Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Liberté d'expression... ... au VIETNAM

  1. #1
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de robin des bois
    Date d'inscription
    décembre 2005
    Messages
    6 152

    Par défaut Liberté d'expression... ... au VIETNAM

    * Mon avant- dernier article (selon mes prévisions )pour :
    - remercier ceux qui- sur ce Forum- se sont exprimés " avec honnêteté"
    -et rendre hommage aux Vietnamiens( vivant au Vietnam)qui risquent leur liberté et leur vie pour "'La Liberté d'expression des Vietnamiens eux-mêmes"

    ** primo : article récent de Arnaud VAULERIN sur Libé
    - sur ce lien :
    Le Vietnam accentue la répression contre les dissidents - Libération
    - cet article sur Libération :
    [ Le Vietnam accentue la répression contre les dissidents
    Par Arnaud Vaulerin, correspondant en Asie — 26 juillet 2017 à 16:02


    A Hanoi, en octobre 2013. Photo Hoang Dinh Nam. AFP

    Le régime communiste multiplie les arrestations, les coups et les lourdes peines à l'encontre des militants et activistes défendant les droits humains, l'environnement et les paysans dépossédés de leurs terres.

    "Il évoque une «période noire qui va durer".
    Pham Minh Hoang en a fait les frais quand fin juin, les autorités vietnamiennes l’ont déchu de sa nationalité, avant de l’expulser vers la France.
    Cet ancien prisonnier politique et professeur de mathématiques de 62 ans, qui vit aujourd’hui en région parisienne, s’alarme d’un climat politique «redoutable» qui s’envenime.
    Depuis un an, et surtout depuis le début de cette année, le régime communiste opère un sévère tour de vis à l’encontre des dissidents, des blogueurs, des activistes et de toute forme de critique.
    Lundi, la police vietnamienne a ainsi arrêté Le Dinh Luong, un dissident de 51 ans suspecté de «conduite d’activités visant à renverser le pouvoir populaire», selon l’article 79 du code pénal vietnamien.
    Mardi, c’est Tran Thi Nga qui a subi les foudres de la justice.
    A l’issue d’une seule journée de procès, cette blogueuse de 40 ans a été lourdement condamnée à neuf ans de prison et à cinq ans de résidence surveillée pour «propagande antiétatique».

    «Le prix fort»

    Arrêtée le 21 janvier, cette activiste et mère de deux enfants de 40 ans s’est fait connaître en défendant les droits humains, les travailleurs migrants, les paysans victimes des accaparements des terres par le régime vietnamien et en critiquant les velléités chinoises en mer de Chine méridionale.
    «C’est une forte personnalité, courageuse, qui a fait beaucoup pour les paysans et les droits de l’homme, note Pham Minh Hoang.
    Mais elle a payé le prix fort pour son engagement.
    Neuf ans de prison, c’est une très lourde peine.
    Il y a quelques années, elle s’était fait cogner par des hommes montés à bord du bus que nous avions pris pour aller défendre un ami blogueur.
    Je me souviens encore du son sourd et de la violence des coups portés à la tête de Tran Thi Nga.
    J’ai cru qu’ils allaient lui éclater le crâne.»

    En mai 2014, à Hanoi, un groupe d’hommes l’a également passée à tabac dans la rue avec des barres de fer, lui cassant la jambe et le bras.
    En juin, l’ONG Human Rights Watch avait d’ailleurs évoqué son cas dans un rapport listant 36 cas d’opposants roués de coups par des bandes d’hommes parfois masqués et suspectés d’être des forces de l’ordre en civil entre janvier 2015 et avril 2017.
    L’ONG mentionnait également des cas d’enlèvements, de menaces répétées dans un climat d’impunité totale, au vu et au su des forces de l’ordre.

    «Propagande antiétatique»

    Dans le même temps, les autorités vietnamiennes ont multiplié les actions en justice contre les voix critiques au régime.
    Avant Tran Thi Nga, Me Nam («mère Champignon», comme elle est surnommée) avait écopé, fin juin, de dix ans de prison pour «propagande étatique» au terme d’une parodie de procès.
    Hanoi lui reprochait ses écrits sur les droits de l’homme et sur les scandales environnementaux qui alimentent la chronique.
    Dernière en date, l’affaire Formosa Plastics a suscité de vives critiques et une rare mobilisation citoyenne dans un pays où les manifestations sont toujours réprimées.
    Le gouvernement a été épinglé pour la gestion catastrophique de l’immense pollution causée par la société taïwanaise, qui avait rejeté sur le littoral du centre du pays des millions de poissons et contaminé des centaines d’hectares.
    «Il s’agit d’un énorme scandale qui fragilise le gouvernement, fait remarquer le dissident Pham Minh Hoang.
    Les autorités font tout pour étouffer l’affaire et le mécontentement qui continuent.
    Et quand les critiques se multiplient, elles ne sont plus rationnelles et ne reculent devant rien face à ce qu’elles présentent comme des menaces de renversement ou des actes de terrorisme.»


    Membres de Viet Tan harcelés

    Ce petit homme, ancien professeur de mathématiques à l’université polytechnique de Hô Chi Minh-Ville, s’estime «privilégié».
    Doté de la double nationalité, plus âgé que ses amis dissidents, il se campe en «modéré».
    Il n’a pas eu à subir les coups, les privations de sommeil, de nourriture, les menaces, même s’il a dû abandonner au Vietnam son frère aîné lourdement handicapé dont s’occupe dorénavant son épouse.
    Depuis 2007, il était sur la liste noire du régime.
    Arrêté en 2011, il a été condamné à trois années de prison pour subversion, une peine ramenée à dix-sept mois en appel.
    «Même après avoir purgé ma peine, je n’ai jamais été en paix, surveillé vingt-quatre heures sur vingt-quatre, ils ne vous lâchent jamais.»
    Membre de Viet Tan (Parti pour la réforme du Vietnam) qui est en fait un vaste réseau mondial militant pour le pluralisme démocratique, Pham Minh Hoang a été pris pour cible pour ses activités militantes tout comme le militant Dang Xuan Dieu, accueilli en France en janvier après avoir passé quatre ans en prison.
    Le cas de cet activiste proche des milieux catholiques illustre également la nouvelle dérive répressive de Hanoi.
    Depuis l’arrivée au pouvoir d’une partie de dirigeants conservateurs et prochinois à la faveur du congrès du Parti communiste vietnamien, Hanoi a serré la vis.
    «Ces dirigeants s’inspirent également de ce qui se passe en Chine, où on constate une répression accrue tous azimuts, poursuit Pham Minh Hoang.
    Le pouvoir vietnamien est toujours sous pression chinoise et doit composer avec.»


    Trump contre Obama

    L’appareil sécuritaire de Hanoi n’a pas dû voir d’un mauvais œil non plus l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.
    Peu soucieux de la situation des droits de l’homme dans le reste du monde et enclin à un certain isolationnisme, le président américain a pris ses distances avec son prédécesseur.
    Barack Obama avait pris soin d’associer le Vietnam à son grand projet de partenariat transpacifique, sans oublier la question des droits humains.
    «Aujourd’hui, le régime se moque des pressions internationales, juge Penelope Faulkner du Comité Vietnam pour la défense des droits de l’homme.
    S’ils ne craignent pas trop ce que pourraient dire les Occidentaux, ils savent également que ces derniers veulent faire des affaires avec le Vietnam.
    Tout cela est très similaire avec ce qui se passe en Chine.»


    Ce ne sont pas les timides rappels à l’ordre de l’Union européenne qui devraient empêcher la «police vietnamienne de forcer la dose» contre les opposants, se désole Pham Minh Hoang.
    Le dissident ne se voit pas revenir de sitôt au Vietnam.

    Arnaud VAULERIN, correspondant en Asie

    *** secundo : et "cerise sur la gâteau"
    - sur ce lien du Monde d' hier(03/08) :
    Crise diplomatique entre Berlin et Hanoï après l?enlèvement d?un Vietnamien en Allemagne

    - cet article :
    Crise diplomatique entre Berlin et Hanoï après l’enlèvement d’un Vietnamien en Allemagne

    Les autorités allemandes affirment ne plus avoir de doutes quant à la participation des services secrets vietnamiens au rapt de Trinh Xuan Thanh, ancien cadre du Parti communiste vietnamien tombé récemment en disgrâce dans son pays.


    LE MONDE • Mis à jour le 03.08.2017 à 11h21 | Par Thomas Wieder (Berlin, correspondant)

    Berlin, un matin d’été.
    Un homme se promène dans le parc de Tiergarten, non loin de la chancellerie, quand, soudain, des individus armés font irruption, lui administrent quelques coups et l’engouffrent dans une voiture immatriculée en République tchèque, avant de prendre la fuite à toute allure…
    Une scène d’un roman de Philip Kerr ?
    Non, l’histoire bien réelle de Trinh Xuan Thanh, naguère député vietnamien, et kidnappé dimanche 23 juillet au cœur de la capitale allemande.
    Une histoire qui provoque aujourd’hui une grave crise diplomatique entre Berlin et Hanoï.
    Car le gouvernement allemand en est désormais convaincu :
    « Il n’y a plus le moindre doute sur le fait que les services secrets vietnamiens et l’ambassade du Vietnam à Berlin ont participé à [cet] enlèvement », a affirmé, mercredi 2 août, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, qualifiant ce geste d’« atteinte flagrante et sans précédent aux lois allemandes et au droit international ».
    Les autorités vietnamiennes ont réagi jeudi, rejetant ces accusations.

    Agé de 51 ans, Trinh Xuan Thanh s’était installé à Berlin il y a quelques mois.
    Ancien cadre du Parti communiste au pouvoir au Vietnam, ancien membre du Parlement, il était récemment tombé en disgrâce, accusé notamment d’avoir fait perdre 125 millions d’euros à la société publique d’hydrocarbures, dont il était le président.
    Poursuivi par la justice de son pays, il avait pensé refaire sa vie en Allemagne, où il avait déjà vécu dans les années 1990. Lundi 24 juillet, il avait d’ailleurs rendez-vous dans les bureaux berlinois de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés, où sa demande d’asile devait être étudiée.
    Ce jour-là, l’un de ses avocats s’était étonné de son absence.
    Il n’imaginait pas ce qui lui était arrivé, la veille, au parc de Tiergarten…

    « Procédure inacceptable »

    Ce n’est qu’une semaine après sa disparition que Trinh Xuan Thanh est réapparu.
    Lundi 31 juillet, un journal vietnamien annonçait qu’il était de retour dans son pays, affirmant qu’il s’était livré de lui-même aux autorités. Une version contestée par ses avocats allemands.
    « Jamais il ne se serait rendu librement aux autorités vietnamiennes.
    Il savait que, pour des raisons politiques, il ne serait pas traité selon les règles du droit »,
    ont-ils déclaré à plusieurs médias.
    Depuis déjà plusieurs semaines, le cas de Trinh Xuan Thanh faisait l’objet de pourparlers entre Berlin et Hanoï.
    Mercredi, le porte-parole du ministère des affaires étrangères allemand a ainsi déclaré que « de hauts responsables vietnamiens avaient demandé son extradition en marge du sommet du G20 » organisé à Hambourg, les 7 et 8 juillet.
    Le gouvernement allemand a fait savoir à l’ambassadeur du Vietnam à Berlin, qui a été convoqué mardi au ministère des affaires étrangères, qu’il « exigeait que Trinh Xuan Thanh puisse revenir sans délai » outre-Rhin.
    Assurant être prêt à « tirer toutes les conséquences politiques et économiques » de cette « procédure inacceptable », Berlin a par ailleurs fait savoir, mercredi, qu’il considérait désormais le responsable des services secrets de l’ambassade comme « persona non grata » et qu’il lui donnait quarante-huit heures pour quitter l’Allemagne.]

    - ps de rdb : " Le régime du parti unique est bon si le parti est bon, sinon il est mauvais"
    disait sobrement le 25 avril 1959 un homme politique que j'ai appris à connaître et respecter ...

  2. # ADS
    Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs


     

  3. #2
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    8 675

    Par défaut

    Encore une salade de RDB qui mélange les torchons et les serviettes ; les dissidents et les hommes de pouvoir qui se servent dans les caisses de l’État en l’occurrence Vietnam National Oil and Gas Group (Tập đoàn Dầu khí Quốc gia Việt Nam en vietnamien et couramment appelé PetroVietNam ou abrégée en PVN) est la compagnie pétrolière nationale du Viêt Nam. (monopole façon communiste)

    un wiki en français pour les guignols de Le Monde:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/PetroVietnam

    On note au passage la mauvaise qualité du journal Le Monde.

    Le wiki de Trịnh Xuân Thanh en anglais:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Trinh_Xuan_Thanh

    Son wiki en allemand est plus intéressant ; sachant qu'avec des détournements de fond de 142 MILLION DE DOLLAR US il peut se payer des avocats allemands. C'est comme le Fillion des Français sauf qu'il a volé 20 fois plus.) :
    https://de.wikipedia.org/wiki/Tr%E1%...u%C3%A2n_Thanh

    Mais vous pouvez vérifier facilement (n'est-ce pas RDB ; au lieu de raconter des conneries)
    Trịnh Xuân Thanh bị Bộ Công an Việt Nam truy nã quốc tế từ tháng 9/2016.

    Le peuple vn ne comprend pas : TXT a un mandat Interpol depuis septembre 2016 et les Allemands ne fond rien.


    Dans le genre bandit du gouvernement, nous en avons 2 autres encore meilleurs :

    Đinh La Thăng was relieved from his position in the Politburo on 7 May 2017 due to his violations of statue during his service as Chairman of the Board of Petrovietnam, violations that led to embarrassing economic losses.

    https://vi.wikipedia.org/wiki/%C4%90inh_La_Th%C4%83ng

    Ca c'est pour la "mafia de l'énergie" chère à Poutine.

    Et vous avez mieux encore... Le banquier : 400 millions de us dollars volés... on s'amuse bien au Vietnam !

    Ông Phạm Công Danh rút hàng nghìn tỷ từ VNCB như thế nào
    Ông Ph?m Công Danh rút hàng nghìn t? t? VNCB nh? th? nào - VnExpress
    Il fait des retraits de 6000 miliards VVND de sa banque. Il est en fuite en Allemagne. Il devrait demander l’asile au Paraguais

    https://vi.wikipedia.org/wiki/V%E1%B...C%C3%B4ng_Danh
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  4. #3
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 869

    Par défaut

    Oups, le forum s'enflamme!
    Une petite vidéo où on parle de la Chine et des reculades de certains dirigeants vis-à-vis des droits de l'homme en Chine . Dans ce bas monde ,plus un pays est puissant( économique ou militaire ) moins on le critique officiellement De là à vouloir donner des leçons aux petits pays sans remettre les choses dans leurs contextes pour augmenter son audience ..



    Vietan =OAS ?

    Pourquoi les Vietnamiens sont-ils les plus optimistes pour l'avenir de leurs enfants ( Pew Research ?
    Le Vietnam affiche l'un des seuils les plus bas de pauvreté de l'ASEAN , un marqueur pour les droits de l'homme , manger à sa fin.
    Le Vietnam peut aussi se targuer d' avoir consacré plus de 20% de son budget national pour l'éducation de sa jeunesse, un autre acquis pour les droits de l'homme.
    Combien de morts extrajudiciaires en Philippines , en Thailande etc...
    Dernière modification par ngjm95 ; 11/08/2017 à 08h46.

  5. #4
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 869

    Par défaut

    Quand Viet Tan avait une filiale dans les années 80, Le Front son bras armé dans Terror in Little Saigon;



  6. #5
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    8 675

    Par défaut

    Citation Envoyé par ngjm95 Voir le message
    ... Une petite vidéo où on parle de la Chine et des reculades de certains dirigeants vis-à-vis des droits de l'homme en Chine . Dans ce bas monde ,plus un pays est puissant ( économique ou militaire ) moins on le critique officiellement...

    L'auteure du livre La puissance chinoise en 100 questions, Valérie Niquet explique une chose intéressante: A part de soutenir officiellement l’économie de la Corée du Nord la Chine laisse aussi les frontaliers faire du trafic avec leur voisin Nord Coréen:
    En clair, la frontière est poreuse et permet certains trafics. On comprend que c'est comme au Cambodge ou la mafia du gouvernement CAMBODGIEN vend du bois illégal a de petite entreprises vietnamiennes qui importe ce bois en contrebande en franchissant parfois ailleurs qu'aux postes frontière officiels. C'est clair et évident, la Corée du Nord fait pareil et on ne le savait pas. Je m'imaginais le même genre de frontière qu'entre les Corée du Nord et du Sud... pas du tout !

    Valérie Niquet dit " ca rapporte des devises". et c'est pas déclare a l'ONU , le gouvernent central laisse faire le gouvernement de sa province frontalière.

    Par contre Jean-Paul Tchang est un menteur professionnel qui passe souvent a la TV française pour faire de la propagande en faveur du gouvernement chinois , a se demander si il est paye pour ca ! Il nous dit : "Meu non, La Chine n'a pas l'ambition d’être une super puissance. D’ailleurs elle ne pense pas devenir une super puissance avant 2049 !

    Alors c'est quoi cette flotte de sous-marin nucléaire lanceur de missile plus importante que la flotte américaine ?

    La vérité : La Chine est une dictature militaire ou l’armée chapeaute le parti unique. L'internet est super censuré et la propagande nationaliste est a la limite du lavage de cerveau.

    La différence avec le Vietnam : A Hanoi, je peux regarder cette video.
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

  7. #6
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 869

    Par défaut

    Qué passa con el diario Libération ?Voici un copié collé


    ... jour de la semaine, les passions et les haines honteuses de la rédaction de «Libération». Vous êtes abonné à Libération. Le journal d'aujourd'hui...

    De quoi parle -t-on , du Vietnam ou des faits divers ?
    /www.google.fr/search?client=ubuntu&channel=fs&q=Journal+Libérati on&ie=utf-8&oe=utf-8&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=OK2RWYj7I8yEaOzYo_gJ
    Dernière modification par ngjm95 ; 14/08/2017 à 16h25.

  8. #7
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de ngjm95
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    2 869

    Par défaut

    Et maintenant les reculades des universités devant la censure chinoise!
    Le département presse de la célèbre université de Cambridge a dû retiré plusieurs centaines d'articles (315) sur le massacre de Tiananmen ,la Révolution Culturelle et Xi Jinping...

    L'université justifie le retrait de ces articles par crainte d'une censure sur toutes ses publications en Chine !

    The prestigious publishing arm of one of the world's top universities is under fire for bowing to pressure from China to censor sensitive articles.

    Britain's Cambridge University Press, which describes itself as the oldest publishing house in the world, has admitted it blocked hundreds of articles from being read online in China following a request from Beijing.
    Britain's Cambridge University Press, which describes itself as the oldest publishing house in the world, has admitted it blocked hundreds of articles from being read online in China following a request from Beijing.

    The Cambridge press, which has been operating since the reign of Queen Elizabeth I in the 16th century, has run into a challenge faced by other global publishers: obey China's censors or be locked out of its giant market.



    Et dire que Londres s'était empressée de faire savoir à la Chine que la Grande Bretagne serait prête à conclure un traité commercial bilatéral lors de l'annonce du BREXIT
    Cambridge University Press: Publisher bows to China's censors - Aug. 21, 2017

  9. #8
    Le Việt Nam est fier de toi Avatar de DédéHeo
    Date d'inscription
    août 2006
    Localisation
    Halong Hanoi
    Messages
    8 675

    Par défaut

    Citation Envoyé par robin des bois Voir le message
    ...

    *** secundo : et "cerise sur la gâteau"
    - sur ce lien du Monde d' hier(03/08) :
    Crise diplomatique entre Berlin et Hanoï après l?enlèvement d?un Vietnamien en Allemagne

    - cet article :
    Crise diplomatique entre Berlin et Hanoï après l’enlèvement d’un Vietnamien en Allemagne

    Les autorités allemandes affirment ne plus avoir de doutes quant à la participation des services secrets vietnamiens au rapt de Trinh Xuan Thanh, ancien cadre du Parti communiste vietnamien tombé récemment en disgrâce dans son pays.


    LE MONDE • Mis à jour le 03.08.2017 à 11h21 | Par Thomas Wieder (Berlin, correspondant)

    Berlin, un matin d’été.
    Un homme se promène dans le parc de Tiergarten, non loin de la chancellerie, quand, soudain, des individus armés font irruption, lui administrent quelques coups et l’engouffrent dans une voiture immatriculée en République tchèque, avant de prendre la fuite à toute allure…
    Une scène d’un roman de Philip Kerr ?
    Non, l’histoire bien réelle de Trinh Xuan Thanh, naguère député vietnamien, et kidnappé dimanche 23 juillet au cœur de la capitale allemande.
    Une histoire qui provoque aujourd’hui une grave crise diplomatique entre Berlin et Hanoï.
    Car le gouvernement allemand en est désormais convaincu :
    « Il n’y a plus le moindre doute sur le fait que les services secrets vietnamiens et l’ambassade du Vietnam à Berlin ont participé à [cet] enlèvement », a affirmé, mercredi 2 août, le porte-parole du ministère des affaires étrangères, qualifiant ce geste d’« atteinte flagrante et sans précédent aux lois allemandes et au droit international ».
    Les autorités vietnamiennes ont réagi jeudi, rejetant ces accusations.

    Agé de 51 ans, Trinh Xuan Thanh s’était installé à Berlin il y a quelques mois.
    Ancien cadre du Parti communiste au pouvoir au Vietnam, ancien membre du Parlement, il était récemment tombé en disgrâce, accusé notamment d’avoir fait perdre 125 millions d’euros à la société publique d’hydrocarbures, dont il était le président.
    Poursuivi par la justice de son pays, il avait pensé refaire sa vie en Allemagne, où il avait déjà vécu dans les années 1990. Lundi 24 juillet, il avait d’ailleurs rendez-vous dans les bureaux berlinois de l’Office fédéral des migrations et des réfugiés, où sa demande d’asile devait être étudiée.
    Ce jour-là, l’un de ses avocats s’était étonné de son absence.
    Il n’imaginait pas ce qui lui était arrivé, la veille, au parc de Tiergarten…

    « Procédure inacceptable »

    Ce n’est qu’une semaine après sa disparition que Trinh Xuan Thanh est réapparu.
    Lundi 31 juillet, un journal vietnamien annonçait qu’il était de retour dans son pays, affirmant qu’il s’était livré de lui-même aux autorités. Une version contestée par ses avocats allemands.
    « Jamais il ne se serait rendu librement aux autorités vietnamiennes.
    Il savait que, pour des raisons politiques, il ne serait pas traité selon les règles du droit »,
    ont-ils déclaré à plusieurs médias.
    Depuis déjà plusieurs semaines, le cas de Trinh Xuan Thanh faisait l’objet de pourparlers entre Berlin et Hanoï.
    Mercredi, le porte-parole du ministère des affaires étrangères allemand a ainsi déclaré que « de hauts responsables vietnamiens avaient demandé son extradition en marge du sommet du G20 » organisé à Hambourg, les 7 et 8 juillet.
    Le gouvernement allemand a fait savoir à l’ambassadeur du Vietnam à Berlin, qui a été convoqué mardi au ministère des affaires étrangères, qu’il « exigeait que Trinh Xuan Thanh puisse revenir sans délai » outre-Rhin.
    Assurant être prêt à « tirer toutes les conséquences politiques et économiques » de cette « procédure inacceptable », Berlin a par ailleurs fait savoir, mercredi, qu’il considérait désormais le responsable des services secrets de l’ambassade comme « persona non grata » et qu’il lui donnait quarante-huit heures pour quitter l’Allemagne.]

    - ps de rdb : " Le régime du parti unique est bon si le parti est bon, sinon il est mauvais"
    disait sobrement le 25 avril 1959 un homme politique que j'ai appris à connaître et respecter ...
    Dans ce blog :
    https://vinageoblog.wordpress.com/
    je cite :
    Lorsque le comité central du PCV vote sa levée d’immunité à l’unanimité puis lance des mandats d’arrêt contre lui et 4 de ses anciens collaborateurs (directeur adjoint et comptable), M.Trinh a déjà quitté le pays en usant de son passeport diplomatique. Il parvient à Berlin en août 2016 et dépose une requête auprès de l’Etat allemand pour être reconnu comme réfugié politique. Il faut dire qu’avant de partir M. Trinh s’était offert un vernis dissident en se rapprochant une blogueuse condamnée à 10 ans de prison pour diffamation et propagande contre le régime. Il a « disparu » de Berlin la veille de l’examen de sa demande par les autorités allemandes.

    Or on nous a menti en disant que ce type avait un mandat d'arret international Interpol.
    La presse vietnamienne repend l'histoire : ce type a un mandat d'aret Interpol et Interpol ne fait rien.

    Il n'avait aucun mandat ; tout le monde peut consulter Interpol, c'est fait pour ça !

    le comité central du PCV vote sa levée d’immunité à l’unanimité puis lance des mandats d’arrêt

    Ca fait rire : Imaginez votre Benoît Hamon qui "lance un mandat d’arrêt"

    Benoît H. veut attraper François H. qui a anéanti son parti socialiste.

    Sérieusement, Pour un mandat, il faut des preuves, une décision de justice et c'est le boulot de la police pas d'un parti.

    Bien sûr, ils n'ont aucune preuve contre ce type. Il n'a pas été jugé.

    Il détourne l'argent de PVC* pour la branche du PCV* (son ministre de l'époque)
    * PetroVietnam Construction JSC (PVC)
    * Parti communiste vietnamien

    Bien sûr, il l'a fait intelligemment et sens trace écrite.

    Alors on a travaillé "à la chinoise" : Aller chercher le type en voiture de location tchèque; puis le ramener en "avion sanitaire" ... pour les besoin de l'enquête. (Faut qu'il avoue)
    Dernière modification par DédéHeo ; 04/09/2017 à 04h22.
    ceci n'est pas une pipe
    Peut envoyer des images dans les signatures : Non

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

Discussions similaires

  1. Sens d'un nom/expression Vietnamienne
    Par Derrick dans le forum Les demandes de traduction
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/09/2014, 10h22
  2. Traduction d'une expression vietnamienne...
    Par quelquun dans le forum Les demandes de traduction
    Réponses: 21
    Dernier message: 17/11/2012, 09h33
  3. Liberté de la presse
    Par mekong dans le forum La Culture au Vietnam
    Réponses: 75
    Dernier message: 06/08/2009, 15h18
  4. expression anglaise en vietnamien
    Par nemo77 dans le forum le vietnamien / Tiếng Việt
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/07/2009, 07h57
  5. L'expression Ba mươi nhăm =35
    Par toan 60 dans le forum le vietnamien / Tiếng Việt
    Réponses: 19
    Dernier message: 11/12/2008, 16h34

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
A Propos

Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® est le 1er Forum de discussion de référence sur le Vietnam pour les pays francophones. Le site Forumvietnam.fr® - Forum vietnam® a pour objectif de proposer à toutes les personnes s'intéressant au Viêt-Nam, un espace de discussions, d'échanges et d'offrir une bonne source d'informations, d'avis, et d'expériences sur les sujets qui traversent la société vietnamienne.

Si vous souhaitez nous contacter, utilisez notre formulaire de contact


© 2013 E-metis Network | Site by E-metis Webdesign
Nous rejoindre
Forumvietnam.fr est propulsé par le moteur vBulletin®.
Copyright © 2013 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Content Relevant URLs by vBSEO 3.6.1