Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12
Like Tree3Likes

Discussion: Raymond Aubrac, résistant de 1940 à sa mort

  1. #1
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Bao Nhân
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    En seine Saint-Denis
    Messages
    5 472

    Par défaut Raymond Aubrac, résistant de 1940 à sa mort

    PORTRAIT - Raymond Aubrac était l'un des derniers cadres de la Résistance encore en vie. Même après la Seconde Guerre mondiale, il a oeuvré toute sa vie pour la promotion des valeurs républicaines...

    Raymond Aubrac, le dernier grand témoin de la résistance à l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, s’est éteint mardi soir à l'âge de 97 ans à l'hôpital militaire du Val de Grâce. Raymond Samuel, de son vrai nom, était né le 31 juillet 1914 à Vesoul, en Haute-Saône, dans une famille juive. Ingénieur civil des Ponts et Chaussées, licencié en droit et titulaire d'un Master of Science de l'université d'Harvard, aux Etats-Unis, il s'est engagé dans la Résistance dès 1940, avec sa femme Lucie, épousée en 1939, participant à la création du mouvement Libération-Sud.

    «Dès le premier jour, dès l'appel du 18 juin 1940 dans lequel de Gaulle a expliqué que la perte d'une bataille ne voulait pas dire que nous avions perdu la guerre, une seule chose nous a guidés: l'optimisme, la conviction qu'en nous engageant, nous pouvions changer les choses», a-t-il raconté dans un entretien au Monde de mars 2011.

    Légende de la Résistance
    Le 21 juin 1943, il est arrêté à Caluire, dans le Rhône, avec Jean Moulin et d'autres chefs de la Résistance par la Gestapo, dirigée pour la région de Lyon par Klaus Barbie. Emprisonné à Montluc, Raymond Aubrac et quatorze résistants seront libérés grâce à une opération spectaculaire montée par Lucie, alors enceinte de leur deuxième enfant, qui entrera dans la légende de la Résistance et du cinéma, ce combat pour sauver son mari ayant été l'objet du film réalisé par Claude Berri, Lucie Aubrac, sorti en 1997. Recherché par la Gestapo, le couple quitte la France pour Londres.

    Cependant, le combat de Raymond Aubrac ne s’est pas arrêté à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En juin 1944, il devient délégué à l'Assemblée consultative à Alger, puis, à la Libération, commissaire régional de la République à Marseille, responsable du déminage du littoral, puis inspecteur général à la Reconstruction.

    En 1948, il tire un trait sur sa carrière de haut-fonctionnaire pour fonder le Bureau d'études et de recherches pour l'industrie moderne (BERIM), spécialisé dans le commerce avec les pays communistes, qu'il a dirigé pendant dix ans avant de prendre la direction de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), de 1964 à 1975.

    «Si vous partez battus, vous n'arriverez à rien; si vous vous battez, alors vous aurez peut-être une chance d'arriver à quelque chose»
    Grand officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 39-45, rosette de la Résistance, Raymond Aubrac faisait partie des Compagnons de la Libération, dont moins d'une trentaine sont encore en vie. Il s’est rendu pendant des années dans les collèges et les lycées français en compagnie de sa femme pour témoigner et raconter la Résistance.

    «Voici ce que je dis aux jeunes: si vous partez battus, vous n'arriverez à rien; si vous vous battez, alors vous aurez peut-être une chance d'arriver à quelque chose», a-t-il déclaré au Monde en mars 2011. En mars 2004, il avait, avec de nombreux autres anciens résistants, lancé un «Appel à la jeunesse» «à faire vivre et transmettre l'héritage de la Résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique, sociale et culturelle» car «le fascisme se nourrit toujours du racisme, de l'intolérance et de la guerre, qui eux-mêmes se nourrissent des injustices sociales».
    «Pour lui, la liberté, l'égalité et la fraternité n'étaient pas des vains mots»

    Citoyen engagé, Raymond Aubrac avait été ovationné en février 2008 après un discours défendant la laïcité, lors du meeting de campagne de Bertrand Delanoë pour les élections municipales. Plus récemment, il avait pris position dans la campagne présidentielle en faveur du candidat socialiste, François Hollande.

    Pascal Convert, son biographe, a indiqué ce mercredi sur BFM TV qu’«on doit retenir l’image de quelqu’un d’engagé, de fidèle à ses convictions, de profondément solidaire. C’était quelqu’un qui croyait aux utopies et qui les a mises en œuvre.» Son petit-fils, Renaud Helfer-Aubrac, a pour sa part évoqué sur Europe 1 «un grand-père très attentif, d'une insatiable curiosité, et qui avait les valeurs républicaines chevillées au corps». «Pour lui, la liberté, l'égalité et la fraternité n'étaient pas des vains mots, bien au contraire.»

    Bérénice Dubuc avec agences
    Source : ICI
    朴善美

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut Raymond Aubrac, et la guerre du Viêtnam

    Raymond Aubrac, approché par les instances internationales pour mettre fin à la guerre du Viêtnam.
    un Grand Homme , pas que résistant, il était infatigable lorsqu'il s'agissait de lutter pour la paix et la justice dans le monde.
    un article de Mediapart:
    Raymond Aubrac et la fin de la guerre du Vietnam


    11 Avril 2012 Par

    Raymond Aubrac : le traité de Paix Vietnam – USA
    On le sait peu. Raymond Aubrac fut approché par Pugwash, mouvement très actif depuis les années 50. Ce matin-là, il dut descendre dans l’arrière-salle d’un café. Là, il découvrit la plupart des dirigeants des renseignements connus… Américains, français et russes. Dans cette atmosphère, un homme Markovitch (un biologiste de l’institut Pasteur)… on lui propose d’aller faire la paix au Vietnam.
    Il prévient De Gaule dans la foulée, prend un avion avec Markovitch. Ils rencontrent Ho Chi Minh dans les jours qui suivent. Il permet une première discussion entre les Américains et le Vietnam…
    Le résistant, membre de Pugwash, est resté actif depuis cet épisode. On dit que le Mouvement Pugwash a reçu le prix Nobel de La Paix pour cette raison. Juste parce que le plus grand résistant français s’est lancé dans l’aventure de la Paix (voir sa biographie qui a publié il y a quelques années).
    Raymond Aubrac fut donc plus qu’un résistant, il fut un homme de paix. Un actif au sein de Pugwash. Dans les réunions de la salle des résistants de l’École Normale Supérieure, il était toujours silencieux. Il écoutait, ne posait pas de question les orateurs invités par Pugwash France. Il donnait son avis par la suite. Voilà, cet homme qui a marqué une association, un mouvement que je connais très bien. Voila ce résistant transformé en faiseur de paix...

    > Raymond Aubrac, le Résistant



    Par Mounia Van de Casteele
    Publié le 11 avril 2012 à 12h44 Mis à jour le 12 avril 2012 à 06h52



    © MAXPPP

    PORTRAIT - Grand Croix de la Légion d'honneur, il laissera le souvenir d'un homme engagé.
    Raymond Aubrac, l'un des derniers Compagnons de la Libération a avoir côtoyé Jean Moulin, est mort mardi soir à l'hôpital militaire du Val de Grâce à l'âge de 97 ans. Avec sa femme Lucie, morte en 2007, il formait un couple emblématique de la Résistance de 1939-1945.
    source : Europe1.fr

  4. #3
    Ne mérite pas notre confiance Avatar de dannyboy
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    1 343

    Par défaut

    J'aurais préféré qu'il participe à l'effort pour mettre fin à la guerre d'Indochine. Il me semble qu'il avait une guerre de retard ce Grand Homme.

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    3 140

    Par défaut

    Bonjour Thuong19
    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    Raymond Aubrac, approché par les instances internationales pour mettre fin à la guerre du Viêtnam.
    un Grand Homme , pas que résistant, il était infatigable lorsqu'il s'agissait de lutter pour la paix et la justice dans le monde.
    un article de Mediapart:
    J'essaye d'imaginer les réactions de ce grand Monsieur lisant les nouvelles venant d'Indochine , lui qui était si souvent accusé de terrorisme par l'occupant.

  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    9 233

    Par défaut

    Citation Envoyé par dannyboy Voir le message
    J'aurais préféré qu'il participe à l'effort pour mettre fin à la guerre d'Indochine. Il me semble qu'il avait une guerre de retard ce Grand Homme.
    Bien, il est l'un de ceux qui a fait tous ses effort pour éviter la guerre d'Indochine commence.
    Il a tout fait pour sauver la conférence de Fontainebleau, l'été 1946
    HCM arrive en France, mais la 4ème République est défaillante pour le recevoir ; le gouvernement français ayant été retourné pour la Énième fois.
    Alors, en attendant la constitution d'un nouveau Gouvernement, c'est Raymond Aubrac qui reçoit HCM au nom de la République Française et l'emmène visiter Biarritz et Lourdes

    Avec les Français du gouvernement et de l'opposition communiste, il aurait fallu un miracle pour éviter la guerre.
    D'où ces foto et film de vacances d'HCM en caleçon à la plage comme les Français du coin, des foto qu'on ne voit pas souvent
    Dernière modification par DédéHeo ; 12/04/2012 à 09h43.
    dannyboy likes this.

  7. #6
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Alors, en attendant la constitution d'un nouveau Gouvernement, c'est Raymond Aubrac qui reçoit HCM au nom de la République
    salut dannyboy,
    merci DédéHèo, d'avoir rappelé cette épisode des discussions avortées (par qui ?)de Fontainebleau.
    j'ajouterai une précision ; les "Aubrac" reçoivent HCM non pas comme on reçoit un invité dans un pays, mais ils l'hébergent chez eux, à leur domicile. un petit rappel :
    Comment l’Indochine est-il devenu son «pays d’adoption»?

    En 1946, au début de la guerre d’Indochine, il reçoit Hô Chi Minh chez lui, pendant des négociations à Paris qui n’aboutiront à rien. Ils deviennent amis. Le leader vietnamien est même le parrain de sa fille. Dans les années 1960, il est un proche du dossier, ayant travaillé des années à l’ONU, plus précisément à la FAO, auprès des pays nouvellement décolonisés. Il devient donc messager entre Richard Nixon et Hô Chi Minh. On dit qu’il y a Kissinger d’un côté, Aubrac de l’autre. C’est un messager actif: en 1972, les bombardements américains dans le delta du Tonkin menacent de faire sauter les digues. Il apprend que cela pourrait tuer des dizaines milliers de personnes, causer un véritable tsunami. Par des réseaux personnels, il contacte le pape Paul VI, un dimanche. Lundi, les bombardements cessent.
    source ;livre de Pascal Convert
    Dernière modification par thuong19 ; 12/04/2012 à 10h46. Motif: ortho
    dannyboy likes this.

  8. #7
    Passionné du Việt Nam Avatar de Dông Phong
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    2 412

    Par défaut

    Citation Envoyé par DédéHeo Voir le message
    Bien, il est l'un de ceux qui a fait tous ses effort pour éviter la guerre d'Indochine commence.
    Il a tout fait pour sauver la conférence de Fontainebleau, l'été 1946
    HCM arrive en France, mais la 4ème République est défaillante pour le recevoir ; le gouvernement français ayant été retourné pour la Énième fois.
    Alors, en attendant la constitution d'un nouveau Gouvernement, c'est Raymond Aubrac qui reçoit HCM au nom de la République Française et l'emmène visiter Biarritz et Lourdes

    Avec les Français du gouvernement et de l'opposition communiste, il aurait fallu un miracle pour éviter la guerre.
    D'où ces foto et film de vacances d'HCM en caleçon à la plage comme les Français du coin, des foto qu'on ne voit pas souvent
    Citation Envoyé par thuong19 Voir le message
    salut dannyboy,
    merci DédéHèo, d'avoir rappeler cette épisode des discussions avortées (par qui ?)de Fontainebleau.
    j'ajouterai une précision ; les "Aubrac" reçoivent HCM non pas comme on reçoit un invité dans un pays, mais ils l'hébergent chez eux, à leur domicile. un petit rappel :

    source ;livre de Pascal Convert

    Merci à Dédé et à Thuong d'avoir rappelé les actions menées par Raymond Aubrac en faveur du Viêt Nam.
    Cordialement.
    Dông Phong

    PS @ des amateurs de Wikipedia :

    Hô Chi Minh et le Vietnam[modifier]

    À la fin de la Seconde Guerre mondiale et après l'écroulement du Japon qui avait occupé l'Indochine française, Hô Chi Minh proclame la création de la République démocratique du Vietnam dont il devient président en mars 1946. Au mois de juillet, il est en France pour tenter de négocier, la reconnaissance par la France de l'indépendance du Vietnam47. Aubrac est invité par une association de travailleurs vietnamiens qu'il avait connue, lorsqu'il était commissaire de la République à Marseille, à la réception en l'honneur du dirigeant vietnamien au parc de Bagatelle. Aubrac et Hô Chi Minh sympathisent et finalement, Hô Chi Minh demande à séjourner dans la maison des Aubrac à Soisy-sous-Montmorency plutôt qu'à l'hôtel où il souffre de n'avoir pas de jardin48. Dans ses mémoires, Aubrac concède que cette installation n'était probablement pas un pur hasard, et que l'appartenance du Vietnamien à la haute hiérarchie du mouvement communiste international impliquait sans doute que ce soit les camarades français qui avaient pu arranger la chose, Lucie et Raymond Aubrac, clairement influencés par les analyses du Parti communiste pouvant être considérés comme des sympathisants actifs48. Pendant l'été 1946, Hô Chi Minh partage la vie de la famille Aubrac. Pendant ce séjour, Lucie met au monde une fille, Babette, et Hô Chi Minh, en visite à la maternité décide qu'il en sera le parrain, sans aucune référence religieuse, évidemment. Jusqu'à la fin de sa vie, quelles que soient les circonstances, l'oncle Hô fera parvenir à Babette un petit cadeau ou un souvenir à chacun de ses anniversaires. Jusqu'en 1952, Tran Ngoc Danh, représentant de Hô Chi Minh à Paris, rend souvent visite à la famille Aubrac48.
    Connu pour être l'ami d'Hô Chi Minh, Aubrac est sollicité à deux reprises pendant la guerre d'Indochine pour aller rencontrer le dirigeant révolutionnaire : Vincent Auriol, président de la République d'abord, et René Mayer, président du Conseil, ensuite. Il ne donne pas suite à ces demandes48.
    Au milieu de l'année 1967, alors que la guerre du Vietnam s'intensifie, Henry Kissinger, professeur de sciences politiques et alors simple consultant du gouvernement Johnson prend contact avec Pugwash49, un groupe de scientifiques américains, soviétiques, britanniques et français, qui s'efforçait de réduire les menaces sur la sécurité mondiale49, en vue d'établir des contacts avec le Nord-Vietnam en vue d'une possible négociation49. Cette démarche de Kissinger aboutit au voyage secret à Hanoï d'Aubrac et d'Herbert Marcovitch49, microbiologiste de l'Institut Pasteur49. Le 24 juillet, Aubrac rencontre Hô Chi Minh49 qu'il trouve affaibli – il a 77 ans – et le lendemain, avec Marcovitch, ils ont une rencontre plus longue avec Pham Van Dông49, ministre des Affaires étrangères. L'objet des discussions est l'arrêt des bombardements américains sur le Nord-Vietnam et les négociations qui pourraient en résulter49. Jusqu'au mois d'octobre, Aubrac a de nombreux entretiens à Paris avec Kissinger et le représentant nord-vietnamien en France, Maï Van Bô, sans effet immédiat50,49, mais le 31 mars 1968, dans une intervention télévisée, en même temps qu'il annonce sa décision de ne pas se représenter aux élections présidentielles, Johnson annonce l'arrêt des bombardements49, ce qui débouchera, le 3 mai sur un accord avec le Nord-Vietnam pour que des négociations s'ouvrent à Paris51. En décembre 1968, alors que Richard Nixon s'apprête à prendre ses fonctions avec Kissinger comme conseiller, Aubrac rencontre à nouveau Kissinger à New York. Jusqu'en 1972, il le rencontrera plus d'une douzaine de fois. Dans la même période, il assure ainsi la liaison avec Maï Van Bô et les Vietnamiens de Paris49. Ces contacts ont lieu parallèlement à conférence officielle de Paris, avenue Kléber et d'autres contacts plus secrets. Pendant la même période, Aubrac est impliqué avec la FAO dans le « projet Mekong » dont l'objectif est de régulariser le cours du Mékong à partir de sa sortie du territoire chinois52.
    En 1972, alors que la conférence de Paris s'éternise et que Nixon intensifie les bombardements qui menace les digues du delta du Tonkin, le secrétaire général de l'ONU, Kurt Waldheim qui souhaite impliquer les Nations unies dans les négociations de Paris, fait appel, lui aussi, aux bons offices d'Aubrac. Devant l'inefficacité de Waldheim, Aubrac tente de faire intervenir le pape Paul VI. Le 4 juillet, il obtient une audience auprès du secrétaire d'État du Saint-Siège, Mgr Casaroli. Le 9 juillet, Paul VI consacre son exhortation dominicale, depuis sa fenêtre de laplace Saint-Pierre, au Vietnam, il appelle à une solution « sur la base du respect des principes d'indépendance, d'unité et d'intégrité territoriale » et insiste sur les clauses des accords de 1954 « qui préservent d'opérations militaires offensives ». En même temps, le pape fait parvenir par le nonce apostolique de Paris des messages aux différentes délégations. Le matin même du 9 juillet, il avait reçu le secrétaire d'État américain William P. Rogers et il lui avait « parlé fort » des bombardements. De fait, les bombardements ne cessent pas, mais l'aviation américaine reçoit l'ordre d'épargner les digues. À la suite des accords de Paris, du 23 janvier 1973, qui prévoient un cessez-le-feu, Aubrac assiste Waldheim à la conférence internationale réunie pour prolonger les accords de Paris et mettre sur pied un programme de reconstruction. C'est dans le prolongement de cette conférence qu'il se trouve à Hanoï le 30 avril 1975, jour où les blindés nord-vietnamiens rentrent dansSaïgon. Il raconte : « Et comme tous les habitants de Hanoï, je sortis dans la rue […] des centaines de milliers de gens étaient dehors. La foule était silencieuse, paisible ou plutôt apaisée. J'ai vu dans ma vie bien des foules. Celles du Front populaire et de la Libération de Marseille. Jamais je n'ai rien vu de semblable. La paix, c'était donc cela. »53

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Aubrac
    Dernière modification par Dông Phong ; 12/04/2012 à 10h41. Motif: Ajout du PS
    dannyboy likes this.
    Savant ne suis
    Poète ne puis
    Débauché ? bof...
    Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn

    Mon nouveau blog : http://terrelointaine.eklablog.com/accueil-c25871674


  9. #8
    Jeune Viêt Avatar de poolka
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Messages
    248

    Par défaut Zone d'ombre sur la résistance ..

    Comme d'habitude, Il y a les éloges officielles, MAIS....


    "Zone d'ombre sur la résistance ..

    Raymond Aubrac nous a quitté sur un double mystère ,sur un double point d'interrogation , comme sa femme Lucie ,il y a quatre ans ..

    Le couple Aubrac, authentiques héros ,authentiques résistants ,ou alors un couple imposteur et manipulateur ????

    Il est mal vu d'oser poser la question .....

    Pourtant , lorsqu'on sait que c'est Klaus Barbie qui a arrèté Raymond Aubrac , en même temps que Jean Moulin à Caluire ....que c'est encore Klaus Barbie qui a reçu Lucie Aubrac ...

    Klaus Barbie avait déjà arrêté Raymond Aubras en mars 1943 ,mais il l'avait relaché .....


    On peut se poser la question : qu'ont donné les Aubrac pour obtenir une telle mansuétude de la part de ce barbare nazi ,étanche à toute pitié ,ou à toute humanité ..... ?????



    la "noirceur" concernant cette période "noire" de notre histoire est à deux vitesses .....

    Lorsqu'il s'agit de Mitterrand et de sa francique et de sa dévotion au maréchal , on enterre carrément le sujet ...pourtant ,c'est la même période ....
    En ce qui concerne les Aubrac ,beaucoup de vrais résistants se sont posés la question : peut-on être arrêté deux fois par ce sadique de Barbie et en sortir indemne ... ?
    Raymond avait été arrêté en mars 1943 et en juin 1943 .... Jean Moulin ,arrêté le même jour au même endroit que Raymond Aubrac,n'a pas survécu à sa rencontre avec Barbie ...Aubrac, si ......;

    On a prié ces vrais résistants de se taire et d'accepter la version officielle de Lucie et de Raymond, même si elle est carrément invraisemblable ,voir acadabrantesque .."

  10. #9
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de HAN VIËT
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    764

    Par défaut

    Autre aspect de R. Aubrac : En août 1944, Raymond Aubrac est nommé Commissaire de la République à Marseille. Aux portes de la ville, il découvre le scandale d’un camp d’internement dans lequel sont entassés de manière dégradante plusieurs milliers d’Indochinois majoritairement Vietnamiens. Raymond Aubrac écarte la direction corrompue, rétablit ordre et sécurité, rendant ainsi leur dignité à ces « laissés pour comptes ». Il s’attire ainsi, par leur intermédiaire, la sympathie du président Hô Chi Minh.
    D'après une source , il a été un agent d un certain niveau du komintern .Sinon on ne lui aurait pas confié l hébergement de HCM
    Il a été arrêté par Barbie et relàché .Comment interpréter cela? Le Komintern est probablement intervenu pour lui auphrès de Barbie qui a du vouloir menager l'avenir .D'ailleurs Barbie n'a t il pas été embauché par les Américains même si c'était un tortionnaire barbare ? Comme W .von Braun. J moulin a t il été trahi et par qui ? Probablement par Hardy ou plutôt par les communistes , les supérieurs d'Aubrac ,ça s'est fait en Indochine

  11. #10
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 720

    Par défaut

    honneur et respect à ce Grand Homme, ami du Viêtnam,
    Décès de Raymond Aubrac, un grand ami du Vietnam , c'est dans "Viêtnam +"
    Raymond Aubrac à Paris en 2008. (Source: Reuters)






    Raymond Aubrac, un ami intime et fidèle qui a toujours été aux côtés du peuple vietnamien lors des deux résistances pour l'indépendance nationale, est décédé mardi soir, à l'âge de 97 ans, à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris.

    Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, né le 31 juillet 1914 à Vesoul, est un grand résistant français lors de l'Occupation allemande et du régime de Vichy.

    Ingénieur civil des Ponts et Chaussées (promotion 1937), il s'est engagé dès 1940, avec son épouse Lucie, dans la Résistance. Sous le pseudonyme d'Aubrac, il a participé dans la région lyonnaise à la création du mouvement Libération Sud. Il était le dernier survivant des chefs de la Résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire, près de Lyon, avec le chef du Conseil national de la Résistance (CNR) Jean Moulin.

    Attaché au Vietnam depuis 1946, année où il a rencontré le Président Ho Chi Minh à Paris, M. Aubrac a aidé à parvenir au premier Accord de commerce entre le Vietnam et la France (en 1955). C'est lui qui a joué le rôle de messager pour transmettre au Président Ho Chi Minh la proposition de Pugwash, à l'initiative de Henry Kissinger, afin de cesser de manière inconditionnelle le bombardement de Hanoi par les B52 américains en 1972.

    Raymond Aubrac, représentant du Secrétaire général de l'ONU, a mis en oeuvre en 1976 un programme visant à la réunification du Vietnam. Il a demandé au général Mc Namara d'accepter de remettre au Vietnam la carte des champs de mines le long du 17e parallèle en 1979.

    Depuis 1976, il a participé à de nombreux programmes de coopération technique entre l'ONU, la FAO, la France et le Vietnam.

    La présence de la famille des Aubrac à des événements historiques importants du Vietnam revêt une signification importante, laquelle a contribué aux victoires du pays de plusieurs façons. - AVI

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Commémoration du 40e anniversaire de la mort de Che Guevara
    Par Bao Nhân dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/10/2007, 23h06

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1