Page 2 sur 2 PremièrePremière 12
Affichage des résultats 11 à 17 sur 17

Discussion: [Agent Orange] INIQUITY

  1. #11
    Repose en paix Avatar de hoan kiem
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    val de marne
    Messages
    1 032

    Par défaut Re : [Agent Orange] INIQUITY

    http://vietnam-dioxine.org/accueil.php
    J'avais déjà mis ce lien dans la rubrique Việt Nam sur le net.
    L'agent orange n'est ni plus moins que de la Dioxine et a ete utiliser comme defoliant pour débusquer les Việt công dissimuler en pleine jungle.En 1976 un accident industriel c'est produit soit un an apres la fin du conflit Việtnamien qui a donner lieux a la directive SEVESO, pour info http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Seveso
    Citation Envoyé par Nem Chua
    ...et dans quelques années, attendez-vous à entendre parler dans les mêmes termes des obus à uranium appauvri en Irak.
    Ca parait être une bonne idée, dans une tête de piaf faucon: on alourdit des obus avec un déchet dont on ne saurait pas quoi faire...

    À l'arrivée de la bombe, l'uranium apauvri, qui est un déchet nucléaire, est en partie vaporisé enaérosol par l'explosion, puis inhalé voire avalé par les gens, même longtemps après. Or un matériau radioactif non seulement peut empoisonner le corps qui l'absorbe comme tous les métaux lourds, mais ses rayonnements ionisants changent petit à petit, au hasard, la structure moléculaire de la matière à proximité.

    Dans la grande chaudronnerie, on fait des photos de soudures avec des "sources" à l'iridium, dont les rayonnements sont 10,000 foit plus faibles que ceux de l'UA. Ceux qui ( ) en ont touché développent des problèmes de peau, voire perdent petit à petit l'usage des doigts ou de la main.

    Quand on l'a ingéré ou inhalé, l'UA reste dans le corps et attaque petit à petit le patrimoine génétique des cellules qui l'entoure (en plus, bien sur de ses fonctions déjà existantes), ce qui peut provoquer des modifications fonctionnelles, l'impossibilité de la cellule à se reproduire ou au contraire des cancers, voire si ce sont des cellules sexuelles, se transmettre à la génération suivante, qui part en vrille.

    C'est biblique: "jusqu'à la quatrième génération"

    Comment peut-on en arriver là? :no:
    Les risques lier a l'utilisation de l'uranium appauvri dans l'armement ont déjà ete timidement évoquer et encore plus timidement les systèmes de visée laser qui pousser au maximum ont rendu aveugle pas mal de personnes, en chaudronnerie l'élément qui permet de radiographier les soudures(utiliser dans les centrales nucléaire) est hautement radio actif et il y a moins de 10 appareils permetant ce controle en France dont l'utilisation est extrement reglementer et cela me rappel un repotage sur france 2(envoyer speciale) ou une personne avait trouver une pastille qui contenait cet element et avait eu le malheur de la ramasser et la conserver dans sa poche moins de 8h resultat amputation de la jambe,en gros fric et santer ne font pas bon menage, on peut aussi evoquer l'amiante dont les dangers sont connu depuis la premiere guerre mondiale et malgre cela on a continuer a l'utiliser de facon massive avant sont interdiction. i have a dream disait Martin luther King(ce n'etait pas le meme contexte) mais quand ont arreteras de penser uniquement en € ou $ je pourrais dire i have a magic dream mais ce n'est pas demain la veille et j'espere que les generations futures n'auront pas a subir les betises de leurs ancetres ce qui n'est pas evident.



  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #12
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Nem Chua
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 467

    Par défaut Re : [Agent Orange] INIQUITY

    Hoàn kiếm, tu as peut-être raison, mais je serais immensément surpris qu'il n'y ait que dix sources radio en France. Il fut un temps ou j'en ai géré trois au Vietnam. Tu parles peut-être de sources plus dures, par exemple au cobalt, comme celles qu'on essayait de nous refiler au début de nos chantiers: une demi-vie de plusieurs dizaines d'années, et un rayonnement sans commune mesure avec celui de l'iridium.
    Quant à prendre une source radio dans sa poche, de l'iridium suffit pour qu'en 8 heures on perde et jambe et tout espoir de descendance.
    Il y a des trucs très dangereux qui se baladent... Celà dit, le gusse qui égare une source et ne le met pas au rapport est criminel...

    Pour la petite histoire, idéalement, il faut des tubes à rayons X pour prendre les photos. Ca n'est dangereux que quand on s'en sert. Mais au Vietnam, le réseau électrique était très mauvais, et les partenaires ne prenaient pas trop de précautions, aussi j'en ai eu vite assez de prendre le risque de réparer des tubes sur place (à l'origine, je suis électricien de puissance): il y a des condensateurs à 300kV là-dedans, alors quand on a pu avoir des sources Ir192, on les a prises.

    Imaginez qu'avant les photos en position, qu'on fait la nuit (moins de monde) sur des périmètres très balisés et illuminés, il fallait faire des battues dans les fourrés avoisinants, et on y trouvait des ouvriers bourrés endormis, voire des couples qui venaient assister au spectacle de près... toutes ces lumières!
    The Curse of the Were-Nem Chua

  4. #13
    Nouveau Viêt Avatar de denis
    Date d'inscription
    avril 2006
    Messages
    48

    Par défaut Source Radio

    Je me rappel avoir lu cette histoire dans la presse vers l’année 1985 :
    Sur un chantier en France, un ouvrier du bâtiment ramasse par terre une source à radiographier hautement radioactive. Comme ça ressemble à un joli morceau de stylo plume, il la ramène chez lui et la range dans le tiroir de la cuisine. Quelques jours plus tard, toute la famille doit consulter pour des brûlures…
    Que deviennent ces truc si l‘entreprise qui les utilises fait faillite ? Ou si le projet est terminé… Surtout dans les pays où la réglementation n’est pas développé.

  5. #14
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 259

    Par défaut Re : [Agent Orange] INIQUITY

    Sur le "Courrier International", cet interview de 2 responsables du collectif "Vietnam-Dioxine": Kim Vo Dinh et Marie Hélène Lavallard

    "Vietnam: L'agent orange est une arme de destruction massive"



    http://www.courrierinternational.com...p?obj_id=62640

  6. #15
    Passionné du Việt Nam Avatar de Son Lam
    Date d'inscription
    avril 2006
    Localisation
    Hérault - France
    Messages
    1 820

    Par défaut Re : [Agent Orange] INIQUITY

    Bonjour à tous,


    Quelqu'un sait-il où se trouve précisément Van Canh, le Village de l'Amitié (itinaire à partir de Hanoi) ? Il est situé prés de Hanoi, province de Ha Tây, mais je n'ai su trouver personne ne le connaissant lors de ma dernière visite au Vn. (Une des raison pour lesquelles je faisais des demandes de cartes détaillées dans un autre post).

    La plupart des vietnamiens veulent oublier et le pire dans tout cela c'est que les familles ayant eu un enfant touché par cette horreur en ont honte.

    Je n'ai rencontré qu'une famille ayant été touchée (pere disparu, une fille handicapée sévérement) et il me fut trés difficile de retenir mes larmes devant tant d'injustice.

    Pour tous ceux qui veulent aider les victimes de ce crime contre l'humanité :

    http://www.arac-et-mutuelle.com/Arac...?id_article=60

    Merci pour eux.


  7. #16
    Habitué du Việt Nam Avatar de hoa lan
    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    384

    Par défaut

    Citation Envoyé par hoan kiem Voir le message
    http://vietnam-dioxine.org/accueil.php
    J'avais déjà mis ce lien dans la rubrique Việt Nam sur le net.
    L'agent orange n'est ni plus moins que de la Dioxine et a ete utiliser comme defoliant pour débusquer les Việt công dissimuler en pleine jungle.En 1976 un accident industriel c'est produit soit un an apres la fin du conflit Việtnamien qui a donner lieux a la directive SEVESO, pour info Catastrophe de Seveso - Wikipédia

    Les risques lier a l'utilisation de l'uranium appauvri dans l'armement ont déjà ete timidement évoquer et encore plus timidement les systèmes de visée laser qui pousser au maximum ont rendu aveugle pas mal de personnes, en chaudronnerie l'élément qui permet de radiographier les soudures(utiliser dans les centrales nucléaire) est hautement radio actif et il y a moins de 10 appareils permetant ce controle en France dont l'utilisation est extrement reglementer et cela me rappel un repotage sur france 2(envoyer speciale) ou une personne avait trouver une pastille qui contenait cet element et avait eu le malheur de la ramasser et la conserver dans sa poche moins de 8h resultat amputation de la jambe,en gros fric et santer ne font pas bon menage, on peut aussi evoquer l'amiante dont les dangers sont connu depuis la premiere guerre mondiale et malgre cela on a continuer a l'utiliser de facon massive avant sont interdiction. i have a dream disait Martin luther King(ce n'etait pas le meme contexte) mais quand ont arreteras de penser uniquement en € ou $ je pourrais dire i have a magic dream mais ce n'est pas demain la veille et j'espere que les generations futures n'auront pas a subir les betises de leurs ancetres ce qui n'est pas evident.
    Citation Envoyé par Nem Chua Voir le message
    Hoàn kiếm, tu as peut-être raison, mais je serais immensément surpris qu'il n'y ait que dix sources radio en France. Il fut un temps ou j'en ai géré trois au Vietnam. Tu parles peut-être de sources plus dures, par exemple au cobalt, comme celles qu'on essayait de nous refiler au début de nos chantiers: une demi-vie de plusieurs dizaines d'années, et un rayonnement sans commune mesure avec celui de l'iridium.
    Quant à prendre une source radio dans sa poche, de l'iridium suffit pour qu'en 8 heures on perde et jambe et tout espoir de descendance.
    Il y a des trucs très dangereux qui se baladent... Celà dit, le gusse qui égare une source et ne le met pas au rapport est criminel...

    Pour la petite histoire, idéalement, il faut des tubes à rayons X pour prendre les photos. Ca n'est dangereux que quand on s'en sert. Mais au Vietnam, le réseau électrique était très mauvais, et les partenaires ne prenaient pas trop de précautions, aussi j'en ai eu vite assez de prendre le risque de réparer des tubes sur place (à l'origine, je suis électricien de puissance): il y a des condensateurs à 300kV là-dedans, alors quand on a pu avoir des sources Ir192, on les a prises.

    Imaginez qu'avant les photos en position, qu'on fait la nuit (moins de monde) sur des périmètres très balisés et illuminés, il fallait faire des battues dans les fourrés avoisinants, et on y trouvait des ouvriers bourrés endormis, voire des couples qui venaient assister au spectacle de près... toutes ces lumières!
    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    Sur le "Courrier International", cet interview de 2 responsables du collectif "Vietnam-Dioxine": Kim Vo Dinh et Marie Hélène Lavallard

    "Vietnam: L'agent orange est une arme de destruction massive"



    VIETNAM
    C'est un fait incontestable ...rdb

    Citation Envoyé par Son Lam Voir le message
    Bonjour à tous,


    Quelqu'un sait-il où se trouve précisément Van Canh, le Village de l'Amitié (itinaire à partir de Hanoi) ? Il est situé prés de Hanoi, province de Ha Tây, mais je n'ai su trouver personne ne le connaissant lors de ma dernière visite au Vn. (Une des raison pour lesquelles je faisais des demandes de cartes détaillées dans un autre post).

    La plupart des vietnamiens veulent oublier et le pire dans tout cela c'est que les familles ayant eu un enfant touché par cette horreur en ont honte.

    Pour tous ceux qui veulent aider les victimes de ce crime contre l'humanité :

    arac-et-mutuelle.com - arac-et-mutuelle Resources and Information. This website is for sale!

    Merci pour eux.
    Bonjour à vous,

    Peut-être que le vrai combat serait de faire diminuer voire disparaître ce genre de produits hautement toxiques pour l'homme et son environnement (fermeture ?). Il est indéniable que les ravages sont multiples et atteignent même "nos assiettes"...
    Il y a justement un documentaire sur arte ce soir à ce sujet :Notre poison quotidien :
    Notre poison quotidien - Mardi 16 Juillet à 20h50
    A voir
    H.L

  8. #17
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 259

    Par défaut

    - sur ce lien du quotidien LIbé
    https://www.liberation.fr/planete/20...n-situ_1687643

    - cet article récent de Arnaud VAULERIN

    Récit
    Vietnam : l’agent orange scruté in situ
    Par Arnaud Vaulerin — 24 octobre 2018 à 20:36


    Photo extraite de «Monsanto, une enquête photographique» (Actes Sud) Photo Mathieu Asselin

    Quarante-trois ans après la fin de la plus importante guerre chimique du XXe siècle, une mission de terrain inédite s’apprête à enquêter sur l’impact sanitaire de l’herbicide, qui a contaminé entre 2 et 5 millions de personnes. Mais aussi sur les pesticides encore utilisés.

    Le projet n’a pas d’équivalent : une équipe scientifique pluridisciplinaire va enquêter en Asie du Sud-Est sur les conséquences de l’épandage de l’agent orange, défoliant employé par les Etats-Unis durant la guerre du Vietnam, et sur les effets aujourd’hui des pesticides utilisés par l’agriculture dans la région.
    Le dossier de cette mission d’expertise sera déposé ce jeudi pour validation à la Maison des sciences de l’homme de Montpellier, où sont basés la grande majorité des scientifiques, praticiens et professeurs investis dans cette recherche clinique.
    Après le verdict historique rendu en août dans l’affaire du jardinier américain Dewayne Johnson contre le géant de l’agrochimie Monsanto (jadis producteur de l’agent orange et aujourd’hui du glyphosate), les résultats de l’enquête sont très attendus.

    «Malformations»

    «L’agent orange et le distilbène sont des perturbateurs endocriniens extrêmement puissants qui auraient dû servir d’exemples, de précurseurs, pour montrer la contamination des milieux naturels et les effets transgénérationnels, explique Charles Sultan, endocrinologue pédiatrique et l’un des piliers du projet.
    Il n’est absolument pas exclu que le glyphosate et que d’autres pesticides employés aujourd’hui dans l’agriculture produisent les mêmes résultats. Cet effet transgénérationnel interpelle le médecin mais aussi le citoyen.»

    Les objectifs de cette mission, évaluée à près de 300 000 euros, sont à la fois très ambitieux et très nombreux.
    En associant les sciences humaines (historien, ethnologue, sociologue), les praticiens (endocrinologue, psychiatre, épidémiologiste, biologiste) et le réseau associatif (vétérans, familles de victimes), l’équipe scientifique entend croiser les expertises françaises et vietnamiennes, multiplier les angles d’approche dans une région marquée par la plus importante guerre chimique du XXe siècle.

    Entre 1961 et 1971, dans le cadre de l’opération «Ranch Hand», les Etats-Unis ont déversé environ 100 millions de litres d’herbicides, dont l’agent orange, au Vietnam.
    Cette substance est composée de deux molécules et d’un sous-produit, le «2,3,7,8-TCDD», plus connu sous le nom de dioxine de Seveso, extrêmement puissant et aux effets durables.
    «Au moins 386 kg de dioxine ont été déversés dans la nature et ont eu un impact sur plusieurs générations en provoquant des cancers, des malformations congénitales, des morts néonatales… rappelle le docteur en pharmacie Dorian Brunet, auteur d’une thèse sur l’utilisation de l’agent orange durant la guerre du Vietnam et ses conséquences sur la santé.
    Mais l’estimation pourrait être encore loin de la réalité car de fortes concentrations de dioxines ont été trouvées à des endroits qui n’étaient pas référencés dans les archives américaines.»


    On estime qu’entre 2 et 5 millions de personnes ont été contaminées par ces campagnes de défoliation dont l’«objectif double était de mettre les troupes ennemies à découvert et de détruire leurs récoltes», explique le professeur d’histoire Pierre Journoud, l’autre pilier du projet.

    L’équipe scientifique va d’abord procéder à un état des lieux sur l’agent orange au Vietnam en identifiant les victimes, les types de maladies, de malformations, les régions les plus contaminées.
    Elle va aussi se livrer à une étude de cas témoins avec un échantillon d’enfants contaminés comparé à un autre ensemble sain.
    «Ça n’a jamais été fait jusqu’à présent», note Charles Sultan.

    Troisième axe de recherche : une étude biologique sur le sang «pour mettre en évidence des résidus de dioxine, de pesticide», poursuit-il. «S’agit-il d’une contamination directe, par la chaîne alimentaire par exemple, ou épigénétique, avec transmission par le sang et les gamètes des parents ?» Enfin, un laboratoire effectuera des prélèvements de cheveux qui permettront notamment d’étudier l’impact des pesticides au Vietnam, mais également au Cambodge, en Thaïlande et au Laos.

    «Les dioxines sont des pesticides, conclut Charles Sultan. Et l’agent orange est un modèle clinique extraordinaire pour étudier la relation de cause à effet des perturbateurs endocriniens.»

    L’historien Pierre Journoud se félicite d’avoir le soutien des autorités vietnamiennes et l’accès à de nouvelles archives :
    «Nous devrions revisiter la guerre chimique et sortir d’un tropisme exclusivement humanitaire.
    Quel rôle ont joué exactement les autorités du Sud-Vietnam dans ce recours massif aux défoliants ?»
    Mais les difficultés ne devraient pas manquer.
    Même quarante-trois ans après la fin de la guerre, «la question de l’agent orange reste sensible entre les Etats-Unis et le Vietnam», constate Pierre Journoud, qui pointe la «dimension culturelle au sein de la société vietnamienne pour expliquer les réticences et les pudeurs à évoquer le sort des victimes et de leurs proches».
    Et quand l’équipe abordera l’utilisation des pesticides aujourd’hui, elle risque également d’affronter de redoutables moulins à vent.

    Arnaud VAULERIN

Page 2 sur 2 PremièrePremière 12

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Réponses: 17
    Dernier message: 27/07/2013, 06h37
  2. L'agent orange
    Par mike dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 216
    Dernier message: 17/02/2013, 00h30
  3. film agent orange
    Par mai dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 8
    Dernier message: 25/02/2007, 18h03

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1