Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 30 sur 35

Discussion: confidences... émotions... reconnaissance...

  1. #21
    Nouveau Viêt Avatar de corinne
    Date d'inscription
    November 2007
    Messages
    36

    Par défaut

    Citation Envoyé par kyvan Voir le message
    Pendant très longtemps, j’ai renoncé à mon identité tant elle était source de souffrances. Sans nul doute par lâcheté. Mon pays m’entrainait dans sa chute inexorable. Lui comme moi n’étions plus que des ombres du passé. Durant mes nombreux voyages en Asie, j’ai évité soigneusement le pays « Dragon » : ses frontières étaient pour moi illusion. Lorsque je l’ai survolé lors d’un voyage vers l’Est, en 1988, mes paupières étaient fermement serrées pour enfermer les larmes de mon âme blessée. Et l’espace d’un instant, j’ai senti mon cœur s’arrêter. Même les nuages me parlaient du passé.
    Une seule image m’amenait le Viet Nam de mon enfance dorée, inévitablement :
    Sur le quai d’une gare, à une porte de sortie des passagers, sur le lieu d’un rendez-vous, vient vers moi cette petite silhouette trottinant, fragile, menue : ma mère. Elle imprime dans son sillage TOUT le Viet Nam qui se déroule alors sur l’écran de ma mémoire. Son sourire, son regard triste, son expression fatiguée derrière le soleil de son optimisme, ses cheveux jadis de jais grisonnants et derrière elle…. Derrière elle, embrassant ses pas… se dévide la magie de mon pays : ses rizières, ses fruits, ses clameurs, ses marchands, ses saveurs, ses chants, sa mousson affolante, son odeur entêtante, sa chaleur moite, ses siestes délicieuses… Ma mère a été pendant longtemps, mon pays… Mère Patrie… Ma langue se délie et je chante en parlant cette langue qui me berce, me chancelle… à celle qui me ramène mon Viet Nam. Sa cuisine est alors la meilleure du monde : entre ses banh cuôn, ses bo bun, ses cha gio, SON pho, son hu tieu, son com bi… je me nourrie de ces souvenirs comme un ogre goulu… moi qui, d’ordinaire, ne prête pas grand intérêt à la gastronomie.
    Et puis aujourd’hui… et bien aujourd’hui, il y a eu ce retour dans mon pays… natal. Il y a eu la visite à mon ancienne école… celle de nos anciennes maisons devenues hôtels, celle de Nha Trang, celle de Da Lat… il y eu la tombe saccagée puis refaite de mon père, près de Bien Hoa… il y a eu des rencontres, inattendues, riches, et émouvantes. L’horizon s’ouvre : le pays dragon cache un phénix en son cœur… il renait de ses cendres : ky van ne pleure plus sur ses rizières, la pluie a cessé et le soleil daigne briller.
    Et puis il y a VOUS… j’ai osé faire partie d’une communauté de vietnamiens de cœur : j’ai cassé ma tour d’ivoire et c’est si étonnant, déroutant, réconfortant !!!! Dire que la peur me paralysait. Du plus profond de moi, qui que je fus, qui que je sois et ce que je serais, JE VOUS REMERCIE pour ce Viet Nam qui ne se limite plus à l’image frêle de ma douce mère…. Mais se déroule aussi à votre contact.
    Nuage reconnaissant.
    Bonsoir Kyvan, c'est un bonheur de te lire.Es ce le tai chi ou tout simplement ta culture vietnamienne qui te permet aujourd'hui de prendre ce recul pour décrire avec tant d'émotion ton pays?
    Je ne suis pas originaire du Vietnam simplement une amoureuse de ce pays qui m'a permis d'être maman et de fonder une famille. Et oui j'ai adopté un petit garçon en 1994, Dylan ou plûtot Minh Duc a 17 ans , nous sommes retournés pour la première fois cet hiver , ce retour a changé beaucoup de choses pour lui.Très ambivalant il oscile entre l'envie de vivre làbas et le confort de la vie européenne. peut être ton expérience bien que très différente et ta serenité lui serait positif.
    Le retour aux sources est quelque fois déconcertant et laisse place à la culpabilité.Ce pays n'est pas magique mais lui a légué un capital richesse que nous nous efforcons de bonifier chaque jour.Peux -tu me donner les references de ton livre et le trouve t-on partout? car je vis en province.(Poitiers 86)
    Encore merci et au plaisir de te lire
    Corinne

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #22
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    November 2005
    Messages
    781

    Par défaut

    Citation Envoyé par kyvan Voir le message
    Pendant très longtemps, j’ai renoncé à mon identité tant elle était source de souffrances. Sans nul doute par lâcheté. Mon pays m’entrainait dans sa chute inexorable. Lui comme moi n’étions plus que des ombres du passé. Durant mes nombreux voyages en Asie, j’ai évité soigneusement le pays « Dragon » : ses frontières étaient pour moi illusion. Lorsque je l’ai survolé lors d’un voyage vers l’Est, en 1988, mes paupières étaient fermement serrées pour enfermer les larmes de mon âme blessée. Et l’espace d’un instant, j’ai senti mon cœur s’arrêter. Même les nuages me parlaient du passé.
    Une seule image m’amenait le Viet Nam de mon enfance dorée, inévitablement :
    Sur le quai d’une gare, à une porte de sortie des passagers, sur le lieu d’un rendez-vous, vient vers moi cette petite silhouette trottinant, fragile, menue : ma mère. Elle imprime dans son sillage TOUT le Viet Nam qui se déroule alors sur l’écran de ma mémoire. Son sourire, son regard triste, son expression fatiguée derrière le soleil de son optimisme, ses cheveux jadis de jais grisonnants et derrière elle…. Derrière elle, embrassant ses pas… se dévide la magie de mon pays : ses rizières, ses fruits, ses clameurs, ses marchands, ses saveurs, ses chants, sa mousson affolante, son odeur entêtante, sa chaleur moite, ses siestes délicieuses… Ma mère a été pendant longtemps, mon pays… Mère Patrie… Ma langue se délie et je chante en parlant cette langue qui me berce, me chancelle… à celle qui me ramène mon Viet Nam. Sa cuisine est alors la meilleure du monde : entre ses banh cuôn, ses bo bun, ses cha gio, SON pho, son hu tieu, son com bi… je me nourrie de ces souvenirs comme un ogre goulu… moi qui, d’ordinaire, ne prête pas grand intérêt à la gastronomie.
    Et puis aujourd’hui… et bien aujourd’hui, il y a eu ce retour dans mon pays… natal. Il y a eu la visite à mon ancienne école… celle de nos anciennes maisons devenues hôtels, celle de Nha Trang, celle de Da Lat… il y eu la tombe saccagée puis refaite de mon père, près de Bien Hoa… il y a eu des rencontres, inattendues, riches, et émouvantes. L’horizon s’ouvre : le pays dragon cache un phénix en son cœur… il renait de ses cendres : ky van ne pleure plus sur ses rizières, la pluie a cessé et le soleil daigne briller.
    Et puis il y a VOUS… j’ai osé faire partie d’une communauté de vietnamiens de cœur : j’ai cassé ma tour d’ivoire et c’est si étonnant, déroutant, réconfortant !!!! Dire que la peur me paralysait. Du plus profond de moi, qui que je fus, qui que je sois et ce que je serais, JE VOUS REMERCIE pour ce Viet Nam qui ne se limite plus à l’image frêle de ma douce mère…. Mais se déroule aussi à votre contact.
    Nuage reconnaissant.
    `
    merci kyvan pour ce texte qui déchire la toile des infos et de ce qu'on nomme ordinairement la communication...je veux dire que ce qui est plus que communiquer c'est don..c'est à dire sa singularité..Je partage l'émotion collective et je crois que chacun(e) a ressenti dans le contenu mais aussi la forme.comment tu le dis..je considère que tu le dis en écrivain et je pense que tu es quelqu'un qui a une pratique d'écriture..je t'encourage à continuer sur ce fil..que la figure de la mère vietnamienne sourit derrière toutes ses souffrances o combien je partage ceci qui est la terre de toutes les mères, je le crois, qu'une fille écrive en évoquant sa mère ceci est pour moi le fonds même de l'écriture..d'ailleurs je me suis fait un cadeau pour Noel:colette"la naissance du jour'"où elle parle de sa mère..la naissance, toutes les naissances.Dans l'espoir de te lire..et merci encore

  4. #23
    Jeune Viêt Avatar de kyvan
    Date d'inscription
    December 2008
    Messages
    185

    Par défaut

    Pour Corinne : je suis extrêmement touchée par ton histoire... celle de ton fils. Je ne peux hélas apporter la sérénité à quiconque... c'est un trésor très personnel à réveller par nos propres soins, que ce soit par leTai Chi, la méditation, ou, encore plus simple: par l'instant présent, celui de l'ici et maintenant. La sérénité en chaque respiration. A 17 ans, un enfant ne peut qu'être ambivalent, tu le sais certainement. Le fruit va mûrir... le ceuillir trop vert gâcherait sa saveur. Le temps viendra où les conditions, toutes, surviennent pour qu'arrive le moment du choix. Tu es une mère attentive, courageuse et généreuse... tu es donc un pafait guide... adapte toi au vent et avance tranquillement. Le "vent immobile" raconte l'histoire d'une enfant adoptée, vietnamienne... voilà le premier bout du fil qui va se dévider tout au long de ses voyages... il se trouve à la fnac.com, alapage.com, il est même en occasion chez priceminister. Mais je te prie d'être compréhensive : je ne suis pas écrivain... j'essaye seulement que mes écrits ne soient pas vains.
    merci pour ta sensibilité
    nuage ému

  5. #24
    Jeune Viêt Avatar de kyvan
    Date d'inscription
    December 2008
    Messages
    185

    Par défaut

    Pour Mai :
    Belle fleur de printemps, symbole de jeunesse éternelle... je te remercie pour ton encouragement... Non.. en fait, je peins plus que je n'écris... et j'ai arrêté l'écriture et la peinture pour m'occuper des autres : mes cours de tai chi réclament du temps pour devenir "Don"... et mon métier d'infirmière m'occupe bien, comme toutes les infirmières.
    voici la dédicace en première page du "vent immobile" : "A toutes les mères et surtout aux miennes"
    cela se passe de tout commentaire et rejoint ton sentiment très profond. Paradoxalement, je ne suis pas maman... et ne le sera sans doute jamais durant cette vie.
    si tu veux voir une photo de ma sublime maman, vas dans le topic "pour votre santé" que j'ai ouvert dans la rubrique "tout sujet", en bas du forum...
    un grand merci... Mai.
    du nuage à la fleur

  6. #25
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    November 2005
    Messages
    781

    Par défaut

    Citation Envoyé par kyvan Voir le message
    Pour Mai :
    Belle fleur de printemps, symbole de jeunesse éternelle... je te remercie pour ton encouragement... Non.. en fait, je peins plus que je n'écris... et j'ai arrêté l'écriture et la peinture pour m'occuper des autres : mes cours de tai chi réclament du temps pour devenir "Don"... et mon métier d'infirmière m'occupe bien, comme toutes les infirmières.
    voici la dédicace en première page du "vent immobile" : "A toutes les mères et surtout aux miennes"
    cela se passe de tout commentaire et rejoint ton sentiment très profond. Paradoxalement, je ne suis pas maman... et ne le sera sans doute jamais durant cette vie.
    si tu veux voir une photo de ma sublime maman, vas dans le topic "pour votre santé" que j'ai ouvert dans la rubrique "tout sujet", en bas du forum...
    un grand merci... Mai.
    du nuage à la fleur
    re:que veut dire première page de"vent immobile"as tu publié un texte de ce nom?j'ai vu la photo de ta mère, ce qui est bien, au delà de sa beauté c'est la pulsion qui te pousse à la mettre sur ce forum..comme pour partager avec elle cette communauté..Voilà j'ai connu ma mère en exil en france ,quand je suis revenue au viet nam où je suis née j'ai connu l'extase du retour matriciel:toutes ces sensations intenses..qui me dérobaient (selon les uns et les autres)même quelque part la réalité hic et nunc du viet nam d'aujourd'hui,c'est comme si je revenais d'exil à sa place...elle était décéde entre temps et je vivais je crois les joies qu'elle aurait pu^vivre par cette forme de transmisssion qui franchit la mort entre mère et fille-(et sans doute entre mère et fils quand je lis Proust)nous portons cela aussi les enfants et il faut en venir à la joie pour celébrer la vie qui nous été donnée..c'est à dire à célebrer nos mères..En plus ceci est tellement inscrit (au niveau populaire)dans tout un univers méconnu et méprisé par les lettrés et suivants de la culture vietnamienne..Je travaille précisément là dessus..
    Il n'y pas de hierarchie dans le don et si tu as renoncé à la peinture et à l'écriture pour une pratique de"réparation",(infirmière et tai chi), c'est le don comme tu le dis,que tu as choisi, mais je regrette de ne pas avoir à te lire plus avant sur ton expression si forte des sensations (mais je me souviens des mots d'un poète ,Rilke dans lettres à un jeune poète :si vous pouvez vivre sans écrire, n'écrivez pas ,) à quoi servent donc les encouragments?? ...sincèrement.. de fleur éphémère à nuage errant..

  7. #26
    Jeune Viêt Avatar de kyvan
    Date d'inscription
    December 2008
    Messages
    185

    Par défaut

    Les encouragements servent à enrichir l'amour entre une fleur éternelle (car : du prunier naissent des centaines de fleur, mais leur couleur est UNE) et un nuage qui n'existe pas...
    c'est une vibration continue qui vit au delà de l'écriture... qui n'est, somme toute, que support : s'embarrasse t-on de la barque une fois l'unique fleuve traversé ? Ce que le nuage cherche à exprimer, il le fait en donnant, en recevant et en partageant : il s'est enfin mis à aimer et croire en l'humanité qu'il a longtemps renié : une renaissance : il a appris à s'aimer.
    Ton travail semble extrêmement riche et tes pensées touchent les étoiles éloignées... ton firmament est sans doute trop haut pour un simple nuage... mais mon âme essayera de t'y retrouver...
    nuage rêveur

  8. #27
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de Buuhoa
    Date d'inscription
    August 2007
    Messages
    4 461

    Par défaut Il a appris à s'aimer...

    Citation Envoyé par kyvan Voir le message
    Les encouragements servent à enrichir l'amour entre une fleur éternelle (car : du prunier naissent des centaines de fleur, mais leur couleur est UNE) et un nuage qui n'existe pas...
    c'est une vibration continue qui vit au delà de l'écriture... qui n'est, somme toute, que support : s'embarrasse t-on de la barque une fois l'unique fleuve traversé ? Ce que le nuage cherche à exprimer, il le fait en donnant, en recevant et en partageant : il s'est enfin mis à aimer et croire en l'humanité qu'il a longtemps renié : une renaissance : il a appris à s'aimer.
    Ton travail semble extrêmement riche et tes pensées touchent les étoiles éloignées... ton firmament est sans doute trop haut pour un simple nuage... mais mon âme essayera de t'y retrouver...
    nuage rêveur
    Kyvan,

    J'ai retenu cette phrase dans ton message, qui me semble essentiel : "il a appris à s'aimer". J'ai compris cela, moi aussi : pour pouvoir aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi-même.

    Mais, j'en conviens, ce n'est pas chose facile ! Cela demande souvent un long travail sur soi-même. Ce travail, hélas, tout le monde ne veut pas (ou ne peut pas !) le faire... Il faut peut-être aussi avoir la chance de faire des rencontres opportunes sur ce long chemin de la vie ? Qu'en penses-tu ?
    "Il est plus urgent de vivre que de compter !" Françoise SAGAN
    On n'est riche que de ses amis.

  9. #28
    Jeune Viêt Avatar de kyvan
    Date d'inscription
    December 2008
    Messages
    185

    Par défaut

    Oui, ma touchante Chi Hoa... des rencontres opportunes... qui, en somme ne servent quà UNE seule rencontre, la plus importante : la rencontre d'avec soi-même. L'amour vient de l'intérieur. Et pour le faire jaillir, il faut bien savoir comment l'intérieur fonctionne. Mais tu as raison : certaines rencontres sont déclencheuses de prise de conscience. Que ce soit dans cette vie ou dans une autre, cette prise de conscience doit être atteinte : heureuse sois-tu qu'en cette vie même, tu aies réussi à donner le véritable amour : c'est l'énergie nécessaire pour avancer sur le chemin d'HUMANITE.
    nuage méditant

  10. #29
    mai
    mai est déconnecté
    Amoureux du Viêt-Nam Avatar de mai
    Date d'inscription
    November 2005
    Messages
    781

    Par défaut

    Citation Envoyé par kyvan Voir le message
    Les encouragements servent à enrichir l'amour entre une fleur éternelle (car : du prunier naissent des centaines de fleur, mais leur couleur est UNE) et un nuage qui n'existe pas...
    c'est une vibration continue qui vit au delà de l'écriture... qui n'est, somme toute, que support : s'embarrasse t-on de la barque une fois l'unique fleuve traversé ? Ce que le nuage cherche à exprimer, il le fait en donnant, en recevant et en partageant : il s'est enfin mis à aimer et croire en l'humanité qu'il a longtemps renié : une renaissance : il a appris à s'aimer.
    Ton travail semble extrêmement riche et tes pensées touchent les étoiles éloignées... ton firmament est sans doute trop haut pour un simple nuage... mais mon âme essayera de t'y retrouver...
    nuage rêveur
    voilà bien de la modestie vietnamienne..mais je dois en avoir aussi car je suis gênée par tes compliments ..Mes pensées ne touchent pas au firmament mais je regarde les étoiles, la mer, ayant la chance de l'avoir face à mes fenêtres :il ne suffit pas de regarder la beauté des choses, encore faut il avoir en soi du répondant.C'est alors que regarder est aussi un exercice spirituel.."voir est difficile avant de voir"(shi tao peintre du 17emesiècle,chine)
    Quand je regarde les étoiles je sais à présent que la lumière qu'elles nous donnent nous parvient bien longtemps après leur mort et qu'ainsi d'un simple regard nous remontons le temps.Sillage lumineux dont la source est désormais absente et dont le message est bien là au présent.Voilà une digression née de ton mot "vibration".Toujours fleur éphémère à nuage rêveur..

  11. #30
    Jeune Viêt Avatar de kyvan
    Date d'inscription
    December 2008
    Messages
    185

    Par défaut

    Merci fleur du printemps pour ce voyage spatiale... il est vrai que tout n'est que changement, donc, éphémère... ton anecdote sur les étoiles l'illustre parfaitement... et ce que l'on prend pour durable ne l'est en vérité que l'espace d'un instant présent.
    Au présent donc, je t'écris : pour répondre à ta question auparavant... le vent immobile ne justifie son titre qu'à la dernière page, à la dernière phrase. Le vent immobile parce que l'homme né, vit, évolue tout autour de paradoxes. Et je suis chasseuse de paradoxes. C'est dans le calme que né l'action... le vent immobile est donc puissance.
    à Fleur philosophe...
    nuage affamé : il est presque midi !

Page 3 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1