Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 21 à 28 sur 28

Discussion: NGUYỄN NGỌC NHỰT

  1. #21
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    j'ai fait une piqure de rappel à robin des bois . Je lui ai injecté un remède de cheval dans les fesses (que j'ai chipé à DP, l'historien du forum). L'animal est bien réveillè ; j'ai peut être un peu forcé la dose :

    Audition (Takashi Miike - 1999)
    Dans la filmographie fournie du très prolifique Takashi Miike, Audition s'est forgé une réputation à part, notamment pour le caractère absolument marquant de sa séquence finale, violente dans tous les sens du terme. Considéré comme l'un des films d'horreurs les plus réussis de l'histoire, il exploite à merveille le huis clos oppressant pour aller jusqu'à des scènes de torture presque insoutenables. Dans son genre, Audition est définitivement une référence.
    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    Bonjour dédéhéo

    Saines lectures ...Il se trouve de plus que je possède ces deux bouquins dans ma bibliothèque (...]



    ...je pourrai vous les prêter...

    ...en attendant, je vous offre ma photo préférée de votre copain d'Argenlieu que vous pourrez déposer sur votre table de nuit pour qu'il continue à hanter vos nuits !
    L'animal se moque même de moi ! Comme je le disais, j'ai été bonne sœur et il faut savoir que seule les bonnes sœurs résistent aux explosions nucléaires.


    Les ruines de la cathédrale catholique Urakami à Nagasaki, au Japon. Photographie datée du 7 janvier 1946.

    A part d'être des ports militaro industriels, Nagasaki et Hiroshima étaient les plus grandes villes catholiques du Japon.

    Les cathédrales catholiques ont servie de cible pour larguer les bombes nucléaires. C'est pas beau la guerre ! Mais des Jésuites ont survécus à Hiroshima et à Nagasaki... Une bonne sœur a survécu à Hiroshima et elle était francophone. Regardez ce bijou. Si comme robin des bois, vous ne complenez pas l'anglais, écoutez ! La sœur palle en flançais. Je me demande si les religieux survivants après avoir été atomisé ont été canonisé ?


    Miracle - nun survivor Hiroshima english subtitles.

    A Japanese nun remained UNTOUCHED just two kilometers from ground zero of the atomic bomb explosion! One more miracle forgotten. It is time to REMEMBER!

    A l'ombre de la cathédrale, elle n'a pas vue l'éclair nucléaire qui l'aurait vaporisée. Elle a crue à un tremblement de terre. Elle s'est prosternée. Le premier souffle de l'explosion a projeté les tuiles ou ardoises de la cathédrale sur elle... qui l'ont protégé du souffle de chaleur qui suit l'éclair nucléaire.

    robin des bois : "je vous offre ma photo préférée de votre copain d'Argenlieu que vous pourrez déposer sur votre table de nuit pour qu'il continue à hanter vos nuits !


    Comme je le disais, j'ai été bonne sœur. Bien sûr que je sais que le haut-commissaire d'Indochine, l'amiral Thierry d’Argenlieu était un moine avant et après la Deuxième guerre mondiale.

    Mais d’Argenlieu n'a pas décrété unilatéralement, avec l’appui de certains ministres (du gouvernement socialiste), une république autonome de Cochinchine le 1er juin 1946 le jour où Ho Chi Minh est dans l’avion qui l’emmène à la conférence de Fontainebleau pour justement y discuter du sort de l’Indochine selon les accords signé par Jean Sainteny, le commissaire de la République pour le Tonkin et l'Annam du Nord. Jean Sainteny, à ce poste, jusqu'en mars 1947, avait pris la mesure de la volonté d'indépendance des nationalistes vietnamiens et signé avec Hô Chi Minh les accords du 6 mars 1946.

    Premièrement, des Vietnamiens du conseil consultatif de la Cochinchine à Saigon demandent que soit constitué le gouvernement provisoire de la République cochinchinoise.

    Deuxièmement, d’Argenlieu a reçu l’appui de certains ministres du gouvernement socialiste et pas des moindre. Parmi eux:

    • Le chef des communistes, Maurice Thorez, ministre d’État. Celui ci lui a dit : “ Amiral, étant donné le parti auquel j’appartiens, je souhaite naturellement que tout se règle au mieux avec le Viet Minh mais nos couleurs avant tout ! Et donc s’il faut cogner, cognez et cognez dur ”.
    • Le ministre de la France d’outre-mer Marius Moutet qui avait été ministre des colonies du gouvernement du Front Populaire en 1936


    De Gaulle puis le président Félix Gouin socialiste (comme François Hollande, un "président normal") ne connaissaient rien au problème indochinois.

    robin des bois : "e possède ces deux bouquins dans ma bibliothèque ...je pourrai vous les prêter si..."

    No merci ! Par contre je voudrais une copie de votre enregistrement de «Vampyros lesbos» de Jess Franco qui est passé sur arte Jeudi 15 septembre à 00h45
    En Anatolie, Linda tombe dans les filets de la comtesse Carody, descendante de Dracula... Un classique du film de vampires lesbien, érotiques et kitsch.
    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    En relation avec l'Histoire de cette période, quelques photos issues de ma DOC perso (...)

    Le ministre de la France d’outre-mer Marius Moutet reçoit froidement le président Ho Chi Minh à Orly pour l'ouverture de la conférence de Fontainebleau.

    Marius Moutet avait été ministre des colonies du gouvernement du Front Populaire en 1936. Or Marius Moutet était justement en train de préparer le voyage en sens inverse pour essayer de voir ce qui se passait exactement dans ce territoire lointain.

    Remarquons au passage que celui-ci aurait pu avoir un contact amical avec Ho Chi Minh car ils s’étaient trouvés ensemble au congrès de Tours en 1920.
    Des retrouvailles étaient possibles pour discuter d’une sortie d’affrontement
    "

    Amusant !
    Marius Moutet a laissé faire et approuvé que d’Argenlieu décréte "unilatéralement" une république autonome de Cochinchine le 1er juin 1946 le jour où Ho Chi Minh est dans l’avion qui l’emmène à la pour justement y discuter du sort de l’Indochine.

    Ainsi Marius Moutet a télécomandé le torpillage des accords que Jean Sainteny, le commissaire de la République pour le Tonkin et l'Annam du Nord avait signé avec Hô Chi Minh le 6 mars 1946.

    Marius Moutet a surveillé le sabotage de la conférence de Fontainebleau par ses copain, les Communistes français.

    Après la rupture de la conférence de Fontainebleau, le 19 décembre 1946, c'est l'insurrection générale à Hanoi et le début de la guerre d'Indochine. Le socialiste Marius Moutet, copain d'Ho Chi Minh car ils s’étaient trouvés ensemble au congrès de Tours en 1920, se rend à Hanoi et surveille le bon déclenchement de la Guerre d'Indochine. Il visite Hanoi en blindé avec l'armée française qui a maté l'insurrection générale causé par l'échec de la conférence de Fontainebleau.

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Dans les années 1945 et suivantes,..Très peu de Français, anesthésiés par ces 5 années d’isolement, avaient entendu parler de la décolonisation et pourtant le nouveau maître du Monde Roosevelt en faisait sa litanie journalière.

    Lorsque De Gaulle a quitté le pouvoir en janvier 1946, l’amiral Thierry d’Argenlieu est remonté sur Paris pour venir chercher de nouvelles directives. Il a bien fait les choses puisque le 22 février 1946 il a même rencontré le chef des communistes, Maurice Thorez, ministre d’État **. Celui ci lui a dit : Amiral, étant donné le parti auquel j’appartiens, je souhaite naturellement que tout se règle au mieux avec le Viet Minh mais nos couleurs avant tout ! Et donc s’il faut cogner, cognez et cognez dur ”.


    Amusant !

    Des Vietnamiens du conseil consultatif de la Cochinchine à Saigon demandent que soit constitué le gouvernement provisoire de la République cochinchinoise. Du moins ce sont les notes de D’Argenlieu qui le disent. Et le 1er juin 1946, D’Argenlieu reconnaît le gouvernement provisoire de la République cochinchinoise, le jour où Ho Chi Minh est dans l’avion qui l’emmène à la conférence de Fontainebleau pour justement y discuter du sort de l’Indochine."

    Amusant !

    Quant au président provisoire qui avait remplacé De Gaulle, Félix Gouin socialiste, il lui a dit que, ne connaissant rien au problème indochinois, il le renvoyait sur son ministre de la France d’outre-mer Marius Moutet qui avait été ministre des colonies du gouvernement du Front Populaire en 1936 ” **. Or Marius Moutet était justement en train de préparer le voyage en sens inverse pour essayer de voir ce qui se passait exactement dans ce territoire lointain.


    "Remarquons au passage que celui-ci aurait pu avoir un contact amical avec Ho Chi Minh car ils s’étaient trouvés ensemble au congrès de Tours en 1920. Des retrouvailles étaient possibles pour discuter d’une sortie d’affrontement"
    Amusant ! Après la rupture de la conférence de Fontainebleau, le 19 décembre 1946, c'est l'insurrection générale à Hanoi et le début de la guerre d'Indochine. Le socialiste Marius Moutet, copain d'Ho Chi Minh car ils s’étaient trouvés ensemble au congrès de Tours en 1920, se rend à Hanoi et surveille le bon déclenchement de la Guerre d'Indochine. Il visite Hanoi en blindé avec l'armée française qui a maté l'insurrection générale causé par l'échec de la conférence de Fontainebleau.

    - - - - -
    ** “ Chronique d’Indochine” Amiral Thierry d’Argenlieu. Albin Michel. pages 30 et 31, 168, 154, 155. Cet ouvrage paru en 1988 n’est rédigé de la main de l’amiral que jusqu’à la page 252 (sur 467), la mort l’ayant empêché d’y mettre un terme. La suite est composée de son journal régulièrement tenu.
    et puis comme j'ai été bonne sœur, ce film film est excellent :

    Thriller

    Le Couvent de la Bête sacrée de Norifumi Suzuki

    Réalisé par Norifumi Suzuki (1974)

    Synopsis

    À la recherche de ses origines, une jeune Japonaise entre comme nonne au couvent du Sacré-Cœur dont elle possède une croix, signe que sa mère y était religieuse. Elle découvre un monde hédoniste où archevêque pécheur, mère supérieure lesbienne et autres nonnes doivent se fouetter cruellement en expiation de leurs fautes. Elle apprend que son père est l'archevêque et que pour la punir de ce péché de chair, sa mère a été martyrisée à mort et qu'elle est morte en la mettant au monde.
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #22
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 259

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message


    L'animal se moque même de moi ! Comme je le disais, j'ai été bonne sœur et il faut savoir que seule les bonnes sœurs résistent aux explosions nucléaires...

    ...Mais d’Argenlieu n'a pas décrété unilatéralement, avec l’appui de certains ministres (du gouvernement socialiste), une république autonome de Cochinchine le 1er juin 1946 le jour où Ho Chi Minh est dans l’avion qui l’emmène à la conférence de Fontainebleau pour justement y discuter du sort de l’Indochine selon les accords signé par Jean Sainteny, le commissaire de la République pour le Tonkin et l'Annam du Nord. Jean Sainteny, à ce poste, jusqu'en mars 1947, avait pris la mesure de la volonté d'indépendance des nationalistes vietnamiens et signé avec Hô Chi Minh les accords du 6 mars 1946.
    Premièrement, des Vietnamiens du conseil consultatif de la Cochinchine à Saigon demandent que soit constitué le gouvernement provisoire de la République cochinchinoise.
    Deuxièmement, d’Argenlieu a reçu l’appui de certains ministres du gouvernement socialiste et pas des moindre. Parmi eux:
    • Le chef des communistes, Maurice Thorez, ministre d’État. Celui ci lui a dit : “ Amiral, étant donné le parti auquel j’appartiens, je souhaite naturellement que tout se règle au mieux avec le Viet Minh mais nos couleurs avant tout ! Et donc s’il faut cogner, cognez et cognez dur ”.
    • Le ministre de la France d’outre-mer Marius Moutet qui avait été ministre des colonies du gouvernement du Front Populaire en 1936

    De Gaulle puis le président Félix Gouin socialiste (comme François Hollande, un "président normal") ne connaissaient rien au problème indochinois.

    Le ministre de la France d’outre-mer Marius Moutet reçoit froidement le président Ho Chi Minh à Orly pour l'ouverture de la conférence de Fontainebleau. ...

    ...Marius Moutet a laissé faire et approuvé que d’Argenlieu décréte "unilatéralement" une république autonome de Cochinchine le 1er juin 1946 le jour où Ho Chi Minh est dans l’avion qui l’emmène à la pour justement y discuter du sort de l’Indochine.

    Ainsi Marius Moutet a télécomandé le torpillage des accords que Jean Sainteny, le commissaire de la République pour le Tonkin et l'Annam du Nord avait signé avec Hô Chi Minh le 6 mars 1946.
    r ses copain, les Communistes français.

    Après la rupture de la conférence de Fontainebleau, le 19 décembre 1946, c'est l'insurrection générale à Hanoi et le début de la guerre d'Indochine. Le socialiste Marius Moutet, copain d'Ho Chi Minh car ils s’étaient trouvés ensemble au congrès de Tours en 1920, se rend à Hanoi et surveille le bon déclenchement de la Guerre d'Indochine. Il visite Hanoi en blindé avec l'armée française qui a maté l'insurrection générale causé par l'échec de la conférence de Fontainebleau.[/COLOR][/B]
    OK : intéressant .. et si vous lisez le bouquin de DEVILLERS c'est à quelque chose près "sa version" : visiblement il pouvait y avoir une autre voie .

    * : Perso , j'ajouterais qu'il ne faut surtout pas oublier- tout comme pour l'Algérie plus tard- le poids, sur le microcosme politique parisien, des "Gros Financiers" (Banques, Grands Colons des domaines coloniaux Cochinchinois)

    ** : D'ARGENLIEU est à considérer- selon mon analyse- sous 2 angles très différents (en faisant court et donc en "risquant de caricaturer" un peu, je le regrette) :
    - c'est "l'Homme-lige de De Gaulle" : tous les deux sont de vieille noblesse française, très catho, militaire et/ou marin, France Libre du 18 juin, etc ...
    ...Donc comme De Gaulle (et beaucoup plus tard les US) la reconquête de l'Indochine Coloniale française, c'est un peu "la Croisade des nations chrétiennes du XXe siècle contre l'Idéologie du Monde Communiste"
    - dans son bouquin, d'ARGENLIEU apparait assez franc du collier pour laisser apparaitre sa ligne de conduite et sa "façon de penser ".
    J'ai noté en vrac :
    - il ne dit jamais de mal de l'Oncle Hô (il l'appelle souvent comme çà): pour lui, c'est un "PUR", très bien "conseillé et entouré", dont l'objectif prioritaire est "l'Indépendance complète du Vietnam"
    - d'ARGENLIEU n'est pas "bête non plus" : il s'entraine souvent à deviner la ligne de conduite future de l'Oncle HÔ .
    Par exemple , il écrit/cite ces passages :
    [CONVENTION PRELIMINAIRE (6 mars 1946) entre le Gvt français et le gvt de la rép du vietnam :
    Il est convenu ce qui suit :
    1- Le gvt français reconnait la république du vietnam comme un Etat libre ayant son gvr, son parlement , son armée .. ..
    .. En ce qui concerne la réunion des "trois KY", le gouvernement français s'engage à entériner les décisons prises par les populations consultées par référendum "]...]


    .. à noter que ce même jour, d'Argenlieu fait état d'incidents à Haïphong avec les Chinois ( 20 marins français tués et 40 blessés)

    * tout le chapitre XI est consacré à la Cochinchine et aux 3 KY, car dans l'optique de ces fameux référendums :
    - d'ARGENLIEU et l'Oncle Hô savent bien que Tonkin + Annam = 10 millions d'hab, alors que la Cochinchine sele = 5 m. d'Hab. maxi ...
    ..et d'Argenlieu cite l'Oncle Hô :
    "La Cochinchine doit être sans discussion ni référendum partie intégrante du Vietnam "
    - Lui a potassé l'Histoire du Daï Viet, du CAMPA et de la "Basse COCHINCHINE khmère".. et il s'est mis en tête- pour contrer l'avance du monde communiste de redessiner- l'Indochine à sa manière, en s'appuyant et sur le cours du Mékong et sur la Cordillère Annamite prise comme "frontière naturelle". En gros et il l'écrit :
    - autour de l'axe du Mékong, le Laos, le Cambodge et la Basse Cochinchine continueront de former une Union Indochinoise sous l'égide de la France
    - à droite de la Cordillère Annamite : la République du Vietnam de l'Oncle Hô .
    Les autres Protectorats consultés ne sont pas contre .
    (CF les origines du K.Krom en particulier) ..

    Et d'Argenlieu pense très fort que l'astuce est de préparer un référendum séparé de la Cochinchine si fort que cela arrive aux oreilles de l'Oncle Hô: il a tout de suite pigé et n'en veut pas


    *** : d'où la Création de la République de Cochinchine le 1er juin 1946, alors que l'Oncle Hô, lui est dans l'avion pour la France.
    Cette date marque- selon moi- la vraie Rupture France/Vietnam et explique les futurs évènements de décembre à H (à noter que les mesures douanières ,cause directe des émeutes de Haiphong seront prise à la mi-octobre 46)
    - Un qui lâche le morceau sans complexe est GIAP :
    il explique très bien que la décision pour le Viet Minh de "quitter Hanoï pour prendre le maquis" a été "collégiale" et imposaitD'ABORD pour le mouvement de s'organiser et de se doter en matériel.

    Entre le 1er Juin 46 et les évènements de Haïphong de décembre 46, GIAP, l'Oncle Hô et le Vietminh auront donc 6 mois pour faire leurs stocks ..

    etc etc etc ....Ceci n'étant que mon humble pdv...

  4. #23
    Nouveau Viêt Avatar de Duong Van
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Messages
    10

    Par défaut Les fesses bien enfoncées au chaud .....

    [QUOTE=Yakirichau;166413]Nguyễn Ngọc Bích n' a jamais été un "haut fonctionnaire dans le gouvernement colonial", ni " député de l'Assemblée Nationale, membre permanent de l'Assemblée Nationale en 1946" comme indiqué dans ce texte. On a du le confondre avec quelqu'un d'autre. Il avait rejoint le Viet minh le 23 Septembre 1945 à Sóc Trăng, fut nommé Khu Phó Khu IX du Viet Minh ( Chef adjoint de la Zône IX Việt Minh), fit sauter les deux ponts stratégiques Cái Răng et Nhu Gia réputés tenaces pour retarder l'avancée de l'armée des généraux Valluy et Nyo à Cần Thơ et à Sốc Trăng. On l'appela alors " Bác vật phá cầu" ou "Kỷ sư phá Cầu" ( le savant ou l'ingénieur qui faisait sauter les ponts). Il fut arrêté en 1946 alors qu'il était dans une maison où il devait rencontrer le guide qui devait l'amener au Nord pour une réunion à haut niveau du Viet Minh.
    Nguyễn Ngọc Châu[/

    Les fesses bien enfoncées au chaud ..... Pourquoi cette méchanceté ? Il s'agit
    juste de parler de Nguyen Ngoc Nhut - Il ne s'agit pas de glorifier le parti communiste . Je vous suggère d'aller sur YouTube et voir le reportage fait par la télé de Ben Tre " phong su ve duc giao tong Nguyen Ngoc Tuong " Nous n'aurons plus l'occasion de nous lire - longue vie
    Duong Van Trung
    Con thu 3 cua Duong Van Thuong Louis
    Chau noir ba phu Lau

  5. #24
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    3 131

    Par défaut

    Citation Envoyé par Duong Van Voir le message
    Petit rappel = il y a eu beaucoup de morts en Russie quand les rouges sont arrives au pouvoir ( 1917 ) alors qu'en 1975 - les Viets du sud - consideres comme des phan quoc - ont tous conserve leur tête - Cela fait 41 ans - il est temps de tourner la page cher tonton .
    On pouvait même essayer de s'échapper des camps de rééducation par plusieurs fois sans passer le peloton d'exécution.
    Histoire vécue d' un ministre (lui aussi ,ingénieur des Ponts et...)de Diem et de Thieu(président de l'assemblée nationale dans les dernièrres années).
    Il avait dirigé la construction de la centrale hydraulique de Da Nhim (Dalat,Lam Dong ) dans les années 60
    Et sa fille ainée distribuait jusqu'à récemment des bourses d'études supérieures en Australie aux jeunes vietnamiens méritants!
    Dernière modification par ngjm95 ; 24/10/2016 à 09h59. Motif: bourses

  6. #25
    Nouveau Viêt Avatar de Duong Van
    Date d'inscription
    septembre 2016
    Messages
    10

    Par défaut

    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    Bonjour à vous

    - Si votre nièce a le statut de "salariée détachée" de sa coopérative française": oui c'est exact,elle a une situation qui se fait rare, voire même exceptionnelle(salaire, couverture santé et retraite notamment...).
    - Il existe de petites associations d'agriculteurs français bénévoles qui apportent une aide ciblée et précieuse à leurs collègues paysans dans différents pays dits "en voie de développement" : c'est le cas avec le Vietnam.
    sans parler de l'agence AFD /branche agriculture : CF le ien de leur site :
    Développement rural et agricole
    C'est le cas - elle a une chance incroyable - son employeur est une des plus grosses coopérative agricole française - elle a étée embauchée pour aller bosser au Vietnam
    Elle a un cdi et un salaire de cadre moyen - environ 15 fois sup au tarif viet . Au Vietnam - 200e par mois c'est un bon salaire

  7. #26
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Citation Envoyé par ngjm95 Voir le message
    On pouvait même essayer de s'échapper des camps de rééducation par plusieurs fois sans passer le peloton d'exécution.
    Histoire vécue d' un ministre (lui aussi ,ingénieur des Ponts et...)de Diem et de Thieu(président de l'assemblée nationale dans les dernièrres années).
    Il avait dirigé la construction de la centrale hydraulique de Da Nhim (Dalat,Lam Dong ) dans les années 60
    Et sa fille ainée distribuait jusqu'à récemment des bourses d'études supérieures en Australie aux jeunes vietnamiens méritants!
    Faut pas exagérer quand même ! Ca dépend du camps. Certain, c'était l'enfer :
    Conditions in the "New Economic Zones" were poor. After a 1976 visit to a new economic area for former Saigon, French journalist Jean Lacouture wrote that it was "a prefabricated hell and a place one comes to only if the alternative to it would be death.
    The New Economic Zones program (vi: Xây dựng các vùng kinh tế mới) was implemented by the Vietnamese communist government after the Fall of Saigon. Between 1975 and 1980, more than 1 million northerners migrated to the south and central regions formerly under the Republic of Vietnam. [1] This program, in turn, displaced around 750,000 to over 1 million Southerners from their homes and forcibly relocated them to uninhabited mountainous forested areas.[1] Properties of evicted southern Vietnamese were confiscated, collectivized, and then redistributed by the communist authorities, and the recipients of these confiscated properties were often former Viet Cong, and members or affiliates of the North Vietnamese communist party or army. This, combined with grave human rights violations, lack of economic freedom, and poverty produced by governmental mismanagement of the centrally planned economy caused a mass exodus of 1-3 million Vietnamese fleeing communist rule, the majority of whom were from South Vietnam.
    Conditions in the "New Economic Zones" were poor. After a 1976 visit to a new economic area for former Saigon, French journalist Jean Lacouture wrote that it was "a prefabricated hell and a place one comes to only if the alternative to it would be death."[2] R.J. Rummel, an analyst of political killings, estimated that between 20,000 and 155,000 Vietnamese died performing hard labor in NEZs.[3]
    Since 1975, Southern Vietnamese use the term "Bắc 54" ("Tonkin 54") to refer to Northern Vietnamese who migrated to the South in 1954 (as part of Operation Passage to Freedom, who were mainly political and religious refugees fleeing impending communist rule), and "Bắc 75" ("Tonkin 75") to refer to Northerners who migrated to the South in 1975 onwards, many under this economic program.
    Tout le monde n'a pas la chance de tomber dans le camp de Dédée (Une KTM (vùng kinh tế mới Nouvelle Zonne Economique ; généralement de sinistre réputation) dependant de la Cục Định canh, định cư và vùng kinh tế mới trực thuộc Bộ Nông nghiệp và Phát triển nông thôn:
    Dans mon camp (Lâm Hà), ya une connerie de rivière :
    Thác Voi - Nam Ban - Lâm Hà

    C'est à cet endroit que j'atendais ma bagnole pour aller faire les course de la colonie.

    Programme culturel :
    - Etude du Kamasutra (Présenté par les directeur des écoles)
    - Etude de l'oeuvre d'Oscar Wilde (Présenté par mon prisonier, un prof d'anglais de Saigon)
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  8. #27
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    3 131

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Faut pas exagérer quand même ! Ca dépend du camps. Certain, c'était l'enfer :
    Conditions in the "New Economic Zones" were poor. After a 1976 visit to a new economic area for former Saigon, French journalist Jean Lacouture wrote that it was "a prefabricated hell and a place one comes to only if the alternative to it would be death.
    C'est vrai que cela dépend des camps et aussi des prisonniers. Désolé ,j'ai pris un raccourci pour ne pas révéler que c'était mes proches!Pourtant il s'agissait de Mr Oanh tant loué par la CIA comme gage de réussite lors des gouvernements successifs après la mort de Diêm.Il y avait son beau frère dont je ne sais quel poste il occupait à son retour des Etats-Unis ,mais sa maison de fonction était dans un terrain de plusieurs milliers de m2 et mitoyen au quartier général de la police de Saigon sur le bd Tran Hung Dao. Les 2 avaient tenté plusieurs fois et la 3ème fut la bonne ,non sans avoir rassemblé leurs familles .
    Sûr que le traitement des prisonniers diffère d'un camp à l'autre et dépend aussi leur comportement pendant la guerre.
    Dernière modification par ngjm95 ; 27/10/2016 à 18h02.

  9. #28
    Nouveau Viêt Avatar de Yakirichau
    Date d'inscription
    mai 2012
    Messages
    12

    Par défaut

    Pour avoir des bonnes informations sur Nguyen Ngoc Tuong , Nguyen Ngoc Nhut et Nguyen Ngoc Bich, consultez mon livre " Le Temps des Ancêtres " aux éditions L'Harmattan,,2018, qui peut être commandé chez l'éditeur ou sur Amazon et la Fnac. Tapez "Le Temps des Ancêtres" sur gogle et vous aurez les informatins pour commander. Nguyen Ngoc Chau,fils de Nguyen Ngoc Bich

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Les NGUYỄN - Origine du nom ?
    Par Thanh Ba.ch dans le forum Le Vietnam, son passé, son histoire
    Réponses: 85
    Dernier message: 15/09/2016, 11h20
  2. KINH TẾ ? ĐỄ LÀM GÌ ? - L’ECONOMIE ? POUR QUOI FAIRE ?
    Par Thanh Ba.ch dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/03/2006, 11h17
  3. BảY MÀU MƯA HUế - Thơ Nguyễn Văn Phương
    Par Thanh Ba.ch dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/03/2006, 13h59

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1