savani, le chef du 2e bureau au Sud du Viêt Nam.

    Après la défaite des Français à Diên Biên Phu, et à l'issue de la guerre du Viêtnam menée par les Américains, nombreux sont les chinois de Saïgon qui fuient au-delà des océans. La guerre, les cataclysmes, la misère poussent les hommes à fuir leur pays.
    Whiteout: The CIA, Drugs and the Press by Alexander Cockburn, 1998, page 241 :
    C’est le colonel Roger Trinquier, confronté à une crise budgétaire de la 4ème République qui avait eu cette idée géniale : « L’argent de l’opium finançait le maquis au Laos. [Il parle des mercenaires Hmong, « Meo » de l’époque] On l’envoyait à Cp. St. Jacques [actuel Vung Tau] par un DC-3 et le vendait. » On parle aussi de "Air Opium"

    Le capitaine Antoine Savani, un Corse chef du Deuxième Bureau (Renseignement militaire) dirige la transformation de l’opium en héroïne et une partie est écoulé par le milieu Corse marseillais.

    On appelle ça, l’Operation X - WikiMir

    Le Colonel Lansdale découvre ce trafic et demande qu’on y mette fin. Mais les gens de la CIA lui font remarquer que l’idée des Français est excellente. Il suffit de mettre fin provisoirement à l’Opération X. Plus tard Air América remplacera efficacement «Air Opium »

    L’histoire en anglais, puis en français :
    source : It was the first-and last time that two Western intelligence
    Although the French signed a 1954 armistice, they merely agreed to withdraw from the northern half of the country and hold a nationwide referendum in 1956. The SDECE maintained its partnership with the Saigon river pirates, ensuring immense profits from the opium dens, gambling casinos, and prostitution houses, including the Hall of Mirrors, the largest whorehouse on the globe. The CIA wanted to cancel the referendum since the Communists were likely to win a popular election. The CIA asked French intelligence to abandon its underworld ventures and turn them over to the Americans. The SDECE refused.

    By early 1955 the French mobilized the river pirates and some Corsican mercenaries into a wartime battalion. In April the CIA, together with the South Vietnamese Army, fought a pitched battle with the SDECE forces. It was the first-and last time that two Western intelligence -agencies entered open combat. Colonel Lansdale, the CIA chief, directed operations from the presidential palace, while Captain Antoine Savani, the SDECE chief, moved into the river pirates' headquarters. For six days a savage house-to-house battle raged for Saigon.

    The river pirates offered a reward to anyone who brought Colonel Lansdale to their headquarters, where they promised to cut open his stomach and stuff him with dirt. There were no takers. The river pirates had grown soft through a decade of vice and corruption, and the CIA forces pushed them back into the Run Sat swamp. The outnumbered Corsicans withdrew. At the batde's end more than 500 were dead, 2,000 wounded', and 20,000 homeless. Ngo Dinh Diem, the Americans' handpicked choice, was in firm control of Saigon's political machinery and its extensive underworld.
    Asian Gazette LE RECIT par Joel J. Legendre
    Le Colonel Lansdale est le chef local de la CIA et il va diriger les opérations de prise en main du trafic de drogue à partir du Palais Présidentiel! Tandis que face à lui, son adversaire, le Capitaine français Antoine Savani, patron du Sdece de Saïgon, prend refuge dans le quartier général du Gang des Rivières. On ne pourrait être plus "engagé" face à face! Durant 6 jours et 6 nuits, Saïgon ne sait à quel diable se vouer, une bataille rangée et féroce, un véritable combat de rues et de canaux où les ennemis s'affrontent maison après maison, quartier après quartier, dans un torrent de feu et le crépitements des fusils mitrailleurs. Bien sûr, le sang coule, et les victimes sont achevées. Dans chaque camp, Français ou en face, Américain, la Mafia et l'Etat oublient pour une semaine leur différence, et s'unissent bizarrement afin de contrôler les gains venant de la drogue. Des scènes cruelles qui mériteraient quelques Oscars se produisent devant les populations dont les plus fortunées iront en fuite vers les montagnes à Da Lat, ou sur la côte. Au registre des "contrats", on voit le Gang des Rivières promettre une forte somme à qui ramènera la tête du Colonel Lansdale. Il lui est annoncé un supplice à faire frémir ses gardes du corps chargés de le protéger car des meurtriers sont lancés à sa poursuite. Au point qu'un message passe alors entre les belligérants: Pas de survivant! Les malheureux perdants des batailles de rues seront tués,éventrés et leurs corps déchirés à la hache, la panse emplie de boue avant d'être retournés à leurs armées respectives. Asie bienveillante.
    Mais les pirates de Saïgon s'avèrent être de mauvais alliés pour les français, en raison d'une vie trop facilement menée durant des années à boire le pastis avec les barbouzes françaises tout en tordant le coup aux petits marchands, et, en séduisant de jeunes vietnamiennes vendues au marché des prostituées. Dur labeur pour les pirates des Rivières car cette fois l'opposant est américain et il est motivé. Après une offensive éclair des forces du Colonel Lansdale, la CIA et les soldats sud-vietnamiens viennent à bout des français. les Corses se rendant parfaitement compte de l'inégalité du combat ne tardent pas à se replier.

    La France est alors défaite pour la seconde fois sur cette terre d'Indochine, avec 500 morts durant cette guerre des 6 jours de Saïgon, 2 000 blessés, et 20.000 sans abris, un bilan qui renforce le pouvoir de Ngo Dinh Diem.
    « À ce stade, la CIA fit sa propre alliance avec la pègre corse dans le but de neutraliser l'influence des syndicats communistes français. »

    Mais le but personnel de Lansdale était d’installer Diem au pouvoir, d’ailleurs il a commandé l’opération « Tuer Opération X » depuis le palais présidentiel

    Note : Je crois que quelqu’un a déjà parlé du Gang des Rivières, du Chef Lê Van Viên, dit Bảy Viễn chef des Binh Xuyên

    chimviet.free.fr/lichsu/ngcaoduc/Bay_Vien.pdf
    (4): Bão Đại se voyant perdre progressivement le pouvoir songe à remplacer Ngô Đình Diệm en Mars 1955 par Bay Viên ; l’armée – alors loyale à Bao Daï – ayant été matée déjà en Octobre 1954 par Diệm avec l’aide de la CIA représentée par le colonel Lansdale
    Dernière modification par DédéHeo ; 13/09/2010 à 10h45.

  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut Un Américain bien tranquille - The Quiet American

    Au sujet du roman de Graham Greene, Un Américain bien tranquille - The Quiet American
    Citation Envoyé par HUYARD Pierre Voir le message
    Sincèrement, si Lansdale n'est pas Alden Pyle, c'est son grand frère (jumeau).

    Il est vrai que Greene a toujours nié un lien quelconque entre Pyle et Lansdale.
    Il n'empêche que Greene (ancien du renseignement Anglais) ne pouvait ignorer le personnage Lansdale.
    Greene a d'ailleurs dit qu'il n'avait jamais eu le "déplaisir" de rencontrer Edward G. Lansdale.(***)



    Et au cinema (Brandon Fraser)





    La 2eme adaptation, tournée en 2001 est bien mieux avec
    # Michael Caine (Thomas Fowler)
    # Brendan Fraser (Alden Pyle)
    # Do Thi Hai Yen (Phuong)

    madame DD m'avait offert les places de ciné à 75 000 dong quand il est passé à Hanoi.
    groing, groing, il est gâté ce cochon !

    C'est un film américain mais par le réalisateur Australien Phillip Noyce. Il est le 1er film américain tourné au Vietnam depuis la guerre. Assez fidèle au roman, il est assez anti américain, contrairement à l'adaptation de 1958 de Joseph L. Mankiewicz (mais dont le scénario et les acteurs ont été modifié par le Colonel Lansdale). Malheureusement, il est sorti aux USA après le 11 septembre...

    La musique est excellente et interprété par la chanteuse Hong Nhung

    J'ai aussi le DVD pirate chinois en VO; gag l'éditeur s'est trompé de foto :
    C'est bien Brendan Fraser avec une jolie asiatique mais pas celle-là et la coupe de cheveux n'est pas "1952"

    Il y a aussi beaucoup de gag "chineglish" dans le soutitrage VO sous titré anglais fait par les Chinois
    "J'ai envoyer un câble" (un telex dans le langage de l'époque) devient "j'ai une table"
    Et les Chinois ne peuvent pas écrire le mot "Communist", ça semble tabou
    Bon, je critique, mais merçi pour la version pirate !


  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut

    kill Opération X si j'en crois le roman historique "le mal jaune" de Jean Larteguy n'existe pas
    Je viens d'aquerir ce livre dans une broquante et je l'ai lu la nuit dernière
    traduction des noms :
    Lionel Teryman = Edward Lansdale
    Colonel Broussaille dirige les Service Secret Fr
    l'homme au tigre c'est ect

    aucune trace de de ce Corse de Capitaine Antoine Savani
    bien sûr, ca fume de l'opium a "tire la rigau" mais aucune trace des "chimistes pro" ceux la même qui ont faient les grandes heures de la "French Connexion"
    sinon, il y a beaucoup de détaille pitoressque dans ce roman historique
    mais c'est la loie du genre, : les noms vina, c'est du grand n'importe quoi

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 053

    Par défaut

    Et bien l'ORTF avait un reportage de la fin de la guerre "pour Saigon" entre l'équipe
    Edward Lansdale et Ngô Đình Diệm d'une part et
    Le Capitaine Antoine Savani et le "général" Lê Van Viên, dit "Bảy Viễn", (l'homme au tigre chef de la mafia Bình Xuyên
    Vidéo Ina - INDOCHINE : SAIGON APRES LES COMBATS, vidéo INDOCHINE : SAIGON APRES LES COMBATS, vidéo Histoire et conflits Décolonisation - Archives vidéos Histoire et conflits Décolonisation : Ina.fr

    Ya pas le son, je me demande ce qu'ils racontent et si on parle des services secrets français

    INDOCHINE : SAIGON APRES LES COMBATS
    Journal Télévisé 20H - 10/05/1955 - 01min35s

    Reportage à SAÏGON après les violents affrontements qui opposèrent l'armée nationale vietnamienne du président Ngo Dinh Diem aux troupes du groupe ultra-nationaliste et anti-communiste BINH XUYEN, qui contrôlait plusieurs quartiers de la ville.

    Production
    producteur ou co-producteur: United Press

    Générique
    journaliste: Corval, Pierre
    "...aux troupes du groupe ultra-nationaliste et anti-communiste BINH XUYEN"
    on voit bien le genre du commentaire : "ultra-nationaliste" le programme BINH XUYEN c'était casinos, bordels, racket, chimie fine (transformation de l'opium en héroïne)

    pour le détail voir "Kill Opération X":
    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Le Colonel Lansdale et le Capitaine Antoine Savani se font une guerre à 500 morts

    Une histoire rocambolesque est l'élimination des Services Secrets français par Lansdale dans une guerre ouverte de 6 jours qui a fait 500 morts en avril 1955. Un cas unique dans l’histoire du 20ème siècle ; il n’y a jamais eu d’autre guerre ouverte entre 2 services secrets de l’Ouest :

    Il est vrai que les Services Secrets français faisait dans le culturel : Schnouf + jeux + prostitution. Ça devait être approuvé par les différents ministres de la culture de la 4ème république ! Le général Maurice Belleux, patron du Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) à l’époque raconte l’Opération X qui a durée de 1946 à 1955 :
    (****)
    Whiteout: The CIA, Drugs and the Press by Alexander Cockburn, 1998, page 241 :
    C’est le colonel Roger Trinquier, confronté à une crise budgétaire de la 4ème République qui avait eu cette idée géniale : « L’argent de l’opium finançait le maquis au Laos. [Il parle des mercenaires Hmong, « Meo » de l’époque] On l’envoyait à Cp. St. Jacques [actuel Vung Tau] par un DC-3 et le vendait. » On parle aussi de "Air Opium"

    Le capitaine Antoine Savani, un Corse chef du Deuxième Bureau (Renseignement militaire) dirige la transformation de l’opium en héroïne et une partie est écoulé par le milieu Corse marseillais.
    (***)
    Note : Je crois que quelqu’un a déjà parlé du Gang des Rivières, du Chef Lê Van Viên, dit Bảy Viễn chef des Binh Xuyên

    chimviet.free.fr/lichsu/ngcaoduc/Bay_Vien.pdf
    Dernière modification par DédéHeo ; 12/11/2010 à 17h08.

  9. #8
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut

    Lansdale avait de la chance parce que la majorité des peuples asiatiques de l'époque n'étaient encore que de naïfs nhà quê qui vénèrent ces occidentaux comme leurs dieux à tel point qu'ils se laissent volontairement manipuler par eux.

    PHT
    朴善美

  10. #9
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    3 029

    Par défaut

    Citation Envoyé par Bao Nhân Voir le message
    Lansdale avait de la chance parce que la majorité des peuples asiatiques de l'époque n'étaient encore que de naïfs nhà quê qui vénèrent ces occidentaux comme leurs dieux à tel point qu'ils se laissent volontairement manipuler par eux.

    PHT
    Il savait certainement user de propositions qu'on ne peut pas refuser...heu,,, entre les $ et le colt 45.
    Dernière modification par ngjm95 ; 13/11/2010 à 10h20.

  11. #10
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 257

    Par défaut

    Citation Envoyé par ngjm95 Voir le message
    Il savait certainement user de propositions qu'on ne refuse pas...heu,,, entre les $ et le colt 45.
    C'est une page d l'Histoire du Vietnam qui ne m'avait pas "passsionné" jusqu'ici ; avec ce topic je découvre .....!!!

    Trouvé, sur ce personnage, un passage dans ce bouquin sorti des 1969

    "VIETNAM : de la guerre française à la guerre américaine "

    [ ...Arrive à Saïgon un personnage un peu légendaire, le général William Donovan, ex-chef de l'O.S.S. pendant la guerre, et présentement ambassadeur à Bangkok.
    Il a été précédé, dans la capitale cochinchinoise, le 1er juin, par le colonel Edward G.Lansdale, de la Centale Intelligence Agency (C.I.A.).
    Lansdale, qui avait appartenu à l'O.S.S. du général Donovan, avait été mis à la disposition du gouvernement philippin(président Quirino) en 1951 pour l'aider à triompher de la rebellion Huk.
    Il avait été le conseiller efficace et écouté de Ramon Magsaysay, ministre de la Défense puis président des Philippines.
    Lansdale avait effectué une première visite en Indochine au cours de l'été 1953 et avait été plus ou moins attaché à la mission américaine auprès des autorités militaires françaises. Il s'était spécialement intéressé à la contre-guérilla et au renseignement, et avait noué des relations avec un certain nombre de politiciens vietnamiens, en particulier Phan Huy Quat du parti "Dai Viet". C'est peu après son passage , d'autre part, que Ngo Dinh Nhu avait fondé son " Mouvement d'union nationale pour l'indépendance et la paix".

    En mai 1954, peu après la chute de Dien Bien Phu, Lansdale qui se trouvait encore aux Philippines, avait été convoqué à Washington pour faire un "exposé" devant un groupe spécial de fonctionnaires du Département d'Etat et de la C.I.A. que John Foster Dulles et son frère Allen, directeur de la C.I.A., venaient de créer pour s'occuper de l'Indochine. Dulles avait, selon D.Wise et T.B.Ross, participé à cette réunion.
    Lansdale avait alors quitté Washington pour Saïgon avec instruction de Dulles de se renseigner rapidement sur ce qu'on pouvait encore faire pour sauver le Viet Nam du communisme ....]





Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1