Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: [Immobilier] Un Viêt kiêu peut désormais acheter un logement au Vietnam

  1. #1
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    707

    Par défaut [Immobilier] Un Viêt kiêu peut désormais acheter un logement au Vietnam

    Un Viêt kiêu peut désormais acheter un logement au Vietnam - 26/03/2008

    La modification d'un arrêté va bientôt, après présentation au gouvernement, donner le droit aux Vietnamiens d'outre-mer (Viêt kiêu) d'acheter un logement dans leur pays d'origine. Le vice-ministre de la Construction, Nguyên Trân Nam, a accordé au journal en ligne VietNamNet une interview consacrée à ce sujet.



    Pourriez-vous résumer les clauses fondamentales modifiées de l'arrêté selon lequel les Viêt kiêu peuvent acheter un logement au Vietnam ?
    Ce texte législatif modifié complète certaines clauses concernant les propriétaires des logements à l'intérieur du pays. Le ministère de la Construction soumettra au gouvernement les règlementations énonçant les types de propriétaires en vertu de la loi sur les logements actuellement en vigueur du Vietnam. À présent, il y a des propriétaires qui sont de nationalité vietnamienne et d'autres qui sont d'origine vietnamienne. L'arrêté amendé stipule concrètement ceux qui ont le droit de disposer de plusieurs maisons, ceux qui n'ont le droit d'en posséder qu'une.

    D'après vous, quels sont les avantages de ce nouveau document concernant les Viêt kiêu?
    Ce nouveau texte constitue non seulement un guide pour la mise en oeuvre de la pratique de la loi sur les logements en faveur des Viêt kiêu, mais règlemente l'exercice du droit de propriété des logements lorsqu'on souhaite en faire don, les léguer ou les offrir à ses proches au Vietnam. Selon ce document, les formalités concrètes en la matière sont mentionnées, notamment la carte d'identité des Viêt kiêu, qui sert de base pour que les organismes compétents puissent délivrer le certificat de propriété.

    Pourriez-vous faire part des mesures que l'État prendra pour protéger le droit de propriété des Viêt kiêu?

    En vertu de la loi sur le logement, tous les propriétaires sont protégés par l'État sans distinction de types. Les Viêt kiêu qui sont autorisés à être propriétaires de leurs logements ou disposent déjà de maisons au Vietnam, ont les mêmes droits que des Vietnamiens dans le pays. Lorsque ces droits sont violés, les propriétaires peuvent recourir aux organismes compétents pour qu'ils interviennent et protègent leurs propriétés.

    Si un Viêt kiêu vend sa première maison au Vietnam, pourra-t-il en acheter une autre ?
    Selon la loi sur le logement, tout propriétaire du Vietnam exerce son plein droit de propriété sur sa maison. L'achat d'une autre maison n'est pas interdit, à condition que ce Viêt kiêu vente déjà sa première habitation.

    Y a-t-il un projet de construction d'immeubles exclusivement réservés aux Viêt kiêu?
    Les Viêt kiêu peuvent choisir leurs localités en fonction de leurs modes de vie et de leurs conditions financières (sauf dans les régions interdites par l'État). L'idée de dresser un plan de construction d'immeubles pour les Viêt kiêu a été envisagée une fois, lors du processus d'élaboration de la loi sur le logement. Pourtant, bon nombre d'experts l'ont estimée inadaptée en termes de gestion étatique.

    Le plan national de développement des logements tient-il compte du foncier réservé à des Viêt kiêu et étrangers travaillant au Vietnam?
    La diaspora vietnamienne compte plus de 3 millions de personnes. Selon les premiers calculs, le nombre de Viêt kiêu ou d'étrangers qui disposent des conditions sine qua non pour acheter un logement au Vietnam représente un faible pourcentage. Ainsi, le foncier en leur faveur a peu d'influence. Chaque année, environ 35 millions de mètres carrés d'habitations sont construits dans les régions urbaines. L'État a prévu, à l'horizon 2012, un fonds de logements réservés aux Viêt kiêu et étrangers au Vietnam.

    Lê Hà/CVN
    (26/03/2008)


    Adam Sitkoff, directeur exécutif de la Chambre américaine de Commerce à Hanoi
    Les textes législatifs doivent être concrets. Les Viêt kiêu sont autorisés à acheter un logement et à exercer pleinement leurs droits de propriété. Pourtant, il manque d'un guide détaillé sur les formalités à accomplir. Plus les clauses de la loi sont claires, plus l'égalité et le développement sont possibles.

    Pham Thi Vân Anh, Viêt kiêu en Australie
    La majorité des Viêt kiêu n'ont pas beaucoup d'argent en dépit de ce que pensent les Vietnamiens. Ils sont rarement propriétaires immobiliers sur leur pays de résidence. Certains dorment même dans leur voiture, sans compter des vieux qui vivent dans des pensions. Il leur faudra vraiment économiser sou à sou pour pouvoir acheter une maison au Vietnam.

    Trân Minh Hoàng, président du conseil d'administration de la compagnie Vinaland
    La modification de la politique sur l'immobilier est judicieuse sur les plans social et économique, car elle permettra aux investisseurs Viêt kiêu de s'attacher à leur pays d'origine. Les investisseurs domestiques mobiliseront leur potentiel financier dans les projets de construction de logements afin de satisfaire cette demande croissante.

    Lê Hùng, directeur de la compagnie immobilière Hoàng Anh
    Cette année, mon établissement prévoit de construire environ 22.000 appartements dans le pays. Rien qu'à Hô Chi Minh-Ville, 5.100 appartements et un immeuble de bureaux haut de gamme devraient voir le jour. Le problème des prix élevés des matériaux de construction sera certainement résorbé par les capitaux accordés par 2 banques et 2 groupes financiers. Nos clients pourront également bénéficier de prêts sur une durée de 15-20 ans.

    Source : Courrier du Vietnam


    C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle :

    Bonne nouvelle car de nombreux Viêtkiêu qui attendaient depuis lontemps cette décision vont pouvoir acheter leur propre maison au Vietnam et une mauvaise nouvelle, car les prix vont sûrement augmenter (acheteurs aisés, fortes demandes..) tandis que les couches moyennes de la société vietnamienne vont être exclues de la propriété (hausse des prix...) : une société à deux vitesses
    et la hausse des inégalités qui vont grandement s'accentuer...





  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    707

    Par défaut Viêt kiêu : assouplissement de la politique de logement

    Diaspora : assouplissement de la politique de logement -



    Les Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger) qui ne sont pas de nationalité vietnamienne pourraient acquérir en nombre illimité des logements au Vietnam s'ils répondent aux conditions suivantes : être marié(e) à un(e) Vietnamien(ne) résidant dans le pays ou diplômé de niveau universitaire ou post-universitaire travaillant dans le domaine socio-économique.


    Cette réglementation, qui devrait être rajoutée dans l'Article 126 de la Loi des logements (amendée), a été présentée au gouvernement par le ministère de la Construction et serait discutée devant l'Assemblée nationale (AN).

    Auraient le droit d'acquérir des logements en nombre non limité, outre les Viêt kiêu de nationalité vietnamienne, ceux de nationalité étrangère mais ayant investi directement au Vietnam ou ayant rendu de grands services envers le pays. Seuls les Viêt kiêu qui ont obtenu l'autorisation de résidence d'au moins 6 mois au Vietnam ou l'acte d'exemption du visa pourraient acquérir un logement.

    Également pour favoriser le retour dans leur pays d'origine des Vietnamiens d'outre-mer, le ministère de la Justice, délégué par le gouvernement, vient de soumettre au Comité permanent de l'AN les rajustements du Programme d'élaboration des lois et des ordonnances de l'AN en 2008, en mettant l'accent sur les changements des clauses relatives à l'acquisition de logements par les Viêt kiêu.

    Selon les estimations, une fois que ces rajouts seront approuvés, près de 2 millions des 3 millions de Viêt kiêu pourront devenir propriétaires au Vietnam. "Ces éventuels changements ont pour but de créer davantage d'égalité en termes de propriété de logements entre les Vietnamiens résidant à l'intérieur et ceux à l'étranger", a expliqué le ministre de la Construction, Nguyên Hông Quân.

    Source : Phuong Linh/Courrier du Vietnam/12/09/2008

  4. #3
    Avatar de mike
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Côte d'Azur, France
    Messages
    707

    Par défaut

    Les Viêt kiêu souhaitent avoir des maisons au Vietnam



    Les Vietnamiens d'outre-mer (Viêt kiêu) sont exploités à revenir dans leur pays d'origine et à contribuer à son développement. Cependant, un des freins à ce retour, c'est la difficulté qu'ils éprouvent pour obtenir un titre de propriété d'un logement.



    «Dans le village des Viêt kiêu européens, 40% des pavillons ont été vendus", informe Dô Quân, vice-directeur du groupe TSQ. Ce village un peu spécial, situé dans l'arrondissement de Hà Dông, Hanoi, est l'unique projet immobilier jusqu'à maintenant réservé aux Viêt kiêu. Selon l'investisseur, le groupe TSQ, 100% des fonds ont été mobilisés auprès de Vietnamiens de Pologne. "Ce projet est une réussite certes, mais pour étendre ce modèle, il faudra l'accompagner de politiques particulières", estime Dô Quân. Pour sa part, Dô Khai, patron d'une entreprise d'importation de matières premières de Chine pour la vente en gros en Pologne, déplore "les difficultés dans l'acquisition d'un logement au Vietnam, alors que c'est très facile en Pologne". En l'an 2000, il est revenu dans le pays pour sonder les opportunités d'ouvrir des ateliers ainsi qu'un supermarché. "J'ai été déçu, confie-t-il, à cause de formalités administratives pour le moins compliquées". Selon lui, "si les formalités sont simplifiées, notamment celles relatives à l'accession à la propriété, le volume de devises envoyées au pays par les Viêt kiêu augmentera considérablement". Le cas de Dô Khai n'est pas unique.

    En souhaitant revenir au Vietnam pour y faire des affaires, beaucoup de Viêt kiêu hésitent à franchir le pas en raison de formalités et politiques qu'ils considèrent un peu trop rigides, notamment dans l'accession à un titre de propriété.

    "La moitié des Viêt kiêu veulent acheter une maison au Vietnam, estime Hoàng Anh Tuân, Viêt kiêu de Pologne. Lorsque le projet de Loi sur le logement (amendé) serait approuvé par l'Assemblée nationale, ils pourraient réaliser leur rêve".

    Après 20 années de vie en Pologne, Hoàng Anh Tuân est revenu au Vietnam en 2003 pour y mener des affaires. Il est actuellement Pdg d'une société spécialisée dans les ressources minières, l'énergie et l'environnement, basée à Hanoi. "Pour nous, les Viêt kiêu, raconte-t-il, acheter une maison ici est un impératif. Nous ne pouvons pas rester éternellement de simples locataires !" Luong Anh Dung, quant à lui, habite depuis 30 ans en Allemagne et vit au Vietnam 8 à 9 mois par an. "En 1994, j'ai commencé à faire du commerce ici. En souhaitant acquérir un logement, j'ai dû passer par un cousin pour l'achat". Il y a 2 ans, grâce à l'assouplissement des politiques relatives aux Viêt kiêu, il a acheté un appartement dans le quartier résidentiel Ciputra (Hanoi). Après 2 ans d'application de la Loi sur le logement, seulement 140 Viêt kiêu sont devenus propriétaires. Chiffre très modeste par rapport aux besoins réels. Aussi, nombre d'entre eux doivent-ils faire appel à des proches pour acheter une maison et accepter que dans le titre de propriété, leur nom ne figure nulle part... Malheureusement, les litiges entre un acquéreur et un prête-nom peu scrupuleux ne sont pas rares...

    Certains estiment que lorsque les politiques d'accès à la propriété des Viêt kiêu auront été assouplies, cela ouvrira la porte à des manoeuvres spéculatives et entraînera une flambée du prix de l'immobilier. Mais, selon Nguyên Trân Nam, vice-ministre de la Construction, "la politique d'assouplissement devra s'accompagner d'une gestion étatique pour limiter les dérives". Pour Tô Viêt, qui vit en France depuis 20 ans et dirige à Hanoi une compagnie d'importation de vins français, "c'est une erreur de penser que les Viêt kiêu vont se livrer à des opérations de spéculation et tirer vers le haut les prix. Tout simplement parce que la plupart d'entre eux ne seront capables d'acquérir qu'un seul logement en raison des prix exorbitants de l'immobilier actuellement".

    Source : Thê Linh/Courrier du Vietnam/(04/06/2009)

  5. #4
    Avatar de thuong19
    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Corrèze
    Messages
    4 679

    Par défaut Les articles écrits au conditionnel pourront l'être au Présent à partir du 1er d'Août

    L'arrêté gouvernemental enfin signé. Il entrera en vigueur le 1er Août de cette année.
    Les conditions d'accession à la propriété pour les étrangers sont (apparemment) assez rigides pour ne pas permettre le développement d'une spéculation immobilière . (par exemple, il faut être résident, interdiction de louer l'appartement...).
    ci-dessous un article du CVN

    Pour que les étrangers deviennent propriétaires d'un logement au Vietnam - 08/06/2009


    Le Premier ministre Nguyên Tân Dung a récemment promulgué un arrêté concernant l'autorisation à titre expérimentale de la propriété d'un logement au Vietnam pour les organisations et individus étrangers.


    Cet arrêté réglemente en détail les conditions obligatoires pour que les étrangers puissent devenir propriétaires d'un logement. En plus, ce document décrit également le processus et les formalités nécessaires pour la délivrance du certificat de propriété.

    L'arrêté gouvernemental stipule également les actes interdits : falsification des papiers ; propriété de plus d'un appartement dans les cités urbaines pour les individus autorisés à acheter un appartement sous condition qu'ils résident au Vietnam ; location ou autres usages des maisons destinées à l'habitation ; réfection ou réhabilitation des logements, actes de transactions des logements qui ne respectent pas la loi vietnamienne. En plus, ce document indique aussi l'interdiction de vendre ou d'acheter des appartements dans les zones limitées ou interdites à la présence d'étrangers.

    En outre, pour devenir propriétaire, ces personnes devront posséder une carte de résidence ordinaire ou un titre de résidence provisoire au Vietnam de plus de 12 mois. En particulier, les entreprises à capitaux étrangers dont la licence d'investissement est encore valable pour plus d'un an sont autorisées à acheter un logement. Enfin, un contenu très important de cet arrêté : chaque étranger ne peut être propriétaire que d'un seul logement au Vietnam.

    L'arrêté entrera en vigueur le 1er août.

    Les étrangers autorisés

    - Les étrangers travaillant au Vietnam, comme gestionnaire, en possession d'un contrat de travail.
    - Les personnes ayant contribué au pays doivent posséder un ordre ou une médaille décernés par le président de la République.
    - Les personnes ayant eu une contribution particulière pour le pays doivent posséder un certificat de la part des services concernés et le soumettre à l'examen du Premier ministre.
    - Les étrangers travaillant au Vietnam dans les secteurs de l'économie, des sciences et technologies, de l'environnement, de la santé, de l'éducation et de la formation... doivent être titulaires d'un diplôme universitaire et d'un permis de travailler au Vietnam.
    - Tout(e) étranger(ère) marié(ée) avec une (un) Vietnamienne (Vietnamien) doit présenter l'acte de mariage accompagné du passeport du conjoint ou du livret de famille et de la carte d'identité de la personne vietnamienne.


    Tùng Chi/CVN
    (08/06/2009)


  6. #5
    Habitué du Việt Nam Avatar de au-co
    Date d'inscription
    février 2010
    Messages
    288

    Par défaut

    bonjour,

    l'arrêté est appliqué maintenant ou pas encore?

  7. #6
    Jeune Viêt Avatar de jeannethanh
    Date d'inscription
    novembre 2008
    Messages
    151

    Par défaut

    savez vous si cette loi est passée ?

    Comment peuvent suivre les vietnamiens dans le pays avec la hausse des prix du logement, qui sont déjà exorbitants !

    espérons que les acheteurs ne jouent pas le jeu de la spéculation.
    mais cette évolution est inévitable.

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1