Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 14
Like Tree1Likes

Discussion: Lady Borton

  1. #1
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut Lady Borton

    faisons connaissance avec une femme américaine d'exception qui a décidé de vivre au Viêtnam : Lady Borton .

    Elle est l'auteur du livre (Vietnam l'après chagrin).sur la vie des femmes vietnamiennes durant la guerre du vietnam, à la fois mères ,épouses ,travailleuses et combattantes . Lady Borton a partagé leur vie durant le conflit, elle continue de partager leur vie dans la paix retrouvée.elle s'exprime parfaitement en Vietnamien et sans accent.
    Un Têt pas comme les autres

    25/01/2012 13:04
    Huu Ngoc, grand spécialiste de la culture vietnamienne, a eu un entretien inoubliable sur le Têt avec Lady Bonton, écrivain américain.

    Huu Ngoc (HN) : Vous êtes un des rares Américains à avoir vécu au Sud et au Nord de mon pays pendant la guerre américaine…

    Lady Borton (LB) : Je dois ce privilège grâce à mes activités humanitaires sur le terrain en tant que responsable d’une organisation quaker.

    H.N : Ce qui vous a permis d’écrire des œuvres remarquables sur le Vietnam, votre seconde patrie. Au cours de ces quatre décennies, vous avez fait la navette entre New York et Hanoi. Vous avez «mangé plusieurs Têt» (an Tet) au Vietnam, quel est celui qui est le plus gravé dans votre mémoire ?

    L.B : Sans doute celui de 1989, l’Année du Serpent, je m’en souviens comme si c’était hier. Ce Têt du dénuement est pour moi le plus émouvant, le plus riche des Têt. En ce temps-là, Hanoi n’était pas encore la ville moderne qu’elle est, elle n’avait pas encore de larges avenues bordées de buildings, d’hôtels, de restaurants, de magasins de luxe, pas encore de flux d’Occidentaux et de capital étranger, pas encore de motos, de cars, de taxis, de bus, pas même de feu rouge et de feu vert aux carrefours… Hanoi était une douce ville provinciale.

    H.N : Vous avez passé tout ce Têt à Hanoi ?


    L.B : Non, les trois premiers jours du Têt, je les ai fêtés à la campagne, avec une famille de Ninh Binh. C’était un privilège, car il n’était pas permis aux étrangers de séjourner dans un village, même chez des amis. Il m’a fallu des mois pour arracher une autorisation alors qu’aujourd’hui, on peut le faire sans permission.

    H.N : Vous êtes revenue à Hanoi le 4e jour du Têt ?


    Lady Bonton, écrivain américain. Photo : Viet Thanh/CVN

    L.B :
    Oui, vers le soir, j’ai choisi comme gîte une piètre chambre de mansarde de l’hôtel Thông Nhât (Réunification), l’ancien Métropole. Ce n’était pas encore le Sofitel à cinq étoiles d’aujourd’hui. Quand je m’y suis installée, il n’y avait que quelques résidents, aucun hôte de passage sauf les rats et moi. Dans ma chambre, il y avait des vestiges du temps colonial français : une assiette en métal pour mettre le savon dans la salle de bain, un lit très haut, une lampe au plafond. L’usine hydroélectrique de Hoà Binh ne fonctionnait pas encore, Hanoi n’avait pas assez d’électricité. La lumière de mon unique lampe suffisait à peine à assurer mes déplacements.

    J’ouvris les persiennes pour regarder en bas, la rue était déserte, voilée par le brouillard qui rendait l’obscurité plus morne…

    Soudain, j’entendis quelques coups légers à la porte. En ce temps là, il était défendu, même aux officiels vietnamiens de rendre visite à un étranger dans sa chambre. J’ouvris la porte. Le garçon d’hôtel me dit : «Vos amis vous attendent en bas pour une sortie. N’oubliez pas votre jaquette, il fait froid.»

    Comme je mettais le pied sur les dernières marches de l’escalier, mon amie Xuân me héla : «Hé Lady ! Viens vite. On va manger le Têt chez nous».

    Sa sœur Lan qui l’accompagnait m’ouvrit la porte de l’hôtel.

    Dans la rue, je fus surprise de ne trouver aucune voiture qui attendait. Sur le trottoir, deux bicyclettes. Xuân m’en montra une, disant : «je vais te porter, je suis assez forte. Assieds-toi sur le porte-bagages».

    J’avais pu obtenir la permission de circuler en vélo en ville après de longues démarches. On craignait des accidents pour moi alors que le trafic était peu dense. Mais je n’avais jamais osé m’asseoir en amazone sur une bicyclette parce que mes longues jambes touchaient le sol et puis j’étais assez lourde.

    H.N : Tu allais subir un supplice.

    L.B : Un vrai supplice ! Une course qui semblait interminable dans le noir. Crampe dans les jambes, douleur dans le dos et le ventre… Aucune âme qui vive dans les rues, sauf de rares cyclistes qui filaient en sens inverse.

    H.N : Vous voilà dans le faubourg.

    L.B : Oui, quel soulagement lorsqu’enfin, j’ai pu descendre à terre, moulue, éreintée. J’ai suivi ensuite mes hôtes dans une ruelle. Nous avons traversé une longue cour avant de monter un escalier menant à la chambre de Xuân. La chambre, éclairée par une lumière blafarde, était presque vide. Un lit recouvert d’une natte de jonc. Une petite table carrée très basse entourée de quatre tabourets. Contre le mur, deux rayons de vieux livres vietnamiens et français.

    Xuân m’a présenté à son mari Bang, professeur. Il avait fini de rincer de petites tasses. Il me versa du thé chaud et m’invita à prendre des quât (clémentines) confites. Il répéta plusieurs fois, souriant : «Merci, merci c’est si gentil de venir partager la joie du Têt avec nous». Xuân s’empressa de dire à Lan : «On va faire goûter à Lady notre pastèque du Sud».

    H.N : La pastèque, apanage du Têt au Sud. À cette époque d’austérité, il n’était pas donné à tout le monde de faire un voyage coûteux au Sud. Fêter le Têt au Nord avec une pastèque du Sud, c’est formidable.


    L.B : Xuân a eu la veine de faire partie d’une mission au Sud avant le Têt. C’est ainsi qu’elle a pu ramener ce trophée. Les deux sœurs s’absentèrent un bon moment. Bien que je parle vietnamien, Bang me parlait en anglais, sans doute pour pratiquer cette langue qu’il apprenait en autodidacte. Les deux sœurs revinrent, rayonnant de joie avec un plateau de tranches de pastèque disposées avec art.


    La pastèque, fruit du Têt au Sud. Photo : Nguyên Van Tri/VNA/CVN

    Ce soir-là, dans le froid du Nord, nous quatre avons goûté ensemble le soleil du Sud, apporté par la pastèque, et aussi les quât typiques du Têt du Nord. Occasion pour nous de parler sans fin de choses et d’autres, d’évoquer en particulier des souvenirs de guerre et d’esquisser des rêves d’avenir.

    Passé minuit, on s’est quittés avec regret, Xuân m’a remis un paquet de quât confites pour mon vieux père en Amérique. «Au Têt, dit-elle, il ne faut jamais oublier les parents au loin». Elle et son mari m’ont reconduite à pied jusqu’à l’hôtel, le chemin par raccourci n’étant pas long.

    L.B : (après une pause) Le Têt approche. Je circule en vélo dans le maelström de Hanoi modernisé, banalisé, grouillant de monde et de voitures, inondé de couleurs, de bruit et de voitures, débordant de produits importés. Et naturellement de pastèques du Sud.

    Au rythme des pédales, je ne puis m’empêcher parfois de penser au Têt de 1989, le Têt de la pauvreté partagée qui m’a fait comprendre ce qu’était la chaleur humaine au Vietnam.
    PROPOS RECUEILLIS PAR HUU NGOC
    Buuhoa likes this.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Le jeux Chasseur de Cougar continu sur FV !
    On en était à combien déjà ?

    Maître Thuong19 est maintenant largement en tête !
    Après avoir déniché le Docteur KwaKwa dans son nid (j'ai oublié de compter les points pour celle là) voilà qu'il nous attrape un Lady Borton !
    Règles du jeux
    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message

    Joan Baez en 1963 lors de la Marche vers Washington.
    Franchement en 1963, elle ressemble a un zombie Halowin

    Mais Joan Baez (née Joan Chandos Baez ) qui est née à New York le 9 janvier 1941 (70 ans et un wiki de plusieurs pages) avec les Cheveux blancs coupés courts, pull et jean ET BLOUZON CUIR à LARGE DéCOLLETé, simples souliers, silhouette « trentenaire » est très bandante !
    J'invente un nouveau jeu : La chasse au cougar : Regle : quand quelqu'un déniche un felin ; nous évaluons la qualité de la bête sur une échelle de 1 à 5
    Par exemple : Joan Baez décolleté cuir = 5
    Et celui qui l'a déniché gagne des points calculé ainsi : qualité x age

    Maître thuong19
    gagne donc : 5 x 70 = 350 points !

    Faut que je compte mes points :

    Mes points :
    ************************************************** ******************************************
    * Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    * OHH ! Mais c'est du pur Cougars ça !!!!!!!!!!!!!!!!!
    * Madame Nicolette Blonde des labo Mosuo
    *
    * Ouuh !!!!!!!!!! Toutes mes excuses Madame Blonde. Si j'avais su.....
    *
    *
    * Quant à AnhNoa, elle ressemble à une Vanessa Hudgens - Wikipédia vietnamienne des années 70
    * En version cuir, on dirait une vraie souris d'hotel Sofitel
    *
    * Meme model mais avec quelques heures de vol en plus ( environ 30 ans de plus)
    * ************************************************** ******************************************
    Née le 11-07-1938 Note cougar = 4

    Nicollete : 73 ans x 4 = 292

    Anoa : environ 55 ans, note cougar 3 = 3x 55 = 165
    Total de DD Heo = 292 + 165 = 457
    WHAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOooooooooo

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Joan Baez + Docteur Kwakwa + Lady Burton Houlala ! ca fait beaucoup de points cougar pour maître Thuong19

    Faut que je prenne ma calculette pour compter ça !

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Re bonjour à tous et bonne année !
    Mais pour compter les points de "COUGAR" maître Thuong, j'ai besoin de l'age de la dame...

    Un peu bizarre : 2 ou trois recherche Google ne rendent riein ???
    Sauf l'article du CVN et de Huu Ngoc

    Il n'y a pas beaucoup d'info : elle a passé le Têt 1989 à Hanoi ; Le Vietnam est ouvert aux touristes de l'Ouest depuis 1988 ou même 87 ?
    a par ca ???

    Mystère...

    Le nom, c'est Bouton ou Burton ? il y a souvent des coquilles avec les nom Tay

    Généralement les écrivains aiment bien la publicité
    Dernière modification par DédéHeo ; 25/01/2012 à 14h26.

  6. #5
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut

    salut dedeHeo.
    moi, je n'avais pas fait de fautes à son nom tu aurais du te fier à mon orthographe lady Borton. tu aurais trouvé sur google:
    American Experience | Vietnam Online | Reflections on a War | PBS
    puis ça: Lady Borton
    et encore ça :The work of Lady Borton, who lived with the Vietnamese peoplediacritics.org et il y a d'autres infos encore
    je te conseille de lire son livre "Vietnam, l'après chagrin"

  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Elle se cache un peu derrière ce nom de plume. Mais je comprends qu'elle a commencé ses activité très tôt ; à l'époque où son pays était en guerre avec le Vietnam. Elle devait risquer la prison et la haine d'une partie de ses compatriotes.

  8. #7
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Elle se cache un peu derrière ce nom de plume. Mais je comprends qu'elle a commencé ses activité très tôt ; à l'époque où son pays était en guerre avec le Vietnam. Elle devait risquer la prison et la haine d'une partie de ses compatriotes.
    resalut DédéHèo,
    mais elle ne se cache pas, c'est son véritable nom.En 1969, elle était déjà au Viêtnam missionnée par la communauté Quakers des USA.elle a partagé la vie des résistantes au Sud vietnam avant de partager la vie de celles du Nord.
    Dernière modification par thuong19 ; 25/01/2012 à 19h03.

  9. #8
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Ca doit être un sacré dragon car elle n'a pas de wiki ; personne n'ose lui en faire un !
    Donc ça fait DEGRé de COUGAR
    Il faut pianoté beaucoup et regarder les présentation de ses bouquins pour trouver qu'elle est née en 1942

    = 70 ans tous rond ! DONC maître Thuong cumule 5 x 70 = [B]450 points COUGAR/B] et prend la tête de la course

    Pour adoucir ses récits de guerre de 1968 et son histoire de Têt 1989 où il n'y avait rien à manger ( elle force un peu, il y avait déjà quelques mobylette Dream à Hanoi) mais a cette époque on est encore en état de guerre avec la Chine C'est l'année où on décide de commencer les négociation de paix.

    Cette petite Le Tam ne va pas me faire gagner autant de point car elle a une voie tres douce ; quoi que 20 dans les année 90 ; c'est du pré-cougar ça !

    Un clip très kitch avec une music cool de 1999
    Tiếng mùa xuân. Nhạc và lời: Nguyễn Lê Tâm


    Nguyễn Lê Tâm viết ca khúc "Tiếng mùa xuân năm 1986. Ca sĩ Thu Phương (Nhà hát Tuổi trẻ) là người hát đầu tiên năm 1992. Bài hát này được hát trong đêm giao thừa 1995 và. Năm 1999, ban nhạc "Đồng hồ báo thức" đã biểu diễn bài hát này và nhận được khán giả yêu mến.

    clip này được VTV3 thực hiện năm 1999.
    Đạo diễn: An NInh; Tổ chức: Lương Minh.

    C
    youtube;6uOSBdb5d8o]http://www.youtube.com/watch?v=6uOSBdb5d8o
    Nhac và lời: Nguyễn Lê Tâm
    Hát: Hoài Phương,Việt Khôi, Lê Tâm
    Phối khí: Trần Mạnh Hùng
    Ban nhạc: Đồng hồ báo thức
    Guitar: Cao Sĩ Anh Tùng, Keyboard: Hoàng Linh, Quang Minh, Doãn Việt Dũng, Bass: Anh Tú, Drumer: Anh Phương.
    Đạo diễn An Ninh. Tổ chức: Lương Minh

    Nguyễn Lê Tâm viết ca khúc "Cảm ơn thời gian" năm 1996. Năm 1999, "Đồng hồ báo thức" đã biểu diễn nhiều bài này. "Cảm ơn thời gian" được VTV3 dựng video clip và phát sóng đã được khán giả yêu thích.
    Ca khúc này tuy không được phát sóng nhiều như bài "Nhắn tuổi hai mươi", nhưng khi diễn tại các sân khấu, khán giả thường xuyên yêu cầu "Đồng hồ báo thức" phải hát thêm "Cảm ơn thời gian".

  10. #9
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    La chasse au cougar continu : Dédéheo vient de capturer celle là :
    Pressure mounting on Gillard (01:36)

    Labor leadership speculation increases around Prime Minister Julia Gillard.

    Video - Pressure mounting on Gillard - The Sydney Morning Herald

    Un beau spécimen de Cougar se doit d'être mature mais plutot belle et riche et/ou puissante

    Celle là est 1er ministre

    Julia Gillard - Wikipédia
    Julia Eileen Gillard (née le 29 septembre 1961), est une femme politique australienne membre du Parti travailliste australien (ALP), qu'elle préside après en avoir été numéro deux. Vice-Premier ministre de Kevin Rudd à partir de 2007, elle le remplace à compter du 24 juin 2010. Elle devient ainsi la première femme Premier ministre d'Australie, ainsi que la première personne née hors du sol australien à occuper ce poste depuis Billy Hughes (en place de 1915 à 1923).

    Enfance et famille

    Gillard est née au Royaume-Uni, à Barry dans la vallée de Glamorgan au Pays de Galles. Elle est la seconde fille de John (issu d'une famille de mineurs de charbon, il est officier de police puis infirmier psychiatrique) et Moira Gillard (cuisinière pour une maison de retraite de l'armée du salut après leur arrivée en Australie). Bien qu'avouant elle-même n'avoir que peu de souvenirs de son passé en Grande-Bretagne[1], elle cite le travailliste gallois Nye Bevan comme l'un de ses « héros politiques »[2].

    À cause de sa mauvaise santé durant sa petite enfance (elle souffre de broncho-pneumonie), un médecin conseille à ses parents d'émigrer dans un pays plus chaud. Donc, Julia, ses parents et sa sœur Alison, son aînée de trois ans, migrent à Adélaïde dans l'État d'Australie-Méridionale en 1966[1].

    http://www.smh.com.au/federal-electi...728-10urp.html
    Dernière modification par DédéHeo ; 03/02/2012 à 14h30.

  11. #10
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 209

    Par défaut

    Un peu ancien mais... je vais rattraper Thuong19 dans la chasse au cougar :
    Belle Premier Ministre = 9 points cougar x 51 ans = 459 points "chasse au cougar" pour DédéHéo !!!!!!!!
    Julia Gillard in Women's Weekly | Federal Election 2010
    PM poses for 'glam' magazine spread
    July 28, 2010



    PM poses for 'glam' photo shoot

    Prime Minister Julia Gillard poses for a glamorous Women's Weekly photo shoot.



    Prime Minister Julia Gillard says she used to wonder what could have been if she had made the choice to have children
    .

    Australia's first female Prime Minister is on the cover of the August edition of Australia's most influential women's magazine, The Australian Women's Weekly.

    In a 13-page spread, Ms Gillard speaks on her long-term relationship with Tim Mathieson and her choice not to have children.


    The Australian Women's Weekly cover.

    Although she says she has no regrets about not having children, Ms Gillard admits she used to wonder what could have been.

    ''There was certainly a point in my life when I was conscious of getting past the point of no return,'' she said.

    ''So, yes, I suppose I had to recognise that this is not a life of infinite possibilities - that, at some point, you run out of possibilities and your choices have all added up to one fundamental life choice. I was conscious of that as it all went by.
    ...with pearls.


    Julia Gillard in the photo spread...with necklace.

    ''And I suppose you kind of ... I suppose you could say I was wistful about what could have been.''

    Ms Gillard challenges the notion that if she had had children, she would be less vulnerable to attacks.

    ''If a woman had presented as prime minister with a large number of children, people would then have said: 'How on earth is she going to give the job the focus it's going to need? She's got three kids under 10!'
    Julia Gillard poses for The Australian Women's Weekly. Click for more photos
    PM poses for Women's Weekly

    Julia Gillard poses for The Australian Women's Weekly. Photo: Grant Matthews, The Australian Women’s Weekly

    * Julia Gillard poses for The Australian Women's Weekly.
    * Julia Gillard speaks frankly about her decision not to have children in her Women's Weekly interview.
    * Classic ... Julia Gillard in The Australian Women's Weekly.
    * In the 13-page spread, Julia Gillard tells of her long-term relationship with Tim Mathieson.
    * Elegant ... Julia Gillard in her Women's Weekly spread.
    * Julia Gillard's photo shoot for The Australian Women's Weekly.

    ''That leads you to the conclusion that the only female to present as prime minister that might work is the woman that has adult children, but Margaret Thatcher got into all sorts of scrapes thanks to the actions and scandals of her adult children.''

    She does not think people worry if she is married or not.

    ''I really don't think people would much care,'' she said.

    ''I'm not preaching my life choices as a model for other people. It's my life, I made my choices, I don't regret my choices nor am I urging anybody to mimic them.''

    Ms Gillard appears in several photos in the spread in which she is dressed in smart business attire.

    In January, Opposition Leader Tony Abbott, his wife Margie and their three daughters appeared in the same magazine. His comments on virginity drew wide criticism. Asked about his thoughts about sex before marriage, Mr Abbott said women should not give away their virginity too lightly.

    AAP
    Read more: Julia Gillard in Women's Weekly | Federal Election 2010
    + de foto :
    http://www.smh.com.au/photogallery/f...electedImage=2
    Dernière modification par DédéHeo ; 03/02/2012 à 14h44.

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1