Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 80

Discussion: les relations Etats-Unis-Vietnam

  1. #21
    Passionné du Việt Nam Avatar de Nemo
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    1 159

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Citation Envoyé par koolio
    Cependant effectivement la france est passé à deux doigts d'un régime d'occupation américaine comme en allemagne. Pourquoi? parce que la france était globalement pétainiste, elle n'avait pas montré la volonté de se battre. Les résistants , ils n'en sont que plus héroïques, étaient bien seuls pour lutter contre l'occupant. Et ce n'est que tardivement en 1944 par le soulèvement de paris et de marseille que les alliés ont vu que les français avaient la volonté d'être libre. Auparavant la france s'était simplement montrée lâche et méritait peut être d'être dépétainisée.

    .../...

    Tout ceci pour dire qu'il ne faut pas céder dans les lieux communs et les simplifications idéologiques.
    Je relie ces deux parties de ton post parce que je trouve ton jugement sur les français occupés un peu expéditif. D'une part, les résistants n'étaient pas autre chose que des... français, même si on pourrait déplorer qu'ils n'aient pas été plus nombreux. D'autre part, il est un peu facile de taxer les gens de lâches lorsqu'on n'a pas été confronté à la même situation et en ne prenant pas en compte le régime de terreur qui était instauré. Tout le monde n'est pas un héros, c'est vrai mais est-ce blâmable, surtout dans ces conditions ? Et nous-mêmes, qui sommes-nous pour juger les autres, 60 ans après ? Sommes-nous certains par avance d'être des héros ? "La france était globalement pétainiste" : ce type d'affirmation ne reposant absolument sur rien conduit tout droit au raccourci dont certains ne se privent pas : les Français étaient collabos avec tout ce que ça peut comporter. Enfin, je ne me souviens pas d'une autre nation occupée par les nazis qui se serait soulevée en masse, démontrant par là un "courage" supérieur à celui des autres. Alors, pourquoi ce traitement de faveur nous concernant ? Pour s'adonner à l'exercice à la mode qu'est l'autoflagellation ?

    Pour ma part, cet aspect qui a un peu dérapé du sujet initial est clos ici mais je reste ouvert à la discussion en MP.

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #22
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Nem Chua
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 467

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Tout ca me remet devant les ambivalences de ma propre famille. Un grand-père résistant de la première heure, fédérateur de la résistance dans un département de Normandie, attrappé, torturé puis déporté en 43 à Buchenwald,

    et l'autre, euh... moins tranché.
    pleasantry

    Vous imaginez l'ambiance dans les réunions familiales!
    The Curse of the Were-Nem Chua

  4. #23
    Nouveau Viêt Avatar de koolio
    Date d'inscription
    janvier 2006
    Messages
    35

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Citation Envoyé par Bao Nhân
    Tout à fait d'accord avec toi, mais, ça serait encore plus gentille si tu rajoute : " Heureusement que les Russes renoncent déjà à l'ambition de transformer notre platète en une vaste union sovietique et même se font un luxe en redonnant l'indépendance à certains états faisant partie de leur empire depuis plusieurs siècles au profit des US."

    L'occupation de ces pays par l'armée rouge ne relève pas de l'intérêt économique, mais stratégique. Les sovietiques ont même dû sortir de leurs poches pour les entretenir et en faire la vitrine du communisme.

    Apparemment ces territoirs dépourvus de ressources naturelles mais le niveau de vie et le confort matériel de ses habitants étaient supérieur à celui des russes (occupant) bref, l'occupation de ces pays ne rapporte pas aux occupants, c'était même un fardeau pour eux qui doivent se ruiner pour s'y maintenir.

    Il faut pas oublier non plus que les armées, française, allemande, anglaise, japonaise, américaine sont déjà venues pour se battre contre les Sovietiques lors du début de la révolution bolchevik, elles ont occupé une partie orientale de la russie, les Sovietiques ont donc dû mettre cinq ans pour les faire partir.
    Les crimes de l'union soviétique ont été dénoncé par le parti communiste français lui-même. Qu'est ce qu'était l'occupation soviétique en europe sinon une forme de colonisation rouge? Le fait que cette occupation fut aussi d'un intérêt stratégique en quoi cela la dédouane t-elle? As tu déjà parlé avec des tchèques ou des polonais? Ils sont bien heureux de n'être plus sous la coupe du grand frère soviétique. Une grande partie de la production industrielle de ces pays occupées étaient ponctionnées par la russie. D'ailleurs il est connu que les ouvriers polonais souvent sabotaient la production exportée en russie. Quant au liquidations, aux massacres des opposants dans les pays de l'est , ils ont été reconnus et dénoncés avec force par tous les partis communistes occidentaux. Et j'en suis sûr ceux là n'ont pas été vendus à la CIA ;D Reconnaître ces crimes fut d'une grande honnêté intellectuelle de leur part. Et reconnaître ces crimes n'empêche nullement de critiquer les exactions américaines, je n'oppose pas les deux faits (oui l'écrasement des communistes en indonésie fut terrible)


    Citation Envoyé par Bao Nhân


    Démocratie et politique indépendante pour mener les guerres dans l'anciennes colonies? Indochine, Algérie, Madagasca etc... Et la sortie de l'alillance atlantique, est-ce que ça peut empêcher les US de faire ce qu'ils veulent?
    Dsl mais c'est hors sujet, ce que la france a fait de sa liberté recouvrée ça mériterait un autre post.
    Mais liberté aprés la victoire des alliés il ya eu. Et si ça n'empêche pas les usa de faire ce qu'ils veulent ça n'a pas empêché -je parle de l'europe- que chaque pays démocratique a pu faire sa politique personnelle.



    Citation Envoyé par Bao Nhân
    Avec ou sans les US, la réussite de ces nations due en grande partie à leur propre formidable capacité, donc en tant que leader auto-proclamé des pays soit-disant démocrates, les US ont pu profiter de cette réussite pour renforcer leur propre image.
    Là encore je suis extrêmement étonné qu'on puisse avancer de tels propos, c'est bien grâce aux investissement des usa qu'en europe et bien plus encore en corée du sud et au japon que ces pays ont pu passer d'une économie en ruine à une économie flamboyante. Par exemple, la "protection" militaires de ces 2 pays par les usa leur a permis de faire des économies énormes : au lieu de stériliser ces ressoucces en entrenant une armée, la corée et le japon purent réinvestir leurs deniers dans leur économie.
    Je ne nie pas la capacité de ces 2 peuples, mais la prospérité de ces pays a bel et bien été lancée par les usa. Ce sont des faits historiques et je ne voie pas l'intérêt de les contester.

  5. #24
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Nem Chua
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 467

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Citation Envoyé par koolio
    c'est bien grâce aux investissement des usa qu'en europe et bien plus encore en corée du sud et au japon que ces pays ont pu passer d'une économie en ruine à une économie flamboyante. Par exemple, la "protection" militaires de ces 2 pays par les usa leur a permis de faire des économies énormes : au lieu de stériliser ces ressoucces en entrenant une armée, la corée et le japon purent réinvestir leurs deniers dans leur économie.
    Super, et de ce fait donner raison au modèle capitaliste.

    Bon, maintenant, poussons le modèle un pas plus loin: le système capitaliste fonctionne, et fonctionne bien, dans une période de croissance. Les économistes néoclassiques sont tous d'accord qu'il faut de la croissance (c'est-à-dire qu'on produit plus et qu'on consomme plus demain qu'aujourd'hui) pour tenir une inflation faible et un chômage faible considérés tous deux comme des bonnes choses.

    D'òu la promotion de la croissance à tout crin, au besoin en investissant dans des nouveaux marchés (qui consomment mes produits et produisent moins cher ce qui demande de la main d'oeuvre, ou, souvent, de s'asseoir sur les normes de protection des gens).

    Trois points à discuter, donc, et nous allons voir qu'ils pourraient être liés à une idéologie.

    • Le chômage, facile: moins il y en a, mieux ca se passe dans les banlieues, et nous savons tous, nous qui dépendons d'un salaire (pardon. Vous qui dépendez...), que nous avons besoin de travail. Le chômage est mauvais, et nous avons le droit au travail.

      Mais, maismaismais, dans une société qui respecte les noyaux tribaux, comme le Vietnam rural, a-t'on réellement besoin de travailler pour vivre et être respecté? (avoir un salaire, je veux dire) Non. d'ailleurs, ca se voit même en ville (pas Saigon) aujourd'hui: si on ne travaille pas, pas grave. Il y a une vie à vivre hors du salariat. :kimouss:

      Ce salariat, c'est très moderne, et c'est rendu nécessaire par l'idéologie individualiste nécessaire à la croissance des marchés de consommation: la conso, ca ne grandit que quand c'est le moi individuel qui compte. Et c'est alors qu'on a besoin de ressources financières personnelles. C'est pas de l'idéologie, ca?



    • L'inflation, c'est essentiellement la perte progressive de valeur de ce qu'on tient dans la main. Une inflation raisonnable (ca reste à définir*) est bonne: elle permet de réajuster les échelles de valeurs, elle permet en particulier d'accepter des revalorisations relatives de salaires (qui accepterait jamais de gagner moins aujourd'hui qu'hier? (ok, moi. Bon. Quelqu'un d'autre?)

      Non, ceux qui n'ont surtout aucun intérêt à l'inflation sont ceux qui ont déjà du capital. Ca tombe bien, c'est les seniors, et c'est eux qui nous dirigent et qui font la politique. (Sauf Besancenot, mais lui non plus ne veut pas d'inflation.) Pas étonnant que ce soit devenu un antéchrist économique: ceux qui parlent dans le poste nous le rappellent tout le temps.



    • La croissance, donc, est rendue nécessaire pour atteindre des objectifs idéologiques. Mais regardons ce que c'est, la croissance: on consomme plus, donc on produit plus. (on transporte plus, on transforme plus, on extrait plus de ressources naturelles). ce n'est pas "plus en tout", c'est "plus qu'hier". Et demain encore plus. Et après-demain et ainsi de suite.

      C'est à cause de ce besoin viscéral de croissance que le monde occidental a eu et a toujours une attitude de prédateur. Un peuple qui respecte sa terre mais ne l'exploite pas (cad pas autant qu'il pourrait) se voit envahi, et intégré dans le système ou écarté (comme les indiens d'Amérique). Et la démographie va dans le même sens: plus ca galope, bien sur, plus il y a de consommateurs.

      Une croissance de 8% par an comme au Vietnam ces dernières années, ca veut dire qu'on quadruple ce qu'on puise de ressources par an en pas vingt ans. Dans l'information, OK, ca ne pèse pas lourd (quoique...*). Dans l'Art, OK. Mais les voitures, le pétrole*, l'agriculture*. En consommer plus, ca veut dire épuiser plus vite les ressources disponibles.

      Que reste-t'il après? À voir. Êtes-vous optimiste? On découvre des alternatives pratiques au pétrole, et à l'eau (eh oui), et la vie continue croissante. Êtes-vous réaliste? Crise, ralentissement, relocalisation des économies, les peuples tribaux reprennent la main. :icon_eek:


    Quoi qu'il en soit, ce mantra Ô combien répété de la croissance (on ne dit même plus "la croissance est bonne pour vous", on dit "l'OMC est bonne pour la croissance", c'est pire, il n'y a même pas de débat), ce mantra, donc, est l'expression d'une idéologie à courte vue, et on ne peut que rire quand on voit ENI, le Total italien, accueillir le G8 avec une banderole immense "ENI, nous grandissons avec la planète".

    Ah bon? elle grandit?

    Le capitalisme promu par son héraut les USA a mangé le communisme de l'URSS, qui avait plein de limites humaines (et était aussi d'ailleurs, une idéologie productiviste), mais il va se heurter aux limites des ressources qu'il consomme de plus en plus vite. Attendons-nous à avoir bientôt à apprendre très fort. Et, bien sur, dans la crise.


    Ca va? Pas trop secoués? :affraid: Je devrais mettre une toge blanche et taper sur un gong? :bigthumbup:

    Avec ma tête?


    * en Allemagne, en 33, si on avait projeté l'inflation de Novembre sur toute l'année, elle aurait atteint plusieurs milliards de pourcents. Ca, comme inflation, c'est trop.
    * Le bâtiment technique informatique d'Amazon.com consommait à lui seul en 2002 plus de 20MW, soit la production de la centrale électrique de Trà Nóc, à Cần Thơ.
    * Vous avez remarqué? le prix augmente, mais on en consomme toujours plus. Si si.
    * La province de Đồng Tháp a fièrement annoncé une croissance à 14% cette année en agriculture, et déclaré en faire son objectif annuel durable. (moi qui croyais qu'ils avaient renoncé en 85 à annexer le Cambodge...)
    The Curse of the Were-Nem Chua

  6. #25
    Passionné du Việt Nam Avatar de abgech
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Genève, Suisse
    Messages
    2 052

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Citation Envoyé par koolio
    Là encore je suis extrêmement étonné qu'on puisse avancer de tels propos, c'est bien grâce aux investissement des usa qu'en europe et bien plus encore en corée du sud et au japon que ces pays ont pu passer d'une économie en ruine à une économie flamboyante.
    Je suis loin de nier que le plan Marshall a existé et qu'il a contribué en partie à redresser les économies européennes.
    Toutefois, il faut bien regarder les choses en face, il ne s'est absolument pas agit d'altruisme. Le plan était assorti d'une série de conditions qui ont facilité grandement l'implantation des entreprises étatsuniennes en Europe. Avec comme conséquence, à plus ou moins long terme, une certaine "étatsunisation" (je ne veux pas employer "américanisation", l'Amérique, c'est bien plus que les USA) de l'Europe et une perte de valeurs proprement proprement européennes.
    D'autre part, le plan Marshall a soulagé les premières difficultés mais la croissance d'après-guerre est en très grande partie endogène et n'a pas dépendu d'une quelconque aide étatsunienne. À ce propos, voir les études menées par Alan S. Milward, économiste des USA. (À propos de croissance, on peut légitimement se poser les questions que se pose Nem Chua).

    Lorsque je parle d'étatsunisation, je vise principalement la marchandisation effrénée de la société. Le geste gratuit, par amitié ou sympathie n'existe plus, tout se vend ou s'achète. Il faut avoir vêcu aux USA pour s'en rendre compte. Le moindre sourire, le moindre siège que l'on vous tend pour s'asseoir, il faut le payer. C'est la négation des droits humains élémentaires, par exemple, 40 millions d'étatsuniens ne peuvent pas avoir de soins médicaux, trop chers et pas d'assurances, etc, etc.

    Je viens de lire un rapport de l'ONU, à propos des prisons. Près de 1 % des étatsuniens sont en prison ! Rapporté à la France, cela voudrait dire qu'il y aurait environ 600.000 prisonniers (en fait il y en a moins de 60.000), rapporté au Vietnam cela voudrait dire qu'il y aurait plus de 800.000 prisonniers (je ne connais pas le nombre effectif, mais j'imagine le charivari médiatique si le Vietnam avait autant de prisonniers).
    Alors pourquoi autant de prisonniers aux USA ? Sont-ils vraiment tous coupables ? Et s'il le sont, pourquoi la société étatsunienne est-elle tellement criminogène ? Parce qu'elle est bien ou mal foutue ?

    Non, décidément, je n'aime pas la société étatsunienne (même si, dans une grande majorité des cas, les étatsuniens sont des gens agréables). Peut-être parce que je la connais trop bien.


  7. #26
    Passionné du Việt Nam Avatar de abgech
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Genève, Suisse
    Messages
    2 052

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Je viens de voir deux informations qui me laissent un peu perplexe. Sans doute un peu long à lire, mais je pense que cela en vaut la peine:

    1)
    http://www.swissinfo.org/fre/interna...=1149504378000

    Citation in-extenso:
    Vietnam: pas d'indemnisation des victimes de l'Agent orange


    HANOï - Les USA ne compenseront pas les victimes de l'Agent orange mais sont prêts à donner des conseils sur les défoliants datant de la guerre du Vietnam (1964-75). Le sujet a été abordé durant la visite du secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld.

    M. Rumsfeld, arrivé dimanche soir à Hanoi pour trois jours, a abordé le problème de la dioxine de l'Agent orange avec son homologue vietnamien, Pham Van Tra, et des responsables militaires. Mais les Etats-Unis ont opposé une nouvelle fin de non recevoir.

    "Ce que nous pouvons faire, c'est fournir des informations scientifiques disponibles, des informations d'archives historiques que l'on pourrait avoir... et des conseils techniques sur la façon de traiter la question", a déclaré un responsable de la délégation américaine sous le couvert de l'anonymat.

    Pendant la guerre du Vietnam, les troupes américaines avaient largement utilisé de l'Agent orange pour prévenir et éliminer les forces communistes basées dans le sud du pays. Les autorités de Hanoï estiment à des millions le nombre des personnes exposées directement ou indirectement aux conséquences des produits chimiques américains au Vietnam.

    L'an dernier, un tribunal de New York avait rejeté une plainte vietnamienne contre deux géants fabriquants de produits chimiques américains, Monsanto et Dow Chemical. Le Vietnam a fait ensuite appel.

    Les entretiens ont également porté sur la question des quelque 1380 militaires américains toujours considérés comme portés disparus pendant la guerre du Vietnam. "Ils ont assuré qu'ils essaieraient de faire plus", a indiqué le responsable américain. La guerre avait fait plus de 58'000 morts côté américain et plus de trois millions côté vietnamien.
    C'est bien clair: on reconnait vous avoir empoisonné, mais maintenant débrouillez-vous !



    2)
    http://fr.news.yahoo.com/05062006/29...militaire.html

    Citation in-extenso:
    HANOI (Reuters) - En visite depuis la veille au Viêtnam, Donald Rumsfeld a eu lundi un long entretien avec son homologue Pham Van Tra durant lequel les deux anciens adversaires ont décidé de développer leur coopération militaire bilatérale.

    "Ce fut cordial et les deux parties sont convenus de développer ces contacts" et de "multiplier les visites à tous les niveaux", a déclaré un membre de l'entourage du secrétaire à la Défense, qui devait ensuite être reçu par le Premier ministre Phan Van Khai.

    "Je m'empresse de vous féliciter ainsi que le peuple du Viêtnam pour les réalisations étonnantes qui se sont concrétisées depuis seulement 11 ans", a déclaré Rumsfeld, qui s'était rendu à Hanoi en 1995 en tant qu'homme d'affaires.

    La visite de Rumsfeld, second secrétaire américain à la Défense à se rendre au Viêtnam depuis la chute de Saïgon, en 1975, vise à renforcer les liens bilatéraux en matière de sécurité avec son ancien ennemi, qui partage la méfiance de Washington face au développement de la puissance militaire chinoise.

    Les relations militaires entre les Etats-Unis et Hanoi, 31 ans après la fin de la guerre du Vietnam et 11 ans après la normalisation des relations diplomatiques bilatérales, se sont progressivement réchauffées, avec la visite de navires américains dans des ports viêtnamiens et de modestes échanges en matière de santé et d'éducation.

    "Cela évolue à un rythme qui convient aux deux parties. Ils (les Viêtnamiens) ont la Chine pour voisine, ils tiennent à un équilibre dans leurs relations avec nous et avec les Chinois", a déclaré un responsable du Pentagone.

    Le secrétaire à la Défense a annoncé qu'un autre bâtiment de la marine américaine se rendrait au Viêtnam cet été. Des pilotes viêtnamiens doivent aussi se rendre aux Etats-Unis pour des stages linguistiques spéciaux.

    Rumsfeld a assuré que les Etats-Unis ne cherchaient pas d'accès à des installations militaires au Viêtnam. "Nos relations intermilitaires sont en évolution. Le Viêtnam est un pays important et nous attachons du prix à nos relations avec lui, mais cela ne comporte pas de projets de stationnement militaire", a-t-il déclaré à des journalistes dimanche avant son départ pour le Viêtnam.

    Le Viêtnam, membre de l'Asean (Association des nations d'Asie du Sud-Est), accueillera le président américain George Bush lors du sommet annuel de l'organisation, cette année.

    La semaine dernière, des responsables américains et viêtnamiens ont signé un accord qui ouvre la voie à une adhésion du Viêtnam à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) d'ici la fin de l'année. Cet accord prévoit que le Viêtnam abaisse ses droits de douane et autres barrières de ce genre concernant une série de marchandises et de services américains.
    Je veux bien que l'on se méfie d'un "grand frère" au nord qui n'a pas toujours été bienveillant dans le passé (c'est le moins que l'on puisse dire en lisant l'histoire du Vietnam), mais de là à foncer tête baissée dans une aventure ... D'autant plus que je ne vois pas vraiment ce que le Vietnam doit gagner avec une adhésion à l'OMC.

    J'espère que le dirigeants vietnamiens savent ce qu'ils font.

  8. #27
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    708

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Les USA ne compenseront pas les victimes de l'Agent orange mais sont prêts à donner des conseils sur les défoliants datant de la guerre du Vietnam (1964-75).
    je me demande si les USA ne se f***tent de la gueule des vietnamiens.. :cry: :girlbad:


    D'autant plus que je ne vois pas vraiment ce que le Vietnam doit gagner avec une adhésion à l'OMC.
    :-xan21-:..d'autant plus que l'Organisation mondiale du commerce = OMC priviligie surtout les grandes puissances économiques. Comme les décisions se font en fonction du nombres de membres/pays et vu que les grosses puissances représentent la majorité des membres, le Vietnam a apparement rien à gagné.. :cry:..



  9. #28
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    781

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam


    Pour infos, même s'il ne s'agit pas du viet nam (dont je ne lis pas le nom parmi les états membres de cette coalition)et qui n'a pas une production cinématographique inquiétante pour les USA, voilà quel genre d'entente inégale les USA imposent....L'impérialisme continue..



    Communiqué de presse de la coalition française pour la diversité culturelle


    31/1/06


    Remise en cause des quotas écrans en Corée



    Le gouvernement coréen a annoncé le 26 janvier 2006 sa décision de réduire de
    moitié les quotas écrans consacrant jusqu’à présent 146 jours par an les salles de
    cinéma aux films coréens. Ce ne seront plus désormais que 73 jours qui seront
    réservés annuellement aux films coréens par écran de cinéma. On comprend
    difficilement une telle décision du Gouvernement coréen alors que sa politique des
    quotas écran, mise en place au début des années ’90, avait permis l’éclosion d’un
    cinéma coréen de qualité, reconnu internationalement, et qui réalisait sur son
    territoire national plus de 50 % de part de marché.

    Cette décision remet en cause de manière dramatique la politique culturelle phare de
    la Corée, trois mois après l’adoption à l’UNESCO de la convention sur la protection
    et la promotion de la diversité des expressions culturelles le 20 octobre 2005.

    L’abandon des quotas écrans a été posé par le gouvernement américain comme une
    pré-condition de la négociation d’un accord bilatéral d’investissement entre les deux
    pays. Démarrées en 1998, ces négociations ne progressaient pas du fait des
    différences d’approche des deux parties. Le gouvernement coréen a donc fini par
    céder aux pressions américaines en annonçant pour le 1er juillet 2006 la réduction de
    moitié des quotas, seule politique culturelle existante en Corée pour le cinéma. Le
    représentant des Etats-Unis au commerce, Rob Portman s’est aussitôt réjoui de la
    nouvelle.

    En signe de solidarité, la Coalition française pour la diversité culturelle et ses 51
    organisations membres, aux côtés de plus de 30 Coalitions à travers le monde
    (Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Canada,
    Chili, Colombie, Congo, Côte d’Ivoire, Corée du Sud, Equateur, Espagne, Guinée,
    Hongrie, Irlande, Italie, Mali, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pérou, Sénégal, Slovaquie,
    Suisse, Togo, Tunisie, Uruguay, Venezuela), s’engage dès aujourd’hui dans la
    campagne de protestation orchestrée par la Coalition coréenne en adressant des
    courriers aux principales autorités publiques coréennes.

    Vous pouvez trouver les courriers adressés aux autorités coréennes sur le site de la
    Coalition française.
    http://www.coalitionfrancaise.org/

    Lise Hoëz / attachée de presse : 01 40 23 45 11 – lise.hoez@sacd.fr

  10. #29
    Nouveau Viêt Avatar de koolio
    Date d'inscription
    janvier 2006
    Messages
    35

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    L'exception culturelle peut être a double tranchant, il peut s'agir de défendre son identité comme d'une censure contre la liberté d'expression. Qu'on se le rappelle les quotas du cinéma coréen furent instaurés durant la didacture pour empêcher que des oeuvres "subversives" de l'étranger parviennent au public. Ceci dit plus qu'un impérialisme , c'est une marchandisation des biens culturels qui est une menace.

    Déplorer l'adhésion de l'omc parce qu'il s'agit d'une adhésion a une organisation dirigée par les "grandes puissances" c'est à mon avis un peu vite jugé. Après tout l'omc est un moindre mal par rapport aux accords bilatéraux qui régentaient autrefois le commerce international et qui eux laissaient encore moins de marges de manoeuvres aux pays plus" faibles".

    Non ce qui me chiffonne plus c'est le choix de développement du vietnam plus qu'une sorte de vassalisation aux "grands de ce monde" par l'adhésion de l'omc. Choisir le libre échange pour une industrie encore bien faible , bien mal armée contre la concurrence internationale c'est peut être prématuré. Quand on voit les dégats que l'invasion des produits du grand frère du nord ont causé à l'industrie du vietnam cela laisse songeur. Mais sans doute le vietnam veut choisir le modéle chinois, un développement essentielement tiré par les exportations avec toutes les conséquences et les défis que cela suppose.



  11. #30
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Nem Chua
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 467

    Par défaut Re : les relations Etats-Unis-Vietnam

    Koolio, nous sommes bien d'accord.

    Citation Envoyé par koolio
    Mais sans doute le vietnam veut choisir le modéle chinois, un développement essentielement tiré par les exportations avec toutes les conséquences et les défis que cela suppose.
    C'est un fait, depuis peu après le Đôi Mới de 1986, que le Vietnam a laissé tomber la politique "autarcique" trop dure de substituer des imports par des productions locales pour se tourner vers l'export et financer l'import massif de produits qu'on ne sait pas produire soi-même.

    Mais là aussi, il peut y avoir excès. Cette spécialisation, c'est très bien en théorie parce que c'est plus "efficace", mais ca pose des enjeux très durs à moyen et long terme.

    En particulier, ca encourage une interdépendance économique avec le reste du monde, et expose le Vietnam aux crises internationales, ca soumet la santé économique du Vietnam au prix du transport et donc du pétrole, à la "compétitivité" de sa force de travail, c'est-à-dire que maintenir des salaires bas devient un atout important --le Japon vient de mentionner qu'il s'intéressait au Vietnam essentiellement pour ca. etc.

    Le jour de la crise (pétrolière, financière, de confiance en la solvabilité des USA...*) l'économie du Vietnam aura besoin de se relocaliser, et là, sa spécialisation sera un poids énorme.

    Ca encourage la croissance à tout crin, sujet de dogme extrème que nous avons déjà abordé. (plus haut, mais aussi dans Kinh tế? Để làm gì? L'économie? pour quoi faire?, et Vivre à HCMV)

    Là òu je ne te suis pas, c'est que l'adhésion à l'OMC est présentée aux Vietnamiens comme une panacée, ce que les Vietnamiens acceptent sans broncher (l'habitude maintenant ancrée d'accepter les choix politiques...), mais que les indicateurs qu'elle fera tourner dans le bon sens sont essentiellement ceux sur lesquels la communauté internationale des affaires les juge, et non pas ceux sur lesquels ils se sont engagés envers leur peuple.

    En particulier, ca va accroitre sérieusement les disparités sociales.

    Cela dit, j'ai espoir en la capacité du gouvernement vietnamien à ne pas se laisser aveugler, mêm si ce qu'on voit dnas la presse est peu encourageant.

    On sait que le PIB est une très mauvais indicateur de développement**, mais c'est malheureusement le seul qui soit directement promu par l'OMC. ***


    * ils sont trop gros pour qu'on les laisse tomber, bien sur, mais un jour le reste du monde ne pourra plus porter leur déficit en ressources.
    ** Un sujet à soi tout seul. Ca vous tente?
    ***comme sa croissance était un des premiers objectifs de la "constitution" échouée de l'Europe, ce qui en soit est une aberration bien dogmatique: ca appartient au domaine politique, pas constitutionnel. ?
    Si nous-même du haut de notre , avec nos bons principes et nos droits de l'homme et tout, on donne l'exemple de la co**erie, ...
    The Curse of the Were-Nem Chua

Page 3 sur 8 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Les relations sociales au Vietnam
    Par Nem Chua dans le forum S'installer et vivre au Vietnam
    Réponses: 72
    Dernier message: 23/03/2011, 10h49
  2. Réponses: 20
    Dernier message: 24/11/2007, 13h11
  3. La formation: un terreau pour les relations franco-vietnamiennes
    Par Bao Nhân dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/08/2007, 20h14
  4. relations Vietnam / Japon
    Par helios75 dans le forum L'actualité générale du Vietnam (Archives)
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/02/2007, 11h03

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1